INFOS ET ACTUALITES

Jeunes diplômés infirmiers : l'heure du premier poste...

Diplôme d'Etat en poche, la carrière d'infirmière s'ouvre à vous. Partout en France, les postes sont nombreux et les recruteurs très présents. A l'heure du grand bain, quelques conseils ne sont cependant pas inutiles pour trouver le poste souhaité...

jeunes diplomes Vous voilà diplômé, ou en passe de l'être... L'heure est au choix du premier poste et, une chose est sûre, le marché de l'emploi est plutôt accueillant. Même si les possibilités d'embauche ne sont pas identiques sur l'ensemble du territoire, tous les secteurs d'activité recrutent et vous n'aurez sans doute que l'embarras du choix, d'autant que les recruteurs eux-mêmes rivalisent pour embaucher les nouveaux diplômés. Si les étudiants sortent avec des souhaits d'affectation souvent assez précis, selon les stages qu'ils ont effectué ou leur projet professionnel, nombreux sont ceux qui se tournent dans un premier temps vers l'intérim pour découvrir de nouveaux terrains d'exercice, disposer ainsi d'une expérience professionnelle variée, mais aussi, il faut bien l'avouer, d'un meilleur salaire pour commencer sa carrière... D'autres peuvent, d'emblée, envisager un poste à l'étranger, en Europe ou au Québec (il semblerait que cette destination soit prisée...)

L'étape du premier emploi...

Commencer sa carrière, le mot est lâché... Que sera cette fameuse carrière dont on parle aujourd'hui de moins en moins et qui, c'est sûr, est de plus en plus courte ? Personne ne le sait réellement même si les professions de santé, et notamment celle d'infirmière, sont très prisées avec plus de 30 000 étudiants qui entrent en formation chaque année. Quelque 20 % d'entre eux (taux de perte en cours de formation) ne finiront pas leurs études face à la rude réalité de l'exercice. Il est d'ailleurs heureux que cela soit le cas, car il n'y a rien de pire que d'exercer un métier, d'autant plus celui d'infirmier, par dépit... ou sans motivation réelle...

On peut s'interroger sur la façon dont les étudiants de 3e année sont sensibilisés dans leur institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) à la recherche du premier emploi . Quels sont les conseils qu'on leur donne, les outils que l'on met à leur disposition, les pistes ou témoignages dont ils peuvent bénéficier. Une étudiant de 3e année, Sophie, en atteste : « La préparation des Ifsi à l'entrée dans le monde du travail est assez limitée, puisqu'on sait que l'insertion professionnelle n'est pas le gros problème de notre formation. Certains Ifsi font juste venir les représentants des ressources humaines de l'hôpital de rattachement pour expliquer les démarches à effectuer dès la sortie, les différents types de contrat... Nous n'avons que peu de préparation sur comment rédiger un CV ou une lettre de motivation. A nous de nous organiser ! ». Une enseignante en Ifsi souligne cependant que dans son établissement, des plages de cours sont dédiées à la rédaction d'un CV et d'une lettre de motivation et qu'en fin de cursus, deux tables rondes permettent aux étudiants de 3e année d'échanger avec de jeunes professionnels de la promotion précédente sur la prise du premier poste (négociation, pièges à éviter, conduite à tenir...) ; des échanges très appréciés et toujours productifs.

Dans l'idéal donc, postuler à un premier emploi ne s'improvise pas. Écrire une lettre de motivation et préparer un entretien d'embauche n'est pas toujours exercice facile... surtout quand c'est le premier en la matière.

Le marché de l'emploi pour les infirmiers est, on l'a dit, très accueillant et les outils numériques pour consulter les offres d'emploi nombreux et précieux. Il est en effet aujourd'hui facile de consulter les petites annonces sur internet - et notamment sur le site emploi soignant - ou dans les journaux spécialisés. Certains hôpitaux recrutent également en ligne sur leur site. Comme partout en France l'offre est très importante et que la pénurie en infirmière se fait cruellement ressentir, les entretiens de recrutement peuvent être parfois très brefs. Il n'en demeure pas moins que cette étape se prépare.

Dans l'idéal donc, postuler à un premier emploi ne s'improvise pas. Écrire une lettre de motivation et préparer un entretien d'embauche n'est pas toujours exercice facile... surtout quand c'est le premier en la matière. Stress, timidité, hésitation, autant de facteurs qui peuvent nuire à la réussite de l'entreprise. Infirmiers.com a mis à votre disposition des conseils précieux en la matière « Soignants - Préparer, et réussir sa recherche d'emploi... » que nous vous invitons à lire.
On peut également souligner l'intérêt de présenter le thème de son TFE (Travail de fin d'études) lors de l'entretien, d'autant si ce travail de réflexion et de recherche est en lien avec le poste – ou le champ professionnel – requis. Vous pouvez également, si vos idées sont très claires sur vos perspectives d'évolution, évoquer avec votre futur employeur votre désir de vous former sur tel ou tel sujet afin de coller au mieux au poste envisagé et même vous projeter dans l'avenir en soulignant votre souhait de vous spécialiser (IADE, IBODE, infirmière puéricultrice...). Cette démarche dynamique est certainement un plus au moment de l'embauche. Enfin, bien évidemment, les conditions de travail et avantages liés à l'établissement de santé recruteur (projet d'établissement, aide à l'installation, accompagnement pour une évolution de carrière, convention...) sont autant d'éléments à prendre en compte, ou non, avant de signer son contrat de travail...

Dernières... ou premières démarches...

Après l'étape de récupération du diplôme d'état d'infirmier, délivré par le ministère de la Santé et des Sports, et qui sanctionne les études ainsi que l'obtention d'un grade universitaire de licence, deux incontournables formalités administratives s'imposent :

  • l'enregistrement du diplôme au sein du répertoire Adeli, système d'information qui centralise les informations (état civil, situation professionnelle, activités exercées...) pour l'ensemble des professions réglementées des secteurs sanitaires et social et des psychologues. Cette inscription se fait auprès de la Direction territoriale départementale de laquelle relève votre lieu d'exercice ; une instance qui dépend de l'Agence régionale de Santé (ARS) de votre région.

Vous disposerez alors d'une attestation d'inscription comportant un numéro qui vous est propre

  • vous pourrez alors vous inscrire au Tableau de l'Ordre des infirmiers, conformément à l'article L.4311-15 du Code de la Santé publique, en vous présentant au Conseil départemental de l'Ordre des infirmiers de votre lieu d'exercice (en savoir plus cette démarche sur www.ordre-infirmiers.fr)

Fraîchement diplômé, certes, avec les compétences nécessaires acquises pour exercer, vos cours d'étudiants peuvent encore vous être utiles... surtout si votre premier poste concerne un service « technique » (hémodialyse, réanimation, par exemple). « Je ne risque pas de jeter mes cours d'autant que j'ai postulé dans un service d'urgences... Si jamais ma candidature est retenue, je vais devoir me replonger dans des parties de cours très spécifiques afin de ne pas trop stresser les premiers jours... la frontière est si ténue entre un étudiant de fin de 3e année et un diplômé de la première heure ! », souligne Maxime, cet autre étudiant . Et pour conclure et dire définitivement adieu à son statut d'étudiant, le presque nouveau diplômé distille un dernier conseil : « il ne faudra pas non plus oublier de souscrire une assurance et une mutuelle. La plupart des établissements de soins en proposent, reste à étudier le meilleur contrat en fonction de ses besoins. Quant à la responsabilité civile professionnelle, elle devra faire également l'objet d'un contrat spécifique ».

Alors, bienvenue dans la vraie vie professionnelle et bonne route !

EMPLOI Soignant accompagne votre recherche d'emploi et vous propose de nombreux outils et services : 2500 offres d'emploi en ligne, publication de votre CV, possibilité de postuler en ligne, de recevoir par courriel des offres ciblées, accès au profil et offre des établissements recruteurs, actualités de l'emploi... Rendez-vous sur EMPLOI Soignant, le site de référence en la matière !

espace emploi infirmiers.com emploi soignant



Creative Commons License
rédactrice en chef Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (7)

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#7

Pat a tort

cqfd.... Patator ..à moins que vous ne nous donniez le décret....

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

271 commentaires

#6

Patator-Doryphore.

Patator : nouveau messager du champ de patates ordinal ? Il faudra un peu mieux le former à la compréhension des subtilités juridiques. Encore un qui aurait mieux fait de rester brouter ses feuilles de pommes de terre comme un bon doryphore doit le faire ! Même pas drôle...
Au suivant !!

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#5

Heuuuuu

Mrs et MME infirmiers.com

Vous qui êtes au fait des lois, et de l'actualité,
Vous qui donnez toujours une version, sans partie pris, de l'information,

Pourriez vous me donner le décret d'application de votre foutue loi quand vous écrivez ;
"vous pourrez alors vous inscrire au Tableau de l'Ordre des infirmiers, conformément à l'article L.4311-15 du Code de la Santé publique "

Cet article se termine par :

______________________________________________________________________
Les modalités d'application du présent article sont fixées par décret.
_______________________________________________________________________



Cité par:
Décret n°2007-552 du 13 avril 2007 - art. 4 (V) (N.B. ce decret concerne les élections)
Arrêté du 3 décembre 2007 - art., v. init.
Arrêté du 13 mars 2008 - art. 4 (V)
Arrêté du 13 mars 2008 - art. 4, v. init.
Code de la santé publique - art. D4311-101 (VD)
Code de la santé publique - art. D4311-95 (VD)
Code de la santé publique - art. L4311-15-1 (V)
Code de la santé publique - art. L4311-15-2 (V)
Code de la santé publique - art. L4311-22 (M)
Code de la santé publique - art. L4311-22 (V)
Code de la santé publique - art. L4311-22 (V)
Code de la santé publique - art. L4311-23 (V)
Code de la santé publique - art. L4321-10 (M)
Code de la santé publique - art. L4322-2 (M)
Code de la santé publique - art. L4341-2 (M)
Code de la santé publique - art. L4342-2 (M)
Code de la santé publique - art. L4413-1 (Ab)
Code de la santé publique - art. L4413-1 (M)
Code de la santé publique - art. L4413-1 (M)
Code de la santé publique - art. L4413-1 (M)
Code de la santé publique - art. L4413-1 (M)
Code de la santé publique - art. L4414-2 (M)
Code de la santé publique - art. L4414-2 (V)
Code de la santé publique - art. R4311-105 (VD)
Code de la santé publique - art. R4311-40 (V)



Alors, MME Fabregas, ou est il ce joli décret d'application ?
Quand on fait partie d'une rédaction, qui plus est en qualité de rédactrice, on informe de manière totale ses lecteurs.

A moins que vous ayez a cacher la vérité au petit peuple infirmier que nous sommes, afin de MIEUX SERVIR LA CAUSE DE LA SECTE ? ( il devait être bon le lavage de cerveau)


Désolée d'être abrutie à ce point, mais franchement, quand je suis prise pour une c0..e, autant que je sois consentente non ??

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#4

décret daté de 2007 pour une loi datée de 2010:trop fort!

pas de décret publié, pas d'application de l'article de Loi auquel il est fait référence, c'est aussi simple et con à comprendre que peut être simple et b-te un membre dirigeant de l'ordre infirmier ...
le fameux décret : Décret n°2007-552 du 13 avril 2007 - art. 4 (V) auquel font référence les ordinaux ne peut en aucun cas s'appliquer à un texte de Loi daté de ... 2010 ... toujours aussi simple et aussi con à comprendre ... et c'est sur ce raisonnement basique que ce sont appuyés les juges de Châteauroux et de Bourg en Bresse pour relaxer les kinés puisque les textes de Loi concernant les kinés comportent les mêmes lacunes ...

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#2

RCP obligatoire?.????

je cite:
"La plupart des établissements de soins en proposent, reste à étudier le meilleur contrat en fonction de ses besoins. Quant à la responsabilité civile professionnelle, elle devra faire également l'objet d'un contrat spécifique »."

La RCP n'est pas obligatoire pour les salariés :ce sont les employeurs qui "couvrent" assurent leurs salariés!!
Quant à l'inscription au conseil de l'ordre, y'a pas de décret paru! Alors non,pas la peine d'adhérer...et encore moins de cotiser.
Toutes les infos nécessaires sur Résilience:

http://syndico.exprimetoi.net/forum

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#1

RCP obligation?????

je cite:
""La plupart des établissements de soins en proposent, reste à étudier le meilleur contrat en fonction de ses besoins. Quant à la responsabilité civile professionnelle, elle devra faire également l'objet d'un contrat spécifique »."""