INFOS ET ACTUALITES

Lutter contre le tabagisme pour freiner la BPCO

A l'occasion de la journée mondiale contre la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO)  du 14 novembre 2012, la Fondation du Souffle contre les maladies a tenu à rappeler que cette maladie est la quatrième cause de mortalité dans le monde. Le tabac, principale cause de la BPCO, fait l'objet de la campagne 2012 de la Fondation qui vise à sensibiliser les jeunes.

Lutter contre le tabagisme pour freiner la BPCOLa Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) touche aujourd'hui 4,5 millions de Français mais reste méconnue : 2/3 des malades ignorent qu'ils sont atteints. La détection de la maladie survient donc souvent trop tard et peut engendrer des handicaps, tels qu'un essoufflement au moindre effort et la nécessité d'une assistance respiratoire. Cette affection pulmonaire peut progressivement mener à la mort. Chaque année, 16.000 personnes meurent de cette maladie en France. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que d'ici 2030, elle pourrait devenir la troisième cause de décès dans le monde. La BPCO concerne surtout les personnes de 40 à 65 ans et est souvent liée au tabac, d'où l'importance de sensibiliser les plus jeunes.

Les symptômes les plus communs associés à la maladie sont :

  • un essoufflement ;
  • un toux quotidienne, ou presque ;
  • des expectorations ;
  • des bronchites à répétition.

Certains gestes du quotidien, comme monter des escaliers, peuvent devenir difficiles lorsque la maladie se développe. Une consultation médicale et des tests de mesure du souffle peuvent favoriser un diagnostic précoce. Ces tests sont indolores et permettent de mesurer le volume maximum d'air expiré en une seconde.

La BPCO est une maladie évitable et parmi les principaux facteurs de risque qui peuvent favoriser son apparition on dénombre :

  • le tabagisme ;
  • la pollution de l'air dans les habitations (comme les carburants de biomasse utilisé pour faire la cuisine et pour le chauffage) ;
  • la pollution atmosphérique extérieure ;
  • l'exposition à des risques professionnels dus à la présence de poussières ou de produits chimiques.

Mieux sensibiliser les jeunes aux risques du tabac

Le tabagisme est le principal facteur de risque de Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive. La maladie est en effet à 80 % liée à la consommation de tabac. Cependant, il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Le déclin du volume expiratoire maximum seconde (VEMS) est en effet considérablement freiné lorsque la consommation de tabac est stoppée, peu importe l'âge du fumeur.

La lutte contre la BPCO passe donc par la prévention du tabagisme, notamment chez les plus jeunes, le tabac ayant plus d'impact lorsque l'on commence à fumer tôt. Avant 20 ans, les poumons n'ont pas achevé leur croissance ce qui les rend moins aptes à se protéger contre la nocivité du tabac. De plus, il est souvent difficile pour les fumeurs de longue date de s'arrêter de fumer en raison des dépendances physiques, psychologiques et comportementales causées par le tabac, d'où l'importance d'agir en amont et de cibler les plus jeunes.

Toutefois, la prévention chez les jeunes est compliquée, le tabac étant très présent dans leur quotidien notamment au travers d'applications smartphone qui détournent l'interdiction de messages publicitaires liés au tabac, comme le démontre une étude publiée par l'Université de Sydney. Comme le souligne le Dr Nicole Stenger, les mesures légales, notamment les photos « difficiles » ou l'augmentation du prix, semblent quant à elles avoir un effet positif sur l'arrêt du tabagisme chez les jeunes mêmes si elles ne dissuadent pas de commencer. « La mesure qui a fait ses preuves est l'augmentation du prix du paquet de cigarettes. Encore faut-il qu'elle soit d'au moins 10 % », estime-t-elle.

Un film pour mieux connaître la maladie

La Fondation du Souffle contre les maladies respiratoires a réalisé un film pour sensibiliser au mieux le grand public. Au travers de son témoignage, Marie-Hélène, atteinte par la BPCO et sous assistance respiratoire raconte son quotidien. Il lui reste 14 % de ses capacités respiratoires et tout lui demande un effort extrême. Au terme de ce film, trois jeunes fumeurs livrent leur ressenti.

Voir la vidéo "BPCO, bientôt la troisième cause de mortalité en France ?" (7 minutes)

Même si la lutte contre la BPCO progresse, il reste du chemin à faire pour l'enrayer complètement. Les jeunes, cibles privilégiées des industries du tabac, se sentent encore trop peu concernés par la maladie alors qu'ils sont au cœur de ce problème de santé.

En savoir plus sur la  Broncho Penumopathie Chronique Obstructive

Creative Commons License
Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)