INFOS ET ACTUALITES

De nouvelles modalités pratiques pour l’inscription à l’Ordre

Cet article fait partie du dossier :

ONI

L’Ordre national des infirmiers met en ligne un nouveau formulaire, simplifié, de demande d’inscription à son tableau. Ce formulaire est à retourner rempli, signé et accompagné des pièces demandées, au Conseil départemental de l’Ordre.

 

 

Communiqué de presse de l'Ordre des Infirmiers

Un formulaire de demande d’inscription simplifié est mis en ligne depuis le 11 mai 2010. Il devra désormais être utilisé par les infirmiers qui vont demander leur inscription au tableau de l’Ordre. Les dossiers présentés avec l’ancien formulaire restent néanmoins recevables.

Ce nouveau document, une fois renseigné, est à déposer ou à envoyer, accompagné des pièces justificatives, au Conseil départemental de l’Ordre (CDOI) du département où l’infirmier veut exercer. Le CDOI doit statuer sur la demande d’inscription dans un délai de trois mois maximum après la réception du dossier complet. Ce délai maximal sera abrégé dans la mesure du possible.

Outre les pièces justificatives, il est demandé à l’infirmier d’accompagner son dossier du montant de la cotisation (75 € ou 37,50 €, avec possibilité de fractionner les 75 € en trois chèques de 25 €). D’autres moyens de paiement que les chèques seront prochainement proposés : par carte bancaire ou prélèvement automatique. Ce dispositif permet d’économiser le coût d’une correspondance ultérieure supplémentaire, mais, conformément à la loi, la cotisation ne sera encaissée qu’une fois l’inscription obtenue.

L’infirmier recevra alors sa carte professionnelle, son caducée et un récépissé de paiement de la cotisation.

En lançant les premières inscriptions au tableau en septembre 2009, l’Ordre avait organisé un système de traitement provisoire. Il s’agissait de répondre à une urgence : ne pas laisser les demandes sans réponse, alors que les conseils départementaux n’étaient pas encore en mesure de faire entièrement face à cette tâche.

Aujourd’hui, la grande majorité des conseils est installée, avec les moyens nécessaires pour assurer leur mission.

L’inscription au tableau ordinal est désormais une condition nécessaire pour exercer la profession infirmière : la loi du 21 décembre 2006 qui a créé l’Ordre a prévu qu’il regroupe obligatoirement tous les infirmiers, à l’exception de ceux des Armées. En obtenant son inscription au tableau, chaque infirmière et chaque infirmier devient membre de cet Ordre national, qui doit, à la fois, servir la santé publique et assurer la promotion de la profession.

Le formulaire est téléchargeable sur le site Internet de l’ONI www.ordre-infirmiers.fr, avec une lettre d’accompagnement de la Présidente du Conseil national de l’Ordre.


www.ordre-infirmiers.fr

Publicité

Commentaires (6)

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#6

ouf !!!! et reouf !!!! et rereoufff !! et rerereoufff! !! ! et ouf !

ouf !!!!
ouf !!! l'ordre infirmier , ce dinosaure mort né est re-mort et re-re-mort!!!!(sans remord)(mes chères collègues , vous allez pouvoir vous payer une petite robe à 75 euros !!! ou un bon restau. ou les deux en 2 ans ) ! on ne peut que se féliciter de cela . Il était impossible qu'un tel déni de démocratie et d'empathie demeure . Il était impossible que nous , les infirmières et infirmiers soyons représenté(e)s par ces gens ... surtout que ne nous leur avions rien demander .Il était impossible que nous nous laissions infliger autant de contraintes et de mépris . A nous de nous prendre en main ; nous avons su lutter contre l'ordre , apprenons à lutter contre tout ce qui nous opprime . Nous sommes infirmières et infirmiers au service de nos contemporains et à notre service !

Magaliemcj

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#5

Ordre

Infirmière francaise depuis 6ans je travaille depuis quelq mois au Quebec ou ici l'ordre est bien établit. Avant de partir travailler ici j'etais vraiment contre cet ordre qui nous obligeais a payer pour travailler,du jour au lendemain, sans raison vraiment valable! Aujourd'hui quand je vois toutes les actions qu'entreprends l'ordre infirmier au quebec pour la profession ici j'espere vraiment que la france prendra exemple sur le quebec et fera avancer les choses. Sachez aussi que la cotisation ici est de 260eur alors 75eur pour etre enfin reconnus c'est pas grand chose finalement. A méditer...

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

45 commentaires

#4

l adieu a l ordre

19 mai , roselyne bachelot repond au depute burr : l ordre n est pas representatif , l ordre n est donc pas legitime , l ordre a abuse sur la cotise , l ordre menace les ide . sur ce constat , elle s engage a faire en sorte qu aucun ide ne soit poursuivi pr "exercice illegal" du fait de la non adhesion . adieu l ordre donc , adieu DLB , desavouee jusqu a l assemblee par ministres et deputes . champagne !

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#3

infirmiers.com ?

[i]"L’inscription au tableau ordinal est désormais une condition nécessaire pour exercer la profession infirmière : la loi du 21 décembre 2006 qui a créé l’Ordre a prévu qu’il regroupe obligatoirement tous les infirmiers, à l’exception de ceux des Armées. En obtenant son inscription au tableau, chaque infirmière et chaque infirmier devient membre de cet Ordre national, qui doit, à la fois, servir la santé publique et assurer la promotion de la profession."[/i]

J'ai l'impression d'être carrément sur le site de l'ordre en étant ici... On voit à qui ce site fait allégeance...

zeb24

Avatar de l'utilisateur

45 commentaires

#2

??

Parce qu'on trouve encore des gens pour s'inscrire à l'ordre ?

Contre-Ordre-Infirmier

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#1

Faire et défaire

Ce fameux questionnaire a maintenant été refait quatre fois. Pour un formulaire "parfaitement légal", cela fait beaucoup. L'honni n'a toujours pas le droit de vous faire payer une quelconque amende, ni des "frais de correspondance", ni de retard. Exigez la loi, rien que la loi.
Tout courrier n'étant pas arrivé en RAR, n'est pas arrivé. Tout courrier exigeant plus que ce que demande la législation est illégal.L'ordre n'est pas voulu par les infirmiers, ne relachons pas la pression!