INFOS ET ACTUALITES

Marisol Touraine au Salon Infirmier 2012 : « en progrès, peut mieux faire » !

Cet article fait partie du dossier :

Salon infirmier

Suite à la visite et au discours de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales, sur le 25e Salon Infirmier le 24 octobre 2012, la Coordination nationale infirmière (CNI) réagit : « Les discours ne suffisent plus, nous attendons des actes forts, un traitement curatif. »

Marisol Touraine au Salon Infirmier 2012 : « en progrès, peut mieux faire » !Communiqué de presse de la Coordination nationale Infirmière du 31 octobre 2012

Si l’on compare au passage éclair et formel, en fin d’après-midi de Monsieur Xavier Bertrand l’an dernier, Madame Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales a fait preuve d’une attitude plus respectueuse. Arrivée en fin de matinée, la ministre a pris le temps de s’arrêter sur plusieurs stands, dont celui de la CNI, et d’échanger aux détours des allées au risque de contrarier ses nombreux « bodyguards »… Elle s’est ensuite rendue à la salle Forum pour un discours. Son départ fut alors différé par de multiples sollicitations.
Nous pouvons cependant déplorer qu’aucun temps d’échanges avec la salle n’ait pu être organisé. Peut-être l’an prochain ?

Salon Infirmier : 1ère manifestation paramédicale en Europe

La ministre souligne son plaisir à intervenir pour cette 25ème édition du Salon Infirmier qui est devenu « une rencontre incontournable du monde de la santé », « l’occasion de renouer le lien qui a trop souvent été distendu ces dernières années, entre les pouvoirs publics et les infirmiers ». Mme Touraine a tenu à saluer « l’excellence » de notre travail « qui apporte tant, chaque jour, à la qualité des soins ». Si nous partageons le propos, nous ne pouvons écarter une certaine amertume, un goût de déjà vu… N’étions nous pas, pour l’ancien Président Nicolas Sarkozy, « les héroïnes du quotidien » ? Cette « reconnaissance » qui reste au stade de l’affichage pourrait presque raisonner comme une nouvelle forme de provocation. Quelles sont les limites du supportable et de la « résistance » infirmière ? Plus personne n’est dupe : la filière infirmière jugera concrètement les actes !

« A l’Hôpital, nous améliorerons les conditions de travail »

La ministre annonce la rénovation du dialogue social et la modernisation du bilan social. Elle témoigne des interpellations d’infirmières à chacune de ses visites à l’hôpital concernant la dégradation des conditions de travail. Elle annonce son ambition « de bâtir un parcours personnalisé des carrières à l’hôpital », de renforcer « l’attractivité des carrières pour les jeunes professionnels ». Marisol Touraine souhaite développer « les coopérations et les formations entre professionnels de santé ». Si la ministre souligne la plus-value infirmière, notamment dans la prise en charge « des maladies chroniques », aucun élément dans son discours ne permet de définir le cadre de ces coopérations. S’agit-il encore d’une démarche uniquement régionale ? Pour le syndicat CNI, la définition de compétences, les modalités de formation et la valorisation demeurent encore et toujours les inconnues de l’équation… Par contre, aucune hésitation ministérielle lorsqu’il s’agit d’évoquer l’identification et la définition de nouveaux métiers… Et si nous commencions par reconnaître la filière infirmière, en donnant à chacun des professionnels, les moyens d’exercer les missions qui lui sont imparties et ce, quel que soit le secteur d’activité ?

La pénibilité à l’ordre du jour des prochaines discussions sur les retraites

La ministre, interrogée lors de son arrêt sur notre stand, déclare que la pénibilité doit être traitée tout au long de la carrière professionnelle. « Il ne faut pas se contenter de compenser après, il faut agir pendant et ce qui ne peut être évité doit être compensé par des avancées en matière de retraite… ». En 2010, lors de la réforme des retraites, Marisol Touraine, alors sur les bancs de l’opposition, avait exprimé avec vigueur son incompréhension face à l’annulation de la majoration d’assurance (1/10ème) pour reconnaître le caractère de pénibilité. Que défendra-t-elle aujourd’hui dans sa position de Ministre de la Santé ? Affaire à suivre…

Intégration universitaire

Marisol Touraine annonce vouloir travailler prochainement sur le développement d’une filière doctorale en Soins Infirmiers. Dans la continuité des actions et travaux engagés depuis 2007, la CNI salue le propos et sera force de propositions pour la construction d’une filière en Sciences Infirmières.

Ordre National Infirmier

Marisol Touraine réaffirme sa volonté de rendre facultative l’adhésion à l’Ordre Infirmier et souhaite que le parlement se saisisse de la question. Elle déclare que, quelque soit l’issue des débats, elle sera « vigilante sur la nécessaire continuité des missions de service public qui incombent à l’Ordre ». Vigilance certes, mais aucun élément concret cependant n’explicite les moyens de gestion pour conduire ces missions…

De nombreuses problématiques évoquées, des compliments mais, pour autant, même après avoir lu et relu le discours, nous restons sur notre faim. L’hôpital est malade, tous les domaines du soin éprouvent des difficultés, les soignants souffrent dans tous les secteurs d’activité. Les discours ne suffisent plus, nous attendons des actes forts, un traitement curatif. La situation relève de l’urgence pour les professionnels de santé mais aussi et surtout pour les patients. Patients que nous sommes tous appelés à devenir un jour…


Présidente de la Coordination nationale infirmier (CNI)
http://www.coordination-nationale-infirmiere.org

Publicité

Commentaires (0)