INFOS ET ACTUALITES

Un syndicat contre l’ordre

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Dans le cadre du dossier de l’ordre des infirmiers, un syndicat « contre l’ordre » vient de se constituer.

Il s’appelle RESILIENCE. Un de ses membres fondateur est Hugues DECHILLY

Leurs revendications

Un syndicat contre l’ordre La première et essentielle pour eux est l’abrogation de l’Ordre. « La motivation première qui nous anime est l'Insoumission aux règles injustement établies, fussent- elles légalisées par une parution au Journal Officiel ».

« RESILIENCE est ainsi nommé pour que jamais nous n'oublions de revenir à nos fondamentaux dans l'exercice de nos professions et au delà: la LIBERTÉ, la créativité, le renouveau et tout simplement - mais humainement - l'envie de rester au service de nos concitoyens ».

La cotisation

Elle est fixée à 20 euros. « Les étudiants - futurs professionnels – s'acquitteront d'un euro symbolique pour pourvoir nous rejoindre ».

Leurs actions

« Le premier geste symbolique de RESILIENCE sera le dépôt prochainement devant les tribunaux administratifs de plusieurs recours visant à annuler certaines dispositions prises par l'ordre infirmier en toute illégalité et au mépris des textes existants ».
Ce syndicat demande également aux infirmiers et infirmières de renvoyer les demandes de cotisation de l’Ordre à leur député avec la mention barrée  «je refuse d'adhérer à l'ordre infirmier».
Il a également ouvert un forum http://syndico.exprimetoi.net/
Il invite enfin à une manifestation le 18 septembre prochain au matin à Paris contre les ordres professionnels (avocat, kiné et ide).

Seront-ils écoutés ?

Pour en savoir plus : http://syndico.exprimetoi.net/


Rédacteur en chef adjoint IZEOS
www.infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Publicité

Commentaires (10)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#10

Justement

Ceux qui causent ici essaient de penser par eux mêmes et n'ont pas besoin d'un ordre créé par des arrivistes avides de pouvoir et de fric pour se défendre, ni même de ces syndicats qui ne servent strictement à rien.

Défendez vous par vous mêmes, mettez vous en grève, en maladie, quittez la FPH qui nous prend pour des cruches et dites MERDE à tous ces donneurs de leçons qui n'aspirent qu'à leur propre confort personnel !

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#9

"of"

;-)

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#8

the eye ohf the tiger

Ben non justement… je crois qu’on doit avoir des structures qui ns representent , qui defendent la profession et ses aspirations specifiques.
Et malheureusement l infirmiere de terrain est une proie trop facile pour les gros syndicats qui déboulent dessus avec leurs combats steriles genre genre palabrer des annees durant pour glaner une poignee d’euros de plus par mois apres 20 ans de carriere.. alors que les vrais intruments de la valorisation durable de notre profession sont des choses comme l universitarisation, les creations de vrais masters de science infirmiere, qui sils n existent pas encore chez ns (alors que la liste de pays où ils existent est dejà bien longue… Espagne, Portugal, suisse, canada, etc… etc) sont justement à inventer, et pas des machins batards qui ns servent à pas grd chose comme l’ingenierie de la santé ou autres . . Et la pauvre infirmiere, epuisée par la vie, par le boulot, les sous effectifs, se laisse tres logiquement et de façon tellement pardonnable et comprehensible avoir par ces problematiques steriles qu’on lui sert (retraite, coût de l inscription à l ordre, etc etc) … et trouve celles qui devraient la passionner, totalement accessoires.. et la perversité des « gros » syndicats généralistes va meme se nicher ds des discours que jai entendu du style : les nvelles promos d’inf avec des licences vont rabaisser la technicité du metier etc… cad quils en arrievtn à nous monter les uns contre les autres… et ns on marche ds la combine !!..parce quon est epuisés, quon a peur de perdre le peu quon a.. cest triste, tres triste.. mais merde ! tant mieux que les nouvelles aient des licences.. on se bat justement pour ça depuis des lustres.. et cest faux, elles sont aussi bonnes que les anciennes et on leur souhaite meme d etre meilleures encore !!.. du fd du cœur, pour ns extirper un jour de notre role ds lequel on ns maintient encore ds une large mesure : d’exécutant. Alors ouvrez les yeux, n ecoutez pas les discours faciles, et battez vs pour votre metier, votre filiere, les combats dignes de ce nom, et ne donnez pas votre voix ou votre presence en manif à des gens qui n ont en realité rien à faire de l interet de notre profession. Et si vs cherchez vraiment un syndicat choisissez nos syndicats infirmiers ou cadres inf ou meme, au pire, l ordre. Moi, meme sil est imparfait, je préfère signer pour l ordre que d aller defendre en manif le statut du menuisier de l hopital. J assume totalement. Je laisse à la C.., F., et S.. Santé ce combat, et ils l’assument fort bien et on les remercie pour ça. Mais juste pour ça. Car tous les tracts quon reçoit miraculeusement depuis qq mois où ils ont l air de se reveiller et se passionner subitement pour la licence inf. de peur que d autres organisation n occupent le terrain, sont completement malhonnetes, trompeurs, manipulateurs car pdt des annees ils ont cassé ce combat. Pensez par vous-mêmes cher(es) collegues. Cordialement encore. ;-)

barney

Avatar de l'utilisateur

127 commentaires

#7

Il est clair...

Que les syndicats se contre-fichent des IDE, cela semble une évidence.

Par contre, le fait que les syndicats n'ont cure des IDE font de notre corporation (majoritairement féminine) une cible de choix pour des arrivistes tels que ceux qui ont voulu, créé et dirigent l'oni...

Mais y'en a marre de se faire couillonner par ce genre de personnages, alors, Ni syndicat, ni Oni, Ni maîtres !

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#6

correctif

"70e"

Avatar de l'utilisateur

43 commentaires

#5

triste

de mes qq annees de travail passées à l hopital et apres avoir, au milieu de toute la masse de courriers institutionnels mensuels inutiles, pu apprecier le discours des syndicats, je me suis fait qq opinions perso: le role des syndicats majoritaires est de defendre l hopital, la fonction publique, la survie de l institution.. les dernieres de leurs preocupations etaient de me conseiller ds mes projets d evolution (concours de cadre, specialisation, etc..) et si javais eu un doute, cela m a été clairement dit le jour où jai failli adherer à un d eux en ces termes: "tu dois etre au clair avec une chose: on defend avant tout l hopital, aussi bien le jardinier de l hopital que l ash, tes problematiques sur la profession infirmiere sont accessoires pour nous". avec du recul jai trouvé cette position tout à fait legitime. mais leur combat contre l ordre est du coup totalement faux cul parce que cet ordre est evidemment un contre pouvoir pour eux, un adversaire puissant alors meme quils sont svt alliés de raison avec les directions d hopital. un ordre, en observant simplement le fonctionnement des autres, nous defend avant tout (avez vous vu svt l ordre des medecins condamner un medecin? bien sur ça arrive.. mais franchement si peu.. qd il le fait , svt cest quil en est au stade du tir sur une ambulance) valorise notre profession et donc nous hisse, perspective insupportable pour un syndicat classique, au dessus de la mélée. la plupart des arguments que jai pu lire ou entendre sont totalement fallacieux.. à commencer par celui du coût... car combien coute une adhesion annuelle à un syndicat classique? cherchez donc... alors je sais, l adhesion à un syndic est facultative, et je suis le premier à trouver que pour un inf fonctionnaire, 70a cest pt etre bcp, mais sur le fond, cet argument est qd meme assez malhonnette.. et franchement, combien depensez vs chaque mois entre les abonnements internet et portable (depassements de forfaits inclus)? honnetement.. Moi, outre la survie de l hopital, un de mes autres ppx soucis, cest la valorisation de la profession infirmiere et personne ne m a encore demontré quun ordre serait un obstacle à cça. et bizarrement les syndicats qui critiquent le moins les ordres sont la cni et le syndic des cadres, et ce sont par ailleurs les seuls à se battre le plus activement pour la license inf ou la creation de masters inf, cqfd... alors continuons à etre des "connes, bonnes, nonnes", continuons.. mais cessons de ns plaindre par ailleurs d etre fouettés en permanence et pietinnés par les pouvoirs etablis (medical, etc..). réfléchissez donc, pensez par vous même collegues infirmier(e)s. cordialement.

morais paolo

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#4

Question?

Qui est la déesse mére?

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#3

à grosquinquin

mdr !!!
vous êtes donc réellement une secte pour adorer la Déesse mère ??

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#2

un outil de plus

dans la lutte des professionnels contre cet ordre, rejeté par la majorité des infirmiers (les chiffres sont là, grosquinquin, personne ne veut de l'ordre et de son arrogance).
Même si je pense qu'une réponse aussi corporatiste n'est pas la meilleure, un statut syndical permet quand même beaucoup d'actions.
Question: Résilience va t il se joindre à l'intersyndicale contre l'ordre?

grosquinquin

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#1

Question d'égo

Pour s'opposer à la Déesse mère, certains se voient déjà en Dieu le Père.
Redescendez sur terre.