INFOS ET ACTUALITES

Angers : les étudiants-infirmiers mobilisés

Plus de 200 étudiants en soins infirmiers d'Angers ont manifesté leur mécontentement le lundi 23 avril 2012 devant la présidence du CHU. Ils luttent contre plusieurs points problématiques que la réforme de leur formation initiée en 2009 a engendré et souhaitent voir d'autres étudiants se joindre au mouvement.

Plus de 200 étudiants en soins infirmiers d'Angers luttent contre le durcissement des règles que la réforme de leur formation initiée en 2009La réforme LMD - tout du moins certains de ses prolongements actuels - est loin de faire l'unanimité auprès des étudiants en soins infirmiers (ESI), comme le démontre le sitting organisé le lundi 23 avril 2012 devant le bureau du directeur du CHU d'Angers. En effet, depuis plusieurs mois, les étudiants en IFSI manifestent contre plusieurs points problématiques de la réforme.

Le nombre peu élevé de tuteurs professionnels est notamment remis en question. A Angers, 80 professionnels du CHU ont été formés au tutorat, ce qui est insuffisant pour accompagner tous les étudiants.

A ce titre, les étudiants demandent la signature d'une convention tripartite entre l'IFSI, l'Université d'Angers et le Conseil Régional des Pays de la Loire ainsi qu'un développement des moyens financiers pour former les tuteurs infirmiers.
Les manifestants indiquent également que les quotas de présence obligatoire en cours peuvent être préjudiciables. Ces quotas obligent les étudiants à être présents à un nombre minimal de cours théoriques s'ils veulent pouvoir passer leurs examens.

La mobilisation des ESI vise surtout à informer les instances concernées mais aucune réponse concrète n'a encore été donnée. Le Directeur des Ressources Humaines du CHU d'Angers et la Directrice des Soins Infirmiers ont reçu une délégation de quatre étudiants et se sont engagés à transmettre les doléances aux ministères, au conseil général et à la direction de l'IFSI d'Angers.
Une autre action menée par les ESI d'Angers est prévue le jeudi 26 avril 2012. Une affaire à suivre...

Creative Commons License
Rédactrice d'Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (3)

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

192 commentaires

#3

Dernière nouvelles en direct de la FNESI

Aujourd'hui, 27 Avril 2012, vient de paraitre au Journal Officiel (JO) l'arrêté du 20 Avril 2012 modifiant l'arrêté du 21 Avril 2007 relatif au fonctionnement des Instituts de Formations Para-médicaux ! http://bit.ly/ImlIsz
Les modifications proposées par la FNESI ont été mises en place, c'est-à-dire :
- La Suppression des 80% de présence aux cours obligatoires ! (article 30 modifié par l'article 2)
- Les absences injustifiées font toujours l’objet de sanction disciplinaire, tandis que Les absences justifiées de plus de 12 jours au sein d’un même semestre sont soumises au conseil pédagogique (Article 29 et 31 modifiés par les articles 2 et 3),
- Les absences des étudiants élus dans le cadre de leur mandat sont considérées comme des absences justifiées. Ils doivent toutefois récupérer leurs heures de stage (article 42 modifié par l'article 5)
Les modifications sont appliquées dès maintenant dans les Instituts de Formations !
Lire aussi sur http://www.fnesi.org/actualite/312-une-victoire--la-fin-des-80

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

192 commentaires

#2

Article revu

Suite à votre commentaire, et aux précisions apportées, votre article a été modifié selon vos souhaits. Merci de nous tenir informés de la suite de votre mobilisation. Bonne journée.

michel.lecadre

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

ERRATUM

Cet article n'a malheureusement pas attiré l'attention vers les revendications principales, et c'est bien dommage car sur la réalité du terrain, les revendications sont tout de même hiérarchisées différemment.
Tout d'abord, il n'y a pas de "durcissement des règles de la réforme" comme il est dit dans le sous-titre, mais bien de pointer du doigt les problèmes qu'elle rencontre. Il est normal qu'une réforme ne puisse être parfaite d'un seul jet : encore faut-il savoir en déceler les écueils et les corriger au plus vite! C'est précisément la tâche que nous tentons d'accomplir, et elle n'est pas des moindres. Déjà en contact avec 45 IFSI, nous partageons avec nos collègues étudiants les mêmes constats : manque de formation des tuteurs, manque de temps dégagé pour assurer leur travail aux côtés des étudiants infirmiers, et mauvaise compréhension de l'outil principal de cette réforme : le port-folio, sorte de classeur de compétences propre à chaque étudiant qui permet aux professionnels de valider ou non des pratiques professionnelles. En somme, l'essence même de notre formation, gage de qualité et de sécurité auprès du patient.
Voilà ici résumée notre principale requête : repenser la manière de communiquer autour du port-folio, et redorer un peu le blason de cette nouvelle réforme mise en place à Angers depuis septembre 2010. En outre, des moyens financiers seront nécessaires pour rendre ces changements possibles, et c'est ce que nous demandons depuis le 1er mars à la Direction Générale de l'Offre de Soins au ministère.

Voilà pour notre principale requête.

A bon entendeur,