ESI

Comment bien entamer son année d'études en soins infirmiers ?

par .

Le temps des parasols et des tongs est maintenant bien loin. Le roman d'été laisse place au bouquin de biologie fondamentale et le maillot de bain coloré s'incline devant le pyjama de travail blanc. Avec l'arrivée du mois de septembre, la rentrée a en effet sonné pour des milliers d'étudiants en soins infirmiers (ESI). Mais pas de panique ! Voici les conseils d'Infirmiers.com pour bien commencer son année.

groupe d'étudiants extérieur

En septembre 2016, 30 997 étudiants devraient être admis en 1ère année d'études en soins infirmiers.

Vais-je rapidement m'intégrer au sein de ma « promo » ? Les cours de l'unité d'enseignement 2 (UE) seront-ils toujours aussi ennuyeux ? Qui sera mon directeur de mémoire ? Comment se déroulera mon prochain stage ? Autant de questions que sont amenés à se poser les étudiants en soins infirmiers les premiers jours de la rentrée, l'étape « obligée » pour sauter à pieds joints dans une année remplie de défis et… de surprises. Mais bien souvent de telles interrogations provoquent des inquiétudes. Alors, pourquoi ne pas mettre tous les atouts de son côté en suivant quelques conseils pour bien préparer sa rentrée ? 

10 choses à adopter

L'organisation

C'est bien connu. Un infirmier est or.ga.ni.sé. Par conséquent, c'est ce que les cadres formateurs attendront des ESI. Depuis la dernière réforme du programme d'études en soins infirmiers, les IFSI sont rattachés aux universités. Ainsi, une grande autonomie individuelle est désormais indispensable pour réussir ce cursus. Un important travail personnel doit de ce fait être fourni tous les jours. Alors, l’un des meilleurs moyens d’appréhender cette année est de s’organiser dès le début de la rentrée. Ce travail personnel peut être organisé en établissant un planning quotidien ou un emploi du temps hebdomadaire.  Une organisation individuelle permettra de planifier des révisions régulières, d’éviter le stress et d’effectuer un travail efficace sur le long terme.

Une nouvelle méthode de travail

Apprendre les cours par cœur, c'était bien, oui mais… en primaire. Les études en soins infirmiers abordent des disciplines aussi complexes qu'intéressantes telles que la physiologie, l'anatomie et les grandes fonctions. Appendre un cours sans le comprendre est une méthode limitée qui sera rapidement mise à dure épreuve lors des stages.

Le travail en groupe

La profession infirmière s'inscrit dans une démarche pluridisciplinaire. L'infirmier n'est pas seul dans son coin à prendre en charge les patients. Il s'agit d'un travail d'équipe. C'est la raison pour laquelle les IFSI privilégient le travail en groupe pour les travaux dirigés (TD), les travaux personnels guidés (TPG) et certains examens. Il est donc conseillé de se familiariser avec cette méthode de travail (si ce n'est pas déjà fait). Malheureusement, celle-ci peut réserver bien des surprises… surtout lorsque certains étudiants se reposent sur le travail et les efforts des autres membres du groupe. Bien souvent, ils s'attribuent ainsi une bonne note sans avoir eu à bouger le petit doigt. Alors petite astuce : repérer les personnes qui partagent votre désir d'efficacité, celles avec lesquelles la communication a tendance à mieux passer. En outre soigner les relations au sein du groupe. La qualité du travail reflétera la cohésion et l'entente de l'équipe.

Les fiches de révisions

Ah, les bonnes vieilles fiches bristols. En général, les étudiants tout droit sortis du lycée y sont déjà accoutumés. Mais quid de ceux qui reprennent leurs études ? Pour autant, leur utilité est indéniable, que ce soit pour les stages que pour les révisons. Elles facilitent également l'apprentissage. Quoi de plus ingénieux pour renforcer ses connaissances ?

Une activité sportive

Les études en soins infirmiers sont rudes et difficiles. Elles demandent beaucoup d'investissement personnel, physique et intellectuel. Le sport permet de réduire le stress, de faire le vide et de garder un esprit zen. Alors pour mieux appréhender cette palpitante année, mieux vaut pratiquer une activité sportive régulièrement.

Une alimentation saine

Hormis des bienfaits indiscutables pour le corps, une alimentation saine favorise une bonne concentration. Il est certes plus facile de manger des sandwichs ou des plats surgelés tous les jours. Cependant, il est tout à fait possible de manger équilibré à bas prix, notamment en déjeunant dans les restaurants universitaires. Par ailleurs, en 2011, la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) a lancé le projet « Aubergine » à l'initiative des étudiants qui souhaitent « soigner » leur alimentation. Des paniers de fruits et légumes de saisons, à  prix très abordable, peuvent donc être livrés aux étudiants en soins infirmiers qui en font la demande. Par conséquent, fini les repas quotidiens au fast-food et kebab du coin...

Les bibliothèques universitaires (BU)

Elles sont les alliées des étudiants en soins infimiers. Difficultés à assimiler un cours, recherches anticipées sur une spécialité avant de partir en stage, élaboration d'un cadre théorique pour le mémoire de fin d'études… Inutile de chercher plus loin, les BU regorgent d'informations, d'ouvrages et de périodiques nécessaires à la réussite de ces études. Internet ne fait pas tout. Il est donc ingénu de croire que l'on peut obtenir le diplôme d’État d'infirmier sans mettre le pied une seule fois dans une bibliothèque ou un centre de documentation.

Une aptitude médicale et une assurance adaptée

Pour suivre ces études, l’État exige un carnet de vaccinations à jour ainsi qu'un certificat médical d'aptitude. Certains IFSI interdisent aux ESI de partir en stage si la totalité de ces démarches médicales n'a pas été réalisée. En outre, la profession infirmière est un exercice à risque. Pour les ESI, il est obligatoire de souscrire à une garantie de responsabilité civile pour se couvrir en cas d'incidents ou d'accidents en stage. En effet, celle-ci les assure en cas de  dommages causés à un tiers. Elle est bien souvent comprise dans les contrats d'assurance (habitation, voiture…). Cependant, il convient de vérifier son éligibilité et, dans le cas contraire, de souscrire à une garantie adaptée aux soignants. Par ailleurs, certaines mutuelles proposent aux ESI des contrats gratuits. Mais attention, la mise à jour des vaccins, l'établissement d'un certificat médical d'aptitude et la souscription à la garantie de responsabilité civile sont des démarches qui peuvent demander du temps. Mieux vaut les anticiper.

Un positionnement professionnel

On ne naît pas infirmier, on le devient. Et très vite, les tuteurs de stage, les examinateurs et les formateurs repèrent quel futur soignant fera un ESI. Le positionnement professionnel est très important surtout si on considère que dans moins de 3 ans, l'étudiant aura entre ses mains la vie de ses patients. Ce positionnement se révèle au quotidien, dans les attitudes et les réactions, en réponse aux diverses situations rencontrées en cours ou en stage. Adopter un vocabulaire professionnel, approfondir soi-même ses connaissances, être un acteur actif de sa formation, avoir à chaque instant un comportement exemplaire, se montrer sérieux, assidu, ponctuel en cours comme en stage et respectueux envers autrui… Ouh, ça fait beaucoup ! Ce sont pourtant les clés pour un positionnement mature et professionnel.

Une vie sociale

Pour réussir ses études, il faut être bien entouré afin de trouver du soutien et de l'écoute. Certes, les formateurs, notamment les responsables pédagogiques, sont là pour accompagner les ESI dans cette aventure humaine. Mais les collègues de promotion sont également de bons alliés car ils partagent une même expérience. Former un cercle d'amis, s'intégrer au sein d'un groupe et s'accorder des moments de détente avec sa famille ou son entourage permet à l'ESI de s'épanouir, de décompresser et surtout… d'aller jusqu'au bout de sa formation.

5 choses à éviter

Sortir tous les soirs

Sortir. Tous les étudiants ont en besoin, c'est évident. Les verres entre amis tard le soir, les avant-premières au cinéma et les soirées « spéciales infirmières »… Comment rater ça ? Pourtant, il va (presque) falloir tirer un trait dessus… Du moins en semaine. Privilégier les week-end ou les vacances pour les « bons plans » : un moyen de décompresser sans arriver en cours la tête dans le gaz. Une chose à ne pas oublier : manque de sommeil et fatigue = diminution de la concentration et de la vigilance. Les meilleurs ingrédients pour avoir l'esprit absent en cours ou faire des erreurs (graves) en stage. A bon entendeur...

Se cacher au fond de l'amphi

Qui ne s'est jamais assis au fond de l'amphi pour dormir ou pour bavarder avec ses camarades en toute « discrétion »... ? Eh bien fini la rigolade ! Au travail ! Attitude responsable et positionnement professionnel !  (une petite piqûre de rappel, ça fait toujours du bien...).

Gaspiller son temps libre

Les études en soins infirmiers ne couvrent pas la multitude de connaissances qu'il convient d'avoir pour devenir un soignant compétent. Un énorme travail personnel est indispensable pour acquérir les notions qui ne peuvent être vues en cours. Chaque temps libre doit donc être mis à profit intelligemment afin de ne pas sentir dépassé.

Négliger les cours magistraux (CM) facultatifs et se procurer les notes d'un(e) collègue

Dans la plupart des IFSI, certains CM sont dits « à présence facultative ». Il n'est donc pas obligatoire d'y assister. Pourtant,  ces cours font partie du programme. Par conséquent, les formateurs les considèrent assimilables et donc n'hésitent pas à interroger les ESI sur leur contenu. L'erreur à éviter est non seulement de s'absenter à ces CM mais en plus d'emprunter les notes d'un collègue. S'asseoir dans un amphi, écouter et prendre des notes représentent 50 % de travail à fournir pour mémoriser les informations et réussir aux examens. Il serait dommage de passer à côté.

Oublier les besoins financiers

Ce dernier point est très facile à éviter. En règle générale, nul ne s'engage dans des études sans avoir bien évalué leur coût. Certes, il existe des bourses, des aides régionales ou départementales, des indemnités de chômage (notamment la rémunération de fin de formation accordée par le pôle emploi) et, pour ceux qui peuvent encore y prétendre, le porte monnaie de papa et maman. Toutefois, bien souvent toutes ces aides ne suffisent pas à gérer le quotidien. Reste donc les prêts étudiants, ou, comme Yoan, l'appel à la générosité des internautes (mais n'exagérons rien !). Et pour les plus téméraires, le job étudiant (dans un EHPAD ou au fast-food d'en face) se révèle être une solution intéressante, pourvu que ce ne soit pas au détriment des études.

L'heure de la rentrée a donc sonné et avec elle le début d'une année remplie d'émotions, de joies et d'imprévus. Il s'agira pour certains d'une ultime ligne droite et pour d'autres d'une nouvelle étape. Quoi qu'il en soit, toute l'équipe d'Infirmiers.com reste à votre écoute et vous accompagne tout au long de l'année. Se former c'est déjà beaucoup, mais s'informer l'est tout autant. Riche de tous ces conseils, nous vous souhaitons à tous… Excellente rentrée !

Infirmiers.com souhaite à tous les étudiants en soins infirmiers une très belle rentrée !

« Je réussis mes études en IFSI » : un guide pratique pour y parvenir

Guide études en IFSIBonne nouvelle ! Cette année, la rentrée commence plutôt bien car Infirmiers.com vous offre un cadeau conçu rien que pour vous : un guide intitulé "Je réussis mes études en Ifsi - Les clés pour y parvenir qui vous donne toutes les clés pour réussir votre (vos) année(s). En version papier (et oui !) à demander dans votre Ifsi ou à télécharger sur le site ! 80 pages, écrites par une infirmière journaliste pour vous... et avec vous ! ; un guide gratuit !

Télécharger le guide

Ce guide fait partie d'une collection de 4 disponibles progressivement au cours du 4e trimestre . Egalement accessible en téléchargement actuellement « Je suis un jeune IDE » - Les clés pour bien démarrer. Annoncé prochainement également « Je m'installe en libéral » - Les clés pour réussir et pour fin novembre 2016 « Traitement, rémunération, primes » - Les clés pour y voir clair.

Infirmiers.com vous gâte en cette rentrée ! Profitez-en !

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)