CONCOURS IFSI

Culture générale 2009 - Haute Normandie

Sujet épreuve de culture générale Haute Normandie, mars 2009

Q1

« L’enfant, en effet, a besoin de jouer ; il a besoin d’exprimer les pulsions archaïques qui l’habitent et de le faire, justement, dans le cadre inoffensif du jeu. Il a besoin de jouer pour apprendre à distinguer le réel du virtuel. Pour comprendre que le monde, le vrai n’est pas un jouet. (…) Le problème n’’est donc pas que les enfants jouent à la guerre. Le problème est que les adultes continuent à y jouer… mais « pour de vrai » ! Le problème n’est pas que les enfants ravagent, dans les jeux électroniques, un univers virtuel à coup de fausses bombes ; le problème est que les adultes ravagent le monde à coup de vraies bombes et prennent le risque de le détruire de façon irrémédiable. Le problème est que les adultes se déchaînent contre la nature dont personne ne saura, si elle pourra, un jour s’en remettre. LA vraie question est bien aujourd’hui d’empêcher les adultes de jouer avec le monde. Le vrai défi est d’éduquer nos enfants pour qu’ils apprennent à distinguer le jeu de la réalité. Pour que, une fois devenus adultes, ils ne jouent plus avec le monde. Et que ce dernier, peut-être, dure plus que nous et plus qu’eux ».

Extrait de Le Monde n’est pas un jouet, Philippe Meirieu.
Le monde de l’éducation, décembre 2004.


Après avoir dégagé l’idée principale du texte, montrez à l’aide d’exemples comment le jeu peut favoriser les apprentissages de l’enfant. Argumentez votre réponse.

Q2

Chèques volées à des personnes âgées

Une aide à domicile intervenait dans la région de B. A dérobée à trois personnes âgées chez qui elle travaillait une trentaine de chèques.
L’escroquerie a duré plusieurs mois, les victimes ne s’étant pas aperçues tout de suite des vols.
Elles ont fini par porter plainte et après enquête, l’aide à domicile a été interpelée par les gendarmes.
Son époux à alors contacté les victimes, s’engageant à les dédommager.
Sa femme a été remise en liberté et un délai a été accordé par le procureur de la République afin de lui permettre de régulariser la situation.

L’éveil normand, mercredi 10 septembre 2008.

Dégager de ce texte trois faits positifs et trois fait négatifs et argumentez-les.

Q3

Le handicap au quotidien

La réalité que recouvre le terme handicap est multiple. La représentation de la personne handicapée en fauteuil roulant ou avec sa canne blanche est tenace mais réductrice. La situation concerne aujourd’hui 12 millions de personnes en France. A différents degrés, ces personnes souffrent d’une incapacité, d’une limitation d’activité ou de déficiences gravement handicapantes.

Revue de l’aide-soignante n° 99 Août-septembre 2008

Trente ans après la loi d’roientation en faveur des personnes handicapées de 1975, la loi »pour l’égalité des droits et des chances, la participation e la citoyenneté des personnes handicapées » a été adoptée le 11 février 2005. Son ambition est double : favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la société et faciliter leur vie quotidienne.

Guide pratique « Vivre son handicap en Seine-Maritime »

En 15 lignes, expliquer 5 moyens mis en place ou qui à votre avis pourraient être mis en place afin de favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la société et faciliter leur vie quotidienne.

Q4

Principal souci des mamans qui élèvent seules leurs enfants : l’autorité

En matière d’éducation, les clichées ont la vie dure. Comme celui qui prétend que certaines personnes sont naturellement douées pour l’autorité et d’autres non. En réalité, savoir se faire obéir n’a rien d’inné ! L’explication est beaucoup plus simple, « un enfant finit toujours par obéir quand il sent qu’un adulte est vraiment décidé à lui faire respecter une limite, qu’il ne parviendra pas à le faire changer d’avis, que cet adulte est persuadé de l’importance de cette limite et convaincu de son bon droit » insiste Claude Haalmos, psychanalyste et auteur de L’autorité expliquée aux parents.
Malheureusement, le problème est justement là, dans cette absence de conviction et de confiance en soi des mamans solos. « Beaucoup d’entres elles s’installent dans l’idée de toute façon, elles n’arriveront pas à se faire obéir de leurs enfants ».

Dossier Parents solos – Magazine vies de familles – Septembre 2008

Qu’en  pensez-vous ?
Développez et argumentez votre réponse.

Q5

L’exclusion au féminin

A Paris, les femmes sont de plus en plus nombreuses à rejoindre le cortège jusque-là masculin des sans-abri. Les associations peinent à trouver une réponse à ce phénomène.
Elles sont seules, endettées, frappées d’expulsion : de plus en plus de femmes sont touchées par l’exclusion. « Augmentation des divorces, précarité croissante : en quelques années leur nombre a explosé » explique Joachim Soares de la Fondation Abbé Pierre. Une institution qui les voit défiler quotidiennement : avant d’échouer dans la rue, ces femmes en galère passent par ces permanence juridiques dans l’espoir de trouver qui une rémission, qui une solution. Elles représentent désormais 36 % du public accueilli. Parmi elles, 23 % sont seules avec enfant…
« Elles connaissent le même sort que les hommes mais elles sont plus exposées » constate Xavier Emmanuelli, le fondateur du Samu Social…
A la rue depuis longtemps, ces femmes-là trimbalent des parcours personnes chaotiques. Leur offrir de se laver revient à les mettre en péril : elles risquent encore davantage le viol.

Dossier le Nouvel Observateur – N° 2200 du 4 au 10 janvier 2007 Isabelle Curtet-Poulner

Qu’en pensez-vous ? Argumentez vos réponses.

Publicité

Commentaires (1)

Lilou0144

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#1

Correction des épreuves

Merci pour ces épreuves mais où est la correction s'il-vous-plaît ?