INFOS ET ACTUALITES

Prélèvements en cabinets infirmiers - Les biologistes répliquent à la FNI

Le Syndicat des biologistes "s'étonne de la virulence du communiqué de presse et de l'agressivité de l'affiche de la Fédération nationale des infirmiers et s'interroge sur les raisons réelles de cette communication." Il nie avoir "mis en doute la qualité des prélèvements réalisés par les infirmiers."

Communiqué de presse (21 mars 2011)

"Les dissensions qui secouent actuellement le monde infirmier, même si elles peuvent être compréhensibles et naturelles, comme dans toutes professions, ne doivent pas entacher la qualité des échanges qui a su présider aux discussions préalablement menées avec l’ensemble des professionnels de santé dans le cadre de la réforme de la biologie médicale.

Alors que toutes les discussions sont encore possibles et ouvertes, que le Syndicat des biologistes (SDB) a convié la FNI et les autres syndicats infirmiers à une nouvelle réunion de concertation, le SDB s’étonne des attaques de la FNI dont il fait l’objet ainsi que les autres syndicats de biologistes médicaux.

Les syndicats infirmiers ne doivent pas se tromper ni de combat ni de cibles. De fait, l’ordonnance ne parle pas des prélèvements infirmiers et aucun texte, qu’il s’agisse d’un arrêté ou d’un décret, n’est encore publié, laissant ouvertes toutes discussions consensuelles entre les différentes parties prenantes.

Non seulement le SDB rappelle son attachement au prélèvement infirmier, activité indispensable à la réalisation de l’acte de biologie médicale et au fonctionnement des laboratoires de biologie, mais son Président, François Blanchecotte déclare « le SDB n’a jamais remis en doute la qualité des prélèvements réalisés par les infirmiers.

Aujourd’hui, 5% des prélèvements sont réalisés en cabinet infirmier et permettent de répondre à des situations particulières, spécialement dans les zones rurales éloignées des sites de laboratoires.

Ce service aux patients doit être préservé et garanti dans le respect de la chaîne de la biologie médicale, du prélèvement jusqu’au rendu des résultats ».

Les activités de prélèvement, en cabinet infirmier, à domicile ou en laboratoire, doivent donc obéir aux nouvelles exigences de la réforme de la biologie médicale, qui impose une responsabilité du biologiste médical sur la totalité de l’acte de biologie médicale. Ainsi, ces activités de prélèvement devront répondre aux exigences de la norme prévues pour l'accréditation des laboratoires de biologie médicale au titre de la phase pré analytique.

Le SDB appelle donc l’ensemble des parties concernées par la réforme de la biologie médicale, et en premier lieu la FNI, à plus de sérénité dans leurs propos.

Pour le SDB, il faut aujourd’hui renouer un dialogue constructif afin de permettre la mise en place de l’ordonnance du 10 janvier 2010 dans les meilleures conditions et en conservant à l’esprit qu’elle doit être la garante de la qualité de la biologie médicale et du service rendu aux patients pour les années à venir. Appeler à la grève nationale des prélèvements ou tenir un congrès national sur ce seul thème, comme le propose la FNI, relève plus du populisme qu’il ne répond à la réalité de la biologie médicale d’aujourd’hui et de demain et au respect des patients."

Voir sur Infirmiers.com : Prélèvements en cabinets infirmiers : la FNI dénonce la position des biologistes


http://www.sdbio.eu

Publicité

Commentaires (1)

moutarde

Avatar de l'utilisateur

292 commentaires

#1

SDB/FNI

Faut excuser la FNI... Ils sont agressifs car pas à l'aise dans leurs baskets en ce moment.
On se demande bien pourquoi...
Quant à ce que leur populiste appel à la grève des prélèvements soit suivi...