INFOS ET ACTUALITES

Place et rôle des étudiants infirmiers dans la campagne de vaccination grippe A H1N1

Place et rôle des étudiants infirmiers dans la campagne de vaccination grippe A H1N1La campagne de vaccination contre la grippe A(H1N1) dans les centres de vaccination devrait commencer à la fin octobre, a annoncé vendredi la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, à l'ouverture de la journée de rentrée du Centre national des professions de santé (CNPS).

Dans une circulaire en date du 21 août, le ministère précise la place et le rôle des étudiants en soins infirmiers.

Pour le ministère « La participation à une campagne de vaccination d'une ampleur inédite dans le cadre de la première pandémie grippale du XXIème siècle représente, pour les infirmiers en formation, une expérience professionnelle et humaine qui les préparera à leur rôle futur. La participation à l'activité d'un centre de vaccination sera profondément enrichissante. La population est, quant à elle, attachée à l'image des jeunes infirmières et infirmiers en formation et leur implication viendra conforter les aspects d'humanité et de solidarité de cette campagne qui illustrera les valeurs de l'hôpital public ».
La circulaire recommande aux « préfets de privilégier des amplitudes d'ouverture des centres qui ne soient pas limitées aux horaires de travail habituels, mais intéressent aussi des tranches après 18 heures et le samedi ».

Elle prévoit que les étudiants pourraient effectuer ce travail soit durant leurs heures de stage soit en dehors.
Les Instituts de Formation en soins infirmiers devront transmettre à leur préfecture la liste nominative des étudiants en soins infirmiers (étudiants ayant validé la 2ème année) qu’ils peuvent mettre à disposition des centres de vaccination. Cette liste établie avec le directeur du centre hospitalier devra comprendre « la quotité de temps proposée (nombre de vacations de 4 heures) ainsi que, si possible, l'emploi du temps qui doit viser une période de 4 mois, pouvant débuter selon les données disponibles actuellement, à partir de la mi-octobre ».
La circulaire précise « que les professionnels, qu'ils soient formateurs ou étudiants, disposent d'informations fiables sur cette campagne vaccinale, en particulier sur les produits utilisés, la structure et la justification des centres de vaccination, le régime de réquisition et les activités que chaque type de volontaire est en mesure d'exercer ».
L'articulation entre le programme pédagogique initialement prévu pour la troisième année et la participation à la campagne vaccinale doit s'appuyer sur les principes suivants, afin d'harmoniser les organisations entre les différents instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) :

  • la participation aux centres de vaccination fait partie intégrante du cursus de formation et constitue un stage de santé publique et les IFSI doivent agréer les centres de vaccination comme lieux de stage :
  • si l'étudiant passe la moitié de la durée de son stage dans le centre de vaccination, il est évalué par le terrain de stage où est effectuée la seconde moitié de son stage ; si l'étudiant passe plus de la moitié de la durée de son stage dans le centre de vaccination, il est évalué par le responsable DDASS de l'équipe opérationnelle, sur la base d'une fiche d'évaluation simplifiée ;

De façon exceptionnelle, le nombre de stages de santé publique pourra être supérieur à celui habituellement requis, si cela est lié à la participation des étudiants aux centres de vaccination ;

  • si la participation de l'étudiant à un stage en centre de vaccination aboutit à une durée totale de stage inférieure à ce qui est normalement requis, l'IFSI est libre d'organiser un stage complémentaire pendant le reste de l'année scolaire ;

L'étudiant ne saurait être pénalisé a posteriori, si sa participation à un stage en centre aboutissait à un nombre d'heures de stage inférieur à ce qui est normalement exigé ;

  • les ESI sont réquisitionnés en priorité pendant leur période de stage, sur la base de 35h hebdomadaires, en dehors des heures d'enseignement et notamment des cours dont la présence est obligatoire. Vous veillerez donc particulièrement à ce que la participation à des centres de vaccination ne se fasse pas au détriment de l'enseignement théorique des ESI ;
  • L'IFSI organise la présence des étudiants dans les centres de vaccination en fonction des besoins exprimés par les préfectures et du volontariat manifesté par les étudiants. Les IFSI doivent privilégier au maximum, dans la mesure du possible, l'équilibre entre ce stage en centre de vaccination et le stage hospitalier (un jour sur 2 ; une semaine sur 2 ; moitié de la journée etc.) ;
  • les IFSI doivent organiser une formation pratique à la dilution pour la totalité des ESI de 3ème année. Elle s'effectuera sur la base des fiches techniques disponibles prochainement. Les IFSI doivent systématiquement envoyer la totalité des ESI de troisième année dans les établissements de santé, lors de la vaccination des professionnels de santé contre la grippe A, pour les former préalablement à la vaccination en infra-musculaire dans le deltoïde et bénéficier, à titre individuel et s'ils le souhaitent, de la vaccination.

Les IFSI sélectionnent, parmi les ESI formés et volontaires, ceux qui sont aptes à participer à la vaccination.
Les ESI, comme l'ensemble des professionnels de santé qui participeront au fonctionnement des centres de vaccination, le feront sur le mode de la réquisition. Il est en effet protecteur pour les professionnels qui interviendront, notamment pour la couverture assurantielle en responsabilité civile professionnelle. Cette réquisition doit être présentée comme un cadre d'emploi sécurisé.
Pendant leur stage en centres de vaccination, les ESI ne percevront aucune indemnité supplémentaire. Lorsqu'ils interviendront en dehors du temps de stage, ils percevront une indemnité spécifique de 4,5 AMI de l'heure. Les frais de déplacement seront remboursés aux professionnels réquisitionnés (indemnités kilométriques).

Dans un communiqué de presse, l’Ordre National des Infirmiers, entend « apporter sa pleine contribution à l’organisation de la campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1». Il souscrit au principe édicté par les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique, HCSP, qu’un « élément important conditionnant l’impact de ces mesures est la rapidité de mise en place de chacune des stratégies » et que « toutes les personnes qui désirent être vaccinées devraient l’être ».
Il ne cautionne pas, en revanche, la planification logistique de la vaccination telle qu’elle est prévue actuellement dans la circulaire du 21 août 2009, et notamment le choix du Ministère de la Santé et des Sports de faire appel pour cette campagne aux étudiants en soins infirmiers de 3ème année dans le cadre d’un stage de 4 mois sous la responsabilité d’un infirmier.
Il n’est pas non plus envisageable pour l’Ordre que « des étudiants en soins infirmiers soient réquisitionnés pour une période aussi importante à une tâche qui ne relève en rien d’une situation de formation propre à l’acquisition de compétences et qui ne pourrait être validée comme telle ».

Affaire à suivre…


Creative Commons License Guy ISAMBART
Rédacteur en chef Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (3)

Roseparadise

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

GREVE

MArre d'être requiquisitionné de force! et en plus les autorités disent "volontaire"!! Mais quelle manipulations! NOUs y sommes forcés car pression sur notre formation... ET PAS PAYE les jours de semaines! ect ect GREVE VENDREDI 4 DECEMBRE 14h devant le parvis du ministere de la santé

nipolynice

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

pauvre de nous

"une expérience professionnelle et humaine qui les préparera à leur rôle futur."! de toute evidence ce n'est pas en troisieme année que l'on se prepare a notre rôle grace à une campagne de vaccination totalement absurde victime d'une psychose générale et d'une alliance état-firme pharmaceutique pour se faire du pognon!! encore une fois qui se fait avoir: nous les étudiants infirmiers....sur la base du volontariat...quelle honte!

max83

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

...

"Place et rôle des étudiants infirmiers dans la campagne de vaccination grippe A H1N1" où comment recruter de la main d'oeuvre gratuite...