ESI

La Fnesi déplore la non-application d'une circulaire sur les rattrapages

La Fnesi déplore la non-application d'une circulaire sur les rattrapages La Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi) a déploré lundi, dans un communiqué, que les instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi) n'appliquent pas une circulaire du 27 juin selon laquelle certains rattrapages peuvent avoir lieu entre les deux sessions du jury du diplôme d’État (DE), et non pas au bout d'un an.

Le jury du DE, en fin de troisième année, comporte une première session au mois de juillet. Pour certains étudiants qui n'ont pas pu s'y présenter, la seconde doit être organisée entre octobre et décembre.

Le 27 juin, une circulaire a précisé que "les étudiants n'ayant pas obtenu les 150 crédits nécessaires pour être présentés au premier jury" avaient "la possibilité de se présenter aux unités d'enseignement manquantes des semestres 1 à 5 avant les jurys suivants".

La Fnesi affirme que, lors du comité de suivi de la réforme des études d'infirmier qui s'est tenu le 28 juin, "les représentants des directeurs et formateurs d'Ifsi ont annoncé ne pas vouloir réaliser" ces mêmes rattrapages avant le jury d'octobre-décembre.

"Ils justifient leur choix par une rupture de l'égalité des chances [qui surviendrait] si des rattrapages étaient organisés entre les deux jurys, puisque ceux-ci ne seraient pas organisés en même temps que ceux des années précédentes", rapporte la Fnesi.

"Bien au contraire, ne pas réaliser de rattrapages de tous les semestres entre les deux jurys engendrerait une rupture d'équité flagrante entre les étudiants", rétorque l'association. Elle argue qu'un étudiant n'ayant pas validé l'une de ses unités d'enseignement du semestre 1 à 5 devrait attendre un an pour être présentable en juillet 2013, tandis qu'un étudiant qui n'aurait pas validé le semestre 6 serait, lui, présentable entre octobre et décembre 2012.

"A l'heure actuelle, de très nombreux étudiants de tous les Ifsi de France se trouvent dans une situation psychologique et financière délicate causée par la non-application de cette circulaire", assure la Fnesi, reprenant les termes d'un message déjà publié sur son site le 17 juillet.

Elle demande que des rattrapages des semestres 1 à 6 soient réalisés entre les deux jurys dès 2012. "De plus, un travail devra être organisé dans les jours à venir sur l'uniformisation des dates et modalités des rattrapages", ajoute-t-elle.

L'association regrette "la non-réactivité du ministère des affaires sociales et de la santé" sur ce dossier.

Elle rappelle que la circulaire du 27 juin avait elle-même été diffusée à la suite d'une réunion convoquée "en urgence" par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) en mai, "seulement quelques semaines avant" les premiers jurys, malgré des alertes lancées par les acteurs de la formation infirmière dès février.

Publicité

Commentaires (1)

Droopy59

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Mouai...

Notons que les IFSI ne sont pas hors la loi car une circulaire n'a aucun caractère obligatoire....
Il aurait mieux valu que que le gouvernement sorte un nouveau décret et non pas une simple circulaire.

Ceci dit, ces IFSI en question sont inconscients de laisser les étudiants sans pratiquer pendant 1 an !! Même 6 mois c'est déjà beaucoup trop. On devrait leur proposer un stage entre deux pour "rester dans le bain"