INFOS ET ACTUALITES

Journée d'action contre l'Ordre des infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Les principales organisations syndicales, réunies en intersyndicale, ont annoncé vendredi qu'elles souhaitaient organiser une journée d'actions mercredi 30 septembre pour marquer leur opposition à l'Ordre infirmier.

L'intersyndicale constituée par les organisations CFTC, CFDT, FO, Snics-FSU, Sud Santé, Unsa et CGT avait lancé la semaine dernière un nouvel appel au boycott de la cotisation et de l'inscription à l'Ordre infirmier.

Le dossier d'inscription au tableau de l'Ordre infirmier et l'appel à cotisation ont été envoyés aux infirmiers mardi 1er septembre, rappelle-t-on.

Dans un communiqué publié vendredi, l'intersyndicale précise qu'elle propose à ses structures de construire une journée d'actions organisées "aux niveaux local, départemental, voire régional" le mercredi 30 septembre "pour permettre à tous les professionnels d'exprimer collectivement leur opposition à cette structure ordinale".

A cette occasion, les "dossiers vierges recueillis et anonymisés (code barre découpé) pourront être déposés au niveau des directions départementales des affaires sanitaires et sociales (Ddass) et des agences régionales de l'hospitalisation (ARH) ou détruits sur place en fonction des initiatives construites dans les territoires", indique l'intersyndicale, qui précise qu'elle accompagnera jusqu'au bout les personnels qui s'engageront dans cette action.

Elle a aussi adressé un courrier au ministère de la santé pour demander l'organisation d'une table ronde avec les organisations de l'intersyndicale "pour l'abrogation des lois portant création à l'ensemble des structures ordinales relevant des professions de santé".

L'intersyndicale réaffirmera également sa demande de rencontre avec le ministère lors du prochain conseil supérieur de la fonction publique hospitalière qui doit se tenir le lundi 28 septembre.

Elle devrait aussi se réunir de nouveau le vendredi 2 octobre pour organiser de nouvelles initiatives.

Dans un communiqué publié vendredi, la Coordination nationale infirmière (CNI) a pour sa part réaffirmé sa désapprobation face au choix du montant de la cotisation ordinale. Elle précise qu'elle reste favorable à un Ordre infirmier "mais pas à n'importe quel prix".

De son côté, l'Ordre national infirmier a diffusé jeudi un document réunissant des "réponses" aux questions les plus fréquentes, comme le caractère obligatoire de la cotisation ou de l'inscription au tableau.

L'Ordre précise que tous les dossiers d'inscriptions ont été envoyés aux infirmiers en exercice et qu'il a déjà reçu de "nombreuses réponses".

 

PARIS, 21 septembre 2009 (APM)

Publicité

Commentaires (11)

chepiok57

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#11

Resistance

nous devons nous tenir les coudes et ne rien lâcher à cette ordre qui n'a aucune légitimité alors oui à une mobilisation massive le 26

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#10

bonjour .

Au sujet de l’ordre infirmier



Mes chères consoeurs, mes chers confrères,


L’ordre infirmier nous a été imposé.

Au delà de la considération financière dont je reparlerais plus loin, il faut surtout bien comprendre que cet ordre a été instauré sur un mensonge : il n’y pas 92 % des infirmières qui voulaient un ordre et qui plus est, il a été instauré de façon tout à fait anti démocratique car nous n’avons jamais été consultés !!!
Rien que cela implique que nous ne pouvons pas accepter de nous y soumettre.
La loi qui a instauré l’ordre infirmier est une mauvaise loi ; elle doit être abrogée et ne peut qu’être abrogée !
Ce ne doit pas être les 480 infirmières et infirmiers de l’ordre qui imposent leurs contraintes aux 480 000 infirmières et infirmiers de France.

Quand a l’aspect financier : 10 à 20 euros annoncés par Mme Bachelot il y a un an …
75 euros cette année !!!!
Cela ne peut qu’augmenter car la structure est gourmande !!! (il est déjà question de 85 à 135 euros pour 2010 .. )
Tout cela pour un résultat nul pour nous qui devrions payer pour eux ; l’inutilité des autres ordres français en témoigne ! ( Médecins , kinés , sage femmes … )

La population que nous servons nous aime et nous défend.
Ne nous laissons pas manipuler par la propagande de l’ordre, ne payons pas et l’ordre sera rapidement incapable de fonctionner !!
N’ayons pas peur !!! Notre nombre est une force sans pareil ! et nous sommes indispensables au fonctionnement des hôpitaux , des cliniques et des cabinets libéraux !!!!

Croyons en nous !! Nous sommes de bons professionnels, et nous n’avons pas besoin de l’ordre pour le savoir !!!!

Croyons en la démocratie et en la liberté !!!!
Ne laissons pas une infime minorité parler et agir pour nous !!!!!!!!!!

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#9

à ceux et celles de l'ordre :

Vous, ceux de l’ « ordre infirmier », faites preuve d’une sauvagerie sans pareille ….
Vous débarquez dans nos vies brutalement.
Vous nous demandez de prouver notre bonne moralité sans nous informer sur la votre ….
Vous vous immiscez dans nos vies professionnelles et privées comme la police le ferait chez des criminels …
Vous nous menacez de ne plus pouvoir exercer si nous ne courbons pas l’échine.
Vous plongez la main dans notre porte monnaie et vous vous servez sans vergogne.

Mais qui êtes vous donc ???? Vu des services de soins vous nous faites l’impression d’une secte !
Votre existence nous dérange et nous gêne. Notre profession n’a pas besoin de vous.
Souhaitons que vous disparaissiez comme vous êtes apparus, comme un virus qui n’a pas sa raison d’être.

Des infirmières et infirmiers choqu(é)es et révolt(é)es par vos manières de soudards .

cocogoudig29

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#8

L'ordre......

Je m'interroge bcp tt comme vs je pense sur cet Ordre et surtt son intérêt "REEL" qui pr moi est imprécis et très "bureaucratique"...!!! Je ne vois pas pq je cotiserai 75E/an pr qqchose qui ne me servira surement js, à l'inverse du syndicat qui lui est là et qui contrairement à ce qu'on pourrait penser, se "bouge" bien plus qu'on ne le croit, surtt quand on a des soucis, et je sais de quoi je parle....Pourtant je n'étais pas syndiquée à l'époque! Permettez-moi de douter du même engagement de l'Ordre! May49: je suis entièrement d'accord avec ce que tu as écrit!

May49

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

l'ordre ne sert à rien

facile de critiquer les syndicats!
Je ne suis pas toujours d'accord avec eux, mais aux moins ils essaient de faire quelque chose,mais la majorité d'entre nous ne suis pas les actions. Ils avaient lancé une campagne contre l'ordre avant qu'il n'existe, mais peu d'ide ont réagi.Comme d'habitude, les gens se plaignent trop tard, quand on commence à toucher à leur porte monnaie. Alors arrêter de vous plaindre et réagisser!
Quant à l'intéret de l'ordre, j'aimerai bien savoir comment il compte nous défendre. Quand on voit ce qui se passe chez les sage-femme et kinés... ca fait réfléchir

guinnessdrinker

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#6

Attaques faciles...

Les syndicats survivront sans soucis à l'ordre,aucune crainte de perdre la face.c'est assez drôle de lire ça.Aucun ordre déjà existant n'a apporté une quelconque amélioration des conditions d'exercice des gens qu'il est censé représenter.Si cela avait été la mission première de l'ordre,le gouvernement n'aurait jamais facilité autant sa création.ça promet...Faut lever la tête du guidon de tps en tps,les syndicats alertent depuis bien lgtps sur les ordres.juste un rappel,je ne crois pas que les attentistes et les moralisateurs nous ont vraiment servi jusqu'à maintenant pour notre profession.

Penduck

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

Encore en retard

Une fois de plus nos soi disant syndicats ce réveillent en retard! ils nous proposent une manif' après que la loi soit votée! C'est sur que là à part une grosse mobilisation le gouvernement doit bien rigoler... Les syndicats ont peur de perdre la face au regard de l'Ordre! Moi j'attends de voir le potentiel de cet Ordre, et sinon pour ceux qui ont envie de faire bouger les choses, ils auront la possibilité de se présenter aux élections dans quatre ans! juste un rappel, je ne crois pas que les syndicats nous ont vraiment servi jusqu'à maintenant pour notre profession

guinnessdrinker

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#4

Bougez vous...

Etonnant l'argument avancé quant à la motivation des syndicats à lutter en commun contre l'ordre.En aucun cas l'ordre n'a de vocation syndicale et par là même,il ne vient en rien "empiéter" sur quoique ce soit.Bref...Quant à ceux qui fustigent les syndicats:que font-ils pour améliorer les choses?J'ai des convictions et je viens de me syndiquer pour agir autrement,comme de nombreux collègues d'ailleurs.Je préfère prendre en main la lutte comme je l'entends plutôt que d'être fataliste et docile et laisser l'ordre "défendre nos intérêts", chose qu'il ne fera jamais,ne soyons pas dupes..

doudur

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#3

une première!

au cours de ma petite carriere d'etudiant infirmier (2004-2007) nous avons tenté de faire 3 manifs sur paris, encore et toujours pour la reconnaissance de notre diplome, qui se sont soldées par des echecs par manque de cohésion de nos amis syndicats. Et la enfin ils se reveillent et semblent s'unir mais pour quel motif??? Uniquement parceque l'ordre infirmier "empiète" sur leur territoire ce qui les dérange fortement. Il y a bien longtemps que je ne compte plus sur eux pour nous defendre. Alors laissons donc l'ordre s'installer et voyons ce que cela peut donner... ca ne sera pas pire qu'avec les syndicats. La cotisation me semble assez élevée. Mais ne vous trompez pas de combat et au lieu de tous nous liguer contre l'ordre, qui est de plus installer alors comment revenir en arrière?, battez vous pur qu'il soit représentatif.

libertie

Avatar de l'utilisateur

25 commentaires

#2

normal

Pour pouvoir faire différemment de l'ordre des médecins, il faudrait que nous ayons réellement le droit à la parole. Hors, un vote uniquement par voie électronique, n'est déjà pas vraiment démocratique , car il existe de nombreuses personnes qui ne savent pas utiliser le net.De plus, éditer un questionnaire invasif à remplir et demander 75 euros de cotisation sans concertation, je n'appelle pas cela démocratie. Date buttoir du 30 septembre alors que nombre d'entre nous n'ont même pas reçu les documents. Et que le décret n'est pas voté! ne se moquerait on pas de nous?

calou8753

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

Quelle énergie !!!

Quelle dépense d'énergie de la part des syndicats !!! L'ordre est là, certes imparfait, mais au moins a le mérite d'exister pour défendre une profession qui ne se rends pas compte qu'elle est mal en point. Les syndicats de la Fonction Publique critiquent le corporatisme de l'Ordre, alors qu'ils sont les premiers à être enfermés dans un sectarisme navrant. Au-delà de ces critiques stériles, voyons un rassemblement de la Profession ; à condition que les professionnels puissent avoir leurs mots à dire. Ne pas faire l'erreur de l'Ordre des Médecins qui n'est pas un modèle de démocratie.