COURS IFSI

Cours - Soins Infirmiers - Virginia HENDERSON

I- Biographie

Virginia Henderson vit le jour le 30 novembre 1897 à Kansas City dans l’Etat du Missouri. Sa famille était originaire de Virginie d’où son prénom. Elle fut la sixième d’une fratrie de neuf enfants. Sa famille était très unie et la religion apportait le sens des valeurs et permettait d’orienter ses actions dans le quotidien. Virginia fut indisciplinée et bavarde malgré une ambiance studieuse à la maison où la discipline avait une place importante. Elle s’est éteinte le 19 mars 1996 à l’âge de 98 ans.

A la suite de l’entrée en guerre des Etats-Unis lors de la première guerre mondiale et du risque de mobilisation de ses frères et cousins, Virginia examina la possibilité de devenir infirmière. Elle avait alors 20 ans.

1- Ses études en soins infirmiers

Peu avant la fin de la Grande Guerre, elle commença ses études à l’Army School of Nursing (Ecole militaire de soins infirmiers) de Washington.

Sa formation

Les études ont duré trois ans avec un mois de congé annuel. Les cours et les stages se faisaient à l’hôpital où ils étaient répartis sur 8 heures par jour, cinq jours par semaine. A cet époque l’organisation de l’école était innovante aussi bien par la formation de qualité que par la diversité des stages (Contexte unique à l’époque). L’Army School of Nursing était en relation avec d’autres écoles d’où la possibilité de faire des stages de pédiatrie ou en santé publique. Elle y étudia la biologie, l’anatomie, la physiologie, la bactériologie, la chimie, la psychologie, les sciences sociales et les concepts relatifs au fonctionnement des services de soins. L’hygiène devait être respectée comme le port de blouses et de gants pour soigner, les pathologies n’étaient pas mélangées. Virginia y appris également les soins d’hygiène et de confort aux personnes.

Ses stages

  • En Santé Publique : Virginia Henderson fit ce stage à l’antenne Henri Street dans l’ouest de New York pendant trois mois. Elle apprit l’importance sanitaire et sociale des soins infirmiers en santé publique. L’approche des soins prenait en compte la personne soignée dans son milieu de vie. Durant ce stage l’encadrement fut, pour elle, le meilleur de tous.
  • En Pédiatrie : Virginia découvrit l’aperçu des soins centrés sur le malade. Chaque élève avaient des enfants attribués et non des tâches.
  • En psychiatrie : Cette période fut difficile. En effet, Virginia avait une antipathie à l’encontre des soins et des infirmiers psychiatriques. Elle s’interrogeait sur les traitements. Ses questions et son antipathie dura jusque dans les années 60.

La fin de ses études

A l’issue de ses études, les élèves passèrent un examen écrit pour le diplôme d’état. Pour exercer dans un autre Etat, il devait repasser un autre examen. La remise des diplômes se déroulait lors de somptueuses cérémonies et renforçait ainsi l’estime et la reconnaissance des infirmiers de cette école. Virginia Henderson obtient son diplôme de l’Etat de New York en 1921.

Miss Goodrich

La directrice Miss Goodrich disait du métier d’infirmier qu’il était voué à l’étude. Grâce à elle, Virginia fut fière d’appartenir à l’école militaire et elle eut l’impression de faire quelque chose d’important.

2- Son expérience professionnelle

Une fois son diplôme en poche en 1921, elle partit travailler au centre Henry Street Visiting Agency (Dispensaire) de New York. Virginia ne supportait pas les contraintes du monde hospitalier. C’est d’ailleurs durant cette période qu’elle élabore sa conception de la santé qui consiste à traiter une personne plutôt qu'un organe ou une maladie.

En été 1922, elle prend la direction d’un camp de vacances pour enfants défavorisées.

En 1923, n’ayant plus d’idée pour sa carrière, elle travaille avec l’association des infirmières visiteuses de Washington.

3- Son enseignement

Aux Etats-Unis, le diplôme d’infirmière n’est valable que dans l’Etat où il a été obtenu. Virginia a donc repassé son diplôme en Virginie, en 1923, qu’elle obtient avec une mention. Elle, qui ne voulait pas travailler en tant qu’enseignante fut la même année la première embauchée à temps plein à Norfolk dans l’état de Virginie. Elle y enseigne les techniques de soins en y accordant beaucoup d’intérêt. Elle préfère enseigner elle-même l’anatomie et la physiologie à la place des médecins. Pour cela elle prend des cours d’été en 1929 au Teacher’s college à l’université de Columbia.

4- Son engagement pour les étudiants

Grâce à l’enseignement, Virginia s’engage dans la défense et la promotion des infirmières et prend en même temps la présidence de l’association des infirmières de Virginie. Elle participe au projet d’amélioration des études en soins infirmières. Afin d’établir un programme d’études, elle met en place deux rentrées scolaires par an.

II- Les principes fondamentaux des soins infirmiers

La définition des soins infirmiers de base de Virginia Henderson s’applique à tous les malades et à tous les milieux. D'après Virginia Henderson, un besoin ne peut être atteint que si les besoins précédents sont déjà satisfaits.

1- Les 14 besoins fondamentaux

  • Le besoin de respirer : nécessité pour chaque individu, de disposer d’une oxygénation cellulaire satisfaisante.
  • Le besoin de boire et de manger : nécessité pour chaque individu, d’entretenir son métabolisme afin de produire de l’énergie, de construire, maintenir et réparer les tissus.
  • Le besoin d'éliminer : nécessité pour chaque individu, d’éliminer les déchets qui résultent du fonctionnement de l’organisme.
  • Le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne position : nécessité pour chaque individu, d’entretenir l’intégrité et l’efficacité des systèmes biophysiologiques, de permettre la réalisation des activités sociales et de construire et maintenir l’équilibre mental.
  • Le besoin de dormir et de se reposer : nécessité pour chaque individu, de prévenir et réparer la fatigue, diminuer les tensions, conserver et promouvoir l’énergie.
  • Le besoin de se vêtir et de se dévêtir : nécessité pour chaque individu, de se protéger et d’exprimer son identité physique, mentale et sociale.
  • Le besoin de maintenir la température du corps dans les limites de la normal : nécessité pour chaque individu, d’assurer le rendement optimal des fonctions métaboliques, de maintenir les systèmes biophysiologiques et de maintenir une sensation de chaleur corporelle satisfaisante.
  • Le besoin d'être propre et de protéger ses téguments : nécessité pour chaque individu, de maintenir l’intégrité de la peau, des muqueuses et des phanères, d’éliminer les germes et les souillures, et d’avoir une sensation de propreté corporelle, élément de bien être.
  • Le besoin d'éviter les dangers : nécessité pour chaque individu, de se protéger contre toute agression externe, réelle ou imaginaire et de promouvoir l’intégrité physique, l’équilibre mental et l’identité sociale.
  • Le besoin de communiquer : nécessité pour chaque individu, de transmettre et de percevoir des messages cognitifs ou affectifs, conscients ou inconscients et d’établir des relations avec autrui par la transmission et la perception d’attitudes, de croyances et d’intentions.
  • Le besoin de pratiquer sa religion et d'agir selon ses croyances : nécessité pour chaque individu, d’être reconnu comme sujet humain, de faire des liens entre événements passés, présents, à venir et se réapproprier sa vie, de croire en la continuité de l’homme, de chercher un sens à sa vie et s’ouvrir à la transcendance.
  • Le besoin de s'occuper et de se réaliser : nécessité pour chaque individu, d’exercer ses rôles, d’assumer ses responsabilités, et de s’actualiser par le développement de son potentiel.
  • Le besoin de se récréer : nécessité pour chaque individu, de se détendre, de se divertir et de promouvoir l’animation du corps et de l’esprit.
  • Le besoin d'apprendre : nécessité pour chaque individu, d’évoluer, de s’adapter, d’interagir en vue de la restauration, du maintien et de la promotion de sa santé.

2- Le besoin est t’il atteint ou non ?

1Besoin de respirer

  • Sans gêne
  • Dyspnée.
  • À besoin d'aide technique (aérosol).
  • Ventilation assistée

2. Besoin de boire et manger

  • Mange seul.
  • Installation/stimulation.
  • À besoin d'aide partielle et/ou surveillance.
  • À besoin d'aide totale (faire manger).

3. Éliminer (urines)

  • Continence.
  • À besoin d'aide (toilette avec aide, urinal, bassin).

Éliminer (selles)

  • Transit normal.
  • À besoin d'aide (WC avec aide, bassin, laxatif).
  • Incontinence, diarrhée, constipation épisodique.
  • Incontinence en permanence.

4. Se mouvoir et maintenir une bonne posture

  • Se déplace seul.
  • Se déplace avec aide (canne) ou avec une personne.
  • Se déplace avec l'aide de deux personnes.
  • Alité en permanence, lever interdit.

5. Dormir et se reposer

  • Dort naturellement.
  • Dort avec aide (médicament).
  • Réveils fréquents.
  • Insomnies fréquentes.

6. Se vêtir et se dévêtir

  • S'habille, se déshabille seul.
  • A besoin du conseil d'un tiers, de surveillance.
  • A besoin de l'aide partielle d'un tiers.
  • A besoin d'une aide totale.

7. Maintenir sa température

  • Adapte ses vêtements à la température ambiante.
  • Demande à être protégé.
  • Incapable d'adapter ses vêtements à la température ambiante.
  • Garde les vêtements qu'on lui enfile.

8. Être propre, protéger ses téguments

  • Se lave seul.
  • A besoin d'être stimulé mais se lave seul.
  • A besoin d'une aide partielle (une partie du corps).
  • A besoin d'une aide totale pour se laver.

9. Éviter les dangers

  • Lucide.
  • Confus et/ou désorienté épisodiquement.
  • Confus et/ou désorienté en permanence.
  • Coma, dangereux pour lui-même et pour les autres.

10. Communiquer

  • S'exprime sans difficulté.
  • S'exprime avec difficulté (bégaiement).
  • A besoin d'une aide pour s'exprimer (ardoise, interprète).
  • Ne peut pas s'exprimer (aphasie), ne veut pas s'exprimer.

11. Agir selon ses croyances et ses valeurs

  • Autonome.
  • Est découragé, exprime sa colère, son angoisse.
  • Éprouve un sentiment de vide spirituel.
  • Demande une assistance spirituelle.

12. S'occuper en vue de se réaliser

  • Autonome.
  • Triste, anxieux.
  • Angoissé, opposant, se laisse aller.
  • Négation de soi, désespoir.

13. Besoin de se récréer, se divertir

  • Autonome.
  • Désintéressement à accomplir des activités récréatives.
  • Difficulté/incapacité à accomplir des activités récréatives.
  • Refuse d'accomplir des activités récréatives.

14. Besoin d'apprendre

  • Se prend en charge.
  • À besoin de stimulation.
  • Apathique.
  • Refus, résignation

Webographie

Creative Commons License

Rédacteur infirmiers.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (1)

yacoubabi

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

la genorosité

c'est vraiment tres genereux de votre part d'aide comme ça les infirmiers .je vs encourages de continue dans cet optique