INFOS ET ACTUALITES

ONI : Réduction du passif de 1,8 million d'euros en un an

Cet article fait partie du dossier :

ONI

L'Ordre national des infirmiers (ONI) affirme, dans un communiqué diffusé le jeudi 27 septembre 2012, que son passif " a été résorbé de 1,77 million d'euros" en un an.

ONI : Réduction du passif de 1,8 million d'euros en un anEn janvier 2012, l'Ordre avait indiqué qu'il présentait une dette cumulée de 11,3 millions d'euros, rappelle-t-on. Le président du Conseil national Didier Borniche avait précisé qu'il visait à ramener cette dette à zéro en sept ans, sur la base de 250 000 cotisants prévue dans le plan de restructuration.

L'ONI recense à présent 121 000 inscrits et 82 000 cotisations ont été recouvrées depuis l'appel lancé le 1er mai 2012.

"Pour la première fois de son histoire, l'Ordre présentera un bilan à l'équilibre au 31 décembre 2012, terme de son prochain exercice désormais calé sur l'année civile", ajoute l'ONI. "Nous respectons les engagements pris envers les banques et le tribunal de grande instance, tant par l'augmentation du nombre de nos cotisants, que pour le remboursement de la première échéance le 30 juin 2012. La situation est désormais assainie et nous sommes sur la bonne voie", assure Didier Borniche, cité dans le communiqué. "Nos problèmes financiers étant derrière nous, l'Ordre est en capacité de proposer aux infirmiers de nouveaux services", ajoute-t-il, sans préciser quels sont ces services.

Il déplore par ailleurs "la démission médiatisée de quatre conseillers nationaux ordinaux" du collège libéral. Évoquant des "postures syndicales peu constructives pour la profession", il regrette que cette démission "soit l'occasion pour certains de chercher à décrédibiliser l'organisation représentative de notre profession, alors même que le conseil national confirme le redressement de l'Ordre". La secrétaire générale adjointe du conseil national, Maryline Pecnard, jointe par l'APM le 26 septembre 2012, avait pointé les liens des quatre conseillers démissionnaires avec la Fédération nationale des infirmiers (FNI). Son président, Philippe Tisserand, avait quitté le conseil national en septembre 2011, après l'adoption du plan de restructuration.

Publicité

Commentaires (7)

meljeba

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

obligation d'inscription

nous avons recu courant aout un courrier de la cpam nous menacant de decontionnement si on ne leur fournissauit pas avant le 31 aout la preuve de notre inscription à l'ordre.

fzcile aprés de s'ennorgueillir de nouvelles inscriptions !!!!!!!!!!!!!

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

263 commentaires

#6

Espace-temps.

Ils ne vivent pas dans le même espace-temps que le commun des IDE : seraient-ce des extra-terrestres ?

moutarde

Avatar de l'utilisateur

365 commentaires

#5

12 = 10 = 08

[..."Pour la première fois de son histoire, l'Ordre présentera un bilan à l'équilibre au 31 décembre 2012, terme de son prochain exercice désormais calé sur l'année civile"...]

Après l'augmentation déguisée de mars 2012 en ramenant une année de 12 mois en une "année" de 10 mois, voilà qu'ils nous la refont en la réduisant à 8 mois....

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#4

ciao et bonne route

la proposition de loi a été posé, on voit enfin la fin du tunnel.

gisele10

Avatar de l'utilisateur

22 commentaires

#3

ah oui !! qui rigolade .. triste rigolade ...

de nouveaux services rendus aux infirmières ???????????????
mais flute !! c'est une fois de plus de LA VENTE FORCÉE !!!!

DEPUIS LE DÉBUT , NOUS NE VOUS AVONS RIEN DEMANDE !!!
Il est juste que cet ordre disparaisse , et que la quiétude revienne parmi les soignantes !!!

copycat

Avatar de l'utilisateur

22 commentaires

#2

qu'est ce qu'on se marre

Bah, après le gouvernement, après les syndicats, après les médias, après seringatomik, c'est la faute de la FNI

Ce sera qui la prochaine fois ??

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

183 commentaires

#1

Le député Jean-Marie Le Guen aux manettes...

On apprend ce jour que la proposition de loi du député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, visant à rendre facultative l’inscription aux ordres paramédicaux a été enregistrée hier, mercredi 26 septembre 2012, par le bureau de l’Assemblée nationale ; à lire sur http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0209.asp