INFOS ET ACTUALITES

Fermeture des lieux de stages : formation infirmière en danger !

Dans un communiqué commun, la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) et le Comité d’entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC) s'inquiètent de la fermeture des lieux de stages aux étudiants...

Communiqué de presse FNESI et CEFIEC - 2 novembre 2011

Etudiants ESI fermeture des lieux de stageDepuis la réforme des études en 2009, le monde professionnel infirmier a dû faire face à une évolution dans l’encadrement des Étudiants en Soins Infirmiers (ESI): stages plus longs mais moins nombreux, système d’évaluation continue, nouveaux outils pédagogiques...

La Fédération Nationale des Étudiants en Soins Infirmiers (FNESI) et le Comité d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres (CEFIEC) constatent, malgré l’investissement et la volonté des équipes pédagogiques, que de plus en plus de lieux de stage ferment leurs portes aux étudiants en soins infirmiers.

Principales raisons évoquées par les services de soins : un manque de temps dans l’encadrement des stagiaires, des stages trop longs à gérer, une réforme difficile à s’approprier pour un certain nombre de professionnels et de nouveaux outils d’évaluation des étudiants.

C’est à se demander quelles priorités le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé s’est donné quant à la qualité de la formation de ces futurs professionnels de santé !

Le Ministère doit prendre ses responsabilités et appliquer les engagements pris lors de la mobilisation nationale des ESI le 12 mai 2011.

La FNESI et le CEFIEC demandent au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé de poursuivre et d’élargir la politique de formation et de reconnaissance des tuteurs de stage et de s’engager sur le maintien et la pérennisation des places de stage pour une formation efficiente des futurs professionnels de la santé.


www.fnesi.org
Comité d'entente des formations infirmières et cadres
www.cefiec.fr


Publicité

Commentaires (1)

librio62

Avatar de l'utilisateur

38 commentaires

#1

Qui doit payer ?

Oui, qui doit payer pour cette Réforme mal ficelée, mal perçue, mal acceptée mais aussi et surtout mal présentée et mal vendue ?
Les ESI en cours de formation qui se débattent dans des programmes bricolés, les ESI qui passent leur temps et perdent leur énergie à essayer de justifier qu'ils ne sont pas moins bons que les "anciens" quand ils sont en stage et même en IFSI avec des formateurs qui les dénigrent également?
L a s s a n t -
E c o e u r a n t -