INFOS ET ACTUALITES

L'Ordre des infirmiers s'insurge contre la proposition de députés de restreindre sa compétence aux seuls infirmiers libéraux

Cet article fait partie du dossier :

ONI

L'Ordre national des infirmiers s'insurge contre l'initiative des cinq députés UMP qui ont déposé une proposition de loi destinée à restreindre son champ de compétence aux seuls infirmiers libéraux, dans un communiqué publié vendredi.

Les "combats d'arrière-garde" sont "de retour, renforçant tous les clivages, contrairement à l'esprit de la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST), qui vise le décloisonnement ville/hôpital", dénonce l'Ordre national des infirmiers.

L'instance ordinale estime que cette proposition de loi "est en totale contradiction avec la loi du 21 décembre 2006" (qui a créé l'Ordre infirmier), dont l'objectif était d'unifier la profession infirmière.

"Le législateur a voulu qu'un ordre professionnel assure la promotion de la profession dans son ensemble, actualise, fixe et contrôle les règles déontologiques", déclare l'Ordre.

Sa mission est également démographique, "à l'heure où les sept ordres des professions de santé deviennent les guichets uniques pour l'inscription des professionnels en remplacement des directions départementales des affaires sanitaires et sociales (Ddass), dans le cadre du répertoire partagé des professionnels de santé" (RPPS).

L'Ordre rappelle également son rôle d'"expertise", à la fois "auprès des pouvoirs publics" et des représentants politiques, estimant que "la profession infirmière ne s'est que trop longtemps épuisée dans une représentation en tuyaux d'orgue".

"La proposition de loi, qui n'est pas encore en ligne sur le site de l'Assemblée nationale, est déjà largement diffusée dans les hôpitaux par les syndicats", s'inquiète l'Ordre. "Cette action confirme la volonté de manipuler et de désinformer les infirmiers et les directions, dans l'objectif unique de freiner l'inscription au tableau de l'Ordre".

Cinq députés UMP, Yves Bur (Bas-Rhin), Jacques Domergue (Hérault), Céleste Lett (Moselle), Dominique Tian (Bouches-du-Rhône) et Eric Straumann (Haut-Rhin) ont proposé de "dispenser les infirmiers exerçant à titre salarié de s'inscrire à l'Ordre", soit environ 85% de la profession, selon le texte de la proposition de loi dont APM a eu connaissance mercredi.

Dans l'exposé des motifs, ils constatent notamment le peu d'adhésion à l'Ordre des infirmiers, ajoutant que le montant élevé de la première cotisation (75 euros) "a provoqué un questionnement de beaucoup sur les services que l'Ordre remplit à leur égard".

Publicité

Commentaires (17)

cmptp69

Avatar de l'utilisateur

62 commentaires

#17

merciiiiiii ! je crois rever !!! merci !!!

ouf !!!!
ouf !!! l'ordre infirmier , ce dinosaure mort né est re-mort et re-re-mort!!!!(sans remord)(mes chères collègues , vous allez pouvoir vous payer une petite robe à 75 euros !!! ou un bon restau. ou les deux en 2 ans ) ! on ne peut que se féliciter de cela . Il était impossible qu'un tel déni de démocratie et d'empathie demeure . Il était impossible que nous , les infirmières et infirmiers soyons représenté(e)s par ces gens ... surtout que ne nous leur avions rien demander .Il était impossible que nous nous laissions infliger autant de contraintes et de mépris . A nous de nous prendre en main ; nous avons su lutter contre l'ordre , apprenons à lutter contre tout ce qui nous opprime . Nous sommes infirmières et infirmiers au service de nos contemporains et à notre service !

yves14

Avatar de l'utilisateur

19 commentaires

#16

audition assemblée nationale

audition de DLB passée le 23/03/2010- attente compte rendu sur site assemblée nationale
si nous poussions le raisonnement jusqu'au bout?: pas inscrit à l'oni pas d'encadrement d'élève
pas inscrit à l'oni pas de passage de DE IDE, IBODE, IADE
épreuve de force maximale?: pas inscrit à l'oni pas d'infirmier dans les hôpitaux et dans les cliniques
nous voulons de l'objectivité; nous sommes au moins 400000 à ne pas vouloir de l'oni; il y aurait subitement des adhésions syndicales parmi la profession infirmière habituellement très peu syndiquée; la profession obéirait subitement aux syndicats?

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#15

MAIS QU'ILS SE REVEILLENT

nos conseillers endormis. Arrogance de Leboeuf, cotisation d'emblee trop lourde, dossier d'inscription trop long, trop complique(critique par la CNIL), pas d'ouverture(d'emblee les syndicats sont nos ennemis), menaces(vous ne payer pas alors on tape)alors qu'il n'y a que 18% d'inscrits, dissimulation des chiffres,manque de politique consentuelle, manque de vision politique, manque de sens politique, manque d'habilite politique, manque de souplesse, defaut d'ecoute, defaut de democratie, attitude fige, surrepresentation de cadres, abstention record aux election, l'ordre qui crie au complot....

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#14

un ordre inefficace

la ptite bill, tu trouves que ces structures ordinales sont efficaces? J'en attends la preuve. Les pays possédants un ordre ont les mêmes pénuries d'infirmiers, les conditions salariales ne sont pas non plus du ressort des structures ordinales, ni les conditions de travail.
Les vraies difficultés de la profession sont elles morales, déontologiques, notre principal besoin est il une tutelle morale?

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#13

peu d'écoute de la part de cet ordre

Utiliser la loi HPST comme exemple, au vu de la fronde des professionnels que cette loi a provoqué, il faut oser (si ce n'est pour amadouer le ministère).
La mission de cet ordre était d'unifier la profession: il le fait, mais contre lui. Pour l'instant, la politique de l'autruche est de mise, ce qui ne fait que renforcer l'attitude des députés, qui peuvent s'être senti floué en 2006, au moment de ce lobbying intense.
Pour montrer que l'ordre n'est pas rejeté par les professionnels, il suffit de montrer le nombre de votants, d'adhérents, et les comparer aux syndiqués, ou aux manifestants.

guinnessdrinker

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#12

Retour sur terre!!!

A force de vouloir la soummission totale et sans condition des professionnels infirmiers du haut de sont piédestal,la toute puissance ordinale semble vaciller.Depuis l'annonce de cette nouvelle,même les plus attentistes jusque là semblent spontanément sortir de leur réserve et se lancer à leur tour dans la lutte contre cette structure dont ils n'ont jamais demandé la création.Et ce,sans aucun mot d'ordre de quelque syndicat que ce soit.La sempiternelle manipulation/désinformation syndicale brandie par les dirigeants ordinaux a du plomb dans l'aile...Tout comme l'ordre lui-même d'ailleurs!

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#11

s'insurge !

ouais ben pendant qu'il s'insurge le machin qui sert (bientôt plus) à rien il ne nous les ..... pas !

n'oublions pas non plus que nos amis kinés sont depuis plus de 3 ans dans la lutte contre leur machin qui sert à rien et que c'est ensemble et unis que nous arriverons à mettre les trucs ide et kiné dans un cercueil ...

et à cette occasion je paierai volontiers pour 75 euros de roses jaunes (la couleur du cocu) que j'enverrai à mme la sinistre de la santé ...

n'oublions pas non plus de sensibiliser les étudiants qui sont concernés par ce combat !

allons faire un tour dans les ifsi

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#10

c'est pas encore gagné !

alors n'oubliez pas d'envoyer vos courriers aux députés et de privilégier les membres de la commission des affaires sociales qui vont auditionner la pdt du machin qui set à rien le 23 mars à 16h15 ...

plus nous enverrons de lettres à nos députés et autres sénateurs, plus nous les sensibiliserons sur la nécessité de voter la modification de la Loi inique qui nous est tombée dessus en décembre 2006 ...

et n'oublions pas: c'est avant tout une abrogation pure et dure de la Loi inique que nous demandons, la modification - si elle se fait - n'est qu'une étape !

momo973

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#9

La citadelle ébranlée...

Que c'est dur de perdre un Royaume, riche et bien doté par les petits infirmiers de base, sanctionnés, grondés, acculés à obéir.... Appelez les croisés au secours... les élections arrivent....

CMFI

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#8

Bientôt le retour de la liberté...

Merci.

Bientôt un retour à une vie professionnelle normale.
Que les députés tous partis confondus agissent vite pour permettre à nos "amis" de l'ONI de prendre leurs RTT..............

BZH_II

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#7

Liberalisation totale sans l'ordre...

je pense qu'il vaut mieux privatiser, aux USA il n'y a pas d'Ordre il me semble, comme ça on travaille quand on veut:ca couterait moins cher à l'etat ,qui s'y opposerait: personne.Il ne faut surtout pas qu'un ordre empeche ce genre de truc les infirmières libérales pourraient travailler dans les structures sans doute en payant une sorte de location des matériels.Il me semble que bientot les familles pourront décider de qui fera les soins...le bouche a oreille fera le reste! pourquoi avoir des équipes specifiques à l'hôpital l'infirmière en association avec d'autre gererait sa chaine de soins..

dalex1999

Avatar de l'utilisateur

30 commentaires

#6

ils pensaient etre tranquille....

Mais non! Ils ne pourront pas se planquer pendant leurs longs mandats à se verser de belles indemnités et se faire de beau voyages.... Tant pis! Il parait qu'il manque d'IDE dans les services: ils n'ont qu'a y retourner!
Et franchement, que les deputes soient medecins, chirurgiens, ou autres, ca ne change rien: cet ordre ne sert à rien, et on en veut pas; point.

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#5

@ la ptite bill

Comme tu es drôle ... "A votre avis quel est la profession la plus représentée au parlement ?Un indice ,1 des 4 députés anti ordre est chirurgien . "

C'est encore la faute des medecins c'est ça ?
Aujourdhui tu renies ceux qui ont eu l'incrédulité de croire aux mensonges de St anne !!
Mr Richard Mallié est quoi rappelles moi ??

Allez quelle mauvaise foi, et quel autisme.
Taper sur des députés, parce qu'ils ont enfin compris vos mensonges, c'est immoral.
NON a L'ordre !!!!!

BZH_II

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#4

Pas d'ORDRE c'est MIEUX

Hello,moi aussi je suis contre! apres tout pourquoi laisser le petit personnel se fedérer bientot les patients pourront choisir meme & surtout des gens non qualifiés apres tout la technologie évoluant... pourquoi avoir besoin d'une infirmière pour faire les soins.n'importe quels aide-soignants slaves ou autres feront bien l'affaire,& pourquoi pas faire venir des liberaux ou des faisants fonction dans le secteur public & puis c'est certain ca coutera moins cher...heureusement que de nombreux infirmiers ne sont pas députés: on pourrait pas vous l'accommoder a cette sauce.pas d'ORDRE c'est MIEUX

armanoide

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#3

NON A l'ordre

on n'a rien demandé et on n'en voulait pas. après on nous assome avec 75 € de cotisation. personne à l'ordre ne nous écoute, ou plutot nous entend. quand on lit la proposition de code de déontologie, ça fait quand même peur. alors , non , l'ordre nous n'en voulons pas ! que ceux qui voulait un ordre, fasse médecine et ne viennent pas ennuyer ceux qui comme moi veulent juste gagner leur vie.

la ptite bill

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

au delà de notre clocher

Des ordres infirmiers existent (déjà)au sein de la communauté Européenne . En France, les professions soumises à un ordre ne me semblent pas des plus à plaindre ( avocats ,architectes,pharmaciens,expert comptable ,et ...medecins).Pourquoi ce qui fonctionne pour d'autres ne conviendrait pas à plus de 450 000 infirmier(re)s.Parce que nous sommes majoritairement une profession féminine ?Parce que nous avons besoin de" l'amour du pater médical" pour nous sentir exister ? A votre avis quel est la profession la plus représentée au parlement ?Un indice ,1 des 4 députés anti ordre est chirurgien .

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#1

NON A l'ordre

Quand est ce que DLB va arreter de rejeter la faute sur les syndicats ?
Nous sommes capables de reflechir par nous même.
Elle est completement sourde et non voyante ! ( sans vouloir offenser les vrais deficients visuels et auditifs)
STOP DLB à ta propagande!
Nous ne voulons pas de l'ordre, tu ne sais toujours pas ce que cela veut dire !!!!!!!
Le président est informé de la stupidité des propos de DLB.
Tu arrêtes d'accuser les uns et les autres, tu te remets en question, toi et ton ordre.
Et tu arrêtes de nous saouler avec tes discours caliméro/ moralisateur.
Fais tes bagages, et dégage