INFOS ET ACTUALITES

Secourisme - Opération « 1 ESI à chaque kilomètre » édition 2012

Étudiant en soins infirmiers, cela vous dirait de participer à une opération originale « Secours cardiaque - Opération défibrillateur » lors des prochaines courses pédestres parisiennes ? Si oui, l'occasion vous en est donnée...

Operation 1 ESI a chaque kilometrePour la cinquième année consécutive, l’opération « 1 ESI tous les kilomètres », organisée par la société Dokever, spécialisée dans la médicalisation événementielle et soutenue par le SAMU de Paris, est reconduite en 2012. Son objectif est de placer 2 étudiants en soins infirmiers (ESI) tous les kilomètres avec un défibrillateur automatisé externe (DAE) lors des 10 km de Paris (25 juin 2012), du semi-marathon (4 mars 2012) et du marathon de Paris (15 avril 2012).

Ce dispositif a permis et permettra de prendre en charge le plus vite possible les coureurs victimes d'un arrêt cardiaque, tout au long du parcours, et ce, en lien avec les moyens déjà présents (secouristes, pompiers et SAMU de Paris).

Pour pouvoir participer à cette manifestation, les ESI mobilisés devront être majeurs, titulaires de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU) de niveau 2 (ou de la compétence 4.3 « soins d’urgences ») et avoir validé la formation obligatoire sur l’arrêt cardio-respiratoire dispensée la veille de la course. Cette formation de 4 heures a pour but un perfectionnement théorique et pratique sur l’arrêt cardiaque et la réanimation cardio-pulmonaire, ainsi que sur le dispositif opérationnel mis en place.

Pour s’inscrire à cette action de secours gratuite (matériel et panier repas fournis), il vous suffit de vous rendre sur : www.dokever.net/esi. Attention, il y a un nombre limité de places !

Creative Commons License
Rédacteur Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (2)

Pti_MikOu

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

RE

Concernant la campagne de vaccination contre la grippe A, à laquelle j'ai participé, les étudiants de 3ème année (donc pas si inexpérimentés que ça car proches du DE) étaient rémunérés. Certes il y a eu des soucis concernant le paiement mais autre problème.

Concernant cette opération, les étudiants doivent être titulaires de l'AFGSU (attestation de formation aux gestes et soins d'urgences), formation dispensée par les IFSI via les CESU, obligatoire en vue de l'obtention du DE, donc logiquement aptes à prendre en charge des arrêts cardiaques.
Avec la multiplication des DSA dans les lieux publics, tous citoyens doit et devrait être apte à prendre en charge un arrêt cardiaque avec le DSA, les ESI et futurs infirmiers d'autant plus, et cette opération leur permet de mettre en pratique la théorie apprise ce que ne permet pas l'IFSI ni même parfois l'hôpital ... et l'on sait bien que c'est sur le terrain qu'on apprend, pratique et entretient ses connaissances ... Le problème c'est qu'il y a peu d'arrêts cardiaques à l'hôpital mais le jour où cela arrive il faut etre très efficaces ... donc continuer à se former, pratiquer et entretenir ses connaissances ... cette opération le permet ...

L'opération est effectivement gratuite pour les ESI, mais la société ne fait aucun bénéfice entre la location du matériel (DSA) et la rémunération de la formation (par le CESU/SAMU), ce qui n'est déjà pas donné.
Si la rémunération des ESI était possible, ce serait fait, en attendant, ils sont rémunérés en expérience pratique et ça, ça n'a pas de prix ... Il ne faut pas oublier que le but final de cette opération est de renforcer la chaine des secours pour SAUVER DES VIES.

Haegen

Avatar de l'utilisateur

15 commentaires

#1

indemnités?

et voila après la grippe A, encore 1 appel à une main d'oeuvre gratuite, inexpériementée etc... car à moins de me tromper c'est gratuit. et tant mieux si je me trompe. au fait, quel sera leur statut sur cet évenement?