INFOS ET ACTUALITES

40% des infirmières décidées à travailler jusqu'à 60 ans, selon un sondage BVA

Dans le cadre de la réforme LMD (licence-master-doctorat), 40% des infirmières se déclarent décidées à opter pour le contrat prévoyant leur passage en catégorie A moyennant le recul de leur droit de départ à la retraite de 55 ans à 60 ans, selon un sondage BVA publié jeudi et commandé par le ministère de la santé.

Ce sondage intervient alors que le projet de loi augmentant l'âge de départ en retraite des infirmiers a été discuté mercredi et jeudi à l'Assemblée nationale.

Selon le sondage, les infirmières les plus jeunes, âgées de moins de 30 ans, sont les plus disposées à franchir le pas, se déclarant favorables à 50% à ce changement de catégorie, qui s'accompagnera d'une revalorisation salariale.

En revanche, le sondage fait apparaître les "nombreuses indécises": près d'une infirmière sur quatre (23%) se déclare pour l'instant incapable d'opérer un choix et environ une sur cinq (21%) ne sait "pas quoi penser de cette réforme".

Il met également en lumière les inquiétudes des personnels les plus âgés : 52% des infirmières âgées de 40 à 49 ans ne souscriraient pas à ce contrat (contre 30% qui y souscriraient).

L'accueil de la réforme apparaît toutefois "bon" dans son ensemble, note BVA, puisque 45% des infirmières s'y déclarent favorables, contre 34% qui y sont opposées et 21% qui ne se prononcent pas.

La réforme LMD est connue de huit infirmières sur 10 et pour 47% des sondées (56% des infirmières de moins de 30 ans), cette réforme contribue à valoriser leur profession.

Cette réforme LMD permettra aux infirmières en activité soit d'opter pour la catégorie A avec une revalorisation salariale mais un allongement de la durée de carrière, soit de rester en catégorie B avec une revalorisation moindre tout en conservant le droit de départ à la retraite à 55 ans, rappelle-t-on.

Le sondage a été réalisé par téléphone entre le 6 et le 7 avril, auprès d'un échantillon représentatif de 318 infirmières hospitalières.

Par ailleurs, la Coordination nationale infirmière (CNI) dénonce "l'injustice" dont est "victime" la filière infirmière, dans un communiqué publié jeudi, à l'occasion de la discussion du projet de loi.

"Les infirmières n'acceptent pas. (...) Ce n'est pas uniquement le recul de leur retraite qui les choque, c'est surtout le mépris que traduit cette précipitation à légiférer leur pénibilité sans que celle-ci soit discutée", déclare-t-elle.

Venez participer au sondage sur notre forum !

 

Publicité

Commentaires (4)

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#4

ET LES 60 %....

qu'en pensent ils?

Barbouze

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#3

pourquoi pas

Bonjour,
je ne suis pas encore IDE mais cela arrivera bien un jour.^^
Heureusement que les "jeunes IDE" comme vous le dites sont prèts à le faire et puis pourquoi pas?
On connait les difficultés de ce métiers, et il y a des métiers encore plus dûres où on termine de travailler à 60 ans et non 56.
C'est en changeant les mentalités que les choses évolueront.

Peut être qu'un jour on sera en catégorie A et qu'on travaillera jusqu'à 56 ans. Peut être aussi que travailler jusqu'à 60 ans pourrait être INTERESSANT...!

christian_troy

Avatar de l'utilisateur

25 commentaires

#2

pathétique

Toujours les mêmes... Les jeunes IDE Fraîchement débarqués de leur IFSI qui souhaitent travailler plus longtemps...On reparlera lorsque qu'ils/elles auront 10 années d'expériences dans les pattes.

antochrit

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

318 personnes...un sondage ????

Quelle peut être la valeur d'un sondage sur 318 personnes d'une corporations qui compte 500000 individus??????????
Il est totalement stérile de faire des spéculations et des projections sur une base aussi faible.
C'est du même tonneau que le(ou les) sondages sur lesquels se sont appuyés les tenants de l'ordre infirmier....on voit ce que cela donne aujourd'hui.