INFOS ET ACTUALITES

Handi-Voyages, une association qui aide à réaliser des rêves

Créée en 2003 par Dominique BARBIER, cette association met en relation des personnes handicapées et des volontaires qui souhaitent devenir accompagnateurs.

Qui n’a pas rêvé un jour de partir à la découverte du monde, de vivre une aventure humaine ou simplement de passer quelques jours à plusieurs kilomètres de chez soi ?

La peur de l’inconnu en arrête plus d’un, même en pleine possession de ses moyens physiques. D’autres voudraient bien se lancer, mais ne trouvent pas de compagnon de voyage pour pallier leur handicap.

D’autres sont entièrement autonomes, mais ont besoin de se sentir rassurés par la présence d’une autre personne ou le témoignage de quelqu'un qui s’est déjà rendu sur les lieux.

D’autres encore hésitent à partir, par manque d’informations ou de moyens.

C’est là qu’intervient Handi-Voyages, association de mise en relation et d’entraide entre voyageurs.
Un soir de 1998, Dominique, tétraplégique, a eu le « déclic » en voyant une émission dans laquelle un couple prenait un an sabbatique pour voyager.

Pourquoi pas lui ? Il a trouvé la réponse après une nuit blanche à « cogiter » : il lui fallait trouver un compagnon de voyage, afin de l’aider pour ce qu’il ne pouvait plus faire.

Le lendemain, il éditait une petite annonce - par le média naissant qu’était internet.

Les premières années, seulement 4 ou 5 volontaires se proposaient, mais le « lâchaient » après quelques temps, découragés par d’autres professionnels, (qui, bien souvent parlaient sans expérience), ou à cause d’un changement de vie, ou encore parce que leur motivation de départ s’était usée au fil du temps.

En 2001, avec sa sœur et le concours d’une IDE libérale, il est parti pour la première fois une semaine en Alsace. Le séjour s’est bien passé, mais les horaires imposés par l’IDE les bloquaient quotidiennement jusqu’à 10 h 30.

Ce n’est qu’en 2003, que Jeanne, une IDE récemment diplômée, a eu assez de culot, malgré son manque d’expérience, pour contacter Dominique. Un mois plus tard, elle venait passer un week-end chez lui, pour une prise de contact et pour apprendre les gestes dont il a besoin, en compagnie des personnes qui l’aident quotidiennement.

Le mois suivant, elle est partie avec lui un week-end à 80 kilomètres en pleine campagne, à Guédelon. A leur retour, les deux compères, s'étant rendu compte de la difficulté relative d’organiser un voyage pour une personne à mobilité réduite, ont eu l’idée de monter une association d’entraide entre voyageurs : Handi-Voyages.

En 2005, Dominique a trouvé la manière de rédiger ses annonces pour les rendre plus attrayantes. Il est parti pour la première fois avec quelqu'un qui n’avait jamais côtoyé de personne handicapée et qui n’avait pas de formation médicale : Nicole, une simple informaticienne.

Ils sont allés 10 jours en Corse. Pour les compagnons de voyage, ce fut une véritable révélation. A la fin du séjour, Nicole lui a dit : « Lorsque je suis partie avec toi, c’était un défi : si j’étais capable de t’accompagner, je serais capable de TOUT faire ».

Deux mois plus tard, elle obtint un poste de responsable du parc informatique d’une chaine de magasins de luxe Belge.

A son retour de Corse, Dominique a eu la surprise de trouver dans sa boîte e-mail les propositions de 6 volontaires pour l’accompagner. Il leur proposa de partir avec d’autres « handivoyageurs », qui comme lui auparavant, avaient du mal à trouver un volontaire pour les accompagner.

Les années suivantes, en moyenne une centaine de volontaires par an se sont proposés. Ce mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur.

En 2010, environ 300 volontaires se sont proposés pour être compagnons de voyages.
Une cinquantaine de duos handivoyageurs / compagnons de voyages sont revenus ravis d’un séjour plus ou moins long, suivant les disponibilités et les choix de chacun.

Vous l’aurez compris, le manque d’expérience ne vous empêche pas de vivre une telle aventure humaine. Vous ne serez pas lâchés sans avoir suivi une formation au domicile de votre futur compagnon de voyage. Isabelle, IDE volontaire, résume cela en expliquant : « Les soins viennent du cœur ».

Certains se posent la question de la responsabilité de partir avec un handicapé.

Il est vrai qu’il vous est demandé de ne pas lâcher votre compagnon de voyage à 15000 Km de chez lui, mais, tout comme si vous partiez avec votre meilleur ami, vous êtes mutuellement responsables l’un de l’autre.

Le partage est le leitmotiv de l’association. Aussi, lorsqu’un problème survient, vous n’êtes jamais seul pour trouver une solution. L’association, joignable par ses voyageurs 24h/24, est toujours prête à vous aider.

N’hésitez donc pas à prendre contact avec l'association, sur son site, ou sur Facebook, où vous découvrirez toutes les nouveautés. Vous pourrez sans aucun doute trouver votre compagnon de voyage idéal.

Prochainement : découvrez le témoignage d’une volontaire sur son expérience de partage de voyage à Bali.

Creative Commons License


Fondateur de l'association
http://handivoyages.free.fr/

Publicité

Commentaires (0)