INFOS ET ACTUALITES

Le gouvernement lance un ultimatum à l'Ordre des infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Le gouvernement a mis mardi la pression sur l'Ordre infirmier pour qu'il baisse le montant de sa cotisation, fixé actuellement à 75 euros, laissant entendre qu'il s'agirait d'une condition pour qu'il revoie sa position sur la réforme de l'Ordre, a-t-on appris de sources concordantes.

Le gouvernement lance un ultimatum à l'Ordre des infirmiersA la mi-mai, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot avait apporté son soutien à la proposition de loi du député UMP Yves Bur (Bas-Rhin) visant à restreindre le champ de compétence de l'Ordre aux seuls infirmiers libéraux et à dispenser les salariés de s'y inscrire.

Lors des questions orales au Sénat mardi, le secrétaire d'Etat chargé de la coopération, Alain Joyandet, qui répondait pour Roselyne Bachelot, a expliqué qu'une "très forte majorité des infirmiers n'ayant pas réglé leur cotisation en 2009" seraient "nombreux à recevoir un appel de cotisation de 150 euros". "Même si l'Ordre infirmier est indépendant pour fixer le montant de la cotisation, une telle perspective n'est ni raisonnable, ni acceptable", a-t-il déclaré.

"Il ne faut pas que les infirmiers soient inquiétés dans leur exercice quotidien; nous ne devons pas non plus accepter que les employeurs soient menacés de 'complicité d'exercice illégal de la profession'. Nous ne pouvons imaginer que le système de santé s'interrompe au motif que des acteurs de premier plan, à savoir les infirmières et les infirmiers, n'auraient pas tous réglé leur cotisation", a-t-il complété.

"C'est la raison pour laquelle la ministre de la santé et des sports s'est exprimée en faveur de la proposition de loi (...) tendant à limiter le champ de l'inscription obligatoire aux seuls infirmiers libéraux, pour lesquels l'Ordre est très utile", a-t-il rappelé.

"D'ici au débat sur cette proposition de loi, il est possible et souhaitable que le Conseil national de l'Ordre infirmier fasse un pas vers la raison, en proposant notamment une cotisation réduite pour les personnels salariés", a ajouté Alain Joyandet, estimant que l'Ordre pouvait "accéder à une telle demande en construisant son budget de façon pragmatique, à partir de ses recettes certaines et non des dépenses qu'il souhaite engager". Il a ainsi laissé entendre que si l'Ordre acceptait de baisser la cotisation, le gouvernement pourrait revoir sa position sur la proposition de loi.

Un ultimatum posé par le Ministère ?

Des propos qui corroborent ceux de la présidente de l'Ordre infirmier, Dominique Le Boeuf, qui a organisé une conférence de presse mercredi matin, au lendemain de la tenue d'une réunion du Conseil national de l'Ordre infirmier.

Elle a expliqué que l'Ordre avait reçu la visite des députés Pierre Méhaignerie (UMP, Ille-et-Vilaine), président de la commission des affaires sociales, et Richard Mallié (UMP, Bouches-du-Rhône), membre de la mission de médiation sur l'Ordre infirmier.

Cette mission de médiation avait été lancée par Pierre Méhaignerie et conduite par Bérengère Poletti (UMP, Ardennes) et Richard Mallié. La présidente de l'Ordre infirmier a indiqué lors de la conférence de presse que Bérengère Poletti aurait décidé de quitter cette mission après que Roselyne Bachelot a annoncé son soutien à la proposition de loi d'Yves Bur.

Elle a également rapporté que Pierre Méhaignerie aurait indiqué mardi devant le Conseil national de l'Ordre infirmier que la ministre de la santé était "arqueboutée sur le sujet" et que l'Ordre serait "réduit". Il aurait toutefois assuré qu'il pourrait les aider, mais qu'il fallait prendre des décisions de baisse de la cotisation. Il aurait aussi ajouté qu'il était "prêt à nous enlever des missions (...) pour nous aider à coûter moins cher". "On a dit qu'on allait réfléchir, il fa[llait] faire des modélisations budgétaires", a expliqué Dominique Le Boeuf.

Mais, après le départ du député, le représentant du ministère -de la direction générale de l'organisation des soins (DGOS)- "a lu un mot de la ministre", a-t-elle rapporté, précisant qu'elle n'avait pas eu copie de ce message et qu'elle ne pouvait en donner que l'esprit.

"L'esprit, c'est simple, c'est, si vous ne vous décidez pas ce soir et si vous ne baissez pas, (...), je vous élimine, (...) -c'est-à-dire que l'on va réduire l'Ordre aux libéraux- (...) et vous en porterez la responsabilité", a-t-elle rapporté, regrettant de ne pas avoir été contactée par le cabinet de la ministre.

La lecture du message de la ministre a surpris l'ensemble du conseil, a-t-elle expliqué. Dominique Le Boeuf a qualifié la situation d'"ubuesque".

La présidente de l'Ordre a également affirmé que le ministère aurait indiqué qu'il ne sortirait pas le décret sur l'inscription automatique, ni le code de déontologie, tant qu'ils n'auraient "pas cédé".

Elle a précisé qu'il avait été décidé la tenue d'un conseil extraordinaire le jeudi 1er juillet, mais s'est dit "pessimiste", précisant qu'elle préférait une "mort violente" qu'une "mort douce", c'est-à-dire avec une cotisation faible qui ne lui permettrait plus de fonctionner. Elle a ajouté que les autres ordres étaient "très ennuyés".

Elle a indiqué qu'elle allait demander aux conseils départementaux de contacter les députés localement pour les mobiliser de nouveau sur ce sujet.

Roselyne Bachelot avait demandé une cotisation de 20 euros lors de son intervention à l'Assemblée nationale à la mi-mai, rappelle-t-on.

Selon Dominique Le Boeuf, les parlementaires auraient indiqué que cette proposition de loi ne serait pas discutée avant septembre. Aucune date n'est fixée pour l'instant pour l'examen de cette proposition, a-t-on appris de source parlementaire.

Dominique Le Boeuf a par ailleurs apporté des précisions sur la campagne 2010-11 d'inscription à l'Ordre.

Publicité

Commentaires (94)

serge cannasse

Avatar de l'utilisateur

74 commentaires

#98

pas de problème !

c'est quelque chose qui est ignoré par beaucoup d'internautes : on a toujours du mal à se représenter le travail et les contraintes des autres. en tout cas, merci pour votre fidélité et votre confiance.
bien cordialement.

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#97

DESOLE

Monsieur Cannasse.Et merci pour cette precision juridique que j'ignorais.

serge cannasse

Avatar de l'utilisateur

74 commentaires

#96

retrait d'un texte de commentaire pour respect du droit d'auteur

Le commentaire #67 de Guenfouda reproduit un article tiré de Espace infirmier du 1er juillet. Infirmiers.com se doit de respecter la législation sur la propriété intellectuelle, même dans un espace de discussion, car il est légalement responsable de cet espace. Cette législation dit qu'aucun texte ne peut être reproduit sans l'accord de son auteur et/ou du support de parution. Cet accord n'est pas donné automatiquement par Espace infirmier, comme il est spécifié sur leur site. C'est tout-à-fait son droit et nous le respectons. J'ajoute même personnellement que je ne le désapprouve pas. J'ai donc pris la décision de faire retirer le texte reproduit et demande aux internautes d'être vigilants sur ce point. merci.

Serge Cannasse
rédacteur en chef Izeos

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#95

Tres juste AQRV

Sur le site du CNOI, l'ordre presente ses 52 conseillers...mais il y en n'a que 49. Ou sont passés les 3........une balle en pleine tête et disparus dans les dechets hospitaliers ?

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#94

L'ORDRE INFIRMIER: BONZAIIIII

La langue de bois est de mise a l'ordre. Demonstration: 12 voix contre le maintien de la cotisation et qui desapprouvent la politique budgetaire, 12 conseillers absents ou qui boycottent les conseils, 3 conseillers demissionnaire et 29 conseillers infeodes à Leboeuf...Ou est la democratie. Il n'y en n'a pas!Mais une attitude kamikaze et irrespectueuse vis à) vis des infirmieres !

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#93

Mme Bachelot ...

voudrait la peau de l'ONI car celui-ci est trop puissant? Laissez moi rire.
Dans ce cas, pourquoi l'opposition adopte la même attitude? Pourquoi des démissionnaires de l'ONI ont le même discours. SI l'ONI est si puissant, pourquoi met il trois mois pour afficher son soutien aux IADE? Pourquoi n'arrive t il pas à avoir au moins 15% d'inscrits, malgré sa grande puissance?

L'ONI puissant, il faut oser: ce machin n'a aucun pouvoir décisionnel, et aucune mission qui lui est exclusive.

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#92

oh barney

Allez à l'ONI brebis égarées.
C'est le berger de la profession.
Si Bachelot s'évertue à vouloir sa peau, y a bien une raison.
Il saura mener notre troupeau

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#91

Cambronne...

Je respecte mes patients, ma hiérarchie et les gens qui me respectent, càd, pas les petits trous du cul qui veulent me mettre en coupe réglée.

A ceux là, que j'exècre au plus haut point (et je parie ne pas être le seul) je ne dirait que le mot de Cambronne.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#90

l'ordre récolte le fruit de son arrogance

Qui refuse de regarder l'opposition, au point de clamer que les opposants ne sont pas infirmiers, de fermer les yeux sur le rejet massif (10% de cotisants), de refuser toute communication (chiffre des cotisants donné seulement devant les députés, chiffre des libéraux cotisants qui n'est pas donné, nombre d'élus ayant démisionné non donné, numéro de validation du dossier à la CNIL non donné, regardez un peu le sujet "l'ordre communique" du forum) ? Qui menace les infirmiers, via sms même? Qui les menace de leur faire payer les frais de relance, alors que c'est illégal? Qui pense que le rejet de cet ordre n'est que le fruit des syndicats (alors que ceux-ci sont arrivés à postériori du rejet, ce que vous pouvez clairement voir en regardant l'historique des sujets du forum du codi)?
La colère monte, et l'ordre a sa responsabilité. Unir la profession? Vous avez fait tout l'inverse.

tololo35

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#89

problème de GPS

Vous parlez de respect? Lisez donc Barney qui nous invites à quitter le forum (Mykonos n'est pas reconnu par mon GPS désolé)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#88

@ totolo35, grosquinquin et consort...

Bon, faut vous le dire encore une fois ???

Vous pouvez prendre un aller-simple pour Mykonos !

Vous avez bien saisi cette fois ci le fond du message ?

Merde à la fin !

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#87

c'est bien là le problème ..

le problème c'est que ceux de l'ordre ne respectent pas ceux qui ne sont pas d'accord ... et non seulement ils ne les respectent pas , mais ils les méprisent ...
Mais comment pouvez vous concevoir de faire plier par la force presque 90% de vos collègues ??? comment ???
Très peu d'infirmière croient en votre ordre et la plus part n'en veulent pas et sont effrayées par votre embrigadement .Nous savons que les ordres sont des machines à fric et à pouvoir .
Vous mésestimez le rejet que votre ordre provoque chez la majorité de vos collègues .
Honte à vous si vous persistez dans cette impasse . Soyez cool , soyez infirmières et infirmiers : ne méprisez personne ,ne forcez personne .

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#86

tololo

si c'est cela votre argument, dire que les opposants n'exercent pas la profession...vous vous foutez vraiment de la gueule des opposants. Vous oubliez une chose: le mouvement peut se durcir.
Quid si demain je décide de ne plus encadrer d'étudiants car j'exerce illégalement (vu que je suis infirmier non inscrit, avec un minimum de connaissance du web infirmier, vous auriez pu voir que j'exerce en psychiatrie, que j'ai déjà fait quelques écrits à ce sujet sur le web infirmier, que je m'occupe d'un petit site infirmier sans prétention, que j'ai déjà donné de mon temps pour infirmiers.com, etc), quid si demain je ne me participe plus comme co-Jury aux soutenances de mémoire, quid si demain je n'interviens plus en IFSI? Vous pensez que les 10% d'inscrits vont pouvoir tout assumer?
Face à cela, et devant les promesses devant l'assemblée d'essayer de convaincre, le mieux serait déjà de commence à avoir un minimpum de respect pour la majorité qui s'oppose à votre truc.

tololo35

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#85

te fatigue pas

te fatigue pas grosquinquin tu parle à des gens qui font même pas parti de la profession cedr1c entre autre. Pour une fois que les syndicats sont à la botte du ministère laisse donc les prendre le thé ensemble. Au moins notre ordre ne cire pas les pompes de Bachelot

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#84

Grosquinquin

Vous pensez donc que syndicats et ordre ne peuvent pas travailler ensembles, que l'ordre doit palier aux insuffisances des syndicats?
Dans ce cas, revenez un peu sur terre: quelles sont les attentes des infirmiers, n'est ce pas tout ce qui concerne leurs conditions de travail et salaire? La présidente de l'ordre comme chaque élu honnête nous disent clairement que c'est n'est pas dans leurs attributions que de s'attaquer à cela.
Pour l'instant, je pense qu'entre les syndicats (puisque vous parlez de cela à chaque fois que l'on vous parle d'opposition à l'ordre, comme si les syndicats avaient le poids de convaincre les professionnels d'aller contre l'ordre) et l'ordre, entre défendre nos conditions et des prétendues valeurs morales, la majorité a fait le choix de ne pas s'inscrire et de réclamer de meilleures conditions, plutôt qu'adhérer à un code de déontologie qui permet tout les excès contre les professionnels.

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#83

aux grincheux

Les syndicats ne veulent pas voir grandir une instance qui fédèrerait 500 000 IDE,, le gouvernement non plus d'ailleurs. C'est pour ça que vous êtes cul et chemise.
Je crois que l'ordre se fera, envers et contre toutes ces tentatives pour l'étouffer dans l'oeuf.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#82

Mais arrête de nous prendre pour des ânes !

La première chose que le bœuf (en deux mots c'est fait exprès) à dit est que ce n'est pas le rôle de l'ordre de défendre les IDE, c'est celui des syndicats. L'ordre défendra "les valeurs de la profession", soit encore, du vent, de la fumée, de la fumisterie !

Bref, du grand n'importe quoi censé nous asservir 'la fameuse "dévotion" ! Mis cojones oui !). Un tel aveuglement, c'est pire que de l'autisme çà, c'est de l'imbécilité à l'état pur.

L'ONI ? Mais jamais de la vie !

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#81

M cedric

Si le syndicalisme français était à l'image de ses homologues étrangers, il ne se financerait qu'avec les cotisations de ses adhérents. Malheureusement, les français sont très peu syndiqués et si on comptait sur le nombres d'adhérents pour que le syndicat soit représentatif je te laisse deviner la suite. L'état a trouvé la solution : un syndicalisme électif. Avec tous les travers que ça induit. C'est l'état qui le finance, pour défendre des intérêts individuels.
Si vous êtes syndiqué, vous êtes sûr d'être mieux défendu, par rapport à celui qui ne le serait pas. Je m'explique, dans les CTP (commissions techniques paritaires) s'agissant des promotions professionnelles, le syndiqué sera avantagé par son syndicat. C'est un fait avéré.

Donc, le syndicat défend des droits individuels avec des financements publics, l'argent du contribuable quoi! Sans ce financement ça fait longtemps qu'il aurait mis la clé sur la porte.
Vous êtes tout, sauf indépendants.

Pour défendre la profession infirmière, seul l'ordre des infirmiers est en mesure de le faire et surtout pas un syndicat.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#80

Pour résumer Grosquinquin...

Si l'Etat aide les syndicats, c'est mal, par contre, s'il aide lm'ordre, c'est bien. Mais, en même temps, il faut quand même cracher dans la soupe, pour laisser croire à une indépendance...et laisser penser que c'est parce que l'ordre fait peur que l'Etat veut le virer, et surtout pas à cause d'échec dans sa mission première: rassembler.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#79

Vouas avez gagné !...

...un allez-simple pour Mykonos !

Au plaisir de voir cet ordre se casser la figure ;)

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#78

pour .cedric.

Que des arguments de bas étages.
L'état transfère une partie de ses missions à l'ordre, jeune sans moyens. Heureusement encore qu'il cautionne ce prêt. Sinon il aurait du depuis longtemps sortir le décret sur l'inscription obligatoire et le paiement de la cotisation.
Quand on connaît les compromissions des syndicats on ferait mieux de se taire M. Cedric.

Quand aux errements (marginaux) de certains conseillers, le CNOI se fera un devoir de les recadrer.
99% des élus sont là pour travailler à l'évolution de notre profession.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#77

A Grosquinquin

Vous parlez d'un ordre indépendant, c'est ça? Alors, pour vous mettre devant vos discours plaqués et sans sens:

- avoir l'ultra majorité de ses revenus venant d'un prêt, sous couvert de l'Etat, plutôt que des cotisations, c'est être indépendant?
- demander des subventions aux régions pour se réunir, c'est être indépendant?
- s'être fait payer ses premières élections, c'est être indépendant?
- faire un partenariat avec une banque, c'est être indépendant?
- vouloir se faire payer ses heures passées à l'ordre par l'hôpital public (Cf Fabrice B, du SNPI qui s'est répendu dans les journaux à ce sujet) en heures sup, c'est être indépendant de sa direction (et l'on voit bien la nuance avec les syndicats, arrêtez un peu) ?

Pour l'instant, grosquinquin, ce sont surtout vos arguments qui font pshiit...et en tant que pr(o ordre, ultra minoritaire et à la recherche de nos cotisations, vous avez plus à convaincre que moi.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#76

Mais oui mais oui, viens prendre tes gouttes...

T'as raison mon gros... quinquin, il va bien y avoir un retour de bâton, et c'est l'oni qui va le prendre dans ses gencives !

Et vu comme çà grogne dans les services, crois moi çà va faire mal...

Maintenant si tu veux continuer à croire au père Noël, après tout, t'as raison, l'espoir fait vivre mais je te prédit dans mon marc de café personnel des lendemains qui déchantent et ne compte ni sur moi ni sur les collègues pour payer vos âneries !

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#75

à tous les grincheux

Je ne lis pas dans le marc de café mais je suis sûr d'une chose. L'ordre des infirmiers est là pour durer.
C'est la seule instance indépendante qui défendra la profession.
Les syndicats n'en parlons plus. Trop dépendants de la direction.
Pour leur financement, la promotion des délégués syndicaux etc etc.. D'où souvent les petits arrangements entre amis sur le dos des infirmières.
On appelle ça le retour d'ascenseur.
allez zhou....

twinzer

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#74

grosquinquin

c votre avatar qui va faire pschittttt;)

twinzer

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#73

on touche le fond

parler de democratie alors que 85% de la profession n'a pas voter pour le machin que malgres la menace d'exercice illgal si on ne paye pas un droit d'entrée que 80% de la profession n a pas payé MR grosquinquin vient nous expliquer qu il est normal que se soit en plus aux IDE de payer seul pour la securite des patients(ma famille,mes amis,moi,nous...) et que notre avis est moins important.on a bien compris quel etait votre vision de la societe democratique.arretez de nous faire croire que se sont les syndicats puisque la profession est faiblement syndiquée,arretez de dire que ce sont les politiques qui veulent la mort de l ONI parcequ il derange trop:il dérange uniquement la profession

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#72

Ouf

et lorsque l'on fait une loi, on s'assure qu'elle repose sur quelque chose (une des bases en sociologie du droit). L'ordre se tient encore à cette loi, se fout de sa non représentativité, de son inutilité et de la grogne des professionnels. Au final, la loi va se retourner contre lui (Grosquinquin, vous savez, certains élus partageant la même vision que vous nous ont même dit que le projet Bur était abandonné à un moment, et il y a 7 propositions de loi, alors si l'un fait pshiit, une autre sera reprise), et l'ordre ne reposera plus sur rien.

On peut s'attendre comme le dit Ecureuil à une nouvelle vague de démissions d'élus, et à un ordre qui se replie encore plus sur lui.
L'ordre se meurt, et fait tout pour. Merci!

Ketalar01

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#71

La honte

Comment peux t on être aussi borné!!
L'ordre avait il un potentiel incroyable pour la profession?
Indeniablement.
A t il été gâché par une bande de tête de mule?
Sans conteste.
on prle démocratie alors que plus de 80% des pro refusent de payer
leur cotisation , n'es ce pas la un vrais désaveux qu'une Veritable démocratie.
devrait entendre au lieux de ce renfermer dans sa tout d'argent!
Crée pour représenté les IDE , l'ordre les écrase des que leurs avis s'opposent
à ses désirs!
N'es ce pas plutôt la définition d'une dictature ?
La porte c'est ouverte pour éviter le nauffrage en adaptant la cotisation
aux aspirations des pro qui refusent cet ordre.
Il était logique de lâcher du leste en attendant de convaincre les indecis(80% du métier)
Au lieux de celà notre Neron national a voulu adapté la cotisation à SES aspirations, au mépris de la grogne de la base.
Quel gâchis!
Quand on a pas de sous , on s'adapte au lieux de dépenser sans compter!
C'est de l'économie de base.
Et quand on veux convaincre on fait des concessions, ça c'est du management de base!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#70

Pauvre Gros QUINQUIN

Avec une abstention de 87% au election ordinale, avec lors de ce conseil extraordinaire 23 % d'abstention et 22 % de NON et enfin 90 % de non-inscrit, revise tes cours d'histoire et tu verras qu'il y eu parfois les même remarques que toi sur des pretendus fonctionnements democratiques, de surcroix l'histoire est emaille de monstre arrives au pouvoir democratiquement...alors tes remarques ras la casquette...tu peux les declarer dans ton petit conseil ordinal entre cadre infirmier bien-pensant. Salut QUINQUIN

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#69

Pauvre écureuil21

En démocratie la majorité l'emporte.
Si la majorité a voté le maintien de la cotisation alors écureuil21 il faut en tirer les conséquences si tu n'es vraiment pas d'accord. Démissionner.

Je serai surpris que l'ordre ne soit maintenu que pour les libéraux.
Pschitttt c'est tout ce que fera ce buzz...
Je sais que dans les régions, les élus rencontrent bcp de monde en ce moment : les députés, sénateurs, Pdt de Conseils Régionaux , ARS etc pour donner un son de cloche différents des syndicats.
Il y a des interlocuteurs avec lesquels l'ordre doit créer des liens privilégiés :les CISS (associations d'usagers de la santé. Car n'oublions pas que l'ordre est aussi là pour assurer la sécurité des soins aux patients.
Et leurs voix portent sûrement plus que les voix syndicales.

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#68

UNE MASCARADE cette reunion extraordinaire du CNOI du 01/07/10

J'y etais, je sais de quoi je parle. Sur les 52 conseillers, 11 conseillers etaient absents soit 21 %, 12 ont vote contre le maintien d'une cotisation a 75 Euros soit 23 % et le reste , les ayatollahs de la FNI ou des cadres ont manque de reconnaissance ont persiste soit 55% d'illumines(elus par 13% d'infirmiers ). Il n'y a pas de democratie dans ce conseil...c'est insupportable ! Il n'ya pas de representativite dans ce conseil...je demissionne des demain. Un ex-conseiller national et syndicaliste au SNPI

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#67

article sur espace infirmier...edifiant..l'ordre maintient sa cotisation

Article lu dans espace infirmier le 01/07/2010 d'apres boeuf-boeuf tout va vien sauf qu'il y a eu 12 votes contre le maintient de la cotisation a 75 soit 25 % des conseillers...mais tout va bien!

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#66

c'est en effet édiffiant ...

les cadres et cadres supérieurs (...)qui veulent dominer les 480 000 infirmières , (leurs anciennes collègues ...), n'écoutent rien .. elles foncent ... foncent ... foncent ... droit dans le mur ... : la loi , rien que la loi ! on n'écoute rien .. on continue ... on compte menacer , rallier par la force ... en dehors de l'ordre pas de salut .... c'est bien triste ...pour vous ..
Vous courrez à l'échec .... vous qui rêviez d'unir vos collègues (?????) ..... personnes ne vous suit .. vous jouez contre votre "camp" ... dommage ...
Un peu de sympathie , d'humanité , de tolérance , vous aurait sans doute un peu servi ... non , décidément non .
Tellement loin depuis longtemps des soins et des vrais réalités de l'humain , vous ne connaissez que la pensée unique , la contrainte et la menace ... dommage pour vous ..

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#65

Scoop 2

A priori les propositions de loi deposées par le senat et l'assemblée nationale, les appels a la clemence de la DHOS et l'encouragement de la ministre de sante a une politique d'apaisement, le CNOI persiste et signe. Il ne lachera rien (reubion extraordinaire du jeudi 1 juillet) ,cette position, symbole de son aveuglement , de son entetement et finalement de sa betise sonne le glas pour cette institution dont on peut critiquer les methodes d'encadrement, de management et de relation public. CI-GIT LE CNOI. Passants rappelent toi de la connerie de ses conseillers.SIS

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#64

!!!!!!!!!!!SCOOP!!!!!!!!!!!!!!

Le cnoi reunit en assemblée extraordinaire ce jeudi 1 juillet a de nouveau taclé la ministre, le gouvernement, et les syndicats. Il n'y aura pas de baisse de la cotisation. Le CNOI s'est refugié derriére la loi et entend durcir son appel à cotisation via huissier et societe de recouvrement des le mois d'aout.Merci qui ? merci boeuf-boeuf

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#63

DECLARATION DE LA FNI, EDIFIANT

Comment voulez-vous que les infirmières se souviennent de vous ?

Roselyne Bachelot, ministre des Sports, veut imposer une charte de déontologie aux joueurs de l'équipe de France de football après le fiasco du mondial. Comment ne pas faire de parallèle avec le fait que la même ministre bloque la parution du code de déontologie écrit par le jeune Ordre des infirmiers qu'elle voudrait mettre au pas ?

« Comment voulez-vous qu'on se souvienne de vous ? », c'est en reprenant à son compte cette formule de Raphaël Ibanez, capitaine du XV de France victorieux des fameux All Blacks en 2007, que Roselyne Bachelot, ministre des Sports, s'était adressée à l'équipe de France de football avant le match décisif devant l'Afrique du Sud.

Comment les 70 000 infirmières libérales se souviendront d'une ministre de la Santé qu'elles auraient préféré voir au chevet des bleus dès le 19 mai, plutôt qu'à l'Assemblée Nationale, date à laquelle elle n'a pas hésité à mettre en péril l'existence même de l'Ordre National des Infirmiers, sous la pression d'un « quarteron » de députés en mal d'existence ?

Les pressions ministérielles exercées sur l'Ordre infirmier sont à la hauteur de son potentiel pour la profession et les patients. Un potentiel qui gêne, par la pertinence de ses positions et la rapidité de cette jeune organisation à répondre à ses nombreuses missions.
Il faut rappeler que l'ONI a été institué en décembre 2006 par une loi d'initiative parlementaire, pour répondre au besoin que formulaient depuis des années les forces les plus dynamiques de la profession : 43 associations, syndicats ou fédérations d'infirmiers, aussi bien hospitaliers que libéraux, du secteur public comme du secteur privé.
Les injonctions de la ministre consistent aujourd'hui à transférer sur les seules infirmières libérales le financement d'un Ordre infirmier qui n'aurait plus pour seule mission que d'assurer le recensement des infirmiers à la place de l'Etat. Payer à la place de l'Etat, mais surtout ne nous mêler de rien d'autre qui puisse concerner la qualité et la sécurité des soins, ou notre profession et son avenir ?
Le démembrement de l'ONI, orchestré par le ministère, serait une aberration sans exemple dans aucune autre profession. Aucune autorité de régulation ne pourrait, en effet, œuvrer sérieusement sur la base d'une cotisation facultative pour les salariés, ni en France, ni ailleurs.
Peut-on créer une inégalité d'obligations entre les infirmiers, ainsi qu'entre les professions pourvues d'un Ordre, sans encourir la censure du Conseil Constitutionnel ?
Et sous quel prétexte cibler les seuls infirmiers libéraux pour une telle agression ?

La Fédération Nationale des Infirmiers exhorte le Conseil National de l'Ordre des infirmiers, garant de l'indépendance de la profession, à ne pas céder aux peurs lors de sa séance extraordinaire du 1er juillet 2010, et surtout à ne rien lâcher.

Contact presse :
FNI
01 47 42 94 13

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#62

désir d'union

si vous voulez tant l'union de la profession, un conseil: autant rejoindre les 90% qui ne s'inscrivent pas, cela me parait plus simple. On voit bien que l'ordre n'arrive pas à unir.

Pour le terme bénévolat, désolé, j'ai du mal à le lire lorsque je vois que les indemnités des élus ont déjà triplé sur le prévisionnel, et que certains (Fabrice B, du SNPI) demandent à voir leurs heures à l'ordre rémunérées en heures sup par leur CH...

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#61

juste retour de baton ..

désolé les pro oni .. mais c'est un juste retour de bâton que vous subissez (mais je suis sur que vous n'êtes pas tous à mettre dans le même panier , il y a surement des gens sincères , mais totalement abusés par la propagande de leboeuf 'n'co .)
C'est un juste retour de bâton , car vous avez voulu enrôler de force et sous la contrainte des collègues ignorants (qui l'ont vécu comme une réelle violence et une grande agression).
C'est un juste retour de bâton car vous avez voulu nous mouler dans votre moule : "en dehors de l'ordre point de salut".
C'est un juste retour de bâton car vous avez commis un holdup sans précédent sur notre profession en pompant 37 millions d'euros à vos collègues .
C'est un juste retour de bâton , car vous avez voulu doter notre profession d'un système qui montre depuis 50 ans qu'il est inutile , couteux et anti-démocratique .
Enfin , c'est un juste retour de bâton car vous n'avez pas dit les mots essentiels: "bonjour!" , "s'il te plait" , "est-ce que je peux?" ,"es tu d'accord ?" et : "tu fais comme tu veux "

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#60

On t'a rien demandé

Tu viens nous casser les pieds en jouant les moralisateurs et après tu viens te plaindre du retour de bâton ? Mais tu manques pas d'air toi !

T'es pas content ? Et bien, je vais te faire une réponse digne de l'équipe qui semble être ton livre de chevet : Dégage !

monsieur 18

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#59

quel acceuil :)

Re bonjour tout le monde,
Ce fut mon premier commentaire et celui ci sera mon dernier. On se croirait sur un forum de l'equipe.com, ca respire pas l'intelligence tout cela.
Messieurs les gueulards impolis je pense que vous desservez la noble cause que vous pensez servir, plus on vous lis moins on vous entends.
Je vous vous laisse mediter et vous souhaites bonne route.
Adios amigos :)

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#58

stoooooooop monsieur18 !!!!!

stooooooooooooooooooop ! mais c'est de la diarrhée verbale !
Personne ne veut de cet ordre imposé ,décidé dans le secret pour ne pas avoir d'opposant (c'est raté !!!) et quoi que vous disiez , l'oni , si il arrivait à se maintenir (....?) deviendrait comme les autres ordres de France : une pompe à fric dictatoriale servant les qq centaines qui en tiennent les rênes (avantages , copieuses indemnités et autres voyages )Les ordres ne servent à rien , personne ne les entend , personne ne les voit , à part tous ceux qui payent pour eux tous les ans .
Une fois de plus : c'est raté ! 90 % d'entre nous ne veut pas de cet ordre ,quatre vingt dix pour cent !!!!! C'est pas rien ! Et rajoutez à ce chiffre celles et ceux qui ont payé sous la contrainte de leurs assurances ou de leurs employeurs alors qu'ils et elles sont opposées à l'oni ... C'est pas rien .... Alors : stooooooop !!!

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#57

C'est c'là oui...

Enlève ta cagoule, on t'a reconnu Mme Leboeuf !

Laisser une chance à l'oni ?

A la répression, aux cornettes, signer un blanc-seing à des gens qui ne sont plus infirmiers depuis belle lurette et qui gravitent dans des salons dorés ? Être racketté pour avoir le droit d'exercer un métier pour lequel nous avons tous et toutes passé un diplôme d'État ???

Mais tu rêves mon grand ! Maintenant, et cela a été dit à maintes reprises, si çà t'enchantes tant que çà, vas-y, enrôle toi dans l'armée oniesque et donne ton obole, mais t'ai gentil, oublie nous, nous les 450 000 qui refusons cette horreur, on t'a rien demandé ;)

monsieur 18

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#56

un sujet qui divise, a qui profite le crime

Bonjour a tous,
Je viens de lire l'ensemble des commentaires et je dois dire que j'en sors peiné.
Infirmier depuis maintenant 10 ans, je m'implique enormement dans mon travail, je participe de maniere bénévole a des projets de recherches et de formation, si le salaire fait pitié, je reste tres fiere de faire ce boulot que je trouve d'une noblesse sans equivalence.
Je suis tres attentif a l'ensemble des informations qui gravitent autours de la proffession, pas seulement en france mais aussi dans les pays etrangers et je vous invite a faire de meme pour prendre de la hauteur et sortir des discours partisans qui nous divise et ne font en rien avancer le debat de fond.
Le syndicalisme hospitalier francais souffre d'un complexe de representativité, et n'arrive toujours pas a admettre qu'il disfonctionne gravement, les quelques rares syndicalistes encore engagés sont a féliciter, car ils evoluent dans un milieu on ne peut népotique. Ce n'est pas une critique mais bel et bien un constat que je suis le premier a deplorer. Quelques theses que vous n'aurez aucun mal a trouver sur le net vous le confirmeront, ou la simple lecture du canard enchainé.
Ils sont a mon sens lourdement coupable, leur faible representativité, nul ne peut le nier dans une profession aussi malmené, est la demonstration de leurs echecs successifs et plurifactoriels. Ils ont été incapable d'adapté la lutte syndicale aux contraintes du metier, lasse les infirmieres se sont resignés et ont baissés les bras... oui oui on est forcement tous un peu responsable de notre situation, on baissé les bras.
La pensée syndicale qui aujourdhui voudrait nous culpabiliser en nous laissant croire que si ca dysfonctionne c'est parce nous ne sommes pas suffisamment syndiqué est risible, la realite semble etre l'inverse...
Les syndicats devraient commencer par admettre ce constat d'echec, etape indispensable d'une remise en question essentielle si ils veulent un jour a nouveau seduire la profession. C'est pas les luttes qui manques mais plutot la confiance qu'on leur accorde.

Maintenant l'ONI quel vilain mot ;)
Oulala que c'est bancale tout ca, une naissance dystocique, un bébé infirme, illegitime peut etre condamné aveuglement avant d'avoir eu le temps de pousser son premier cri.
Pauvre enfant, c'est sur qu'il est tout vilain, a l'image de son site internet, de son caducé et de sa carte professionelle encore plus mal foutu que ma carte de cantine. Dyslexique surement, sa communication est inaudible, pas mal dur de la feuille ca fait aucun doute, vu sa reaction passive depuis le temps qu'on lui gueule dans les oreilles, si il se presentait aux urgences il aurait droit direct a un scanner le pauvre gosse.
N'empeche, c'est qu'un gosse, et de le voir aussi mal traité me fait de la peine.
Je pense, et c'est tout a fait personnel, que ce gosse meriterait un peu plus d'attention de notre part, illegitime ou pas, c'est le notre et il ne sera que ce nous en feront...
Ceux qui veulent le noyer a la naissance, y trouvent certainement un interet, allez savoir, il pourrait etre genant en grandissant le gamin, un contre pouvoir?
Non faut pas rever non plus, peut etre un tenor doué de 500 000 cordes vocales pour faire entendre raison a ces gens qui nous gouvernent sans jamais nous entendre.
Un gosse coute cher a eduquer, surtout si on veut bien l'eduquer, car notre gosse on voudrait pas qu'il devienne le chien de son maitre, qu'il aprenne a repeter ce qu'on lui a appris et surtout qu'un jour il puisse prendre soin de nous... pourquoi pas.
Ha oui j'oubliais les gosses des autres ont mal tournés, raison de plus pour pas faire les memes conneries que les gosses de medecins, de kinés...
Le gouvernement en accord avec les syndicats, ca va pas profiter a l'image syndicale, hooo non, et moi qui doutait encore d'adopter ce gosse mal fichu, aujourdui j'en suis sur je veux croire en lui, quoi qu'il me coute c'est bien la seule chance qu'il nous reste de voire la profession evoluer, et si demain l'histoire me prouve que j'avais tord, on j'aurais essayé, et on essaira autre chose, l'immobilisme c'est la mort... et ont est tous condamné quoiqu'il advienne :)
Ne nous divisont pas, devisons tous ensemble:)

nathanmetz

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#55

Un torchon

Il y à peu j'ai eu la surprise de trouver un courrier de l'ordre qui me proposais une carte et un caducée pour 75 euros nous nous sommes empressé mes collègues et moi même de jeter ce prospectus.

Encore une fois non à l'ordre. Ordre qui n'à aucune légitimité.

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#54

ça sert à quoi un ordre ?

je repasse encore une fois ici ... mais arrêtez avec votre ordre : les ordres ne servent à rien , sont inaudibles , ne font pas progresser les métiers (écoutez parler le médecin de base , le kiné de base , la sage femme de base de son ordre : rien rien rien , ils ne servent à rien , à part leur couter des sous et à faire joli sur la plaque dans la rue ). Mais ce que je reproche le plus aux ordres c'est d'être aux antipodes de la démocratie et de la liberté : tu payes ,sinon tu ne peux pas exercer le métier que tu as choisi , et tu la fermes ! ..triste constat . L'ordre infirmier à plus que du plomb dans l'aile .. vous avez , comme dit la sagesse paysanne dont je suis fièrement issue , mis la charrue avant les bœufs ...: il fallait demander à vos collègues , leur expliquer et surtout leur laisser le choix , avant de bricoler votre ordre .. maintenant vous avez tout le monde contre vous .. je n'ai jamais entendu qq chose de positif à l'égard de l'ordre .. jamais ... plus vous allez avancer , plus les collègues seront braquer contre vous .. acceptez le ... flute !, messieurs et mesdames de l'ordre , ouvrez les yeux : votre projet , si sincère soit il ,n' intéresse personne ... écoutez vos collègues , vous ne passerez jamais de cette façon ... et heureusement ,sinon c'est à désespérer de l'humanité .
Tout le monde peut se tromper ; c'est pas grave .. mais accepter le fait que personne ou presque ne veut de l'ordre infirmier .
bonne nuit .

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#53

ça sert à quoi un syndicat?

Suis pas syndiqué.
A quoi ça sert dans l'état actuel des choses? tu peux me le dire?
A part permettre aux cadres syndicats de profiter de quelques avantages, quelques promotions.
Ce dont vous accusez justement les élus de l'ordre

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#52

toujours pas de réponse

Grosquinquin, vous êtes élu? Quelle est votre étiquette (coordination?). Pourquoi évitez vous cette question? Vous semblez en plein conflit d'intérêt.
Pour le reste, vos attaques anti syndicales n'enlèvent pas le fiasco de cet ordre.

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#51

j'adore

a raison, les syndicats n'ont riern fait a part les accords durafour, la mise en place des 35 heures...feignants d'infirmiers, l'augmentation du mode de calcul d'un an tous les 10 ans(majoration de duree d'assurance), la possibilite de racheter ses années à 80 % et/ou ses etudes, le protocole d'augmentation des aides-soignantes, la mise en place de la rafp(retraite additionnelle pour prendre en compte les primes , prime veil notamment) la prestation perte du pourvoir d'achat pour les infirmiers bloquée au dernier echelon....et j'en passe. Lorsque l'on dit n'importe quoi on la ferme grosquinquin...j'espere que vous n'etes pas conseiller ordinal...sinon c'est une catastrophe...

Si vous avez fait tout ça c'est que vraiment la profession doit végéter.
Tout ce que vous m'écrivez là est la preuve par 3 que vous grattez des bouts de ficelle pour que les infirmières arrivent à joindre les 2 bouts.
Si elles étaient payées et considérées à la hauteur de leurs compétences rien de cela ne serait nécessaire.
Et que vient faire les aide-soignants dans l'affaire?
Vous avez oublié les conditions de travail. Qu'avez vous obtenu de ce côté?
Rien, nada. Interrogez donc les infirmières pour vous en faire une idée si vous l'ignorez.
Restons modestes aqrv

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#50

arrétons la gueguerre !

dans mon hôpital, les syndiqués sont des gens dévoués , qui payent beaucoup de leur personne , ne comptent pas leurs heures , et défendent avec la même énergie les syndiquées ET les non syndiquées ... et en plus : ils ne demandent pas d'argent , et ne nous font aucunes menaces !!! ce qui me ne semble pas rien .
Ils défendent ce qui compte le plus pour nous : nos conditions de travail et notre salaire et je dis ça sincèrement! L'ordre semble être l'art d'enfiler des perles en donnant des leçons à ceux qui travaillent tout en parlant de choses tout à fait superfétatoires; n'oubliez pas messieurs et mesdames de l'ordre que nous avons le même diplôme que vous , que nous avons aussi de la déontologie , que nous savons travailler et nous défendre .Pas besoin de vos leçons . Et je le dis une fois de plus : nous ne vous avons rien demandé , laissé nous travailler en paix .

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#49

Gros quinquin

a raison, les syndicats n'ont riern fait a part les accords durafour, la mise en place des 35 heures...feignants d'infirmiers, l'augmentation du mode de calcul d'un an tous les 10 ans(majoration de duree d'assurance), la possibilite de racheter ses années à 80 % et/ou ses etudes, le protocole d'augmentation des aides-soignantes, la mise en place de la rafp(retraite additionnelle pour prendre en compte les primes , prime veil notamment) la prestation perte du pourvoir d'achat pour les infirmiers bloquée au dernier echelon....et j'en passe. Lorsque l'on dit n'importe quoi on la ferme grosquinquin...j'espere que vous n'etes pas conseiller ordinal...sinon c'est une catastrophe...

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#48

Merci

à Grosquinquin de nous montrer que l'ordre peut difficilement travailler avec les syndicats, au vu de son message. L'ordre pourrait vouloir se substituer aux syndicats, voire même faire mieux (pas difficile, vous me direz), mais rien dans ses missions ne lui permet d'agir sur les conditions de travail et le salaire, deux choses qui sont les attentes premières des infirmiers.
Pourquoi alors jouer sur ce terrain de la guerre contre les syndicats? Mon avis: l'ordre est composé de membres de syndicats bien faiblards, de coordinations qui ont du mal à décoller à leur niveau (SNPI, CNI pour les salariés, FNI et SNIIL qui veulent s'étendre un peu plus sur la profession). Il y a un listing de fait sur le forum ou vous pouvez voir l'omniprésence de des personnes qui ont tenté d'acquérir une représentativité au travers cet ordre. D'où leur guerre actuelle contre les syndicats généralistes, et leur rhétorique "oui mais les syndicats" à la moindre contrariété.
Pour preuve, Grosquinquin, vous qui avez fait l'éloge des coordinations, vous êtes sous quelle étiquette? (question posée précédemment, ignorée de votre part).

Au milieu de cette lutte, des professionnels qui s'y opposent, et une réunion du premier Juillet qui va servir à l'ordre de choisir entre une mort lente ou une plus rapide.

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#47

à ces chers syndicats

Arrêtez donc avec les syndicats.
S'ils étaient efficaces on le saurait depuis longtemps.
Depuis quand ils existent?????? La reconnaissance de la profession elle en est où?
L'intégration dans le LMD on vient juste de l'avoir. Et encore, un grade de licence parce que les syndicats ne voulaient pas d'une vraie licence.
Pour que les aide soignants puissent toujours accéder à la profession par la promotion professionnelle.
Même si l'ordre était finalement réservé aux libéraux. Ceux qui sont actuellement élus des collèges publics et salariés reformeront des coordinations. Parce que ne nous leurrons pas, les syndicats vont continuer à pérécliter. Ils ne sont là que pour signer tout ce que le directeur d'hôpitaux vont leur présenter.
Et les représentants syndicaux en retour auront une promotion de temps en temps (retour d'ascenseur).
ça se passe comme ça dans le beau monde des bisounours.

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#46

Oui, oubliez-nous !

Comme l'a si bien dis mes respectables confrères et consœurs, oubliez nous !

On ne veut pas de votre ordre.
On ne veut pas être rackettés.
On veut juste que vous nous foutiez la paix.

Et puis, nos euros durement gagnés, ne croyez pas qu'on va vous les donner !

Maintenant si vous souhaitez cotiser par vous-même, grand bien vous fasse. Pour le reste...

lapikouzesimone

Avatar de l'utilisateur

31 commentaires

#45

ça commence a bien faire !

bonjour bonjour !
amusante votre petite guerre entre l'ordre et les syndicats .. Je ne suis pas syndiquée , mais ma tendance naturel me fait faire confiance aux syndicats pour me défendre et je suis persuadée que les ordres ne sont là que pour nous enfoncer ...
et puis flute! ces messieurs-dames de l'ordre ... de quel droit voulez vous nous forcer à entrer dans votre ordre ? Dans l'hôpital ou je travaille il y a 780 infirmières , et je n'en connais pas une qui a payé et encore moins une qui a envie de le faire !Tout le monde se fiche de l'ordre !
Nous nous sommes trés bien passé d'ordre jusqu'à présent ; les autres ordres sont la preuve que c'est inutile (il faut entendre les médecins parler du leur .. et les kinés !!!!)
Votre honneur d'infirmières fera que vous ne forcerez personne .
C'est gentil de vouloir faire notre bien malgré nous ... mais nous ne vous avons rien demandé .. alors oubliez nous .. merci.

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#44

LA SNIL

represente 5,7% des liberaux soit 0,3 % de la totalite des infirmiers....qui osent parler de majorite silencieuse !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#43

à défaut d'argument

on se lance dans les attaques persos. Je n'ai pas à me justifier devant vous (du moins, je ne suis pas encore affilié à votre truc ayant pour seul pouvoir décisionnel de juger son confrère, aussi bien que vous le faites ici), mais un petit rappel: mon identité est facilement trouvable au vu de mes écrits ici, sur un site ou l'équipe a ma véritable identité, du fait de mon activité de modération par le passé. A chacun de vérifier si je suis infirmier ou non, ceux qui me connaissent ici doivent en sourire. Vous vous décrédibilisez une fois de plus.
Une fois de plus, la même méthode, on vous apporte des chiffres, des textes de lois, et vous répondez "syndicat caca" (je ne suis pas syndiqué, si vous m'avez un tant soit peu lu), vous nous qualifiez de non infirmier...c'est ainsi que vous voulez convaincre, en allant dans une négation de l'opposition, des chiffres? Continuez, c'est cette attitude qui mène l'ordre à sa perte.

Grosquinquin, encore des arguments (que vous n'allez pas retenir, bien sûr) qui mettent mal à l'aise votre idée d'ordre indépendant vis à vis de l'état: qui a payé les 2 millions des premières élections? Qui a demandé à la région Rhône Alpes une subvention de 3500€ pour réunir les présidents de cdoi, qui est garant dans ce prêt de 19 millions? Qui marche main dans la main avec l'Etat, en allant dire devant les députés qu'il soutient la loi HPST?

Vous semblez bien défendre les coordinations, vous êtes affilié à l'une d'entre elles? Il me semble qu'entre nous deux, vous êtes plus dans le conflit d'intérêt que moi.

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#42

à ces chers syndicalistes

Le gouvernement voudrait un Ordre à sa botte.
Pourquoi ceux qui sont au pouvoir qu'ils soient PS ou UMP ont-ils une sainte horreur des coordinations? Parce qu'elles sont incontrôlables.
Pas les syndicats.
Ceux là mêmes qui n'iront jamais mordre la main de celui qui les nourrit.
N'est ce pas l'employeur qui finance les syndicats? Surtout dans la fonction publique hospitalière.
Tous vos arguments spécieux anti ordre ne tiennent pas la route.
Les conditions de travail? Elles sont de votre ressort. Et on ne peut pas dire que cela va en s'arrangeant. Vous êtes non seulement incompétents mais des faux culs de première.
Les rations IDE / patients sont décidés entre partenaires sociaux.
Qu'avez vous à nous répondre là dessus?
Rien.
L'Ordre par l'intermédiaire des "bonnes pratiques" a un rôle à jouer dans ce domaine.

Vous êtes face à un patron tout puissant à qui vous servez d'alibi.
Vos leçons, gardez les pour vous et j'espère que les IDE prendront conscience en dépit de ce qu'elles et ils peuvent lire sur les forums ou ailleurs que sans un Ordre légitimé par la profession il n'y aura point de salut.

tololo35

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#41

margaud

Bonjour,

Avant de me faire arroser par les collègues ou autre... Bravo je suis d'accord avec vous, je ne suis pas pro ou anti mais juste fière de ma profession. Malheureusement vous avez vu que le débat est tronqué par des gens qui représentent la profession sans en faire parti. Je trouve votre argumentaire juste calme et posé. Sachez que le vent va tourner et que l'ordre ne mourra pas! Cordialement

tololo35

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#40

CEDR1C

Elle est bonne il n'est pas infirmier c la meilleur de l'année!!! Et bien renseigné en plus CGT, FO, CFDT? Grillé!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#39

LA SAINTE ORDRISITION LANCEE PAR SA SAINTETE LEBOEUF

est une necessite pour nettoyer la caste infirmiere de ces elements oisif et gauchisant! OUI au Saint-ordre et oui a l'ordrisition qui va sauver la profession infirmier de la tentacule syndicalo-gaucho-judeo-maconno-homo-umpo-etatique!!!!!

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#38

QUESTION A UN ORDREUX (boutade de mauvais gout)

pouvez vous m'informer du salaire de la Presidente de l'ordre national infirmier, Madame Leboeuf ,ainsi que des avantages en natures qu'elle perçoit depuis son election democretine( lapsus de mauvais gout). Merci
PS: excusez moi pour ces quolibets de mauvais gout( je ferais trois ave maria et quatre aver pater ce soir et encore pardon au saint-ordre)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#37

Bravo Cedric !

Tu as résumé la pensée de pas mal de monde ici.

Quand à l'ordre et à ses âmes damnées... C'est quoi au fait la chanson phare de Lily Allen ?

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#36

le gouvernement...

veut défaire cet ordre, par intérêt? quelle est la position de l'opposition? Vous pensez réellement que la gauche ne tirerait pas à boulets rouges sur ce gouvernement dans ce cas là? Il me semble que la classe politique est unanime concernant cet ordre.

Une fois de plus, si je ne pense pas comme vous, je ne suis pas infirmier, si mes questions dérangent, c'est parce qu'elles ne sont pas bonnes. Vous comprendrez que c'est avec ce genre de réponse que je n'ai pas envie d'être jugé par des personnes comme vous. Vous comprendrez aussi que ce genre de propos que vous tenez ne donnent pas envie de s'unir à vous.

"Il n'y a que l'argent qui vous intéresse?" A vrai dire, il me semble que le salaire et les conditions de travail sont les principales demandes des professionnels. Et pour ça, l'ordre ne peut rien faire. Encore une inutilité du beurk.

margaud2010

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#35

Il faut qu'on avance

Cedr1c., je vous soupçonne fortement d’aimer discuter avec moi ;-)) En tous les cas, vous en redemandez.

Certitudes pour certitudes, nous en avons et tous les deux ! Vous les vôtres, moi, les miennes. Les vôtres ne sont certainement pas de meilleure qualité que les miennes. Bref.

Mais là, en vous lisant, j’ai eu comme un doute, un gros. Vous dites « les méchants à l’intérieur, ils sont infirmiers comme vous », voulez-vous laisser entendre que vous n’êtes pas infirmier ? Sinon, vous auriez dit « ils sont infirmiers comme nous ou ils sont infirmiers comme moi » … Re bref.

Le salaire, le salaire. Il n’y aurait que l’argent qui vous intéresse : la cotisation, le salaire de la dame, etc. Et pour connaître son salaire, vous la connaissez donc ? Et puis, franchement, j’irais voir le sujet en question, mais qu’est-ce qu’elle irait parler de son salaire sur les forums !! L’Ordre répond à vos questions :
- Quel est le numéro de la CNIL validant le dossier ?
- Combien de personnes des CDOI ont démissionnée ?
- Vous touchez quel salaire ?
Je leur demanderais bien aussi quelle est la couleur de la moquette ou mieux encore combien coûte leur site Internet ou la, le top du top des questions : êtes-vous réellement rejetés par toute la profession ?

Sans blague, vous êtes sérieux dans vos questions. Qu’est-ce qui vous intéresse dans le métier d’infirmier ? Votre femme l'est, votre cousine, votre sœur ou votre frère peut-être ?

Moi, j’irais leur poser des questions sur les décrets d’actes, les référentiels métiers … notre métier, quoi !

Quant à l'histoire du gouvernement, pourquoi pensez-vous qu'il veuille défaire l'ordre ? Pensez-vous qu'il veuille le voir disparaître juste parce que la cotisation est trop chère ? Restons sérieux. C'est un fameux prétexte, tout au mieux !
Le rassemblement des infirmières à l'hôpital et des libérales, ça pèse lourd dans la balance ! Les médecins l'ont compris depuis plus longtemps que nous (1972). J'ai compris depuis bien longtemps que seul, on ne vaut pas grand chose sur l'échiquier. Je sais aussi, d'expériences, qu'on peut se retrouver seule, dans un service, et au final avoir eu raison !

Sur ce,.cedr1c., merci de l'info et à la revoyure ! ;-)

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#34

On n'avance pas

restez avec vos certitudes, le plus important n'est pas de vous empêcher de raconter n'importe quoi (vous voulez parier sur le cout de ces spécialistes de la communication embauchées par copinage, Mme Lano ayant travaillé auparavant avec Mme le Boeuf? D'ailleurs, celle-ci n'a pas démenti sur le forum, rétorquant juste qu'elle ne souhaitait pas répondre aux questions personnelles...tiens donc), mais juste d'amener des chiffres.

Là ou vous parlez d'ordre qui unit, je vois que 13% des infirmiers votent, que l'ordre menace les récalcitrant de la même manière que vous n'acceptez pas les faits aujourd'hui, que seulement 10% s'est inscrit malgré cela, préférant l'exercice illégal, qu'il y a eu des manifestations contre cet ordre, qu'il y a des démissions de personnes (celles que vous voulez diaboliser, les méchants à l'intérieur de votre jouet, ils sont infirmiers comme vous) qui étaient plutôt pro ordre, qu'il y a des projets de loi contre lui...une belle union. Votre argument vole en éclat devant ces faits, difficiles à changer. Vous croyez encore que les propositions de loi vont disparaitre, que tout le monde va vouloir s'inscrire?

Vous parlez aussi de gouvernement qui a peur? Vous rigolez? L'ordre n'est que consultatif sur les choses, il n'a aucun pouvoir si ce n'est de créer une juridiction d'exemption et des doublons. En quoi avoir peur d'un organe discrédité par ses membres, et qui ne dispose légalement d'aucun pouvoir décisionnel? Cet argument sert au mieux à se donner la part belle. Allez, on en finit avec cet ordre et toutes les personnes qui y sont confortablement installés s'en sortent avec un "les professionnels n'ont rien compris", repartent avec leurs indemnités qui, quoi que vous vouliez, ont triplé sur les prévisions et le sentiment que c'est le gouvernement qui a coulé la machine. Cela leur laisse la possibilité de continuer dans d'autres fonctions (car la plupart des élus nationaux cumule les mandats) sans perdre la face.

Pour l'instant, l'ordre est endetté, et personne n'en veut, c'est un fait. Combien d'inscrits pour cette année? Plus ou moins de dettes fin 2010? Quelle cotisation pour l'an prochain?

Pour des questions plus précises, je vous conseille le sujet "l'ordre infirmier répond à vos questions, sur le forum...pas de réponse du national à des questions, les plus simples: numéro de la CNIL validant le dossier, nombre de démissions au sein des cdoi (dont l'Alsace qui détient le record avec un CROI qui ne peut plus fonctionner suite à ces démissions), etc. Voyez l'opacité qui règne autour de cet ordre, voyez le rejet qu'il provoque...et tout cela sans aucune remise en question, tout comme vous.

margaud2010

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#33

Chabadabada, chabadabada

Non, Cedr1c., ce n’est pas ça un slogan. Et devant la faiblesse de vos arguments, je ne peux que … me réjouir !
Vous ne me trouvez pas très intéressante dans cette discussion ? Très bien ne discutons plus. C’est vrai, personne n’est obligé d’échanger, on ne se force pas à discuter, surtout lorsqu’on n’est pas d’accord. Il est tellement plus agréable de parler avec des gens d’accord avec nous. On reste « entre soi ».

Cependant, je rétablis quelques faits dont j’ai connaissance :

- Vous avez eu le n°2 du journal de l’ordre, vous avez donc pu lire, comme tous ceux qui l’ont reçu (et quel qu’en soit le moyen), qu’il ne s’agit pas d’un bilan puisque la clôture des comptes n’était pas faite et qu’il s’agit bien d’un budget prévisionnel. Relisez-le.

- Le fameux HCPP. Un haut comité pour les professions paramédicales. Donc, toutes les professions paramédicales, je ne sais pas combien elles sont, mais il y a les opticiens-lunetiers, les diététiciens, les manip-radio, etc. Comment voulez-vous sérieusement que ce comité, aussi haut soit-il, puisse promouvoir notre profession ? De plus, sa représentation est composée, en grande partie des syndicats et des employeurs. Dont acte. Rien à voir avec une structure composée d’infirmiers pour des infirmiers. Un argument supplémentaire : il se réunit au moins deux fois par an …. Ça fait un peu court pour bosser !

- Elle est sociologue et infirmière ? Elle aurait pu aussi être boulangère et infirmière ou écrivaine et infirmière ! et alors, ça fait quoi ? et les gens de la communication de l’Ordre seraient payés 7 000 euros ? par mois, vous voulez dire ? ça se trouve, c'est par jour !!! Juste une question : vous croyez vraiment à ce que vous écrivez ?

- Toujours dans ce bulletin que "nous avons lu": la commission des comptes examinera les comptes dès leurs clôture et ils seront certifiés par un commissaire aux comptes. Les comptes ne sont pas clos...

- Je voudrais comprendre où est-ce que vous voyez la menace pour la profession. Je n’arrive sérieusement pas à comprendre. Je peux comprendre qu’un syndicat y voit de la concurrence financière et politique. Je peux comprendre que le gouvernement y voit un dangereux rassemblement d’infirmiers. Je peux comprendre que certains pas informés aient ressenti ça comme une intrusion. Je peux comprendre qu’on soit idéologiquement contre le fait que notre profession ait des privilèges. Je peux comprendre plein de choses. Mais, je ne comprends pas comment en tant qu’infirmier, on puisse y voir une menace. Cedr1c., la menace n’est pas là !! La menace, c’est pour nous, si n’avons plus de représentation. Sur nos décrets d’actes, sur les exercices exclusifs, sur nos référentiels métiers, sur ce qui se profile à l’horizon. Avez-vous lu ce qui se passe pour les professions non médicales concernant le développement professionnel continu ? Êtes-vous satisfait que nous n’ayons plus de représentation au sein des comités hospitaliers ? Êtes-vous prêt à continuer à couler notre unique représentation ? mais au profit de quoi ? de qui ?

- Je comprends donc que vous êtes un « bien informé ». Je comprends malheureusement aussi que dans l’ordre, il y a aussi des opposants qui veulent couler le bateau. Pfff …

- Faudra vite trouver quelque chose pour réunir toute la profession. Si les opposants sont dehors et dedans, quand ils auront cassé leur jouet, va falloir qu’ils trouvent la force de construire autre chose et concrètement. Parce qu’y a en marre qu’on soit là, à colmater les trous, à bosser comme des fous, et tout ça avec la plus grande implication pour rien !!!! Sans rien voir venir à l’horizon.

- Je sais que les français sont connus pour ne pas aimer les changements, mais là quand même, ça risque de nous faire très mal …

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#32

blablabla...

vous ne ressortez donc que des slogans? Franchement, je ne vous trouve pas très intéressante dans cette discussion.
Vous ressassez l'unité infirmière, mais elle est là: 90% qui ne s'est pas inscrit, 450 000 infirmiers en exercice illégal au nom de cet ordre, cela ne vous suffit pas pour en tirer des conclusions? L'ordre qui crée l'unité, c'est désormais impossible, au mieux c'est dans vos jolis slogans, mais pas plus loin. Les chiffres sont là, et mettent vos propos à mal.
Pour les indemnités d'élus, c'est un rapport concernant le bilan de l'an passé de l'ONI, pas un prévisionnel. le prévisionnel prévoyait 3 fois moins d'indemnités pour les élus. Que cela ne vous choque pas m'inquiète.
Enfin, pour ce que je propose, c'est déjà d'en finir avec cet ordre, puis de profiter des propos de Mme la ministre, qui soutient le HCPP pour lui signifier que notre place dans cette structure n'est pas le reflet de la réalité, afin de lancer une rénovation de ce HCPP.
Sortir de la tutelle des médecins pour tomber dans celle d'une sociologue et de ses amies de la communication payée 7000€/mois avec votre argent, Margaud, cela ne m'enchante pas plus que ça. Si vous voulez soutenir un organe qui souhaite remplacer responsabilité par dévouement dans son code de déontologie, si cela vous apparait comme une belle émancipation, libre à vous. Mais dans ce cas, la proposition Bur n'empêchera pas l'ordre de fédérer. Elle l'empêche juste de menacer à tout va les professionnels, et le fait de vous voir soutenir cela me questionne, vraiment.

ps: le numéro2 du sacro saint papelard m'est arrivé peut être avant vous, comme les échanges de mails entre cdoi, la proposition de contre budget d'un cdoi, les échanges au sujet de "comment faire pression sur les ddass au moment de l'enregistrement adeli" et d'autres échanges en interne qui sont vite envoyés aux opposants.

margaud2010

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#31

construisons, il en resortira toujours quelquechose

Je ne suis pas spécifiquement « pro-ordre » mais résolument « pro infirmière ».
Aujourd’hui, l’ordre est la SEULE structure qui puisse nous rassembler et parler en notre nom, car tous nos exercices y sont représentés par des infirmières et des infirmiers qui exercent leur métier. Cedr1c., quand vous parlez du montant d’indemnités de déplacement, il s’agit là d’un prévisionnel et non d’un réel. Vous avez reçu le n°2 du journal ? Vous seriez donc inscrit ? Je n’ai d’ailleurs rien compris à leur papier sur la commission des comptes. Pas d’arguments financiers justifiant des baisses ou des hausses, par rapport à quelle ligne budgétaire, quelle orientation. Bref, à n’y rien comprendre. Cependant, il est plus que logique que les déplacements soient remboursés aux élus. Ils sont déjà bénévoles, si en plus ils devaient payer de leur salaire infirmier leur frais de déplacement pour l’ordre … le chiffre annoncé est une estimation, le chiffre annoncé auparavant l’était tout autant. Il y a surement eu un réajustement.
Et puis, non, je ne crache pas sur le gouvernement, non ! Un peu de modération dans vos propos. Je dis simplement que je veux, je souhaite vivement, j’espère sincèrement que nous allons pouvoir enfin sortir de notre tutelle. Que nous sommes autonomes pour participer à organiser notre profession, en fonction du système actuel, que nous avons nos avis à donner, en tant que professionnels, en tant que cliniciens, en tant qu’acteurs de ce système. Que jamais, nous n’avons eu cette opportunité et qu’il faut la saisir pour l’utiliser pour nous.
Je comprends tout à fait, le ressenti que tu as CMPTP69. Moi, je me suis inscrite tout de suite, car je crois à la puissance de notre unité. Et puis chez moi, on est infirmière de mère en fille ;-), et très impliquées, donc on s’est toujours tenues informées. J’ai suivi depuis le début la création de cet ordre. Mais pour tous ceux qui ne le savaient pas, ça a du être un choc. Et je suis aussi d’accord avec le fait que l’argument « c’est la loi » puisse en énerver plus d’un et que l’histoire des huissiers, c’est vraiment pas la meilleure idée que l’ordre puisse avoir eu. Mais, en vrai, il y en a eu des huissiers ? je ne crois pas, car si il y en avait eu, les « contre » qui sont sur le forum depuis …. des mois (et non pas quelques jours) se seraient jetés sur le sujet ! Hors, je n’ai rien lu la dessus. Et vous ?
Je préfère me battre « pour » que me battre « contre », c’est ma position et je la défends ;-). Je trouve ça plus constructif. Cedr1c., vous évoquiez de monter une structure fédérant notre profession, c’est intéressant. Vous proposez quoi ?

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#29

à Margaud 2010

Vous vous offusquez du fait que depuis qq jours ce forum soit envahi par des antiONI,mais vous êtes vous offusquez autant il y a qq mois quand les rares antiONI qui se risquaient à s'exprimer ici se faisaient lyncher par des fanatiques proONI
("de toutes façons vous payerez,nous avons la loi pour nous!" - "les huissiers vous retrouveront" - "il fallait réagir avant" )et vous êtes vous autant offusquez de l'angoisse générée par l'ordre sur nos milliers de collègues qui ont découvert que du jour au lendemain elles devraient se laisser racketter annuellement pour ne pas perdre leurs emplois ?
Les ordres ne servent pas les milliers qui payent de force,mais seulement les qq dizaines qui sont au sommet (et qui ont indemnités,avantages et autres déductions fiscales) .
Et: oui : il faudra investir Montparnasse pour se faire entendre ,ainsi que les autres gares de France et de Navarre.
De toutes façons , vous ,les proOni, vous aurez toujours tort car un humain ne doit jamais soumettre l'autre à ses idées par la contrainte .
Le seul mérite que je vous reconnais c'est d'avoir un peu stimulé nos collègues et leur avoir donné envie de "sortir la tête du guidon ".

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#26

contre vérités

Vous nous en avez fait pas mal en quelques mots, difficile de vous suivre:

- un médecin membre du HCPP, mais quels seront les spécialistes lors des expertises demandées par l'ordre? Des médecins. ca ne vous dérange pas dans ce cas? Il faut arrêter un peu avec ce corporatisme à outrance. Regardez les ordres parler dans leur coin au sujet de la coopération entre professionnels, s'unir au sein d'un clio qui n'a aucune légitimité, et qui se démolit tout seul après que le président de l'ordre des kinés ait descendu l'ordre infirmier (histoire de ne pas couler avec).

- Qu'un ordre doive de l'argent massivement aux banques, qu'il ait signé un partenariat avec la banque populaire,etc, n'est pas un signe d'indépendance. Encore pire, aujourd'hui, l'ultra majorité de ses revenus ne vient pas des infirmiers. Mieux encore, vous qui crachez sur le gouvernement, n'est-ce pas celui-ci qui est garant de ce prêt? Une belle indépendance, en effet...

- Les élus qui ont démissionné l'ont fait car n'ayant pas cotisé? Avez vous lu la lettre ouverte de Christophe Guilard? Il ne me semble pas qu'il s'agisse pour cet élu du national d'une histoire de cotisation (pour rappel: http://minilien.fr/a0l8am )

- il est plus facile de détruire que de construire, effectivement (même pour les courriers d'élections et de demande de cotisation, qui brulent assez facilement, promis je vous fais une vidéo à la prochaine réception). On le voit avec l'ordre, qui divise, coute et montre son inutilité. Pas que mon avis, si vous regardez la lettre de l'élu que contient mon message, vous pouvez voir que ses propos en interne se rapprochent de ceux des opposants.

Enfin, pour conclure, des chiffres, mieux que vos belles phrases: moins de 10% d'inscrit, 1 300 000 euros d'indemnités de déplacement au lieu de 500 000, trois propositions contre cet ordre (deux de députés, une de sénateurs), un nombre fou de questions ouvertes à la ministre contre cet ordre, un ordre des kinés qui se désolidarise...ce sont des faits, et il me semble que ceux-ci seront plus pris en compte que vos promesses, aussi belles puissent elles être.

margaud2010

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#25

l'art est difficile

Cédric, quand vous dites, ça a le mérite de replacer les infirmières dans le système, vous pensez au fait que le HCPP est dirigé par un médecin ? Normal, me direz-vous, pour une instance de paramédicaux ! On reste comme dans la vraie vie ;-) Quant à la représentation de l’ensemble des paramédicaux dans cette instance, croyez-vous réellement qu’ils vont promouvoir la profession infirmière ? Malheureusement, le HCPP ne se réuni pas souvent (4 fois par an, il me semble)
Si l’ordre ne respecte pas la loi, il faut la saisir pour qu’il la respecte !! A moins que se ne soit que pure spéculation. ..
Quant aux papelards de récupération, je crains que trop d’en saisir le sens. A chaque fois, que l’ordre fera un travail qui œuvre pour la profession, se sera donc perçue comme de la récup’. Soit. Mais c’est alors de la bonne récup’ !
C’est vrai que pour l’ordre, les élections, ce n’était pas ça, 13 % ? Mais moi, je n’ai rien reçu. Et vous ? Quand au syndicat, pour l’instant et depuis fort fort longtemps, il n’y a que les IADE qui tirent leur épingle du jeu. Alors, faut-il investir Montparnasse pour se faire entendre ?
L’ordre aurait emprunté pour vivre ??? Ben, euh, comment dire, ça vous étonne, ça vous choque ? Quand vous construisez une maison, vous attendez d’avoir tout l’argent ou vous empruntez sur 20 ou 30 ans ?
Des démissions d’élus ? Normal quand ils ne veulent pas payer leur cotis’ ! Paraitrait même que ça se fait ! Imaginez un élu qui demande aux autres de s’inscrire et qui ne le fait pas, ça ferait tâche.
Le montant des indemnités des élus aurait donc son histoire, des dépassements. Ça me rassure juste de lire que Fabrice B est un « ancien » élu et j’espère que l’hôpital ne lui a pas payé ses heures hors hôpital !
Il est tellement plus facile de détruire que de construire, en fait. La critique est aisée, l’art est difficile. Ces phrases prennent ici tous leur sens.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#24

Slogans...(tout au plus)

pour défendre cet ordre: il faut m'expliquer plusieurs choses (au lieu de balancer des phrases toutes faites):

- De quelle mission l'ordre dispose t il de plus que le HCPP pour promouvoir notre profession? Les deux ont des fonctions semblables, et l'un a le mérite de replacer les infirmiers dans le système santé, même si la place des infirmiers au sein de ce HCPP est à renforcer.

- Que fait l'ordre pour unir? Il menace? Il se victimise? Il emprunte? Il ne respecte pas la loi (concernant les infos demandées à l'inscription, entre autres)? Vous même, Margaud,nous ressortez ce discours "les opposants à l'ordre ne veulent pas le bien de la profession"...il y a mieux pour unir.
Aussi, je vous signale la présence de nombreuses personnes qui ont participé en 1995 à la plainte des libérales contre les infirmiers de psychiatrie, pour les empêcher d'exercer ailleurs qu'en hospitalier. Ce sont ces personnes qui me parlent d'union aujourd'hui? Leur premier papelard (juste une reprise de travaux auquel l'ordre n'avait pas participé) concernant la psychiatrie n'est il pas une tentative de récupération?

- la représentativité des syndicats est une chose, grosquinquin, et je partage ce point de vue, mais personne n'est obligé de se syndiquer, et surtout, avec 13% de votants aux élections professionnelles, on annule tout. Qu'en est il pour l'ordre?

- aucun pro ordre ne parle de l'emprunt de 19 millions, des subventions demandées aux élus par le passé, est-ce un signe d'indépendance?

- aucun pro ordre ne se positionne sur les nombreuses démissions d'élus.

- aucun pro ordre ne se positionne sur les indemnités de ces élus qui ont dépassé les prévisions (sans parler de Fabrice B, du SNPI, ancien élu qui souhaiterait que l'hôpital lui paie ses heures passées à l'ordre).

- aucun pro ordre ne se positionne sur le fichier non validé par la CNIL, ni sur les majorations illégales (les frais de relance ne sont pas à la charge de l'infirmier).

Cela fait quand même beaucoup de dérives, et il faut bien faire le bilan. C'est couteux, inutile et les dérives sont déjà là. On arrête tout, et on s'unit sur quelque chose qui sert vraiment à la profession.

margaud2010

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#23

Sommes nous vraiment infirmiers, solidaires ?

Souhaitez-vous vraiment que la seule structure qui peut donner un avis infirmier sur notre exercice en bloc opératoire, en tant qu'anesthésistes, en santé mentale, sur notre développement professionnel continu n'existe plus ?

Voulez-vous vraiment que se soit le ministère qui continue, comme ça a été le cas depuis toujours, à gérer notre profession sans que nous y mettions notre grain de sel ? Je n'arrive pas à croire que certains préfèrent laisser les choses comme elles l'ont toujours été.... c'est à dire faire sans nous. Pour un fois, que nous pouvons faire avec !!

Je crois que la bonne question aujourd'hui, c'est "est-ce que les IDE, IBODE, IADE, PUER, sont prêts à voir sacrifier sur l'autel de je ne sais quelles négociations actuelles entre les syndicats et le gouvernement, leur représentation fusse t-elle ordinale ? Depuis le mouvement des années 90, y-a t-il eu une volonté de se regrouper pour être une force, hormis l'Ordre depuis ? Mais, on peut aussi choisir de se tirer une balle dans le pied, je crois que ça nous ferait moins mal !

Et puis, une remarque à l'attention des internautes et des modérateurs. J'ai tenté de discuter sur le forum. je dis "tenté" car c'est mission impossible. Toujours les mêmes, 10 tout au plus, à monopoliser le terrain, à être limite grossier, voir vulgaire, et mono thématique. Impossible d'échanger, on est pas d'accord, on a un autre point de vue, on peut aller voir ailleurs ! Je préfère donc commenter maintenant.

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#22

oui...et non

quinquin...je trouve ce que tu dis fort juste , sur la non representativite des syndicats , sur la maniere dont la mise a mort de l ordre masque une foret de coups tordus...neanmoins je te rappelle que l adhesion a un syndicat est ELLE un choix d engagement personnel , contrairement a la contrainte et aux menaces . de surcroit , je n ai pas vu l ordre prendre la moindre position significative sur quoi que ce soit , trop occupe a se beurrer lui meme le nombril...
la seule question qui vaille en juin 2010 est : quelles finalites doit poursuivre une federation d ide pour etre legitime et representative ? il y a fort a parier que les reponses a cette question seront aux antipodes de celles apportees par l ordre .

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#21

hypocrisie

Avec la proposition de Yve BUR ce sont les syndicats qui jubilent. Si l'ONI ne représente pas la profession, que dire des syndicats.

Je m'interroge sur le calendrier politique qui a conduit à la création de l'Ordre.
1e - Edouard Couty a été missionné pour la création du HCPP (haut conseil des professions paramédicales) et et l'ordre des infirmiers.
2e - Couty a été nommé Président du HCPP lequel en passant a plus de prérogatives concernant les infirmiers que l'ordre lui même.
Quels étaient les desseins politiques d'une telle nomination? Dès le départ Couty savait-il qu'on voulait faire de l'ONI une coquille vide, juste bon à enregistrer les infirmiers au tableau de l'ordre.
Les dés étaient pipés d'avance Ne parlons pas de l'exigence d'une cotisation à 20euros.
Autant étouffer l'ONI dans l'oeuf.

Pour faire passer la loi HPST, on a donné en pâture l'ONI aux syndicats lesquels pour défendre leur pré-carré ne s'en sont pas privés.
Revenons à la légitimité syndicale. Quand on sait que l'abstention des infirmières aux élections professionnelles n'arrête pas d'augmenter de scrutin en scrutin. 46% lors des dernières élections en 2007.
Ils ne représentent plus les infirmières car les conditions de travail à l'hopital sont l'illustration de leur impuissance voire de leur incompétence à tirer cette profession vers le haut.

Si l'ONI n'est réservé qu'aux seuls libéraux, le travail de sape du gouvernement pourra commencer. Et le détricotage de la profession infirmière deviendra bientôt une réalité douloureuse pour l'ensemble d'entre nous.

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#20

J'AIME BEAUCOUP

la photo qui accompagne votre article. Qui est elle censée representer? Un elu de la republique? Un ministre representant du peuple? ou plutot un conseiller ordinal qui s'adresse aux 90 % d'infirmiers exerçant illegalement......

twinzer

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#19

vraiment des bleus...

et la meme ministre...lol

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#18

L'equipe de france de football

et le conseil national de l'ordre infirmiers ont des ressemblances etonnantes: incompetence, mepris, irrespect, negation, deni, mensonge, calomnie............

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#17

Peut on connaître le salaire

de la reine LEBOEUF-ANELKA pour sa fonction de presidente de l'oni, ainsi que les avantages en nature? Merci pour la reponse. TRANSPARENCE......

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#16

ANELKA.........

Madame Leboeuf s'etonne, s'indigne, ne comprend pas,se revolte,est persecutée de voir syndicats,partis politiques,la presque totalite des infirmiers la rejeter....mais pour qui vous prenez vous ? Vous attaquez desormais même la ministre, quand allez vous vous en prendre au chef de l'etat ? a la republique? Votre comportement à l'ANELKA est inssupportable! DEMISSIONNER !

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#15

tout était biaisé dés le de début .

Il est sain que ce machin(l'ONI)disparaissent .C'est rassurant que la raison puisse afin l'emporter . Monter ce machin sans JAMAIS nous avoir consulté ,nous les vrais infirmières et infirmiers, a été d'un mépris profond et d'une grande violence (doublé d'une grave erreur!).Jamais de cette façon la profession n'aurait été fédérée.De toutes façons , les autres ordres faisant depuis longtemps la preuve de leur couteuse inutilité , je ne vois pas pourquoi nous en aurions été doté!Mis à part servir l'égo sur dimensionné de qq personnes en mal de reconnaissance et à la recherche d'une planque bien indemnisée ,les ordres sont les vampires de nos professions .

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#14

DES PROPOS OUTRANCIERS ET VULGAIRES

", si vous ne vous décidez pas ce soir et si vous ne baissez pas, (...), je vous élimine, (...)" Je ne crois pas que Madame la ministre est tenu precisement ces propos, il est indigne que leboeuf puisse tenir des propos aussi outranciers et vulgaire a propos d'un ministre de la republique. Nous etions habitues aux mensonges, à la calomnie, a la diffamation, mais pas encore a la vulgarite! madame leboeuf est un personnage grossiers qui ne represente que la mediocrite d'une arriviste loin des preoccupations professionnelles des infirmiers !

guenfouda

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#13

TOUS devant le siege du national

le jeudi 1 juillet 63, rue Sainte Anne - 75002 PARIS pour dire NON à l'ordre.En effet le CNOI se rassemble en seances extraordinaire pour reflechir dedans ses tetes pour sauver la sainte inquisition ordinale (mais pas de danger, y a pas de cerveau au national!)

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#12

BZH II

Votre raisonnement tient la route jusqu'au comment, comment l'ordre peut il éviter ces dérives, alors qu'il cite la loi HPST en exemple via sa présidente devant l'assemblée?

L'ordre est une coquille vide, qui a comme seul pouvoir décisionnel celui de sanctionner les infirmiers, avec une justice d'exception, bien étrange parfois. Rien dans ses statuts ne lui permet d'agir sur votre constat.

Pour l'instant, l'ordre c'est un fiasco niveau adhésion, des sous mendiés aux régions, un emprunt de 19 millions, un partenariat avec une banque, une absence de prise de position au moment de certains mouvements, une absence de communication, des menaces sur les non cotisants, un fichier non validé par la CNIL, des démissions en interne...à vous de voir si vous souhaitez payer pour ça, c'est votre argent, vos convictions.

BZH_II

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#11

bien sur

Vous avez bien compris que droite ou gauche : ça n'a rien a voir les decisions sont définies par des énarques qui ne pensent qu'a un truc : réduire les dépenses de santé...
alors l'augmentation des salaires etc ils s'en moquent

BZH_II

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#10

C'est sur j'ai rien compris...

Ben moi je suis pour l'ordre apres tout chacun voit midi a sa porte...quoiqu'il en soit il ne faudra pas venir vous plaindre si dans le cadre d'une réduction des dépenses de santé il serait bientot proposé à des infirmières "partenaires" dites libérales (je n'ai pas dit intérimaire) de venir travailler dans les hopitaux...
soit a l'acte soit au forfait
un peu comme ce qui se passe dans certaines maisons de retraite...
l'ordre c'etait l'occasion de tirer la profession vers le haut.. apres tout les bonnes infirmières se feront une bonne clientèle...
ca coutera moins cher en charge pour l'hopital et l'emploi sera adapté a la demande... il y a 15 un collègue m'a dit ça je me suis dit il delire...
mais sans l'ordre il semble bien qu'on en arrive là.. apres tout pourquoi pas..!

davinf71

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#9

Et le chantage continue.....

Je suis actuellement à l'école de Puericultrice, ma personne ressource de projet professionnel me dit que lors de la dernière réunion a laquelle elle a pu assistée, la directrice leur a dit que des consignes avaient été données pour interdire aux personnes non inscrites à l'ordre d'être jury!!!!!!!! Mais où le chantage s'arrétera t-il???????? C'est un scandale!!!! Les méthodes de ces gens sont odieuses! Mme Leboeuf utilise le chantage, la menace , l'intimidation pour assoir son pouvoir dictatorial!!!! En ce 18 juin je lance un appel à mes collègues pour intensifier la résistance contre l'ordre....... l'ordre on en veut pas, c'est de la reconnaissance et de la justice que nous voulons!

puerdu17

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#8

trop conne

Une nouvelle fois personne ne comprend rien. Les IADES s'unissent pour défendre leurs conditions d'exercice, les IBODES aussi.... les IDE. Madame la ministre a fait un jolie cadeaux aux syndicats "généralistes" : l'ordre contre la tranquilité pour la réforme des retraites et le passage en catégorie A.
La profession infirmière s'unissant le gouvernement a peur. En se mobilisant les IDE auraient pu obtenir une réélle reconnaissance financière et statutaire de leur exercice.... mais il n'est pas si loin le temps ou les IDE étaient des sous fifres au service de tous.... allez les neurones de religieuses sont toujours présent chez les IDE.
Les IDE syndiquées représentent que 4%.... Avec un tel chiffre, vous pouvez être assurer du soutien des centrales syndicales.

twinzer

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#7

ATTENTION

NOS CHER DEPUTES UMP SONT EN TRAIN DE NOUS ENFUMER AVEC UNE BAISSE DE LA COTISATION CE QUI SERA PLUS FACILE QUE DE FAIRE PASSER LA PROPOSITION DE MR BUR

twinzer

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#6

MEME GRATUIT

resistance face a cette ordre facho niant tout principe de democratie.faudra t il encore une fois de la violence pour que cette mascarade cesse ?.AUX ARMES CITOYEN.....

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#5

Un pas en avant... Et deux en arrière !

Comme d'habitude, nos chers politiques nous montrent qu'ils n'ont rien dans le slip.
1 € ou 75€, c'est du pareil au même. Je ne paierai pas pour avoir le droit de travailler. On s'est tous coltiné 36 mois d'études et on a passé un dipôme d'Etat qui nous autorise à exercer notre profession.

Que les parasites aillent pomper du blé ailleurs, y'en a marre.

Vous voulez quoi ? Une révolution ? Mais surtout ne vous gênez pas, continuez comme çà, c'est bien parti.

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#4

mais flute et zut !

IL VA FALLOIR QUE TOUT CE BEAU MONDE COMPRENNE QU'A 75 OU 20 EUROS :
NOUS NE VOULONS PAS D'ORDRE !!!! NOUS NE VOULONS PAS D'ORDRE !!!!!
NOUS NE VOULONS PAS D'ORDRE !!!!!
OK pour la mort rapide Dominique ! oups ! pardon ! : OK pour la mort rapide , madame la cadre supérieure de santé ...
Retournez soigner vos contemporains .
ET LÂCHEZ , NOUS UNE BONNE FOIS POUR TOUTE !

armanoide

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#2

vous n'avez pas compris ?

ON N'EN VEUT PAS !!!! même gratuit ! tout ça pour rien de chez rien ! il y a suffisament de choses inutiles comme ça pour ne pas en rajouter une. l'ordre ne peut pas faire double emploi pour les salariés , qui sont déjà et suffisament représentés et sanctionnés ( quand il le faut). alors arrêtons les frais et les dégats tout de suite. de toute façon, ce machin ne représente personne, une majorité de cadres et d'anciennes infirmière étant à sa tête. rappelons que la présidente n'est même plus infirmière ( elle est sociologue).

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#1

Arrêtons le massacre

ce sera moins couteux pour chacun d'entre nous, 19 millions empruntés, des menaces, une inutilité désormais prouvée, je pense qu'on en a assez vu, non?