INFOS ET ACTUALITES

Solidays - 155 000 festivaliers ont fait du bruit contre le sida !

Musique et solidarité... une fois encore ce dyptique a fait ses preuves lors de l'édition 2011 de Solidays.

Ils sont venus de tous les coins de France et même d'ailleurs. Trois jours durant, les 24, 25 et 26 juin derniers, quelques 155 000 spectateurs ont répondu présents à la mobilisation solidaire que constitue le festival Solidays, 13e édition cette année. Ce festival « in love » entièrement dédié à la lutte contre le sida, à l'initiative de l'association Solidarité sida 1, s'est déroulé sur l'hippodrome de Longchamp sous un soleil rayonnant.

Festivaliers, mais aussi artistes (une cinquantaine), techniciens, permanents, bénévoles, associations, partenaires (institutions, collectivités, médias …), ils constituent la grande famille de Solidays et contribuent à son succès.

Une belle réussite pour une recette qui l'est tout autant : entre 1,5 et 1,6 millions d'euros en 2011 mais néanmoins 400 000 euros de moins qu'en 2010 (l'espace du festival ayant été réduit cette année à cause de l'apparition récente d'un golf, limitant le nombre de places en vente).

Des concerts jouissifs...

Aux quatre coins de la gigantesque pelouse qui compte pas moins de cinq scènes, une foule bigarrée circule en tous sens. Si l'allure est souvent juvénile et les tenues confortables et légères, toutes les catégories d'âge sont néanmoins représentées : enfants en poussette, quarantenaires, cinquantenaires et beaucoup plus...

On y croise quelques drag-queens, certains festivaliers sont tatoués. D'autres, déguisés, portent des perruques blondes ou ont paré leur chevelure de bleu, de vert ou de jaune. Les rubans rouges fleurissent, sur les tee-shirts, les chapeaux, les sacs, les foulards...

Les plus jeunes sont maquillés, arborant des yeux de chat ou des ailes de papillon... Les groupes de festivaliers sont joyeux : ils chantent, dansent, gesticulent, mangent, boivent, s'animent au moindre rythme... Un seul langage, celui du cœur, réunit cette formidable assemblée venue pour se mobiliser en faveur de la lutte contre le sida.

Les scènes musicales sont jouissives et conviviales, le message des artistes toujours le même « faire du bruit contre le sida » et ce, dans toutes les couleurs que compte aujourd'hui la musique : rock, slam, ragga, soul, pop, funk, électro, reggae, punk-rock, rock-folk, métal, hip-hop, afro-beat...

 

foule solidays festivaliers concert shakaponk solidays
concert moby solidays moriarty solidays
danse africaine solidays Festif et ludique, les festivaliers font vivre l'image de Solidays...

La solidarité au cœur de Solidays

En marge des concerts, Solidays c'est aussi des animations multiples et variées, ludiques, gustatives, mais aussi pédagogiques. Sur le stand de la Croix Rouge française, une vingtaine de formateurs bénévoles invitent les festivaliers à un cours sommaire mais néanmoins exhaustif sur les premiers gestes de secours.

Les secouristes bénévoles transmettent un message clair et simple : « Préparez-vous à être prêts ». Ils sensibilisent le public de passage au repérage de l'arrêt cardio-respiratoire, à l'indispensable alerte qui s'en suit et à la compression de la cage thoracique en attendant les premiers secours. Plus de 500 personnes bénéficieront ainsi de ces quelques conseils de bon sens qui, on le sait, ont prouvé leur efficacité en terme de survie des personnes victimes d'un arrêt cardio-respiratoire.

drag queen solidays
village des associations boule a facettes solidays

Nous entrons maintenant dans le « village solidarité » où près de 100 associations du monde entier apportent leur témoignage sur l'importance du soutien (administratif, juridique, social, psychologique...) à l'égard des malades du sida en complément de leur suivi médical ; lutte contre le sida mais, au-delà, lutte contre les discriminations ou pour un environnement de qualité ou pour les droits humains... Parmi les exposants, Le Couvent de la Perpétuelle Indulgence 2, association partenaire du festival depuis ses débuts, clame haut et fort son message à la fois festif et préventif, sans oublier la tolérance et la non-violence.

Maquillages outrés, poses lascives, costumes approximatifs, les Soeurs de cette congrégation particulière ne passent par inaperçues et leur « Messe » du dimanche est un rendez-vous inoubliable... Plus loin, sur le stand de Rainbhopital, association des agents des établissements publics de santé et de leurs usagers pour le développement de la prévention VIH/IST et la lutte contre les discriminations3,Vincent, un jeune étudiant en soins infirmiers, s'anime : « avant même d'être étudiant en soins infirmiers, j'étais déjà présent ici car il est très important de militer pour que les actions de prévention se multiplient et perdurent.

Lorsque je vois venir des groupes de jeunes garçons qui se contentent de prendre, sans autre discussion, les préservatifs que nous mettons à disposition, je suscite l'échange. Je leur demande de m'en dire plus sur leur approche de la sexualité mais aussi de la maladie sida.

Je tente d'aller avec eux au-delà de la simple image sociale suivante : j'utilise des préservatifs, donc j'ai une vie sexuelle... , ce qui n'est quelquefois même pas le cas... ».
Soulignons-le une fois encore, Solidays offre une remarquable vitrine à ces associations de lutte contre le sida venues d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine, de France ou d'Europe et qui sont souvent les ultimes refuges pour les malades comme pour les communautés entières.

guitares solidays

« Sex in the city »...

Pour aborder les questions de sexe sans tabous, l'exposition interactive et pédagogique « Sex in the city » proposée par Solidarité Sida (une exclusivité Solidays qui perdure et s'enrichit au fil des années) plonge les visiteurs dans l'intimité de la sexualité. Cet exposition est un rendez-vous incontournable et les festivaliers sont prêts à faire plus d'une heure de queue sous le soleil pour la découvrir.

Les espaces parlent d'eux-même : « Petits cochons », « Palais des plaisirs », « Couloir des dangers », « Panic Room », « Espace safe sex », « Boutique contraception »... les visiteurs curieux y déambulent en toute décontraction...

parfois une simple apparence pour masquer un brin de gêne. Anne Derache, chargée de prévention à Solidarité Sida et commissaire de l'exposition, nous explique les raisons du succès de cette exposition qui accueille chaque année plus de 3000 visiteurs : « L'érotisme y est abordé sous toutes ses formes et le parcours installe un contexte intimiste propice au dialogue.

Ici, pas de morale, ni d'injonction, encore moins de prosélytisme, chaque espace invite le visiteur à réfléchir à ses pratiques, à interroger ses plaisirs, ses peurs et ses résistances, à s'informer sur les risques et les moyens de s'en protéger. Tout au long du parcours, les bénévoles Prévention suscitent réflexions et questions, surtout celles que l'on n'ose pas se poser... ».

etudiant infirmier solidays Un atelier très... pédagogique...

Contre le sida, pour la vie et la solidarité, voilà le message universel délivré par Solidays au fil des années. Qu'il soit entendu longtemps encore.

Notes

  1. www.solidarite-sida.org
  2. http://www.lessoeurs.org
  3. www.rainbhopital.net


Creative Commons License
rédactrice en chef izeos
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)