COURS IFSI

Soins infirmiers aux patients porteurs de troubles du transit

1. Actions

  • Proposer une prise en charge infirmière pour les patients atteints de diarrhée ou de constipation.
  • Mettre en place les soins adaptés à chaque type de trouble du transit.
  • Eduquer le patient aux mesures diététiques préventives.

2. Législtation - Code de la santé publique

Article R4311-5
Dans le cadre de son rôle propre, l'infirmier ou l'infirmière accomplit les actes ou dispense les soins suivants visant à identifier les risques et à assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage :
1° Soins et procédés visant à assurer l'hygiène de la personne et de son environnement ;
2° Surveillance de l'hygiène et de l'équilibre alimentaire ;
9° Surveillance de l'élimination intestinale et urinaire et changement de sondes vésicales ;

Article R4311-7
L'infirmier ou l'infirmière est habilité à pratiquer les actes suivants soit en application d'une prescription médicale qui, sauf urgence, est écrite, qualitative et quantitative, datée et signée, soit en application d'un protocole écrit, qualitatif et quantitatif, préalablement établi, daté et signé par un médecin :
18° Pose de sondes rectales, lavements, extractions de fécalomes, pose et surveillance de goutte-à-goutte rectal ;
19° Appareillage, irrigation et surveillance d'une plaie, d'une fistule ou d'une stomie ;

3. Diarrhée

3.1. Définition

Évacuation trop fréquente de selles trop liquides. Souvent accompagnées d’un besoin impérieux, elles sont supérieures à trois par jour.

Syndrome fréquemment observé, elles ont souvent une évolution favorable en quelques jours. Mais elles doivent faire l’objet d’un bilan clinique ou para-clinique lorsqu’elles sont prolongées, récidivantes ou rebelles, surtout chez les nouveau-nés et personnes âgées, au risque accru de déshydratation.

On distingue deux types de diarrhées :

  • Diarrhée aigüe : Souvent d’origine infectieuse (staphylocoque doré, salmonelle…)
  • Diarrhée chronique : Dont les origines sont plus variées. Elles peuvent être d’origine fonctionnelle (déséquilibre de la flore intestinale, allergie médicamenteuse), le résultat d’un déséquilibre enzymatique chez l’enfant, d’une lésion inflammatoire du tube digestif (poussée de Crohn…)

Il est donc important d’apprécier le retentissement général des diarrhées et de déterminer leur cause.

3.2. Soins Infirmiers

  • Interrogatoire du patient.
  • Recueil des habitudes alimentaires du patient. Eliminer les facteurs de risque favorisants (produits laitiers, aliments riches en fibres, céréales…)
  • Surveillance des selles : nombre, poids, aspect.
  • Surveillance de l’hydratation du patient : surveillance générale (téguments, pli cutané, poids, diurèse, baisse de la tension artérielle, augmentation du pouls…), stimuler à la boisson pour prévenir la déshydratation.
  • Education du patient et proposition d’une alimentation sans résidu, d’abord stricte puis élargie. Privilégier le riz, les pâtes, le jambon blanc…

4. Constipation

4.1. Définition

Difficultés à déféquer souvent à cause d’une grande dureté des selles et présence de moins de 3 selles par semaine.

Le principal problème face à la constipation est de différencier une constipation fonctionnelle bénigne d’une constipation organique gravissime due à une pathologie sous jacente (principalement un cancer colique).

Causes principales

  • Constipation fonctionnelle ou primitive

Selles pauvres en eau et en fibres.
Diminution de la motricité digestive pour différentes raisons : baisse de l’activité physique, prise trop importante de morphiniques, colon irritable…
Anomalie de l’évacuation, souvent causée par un tonus sphinctérien trop important qui ne se décontracte pas lors de la défécation.
Causes psychologiques dues à un stress lors de la défécation.
Stress à cause du lieu, de la vie quotidienne…

  • Constipation organique

Cancer du colon ou du rectum.
Fissure anale (mise en place d’une constipation réflexe due à la douleur)
Paraplégie
Sigmoïdite
Maladie de Crohn
Diabète
Grossesse

4.2. Soins Infirmiers

  • Interrogatoire du patient.
  • Recueil des habitudes alimentaires.
  • Explication au patient des règles diététiques de base et importance des fibres et de l’hydratation.
  • Stimuler le patient pour qu’il reprenne le plus rapidement possible une activité physique (marche dans les couloirs si possible) et boive environ deux litres d’eau par jour.
  • Tenter de rééduquer en proposant d’aller à la selle à heures fixes.
  • Massage possible de l’abdomen.
  • Administration d’un laxatif sur prescription médicale uniquement surtout en post-opératoire immédiat. Sur prescription médicale peut également être réalisé un lavement intestinal OU un goutte à goutte rectal. Si présence de fécalome, réaliser une extraction manuelle de celui-ci.
Creative Commons License


Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)