INFOS ET ACTUALITES

Le 12 mai célèbre les infirmières du monde entier

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international


Florence Nightingale

Florence Nightingale

La Journée internationale des infirmières, le 12 mai de chaque année, a été instaurée en 1965 par le Conseil international des infirmières (CII), une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant plus de 13 millions d'infirmières du monde entier et dont la vocation est d’œuvrer pour garantir des soins infirmiers de qualité pour tous ainsi que de solides politiques de santé.

La date du 12 mai n'a pas été choisie par hasard, puisqu'il s'agit de la date anniversaire de la naissance de Florence Nightingale (1820 - 1910) infirmière britannique hors du commun. Pionnière des soins infirmiers modernes, fer de lance de réformes importantes de l'hôpital, douée pour les mathématiques, elle établit notamment en son temps des statistiques pour dénoncer les conditions de vie des malades à l'hôpital. La qualité de son engagement, sa compassion, son dévouement, sa grande conscience professionnelle mais aussi son combat féministe constituent l’héritage laissé par Florence Nightingale aux infirmières du monde entier qui se nourrissent encore aujourd’hui de son expérience inégalable. Autre symbole fort, le 12 mai est également la Journée mondiale de la Fibromyalgie, toujours en hommage à Florence Nightingale qui était elle-même atteinte de cette maladie chronique reconnue officiellement comme maladie rhumatismale par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1992.

Le thème de la Journée internationale des infirmières 2012 est « Combler l'écart : des preuves aux actes ». Le CII lance en effet « un appel à la généralisation des décisions cliniques et de la pratique infirmières fondées sur les preuves », arguant que « les infirmières sont souvent les mieux placées pour fournir des renseignements importants au sujet non seulement des soins, mais aussi du contexte, de la santé des populations et du rôle joué par certains facteurs sociaux et politiques. Cette compréhension est déterminante pour l'innovation au niveau des services locaux et pour la conception de nouvelles manières de travailler ». Comme David Benton, Directeur général du CII le souligne : « l’approche fondée sur les preuves nous permet de réévaluer en permanence notre manière de travailler et de chercher des manières neuves et plus efficaces d’intervenir : nous serons ainsi en mesure de jouer pleinement notre rôle dans l’accès facilité à des services efficients. En outre, par ces temps de rigueur financière, l’approche fondée sur les preuves nous met en situation de faire l’usage le plus judicieux possible des ressources à notre disposition. » L’idée générale est donc « d’insister davantage non seulement sur la découverte de nouveaux produits, médicaments et outils de diagnostics, mais aussi sur la manière d'appliquer les connaissances des infirmières, autrement dit, de combler l'écart entre les preuves et les actes ».

Écouter ici le message de David Benton, Directeur général du CII
à l’occasion de la journée internationale de l’infirmière 2012

Pour présenter un aperçu des principaux aspects de ce domaine capital « des preuves aux actes », le CII publie un kit d’outils destinés aux infirmières afin de leur donner les moyens d’améliorer la performance des systèmes de santé en déterminant quels éléments de preuves utiliser et comment les interpréter, et en jugeant si les résultats attendus sont suffisamment importants pour justifier des changement de pratique. In fine, l’approche fondée sur les preuves implique que les infirmières remettre en question leur approche de la pratique, en acceptant d’être questionnées à ce sujet et de se responsabiliser plus encore face aux défis posés par les systèmes de soins de santé à travers le monde dont elles sont sont le socle majeur.

« Il y aurait encore tant à faire et à dire pour que la profession infirmière
occupe la place qu’elle mérite aujourd’hui dans le paysage sanitaire international. »

A travers le monde, gageons que la communauté infirmière saura se mobiliser à l’occasion de cette « unique » journée destinée à valoriser et à faire savoir son savoir-faire. Quelques exemples en attestent.

- Aux États-Unis, la semaine nationale des infirmiers, véritable fête de la profession, s’est déroulé du 7 au 12 mai, une semaine où l'association nationale des infirmières assure la promotion de la profession en proposant à ses membres de nombreuses opérations locales, d'état, ou nationales dont ils sont eux-mêmes les acteurs : portes ouvertes, conférences, articles et mise à l'honneur des confrères et consœurs à travers des remises de médailles...

- En Belgique, l’Association belge des praticiens de l’art infirmier (ACN) alerte les pouvoirs publics sur la crise sanitaire (formation, reconnaissance sociale, charge de travail) qui pourrait être liée à la crise financière que connaît le pays. « Face à cette adversité, les infirmiers et infirmières veulent être considérés comme des partenaires dans les choix politiques et financiers qui devront être faits, tant par les décideurs fédéraux que régionaux et locaux. Notre association a des propositions concrètes à leur faire en ce sens ». L’ACN qui suggère également à tout un chacun : « ce 12 mai, prenez le temps de remercier les praticiens de cette noble profession. Que vous soyez mandataire politique, journaliste, patient ou infirmière... remerciez au moins un infirmier et une infirmière autour de vous. Ils et elles le méritent bien ».

- En France, ce sont les infirmiers libéraux qui se distinguent par une initiative inédite de la Fédération nationale des Infirmiers (FNI), à savoir « la création d’un concours clinique visant à récompenser les initiatives qui mettent en valeur toutes les dimensions de l’expertise infirmière, baptisé « Prix du HOME CARING »1. Ce projet vise à honorer l’expertise des infirmières libérales, à mettre en lumière l’inventivité et la créativité de la profession et à susciter la mise en commun et le partage de l’expertise développée pour faciliter sa diffusion, en invitant les infirmières à s’engager dans la publication de leurs travaux. Trois catégories seront ainsi ouvertes : éducation thérapeutique et prévention, chronicité, pratiques innovantes.

Il y aurait encore tant à faire et à dire pour que la profession infirmière occupe la place qu’elle mérite aujourd’hui dans le paysage sanitaire international. Les compétences multiples des soignants sont à l’origine d’initiatives qui le sont tout autant mais leur valeur ajoutée est trop peu prise en compte car la communication fait souvent défaut.

Alors demain, 12 mai 2012, infirmières et infirmiers du monde entier, élevons la voix, prenons de la hauteur, faisons-nous connaître - et reconnaître - et profitons de cette journée qui nous est dédiée pour exister plus encore.

Bonne fête à toutes et tous !

Note

  1. Dès les prochaines semaines, les infirmières libérales pourront télécharger un dossier sur le site de la FNI et le renseigner en ligne pour participer au concours. L’appel à candidatures sera lancé avant la fin du mois de juin et les dossiers seront ouverts jusqu’au mois de décembre 2012.

Creative Commons License
Rédactrice en chef Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)