COURS IFSI

Cours ifsi gastro entérologie – Le lavement intestinal

1. Définition

Administration d’une quantité importante d’eau dans le colon après introduction d’une canule dans l’anus.

2. Législation - Code de la santé publique

Article R4311-7
L'infirmier ou l'infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin :
18° Pose de sondes rectales, lavements, extractions de fécalomes, pose et surveillance de goutte-à-goutte rectal ;

3. Indications

  • Constipation (Action mécanique provoquée par le ramollissement des selles).
  • Aide à l’évacuation de fécalomes (Le lavement ramolli les selles « impactées » et facilite leur fragmentation et leur évacuation).
  • En pré-opératoire ou pré-examen pour nettoyer le rectum.

4. Contre indications

  • Douleurs abdominales persistantes et inexpliquées.
  • Traumatisme abdominal.
  • Occlusion intestinale.
  • Péritonite.
  • Intervention chirurgicale récente sur l’anus ou le rectum.

5. Différences

Il ne faut pas confondre le lavement intestinal qui consiste à introduire 1litre à 1,5 litres d’eau dans le colon et l’utilisation de laxatifs à type de Normacol* souvent nommés « lavements » par fausse dénomination.

Le Normacol* est prêt à l’emploi et appartient à la catégorie des laxatifs. Il attire l’eau dans l’intestin et modifie la consistance des selles. On l’appelle laxatif de lest.

6. Technique

6.1. Matériel

  • Set de lavement à usage unique (comprend une sonde rectale, un sac de 2 litres de contenance, une tubulure avec clamp, gel lubrifiant présent sur la sonde).
  • Bassin et protection (même si le patient est valide et peut se lever).
  • Pince kocher.
  • Gants non stériles.

6.2. Installation du patient

  • Effectuer le lavement de préférence à distance des repas et tôt dans la journée pour éviter les troubles du sommeil.
  • Expliquer le déroulement du soin au patient.
  • Installation sur le côté gauche (pour atteindre le sigmoïde et le colon gauche) de préférence. Sinon sur le dos jambes fléchies.

6.3. Déroulement du soin

  • Remplir le sac d’eau tiède et accrocher le sac à une potence au dessus du lit.
  • Purger le tuyau et la sonde lubrifiée.
  • Introduire doucement la sonde lubrifiée dans l’ampoule rectale (avancer de 10 cm environ).
  • Déclamper le clamp et régler jusqu’à obtenir une pression douce et lente. 1,5 litres doivent s’écouler en 15 minutes environ.
  • En cas de douleurs, arrêter l’écoulement durant quelques minutes et reprendre encore plus doucement.
  • Une fois la totalité du liquide passée, jeter le set et demander au patient de garder le liquide au minimum cinq minutes si possible.
  • Si le patient est valide, il est intéressant qu’il puisse changer de position de manière à permettre une meilleure circulation du liquide dans le colon.

7. Surveillance infirmière

  • Risque de malaise vagal si le liquide est trop froid ou s’il passe trop vite.
  • Rassurer le patient, rester à proximité durant le soin et ne pas hésiter à lui parler d’autre chose pour le détendre.
  • Noter les résultats du lavement après celui-ci. La quantité et l’aspect des selles émises ou l’inefficacité.


Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)