ESI

Module orthopédie - traumatologie

Evaluation Rhumato/Traumato : IFSI CRF Rouen - 2007

Evaluation des modules soins infirmiers aux personnes atteintes d’affections traumatologiques, orthopédiques et rhumatologiques et des Modules transversaux « soins infirmiers » et « hygiène ».

Soins infirmiers aux personnes atteintes d’affections traumatologiques, orthopédiques et rhumatologiques : 16 points.

Q1 (1 point)

Quels sont les principaux facteurs externes ou internes qui peuvent influencer la consolidation osseuse ?

Q2 (2 points)

Suite à une entorse du poignet, la pose d’un bandage est nécessaire pour Madame P.
Citez 2 éléments spécifiques à ce soin dans chacune des rubriques suivantes :

  • La technique.
  • Les complications.
  • La surveillance.
  • L’information du patient et de sa famille.

Q3 (1 point)

Quels sont les critères d’installation et de surveillance locale pour un patient porteur d’un fixateur externe suite à une fracture ouverte de la jambe dans les 72 premières heures ?

Q4 (0.75 point)

Vous suspectez un syndrome des loges chez un patient récemment opéré. Que lui répondez-vous quand il vous demande ce que c’est ?

Q5 (1 point)

Quels sont les objectifs de la mise en place d’une traction suspension ?

Q6 (1 point)

Donnez 4 conseils à prodiguer à un patient porteur d’une prothèse totale de hanche, conseils qu’il devra adopter dans sa vie quotidienne ?
Citez les 2 complications majeures qui sont à redouter ?

Q7 (0.75 point)

Indiquez les termes qui correspondent aux définitions suivantes :

  • Réduction d’une fracture par des manœuvres externes puis immobilisation du membre par contention.
  • Courbure physiologique de la colonne vertébrale à convexité postérieure ou à concavité antérieure.
  • Affection rhumatismale destructrice chronique, non-inflammatoire, atteignant les articulations surtout le cartilage. Elle peut être primitive lorsqu’elle provient d’une maladie d’une anomalie du cartilage, d’une dégénérescence, ou secondaire lorsqu’elle survient à la suite d’une atteinte des structures avoisinantes.
  • Déplacement anormal permanent de surfaces articulaires l’une par rapport à l’autre, entraînant des lésions ligamentaires et des troubles vasomoteurs.
  • Désigne un mouvement qui éloigne un membre de l’axe du corps.
  • Adjectif qui signifie : éloigné de l’axe du corps.

Q8 (1 point)

Citez et expliquez 2 conséquences psychologiques posées par l’amputation.

Q9 (1 point)

Qu’est ce que la goutte ?

Quelles en sont les causes ?

Citez les signes qui peuvent faire évoquer cette pathologie.

Sur quel examen clinique va se faire le diagnostic ?

Q10 (1.50 point)

Parmi les propositions suivantes reportez sur votre copie les affirmations exactes :

  • Une pathologie inflammatoire.
  • Une pathologie liée à l’usure du cartilage.
  • Une condensation osseuse.
  • La présence d’un germe banal vivant dans l’articulation.
  • Par inoculation directe (geste).
  • par voie hématogène (septicémie).
  • L’arthrite c’est :
  • Elle provoque :
  • Une arthrite septique c’est :
  • Le mode de pénétration du germe peut se faire :

Q11 (1 point)

Citez 4 conseils hygiéno-diététiques que vous pouvez donner à une patiente qui souffre de lombalgies ?

Q12 : Mini cas clinique (3 points)

Madame D. est hospitalisée pour bilan d’une polyarthrite rhumatoïde connue. Voulant l’aider, vous remarquez que ses mains et ses poignets sont atteints. Vous notez une rougeur, un œdème et une tuméfaction des articulations. Vous remarquez par ailleurs une discrète désaxation des doigts et une amyotrophie de la face dorsale de la main.  « J’en ai pour une bonne demi-heure à me sortir du lit ».

Vous repérez les mimiques de Mme D. lors de la mobilisation : « malgré le traitement que j’ai (Diantalvic et Cortancyl), j’ai les articulations des mains, des poignets et maintenant de pieds toutes gonflées et qui me font souffrir ».

Elle vous dit que c’est la douleur de hanche qui l’a obligée à se faire hospitaliser.

Lorsque vous prenez connaissance de son dossier vous lisez :

  • VS et CRP augmentées.
  • Déminéralisation osseuse importante au niveau des métatarso phalangiennes.
  • Subluxations au niveau du carpe.
  • Pincement de l’interligne coxo-fémoral.

A partir de la définition de la polyarthrite rhumatoïde, analysez la situation de Madame D.

Vous devrez expliquer tous les termes de cette définition en les illustrant par les éléments dutexte.

Q13 (1 point)

Quels éléments peuvent vous faire évoquer la douleur chez une patiente ?

Module « Soins infirmiers » : 2 points :

Q14 (1 point)

Quels sont les objectifs de l’entretien d’accueil ?

Q15 (1 point)

Quelles sont les 5 autres dimensions de soin que le soin curatif ?

Module « Hygiène » : 2 points :

Q16 (1 point)

Définissez les 2 types de flore présente sur la peau.

Q17 (1 point)

Quelles sont les actions du lavage simple et du lavage antiseptique sur les 2 types de flore ?

Q18 (Pénalité de o ou -2 points) :

Calcule de dose à réaliser.

Exercice 1 : (Pénalité de 3 * 0.50) :

Vous devez administrer à Mme Z. 25 mg de Solupred (corticoïdes) per os en une prise le matin. Le traitement est prescrit pour une durée totale de 45 jours.

A la pharmacie, vous disposez de comprimés de Solupred dosés à :

10 mg de produit actif par comprimé.
20 mg de produit actif par comprimé.
Vous passez votre commande pour la durée totale du traitement :

  1. Vous commandez des comprimés dosés à 10 mg.
    • Quelle quantité de comprimés demandez-vous ?
  2. Vous commandez des comprimés dosés à 20 mg.
    • Quelle quantité de comprimés demandez-vous ?
  3. Convertissez la totalité du traitement en grammes.

Exercice 2 : (Pénalité de 0.50 point) :

M. Y est sous Skenan (sulfate de morphine, analgésique) LP 30 mg à raison de 2 gélules par jour, mais ne s’alimente plus.

Le médecin décide de passer à la Morphine par voie intra-veineuse à raison du tiers de la dose prescrite per-os.

  • Quelle dose de morphine doit-il vous prescrire ?

Evaluation n°2 - IFSI Croix-Rouge Française de Lyon - Janvier 2005

Module de rhumatologie – 20 Points

Q1 (2 points)

Citer les différences entre une douleur inflammatoire et une douleur mécanique

Q2 (1 point)

Définir l’arthrite et l’arthrose

Q3 (2.5 points)

Annoter le schéma suivant (Articulation du genou) – 2 erreur ou omissions entraînent 0

Q4 (3 points)

Citer trois conseils que vous donneriez a une patiente atteinte de polyarthrite rhumatoïde afin qu’elle préserve ses articulation

Q5 (1point)

Définir l’ostéoporose

Q6 (3 points)

Citer trois conseils d’hygiène de vie dans le cadre de la prévention de l’ostéoporose

Q7 (7.5 points)

Mr X est mis sous anti-inflammatoire stéroïdien au long court. Vous étés infirmier(e) et vous devez mettre en route ce traitement.

  1. Citer trois risques possibles avec ce traitement
  2. Citer et argumenter deux actions ou conseils que vous mettez en œuvre au regard de chacun de ces risques

Module de traumatologie – 20 Points

Q1 (4 points) :

Annoter le schéma ci-dessous : squelette du membre supérieur droit, vue antérieure – 3 erreurs ou omissions entraînent 0

Q2 (3 points) :

  • Définir la fracture (0.5 point)
  • Définir la pseudarthrose (0.5 point)
  • Définir la cotyle (1 point)
  • Définir la luxation de la hanche (1 point)

Q3 (1 point) :

Le cal osseux est un tissu conjonctif unitif qui fixe les fragments osseux fractures de façon non anatomique. Entourer la bonne réponse : VRAI FAUX

Q4 (6 points) :

  • Citer 2 types de complications tardives auxquelles sont exposées les personnes porteuses d’une arthroplastie de la hanche (3 points)
  • Pour chacune de ces complications, citer 2 conseils d’ordre préventif à donner à ces personnes a leur sortie de l’hôpital (3 points)

Q5 (4 points) :

Andrea 10 ans, rentre a son domicile porteuse d’un plâtre brachio-palmaire ; elle s’est fracturée la diaphyse radiale du bras droit.
Citer 4 signes que vous allez indiquer à ses parents afin qu’ils puissent dépister un syndrome des loges et ramener leur fille en consultation si ils le jugent nécessaire

Q6 (2 points) :

Citer deux actions du rôle propre infirmier en lien avec le dépistage du risque infectieux chez un malade porteur d’une prothèse totale de genou a J2

Module soins infirmiers – 10 Points

Question Calcul de doses (5 points, toute erreur entraîne 0) :

  • Calculez la quantité de glucose, en grammes, contenue dans 250ml de glucose a 5%
  • Vous devez appliquer la prescription médicale suivante :

1 litre de glucose a 5% a passer en 12h, auquel vous devez ajouter 2g de NaCl par litre et 1g de KCl par litre. Vous disposez d’ampoules de NaCl de 20ml a 10% et d’ampoules de KCl de 10ml a 10%

  • Calculez la quantité d’ions, en ml, que vous devez ajouter au soluté de perfusion.
  • Calculez le débit de la perfusion

Question Vocabulaire médical (5 points, 1point par mot)

  • Le taux de sodium dans le sang est appelé …
  • Une salpingite est …
  • Un microbe qui produit du pus est un microbe …
  • On appelle l’ensemble des maladies du rein …
  • Une cholécystectomie est …

Module anatomie - physiologie – 5 Points

Q1 (2 points) :

annotez le schéma d’ensemble de l’appareil génital féminin – plus de 3 erreurs ou omissions entraînent 0

Q2 (3 points) :

  • citez les 2 phénomènes mécaniques de la respiration
  • nommez, dans l’ordre, les 3 étapes des phénomènes chimiques de la respiration

Module éthique - responsabilité – 5 Points

Q1 (3 points) :

Définissez le rôle propre infirmier et donnez deux exemples de soins relevant de ce rôle

Q2 (2 points) :

En regard du décret relatif à l’exercice de la profession d’infirmier, énumérez l’ensemble des critères que doit respecter le médecin lors de l’élaboration d’une prescription médicale, afin que cette dernière soit recevable sur le plan légal


ALPHAZ
Etudiant infirmier

Institut de formation en soins infirmiers d'Annemasse

Promotion 01/04 - 1ère Année (01/02) - Vendredi 26 octobre 2001 - Durée 2 heures

Notation du module sur 40.
Rédiger vos réponses dans l'ordre de la numérotation des questions.
Présentation, orthographe, écriture négligée, utilisation d'abréviation,   non-respect des   consignes,
seront sanctionnées par un retrait de 1 point à la note définitive sur 20.

L'EVALUATION DU MODULE SOINS INFIRMIERS AUX PERSONNES ATTEINTES D'AFFECTIONS TRAUMATOLOGIQUES ET ORTHOPEDIQUES COMPREND :
12 points : Module transverse + 28 points : Module soins infirmiers : 40 points au total - Note finale sur 20

Modules transverses : anatomie, physiologie et pharmacologie

Q1 (2,5 points)

Annotez le schéma des vertèbres lombaires, vue postérieure ci-joint.
(Si plus de 3 réponses fausses ou absentes, zéro à la question)

Q2 (1,5 points)

Citez les différents os du crâne et indiquez pour chacun leur nombre.

Hygiène

Q3 (2,5 points)

Le lavage des mains est un moyen de lutte contre les infections nosocomiales.

  1. Citez les différents types de lavage des mains et donnez pour chacun un exemple de situation le nécessitant.
  2. Quelles sont les conditions préalables à un lavage des mains efficace ?

Législation, éthique et déontologie, responsabilité, organisation du travail

Q4 (3 points)

Le secret professionnel infirmier est légiféré par le code de la santé  publique (art. L 481) et le code pénal (art.226.13 et 226.14).   Que stipulent l'un et l'autre à ce sujet ?

Soins infirmiers

Q5 (2.5 points)

Citez dans l'ordre chronologique les différents étapes de la démarche de soins

II - Module soins infirmiers aux personnes atteintes d'affections traumatologiques et rhumatologiques

Q6 (2 poins)

  • Définissez de façon précise les termes suivants :
  • Fracture comminutive
  • Ostéosynthèse
  • Décubitus
  • Plâtre

Q7 (4 points)

Mme H. 80 ans, est opérée ce jour pour la pose d'une prothèse de hanche gauche par voie postérieure (Moore). Elle revient du bloc opératoire avec un drainage aspiratif de type Redon.

  • Indiquez de manière précise votre surveillance au niveau du système de drainage
  • Citez les mouvements pouvant entraîner pour Mme H. une luxation de sa prothèse.

Q8 (3.75 points)

Mme P. 35 ans, est hospitalisée pour une fracture ouverte du tibia droit. Le traitement orthopédique consiste en une mise en traction du membre inférieur droit par l'intermédiaire d'une broche trans-calcanéenne.

  • Indiquez de façon précise comment vous installerez Mme P. dans son lit.

Q9 (5.5 points)

Mr. A. est admis aux urgences pour une fracture des deux os de l'avant bras gauche. Le chirurgien après réduction lui pose un plâtre brachio-antibrachial.

  • Décrivez la plâtre brachio-antébrachial.
  • Quelle est la complication majeure de ce type de plâtre ?
    • Donnez-en les signes cliniques

Q10 (4 points)

  • Définissez la sciatique discale.
  • Décrivez la douleur associée à la sciatique en S1.
  • Indiquez précisément l'élément primordial du traitement médical de la sciatique banale. (En dehors de toute prise médicamenteuse)

Q11 (2,5 points)

  • Définissez l'ostéoporose.
  • Quels sont les facteurs de risque pour cette pathologie ?

Q12   (1,25 points)

  • Qu'est-ce qu'une connectivité ou collagénose ?
  • Donnez un exemple de connectivité

Q13  (2 points)

Un effet indésirable fréquent des anti-inflammatoires non stéroïdiens concerne les troubles gastro-duodénaux. Comment se manifestent-ils ?

Q14 (3 points)

Citez trois effets secondaires d'une corticothérapie au long cours, pour lesquels vous indiquerez :

  • la prévention
  • la surveillance clinique
  • la surveillance biologique.

Q1

Donner les 4 caractères morphologiques des muscles striés avec un exemple de muscle pour chaque caractéristique

Q2

Définir :

  • radiographie
  • échographie
  • IRM
  • scanner
  • arthrographie
  • arthroscopie

Q3

Citer les signes cliniques de l'inflammation donner les mécanismes d'apparition de chacun de ces signes

Q4

Mme C vient de subir une PTH, argumenter les soins à réaliser le matin avant son départ en bloc opératoire

Q5

Définir :

  • fracture ouverte
  • entorse
  • ostéosynthèse

Q6

Argumenter les effets d'une immobilisation prolongée sur l'élimination intestinale

Q7

Énoncer les sources d'information utiles pour recueillir des donnée dans le
cadre de la démarche de soins, indiquer, pour chaque source, une information spécifique que vous pouvez recueillir

Q8

Mme H vous téléphone et se présente comme la voisine de Mme G hospitalisée pour arthrite. Elle s'occupe habituellement de toutes les formalités administratives de Mme G.
Ayant un document urgent à remplir, elle vous demande de lui indiquer le diagnostic posé par le médecin.
Argumenter votre réponse.

Q9

Indiquer la complication majeure à redouter dans les heures qui suivent la pose d'1 plâtre pour 1 fracture de l'avant bras ;
expliquer son mécanisme ;
citer les éléments de surveillance permettant de reconnaître cette complication ;
citer les conseils à donner à une personne porteuse de ce plâtre en vue de son retour à domicile.

Q10

Vous devez mettre 1 comprimé d'antiseptique / L d'eau
Vous disposez d'1 récipient contenant 200 cl
donnez le nombre de comprimés à mettre dans le récipient
faire apparaître vos calculs

Q11

Expliquez l'intérêt d'utilise des gants non stériles à usage unique lorsque vous réalisez la toilette intime d'une personne

Q12

Dessiner le schéma de la base de la communication en faisant apparaître ses différentes composantes

Q13

Schéma du squelette à annoter

Évaluation - Modules Ortho-Rhumato et Hygiène - NOUMEA - NOUVELLE CALEDONIE

Sujet d'Orthopédie : (20 pts)

Melle T. 25 ans est hospitalisée dans le service de chirurgie orthopédique en suite d'un accident de la voie publique.
A son entrée, elle présentait :

  • Une fracture incomplète sans déplacement des 2 os de l'avant-bras droit,
  • Une fracture ouverte, comminutive de la partie basse du fémur droit,
  • Une fracture fermée du tiers inférieur du tibia droit

La fracture de l'avant bras a été plâtrée (plâtre brachio-antébrachial). La fracture du fémur a nécessité une intervention chirurgicale pour effectuer une ostéosynthèse osseuse. La plaie opératoire a été parée et a nécessité la pose de 20 points de suture. Une ostéosynthèse à l'aide d'un clou a été pratiquée chirurgicalement afin de réduire la fracture du tibia droit.

A sa sortie du bloc opératoire, Melle T. était porteuse d'un drain de Redon (orifice de la plaie suturée du fémur droit) qui sera retiré à J4. Elle était également porteuse d'une sonde urinaire à demeure qui sera retirée à J2. Le médecin a prescrit un traitement antibiotique en intra-veineux pendant 72 heures, à passer dans le garde veine de sérum glucosé (500 ml par 24h / perfusion posée à l'avant bras gauche); puis relais par voie orale.
Un traitement anticoagulant a été institué le soir de l'intervention chirurgicale pour une durée de un mois (Une injection en sous cutané par jour).

Un écho-doppler du réseau veineux des membres inférieurs est prévu à J2.
Melle T. peut reprendre une alimentation légère (Thé, compote et bouillon) à J1. Le premier lever est prévu à J6.

Le recueil de données vous apprend que:
Melle T. est une jeune fille longiligne (1m68, 50 Kg), elle est très coquette et très attachée à son aspect physique. Elle exerce la profession de représentante médicale, veut toujours se présenter au mieux et soigne son apparence (se maquille et se coiffe avec soin).
Elle pratique de nombreux sports, aime beaucoup sortir le samedi soir, aller danser avec des amis. Elle porte une attention particulière à son alimentation à base de légumes et de fruits frais, laitages allégés et ne consomme que du café noir au petit-déjeuner.

Aux transmissions, l'équipe de nuit signale que Melle T. a exprimé avec beaucoup de tristesse sa situation, au bord des larmes elle a évoqué la plaie à la jambe, craignant des cicatrices indélébiles et des séquelles handicapantes.

Ce matin, elle se sent un peu nauséeuse, fatiguée, découragée et veut qu'on la laisse tranquille. Elle porte une blouse de bloc et réclame ses vêtements.

Ce jour à J1 post-op, vous prenez Melle T. en charge de 7h à 15h

Q1

Expliquez les termes en gras et soulignés dans le texte (2,25 pts)

Q2

a: Comment installez-vous le bras plâtré de Melle T. ?
b: Pourquoi ?
c: Nommez le risque de complication lié au plâtre
d: Citez 4 signes de cette complication (2 pts)

Q3

L'alitement prolongé de Melle T. peut entraîner des risques de complication:(3,75 pts)
Quel est le terme employé pour les définir ? Citez les en expliquant brièvement par quel mécanisme ces complications surviennent ?

Q4

Parmi les signes listés ci-dessous: classez les 4 qui correspondent à la phlébite et classez les 3 qui correspondent à l'embolie pulmonaire (Un seul signe inexact entraîne dans l'une ou l'autre des deux réponses la note 0) (2 pts)

  • douleur à la dorsi-flexion du pied
  • hyperthermie
  • angoisse
  • fourmillements
  • dyspnée
  • agressivité
  • oedème
  • douleur à la mobilisation
  • chaleur
  • bradycardie
  • douleur thoracique
  • rougeur
  • hypothermie
  • raideur articulaire

Q5

Détaillez le rôle infirmier dans la prévention des risques thrombo emboliques (2 pts)

Q6

A partir des éléments de la situation décrite dans le texte, complétez le tableau ci-joint, afin d'effectuer l'analyse de la dépendance de Melle T. en se référant aux 14 besoins fondamentaux de Virginia Henderson. (Liste des 14 besoins non fournie). (8 pts)

Sujet de RHUMATO (10 pts)

Q1

Citez deux signes cardinaux associés qui orientent le diagnostic de la Polyarthrite Rhumatoïde. (0,8 pts)

Q2

La Polyarthrite Rhumatoïde est caractérisée par des destructions articulaires, décrivez au moins trois exemples de lésions au niveau des mains. (2,8 pts)

Q3

Le pied peut aussi être le siège de destructions lors de la Polyarthrite Rhumatoïde. Que pouvez-vous dire du pied rhumatoïde à un stade avancé ainsi que des conséquences fonctionnelles ? (2,8 pts)

Q4

Le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde fait appel à des médicaments de classes variées. Parmi celles-ci, une classe récente, celle des bio-thérapies, est particulièrement efficace, même si elle n'a qu'un effet suspensif et non définitivement curateur. Quelle est cette bio-thérapie ? Donnez deux exemples commerciaux de cette classe (Ne pas entrer dans le détail du mécanisme d'action). (1 pt)

Q5

Parmi les médicaments suivants, DEUX, n'ont pas leur place dans le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde, désignez-les: (1 pt)

  • AINS
  • Anti Tnf Alpha
  • Colchicine
  • Cortisone
  • Méthotrexate
  • Pénicilline
  • Sels d'or

Q6

Citez 4 mots clés si vous deviez parler de la maladie de Horton (1,6 pts)

Sujet de Hygiène (10 pts)

Q1

Citez les différents lavages de mains. Détaillez les préalables indispensables à tout lavage de mains. (2 pts)

Q2

Quelle alternative peut-on trouver au lavage des mains ? Décrivez-en la technique. (1,75 pts)

Q3

Donnez la définition du Bio nettoyage (0,75 pts)

Q4

Quels sont les produits utilisés pour le bio nettoyage ? Comment les utilisez-vous ? (1 pt)

Q5

Comment s'effectue la pré désinfection du matériel médico-chirurgical ? Donnez un exemple de produit utilisé. (2,5 pts)

Q6

Que signifie "Tri des déchets", explicitez votre réponse (1 pt)

Q7

Reconstituez schématiquement l'organisation "idéale" du circuit du linge (1 pt)

Annale du DE de la session du 9 novembre 1999

Épreuve écrite et anonyme - Cas concret (2 sujet au choix)
Durée : 4 heures - Cotation 60 points

Le candidat indique sur sa premièe page de copie le sujet choisi (1 ou 2)
La calculatrice est autorisée

Situation n°1 - 37 points

Monsieur C., 38 ans, chômeur, célibataire, demeurant dans la région parisienne, est hospitalisé le 19 octobre 1999 en réanimation chirurgicale suite à un accident sur la voie publique. M. C. a été renversé par une voiture alors qu'il traversait une rue. Il était en état d'ébriété. Dans les antécédents, on retrouve un traumatisme crânien après une chute dans les escaliers, un éthylisme et un tabagisme (2 à 3 paquets/ jour ).
Le rapport effectué par la brigade des sapeurs pompiers montre

  • une perte de connaissance initiale (score de Glasgow à 3)
  • une ventilation spontanée
  • des réflexes ostéo-tendineux absents

En raison de son état de conscience M. C. est intubé et ventilé.

A son arrivée à l'hôpital le 19 octobre 1999 à 5h30 :
M. C. est inconscient mais sédaté par Sufenta et Hypnovel  et présente un myosis bilatéral et une hémodynamique stable. Le bilan lésionnel montre :

  • au scanner, un traumatisme crânien avec oedème important et fractures des rochers avec otorragies bilatérales
  • une plaie de l'arcade sourcilière gauche
  • des plaies du coude et de la main gauche
  • une fracture ouverte du tibia gauche
  • une fracture per trochantérienne gauche

L'échographie abdominale est normale. Une injection de gamma globulines antitétanique est effectuée.

Monsieur C. est pris au bloc le jour même pour un parage de la plaie du tibia gauche et ostéosynthèse du fémur et du tibia gauche.
Il revient à 16h-310, porteur de trois drains de Redon ( 2 drains au niveau du fémur et un autre au niveau du tibia ).
Le 20 octobre 1999 à 7h30, Monsieur C. présente un pied gauche violacé mais chaud. Le pouls pédieux n'est pas perçu et le mollet gauche est hypertendu et dur. Un syndrome des loges est suspecté. Il part au bloc en urgence à 9h3O pour une incision de décharge au niveau du mollet. (aponévrotomie)

Une artériographie est prévue dès le retour du bloc opératoire. Celle-ci montre une plaie artério-veineuse au niveau fémoral profond en regard de la vis fémorale inférieure, une thrombose des artères tibiales postérieures et péronières, ainsi qu'une compression extrinsèque de l'artère tibiale antérieure. Au vu des résultats de l'artériographie, M. C. est mis sous Fonzylane et Héparine à dose efficace.
Le 21 octobre 1999, Monsieur C. est transfusé avec 2 culots globulaires homologues en raison d'une hémoglobine à 6,6 g / dl, du fait de saignements abondants au niveau des pansements.
Le 23 octobre 1999, il est extubé sans épisode de désaturation. Les drains de Redon sont retirés le même jour.
Les pansements du coude et de la main gauche sont propres. Le pansement du tibia est refait .tous les jours avec du Tulle gras et de la Bétadine. Il reste hémorragique et douloureux. Au niveau neurologique, Monsieur C. présente un syndrome frontal important et une désorientation temporo-spatiale.
Le pronostic est réservé sur le plan cognitif ainsi que sur le plan orthopédique (en fonction des séquelles motrices).

Le 6 novembre 1999, son état ne nécessite plus une prise en charge en réanimation et il quitte le service pour être transféré dans un service d'orthopédie de l'hôpital avec les prescriptions suivantes :

  • 1,5 litre de B26 /24h (soluté polyonique)
  • Augmentin (antibiotique, amoxicilline, acide clavulanique) en intraveineux, 1 g  x 4 / 24 h dans 50 ml de sérum physiologique en 30 minutes
  • Tranxène 50 ( benzodiazépine ) 1/2 cp matin et soir
  • Vitamines BI B6 PP 1 cp le matin
  • Prodafalgan ( antalgique ) 2g x 4 / 24 h dans 50 ml de sérum physiologique en 30 minutes en intraveineux
  • Fragmine ( héparine de bas poids moléculaire ) 5000 unités en sous cutané 1 fois par jour
  • Lansoyl ( laxatif ) I gelée matin et soir
  • Morphine (antalgique ) 7,5 mg une fois par jour en sous cutané avant les pansements
  • appui non autorisé

Le 9 novembre 1999, les infirmières notent sur le dossier de soins les éléments suivants: Monsieur C. parle peu, de manière peu compréhensible et répond tout juste aux ordres simples. Son état de conscience est fluctuant et il est toujours très désorienté et agité. Dans la nuit, il a tenté de passer par dessus les barrières.
Les soins de nursing sont réalisés au lit et Monsieur C. nécessite d'être stimulé pour participer à sa toilette. Cependant, il mange et se rase seul lorsque tout lui est préparé. Il est incontinent urinaire et est porteur d'un étui pénien.
Ses rares visites sont celles d'une amie de bar qui parvient avec beaucoup de patience à établir une communication avec lui. Elle confie à l'équipe qu'il est découragé et n'arrive pas à envisager l'avenir, elle vous rapporte ces propos : «Je ne m'en sortirai jamais, je suis fichu.»

Au niveau hémodynamique

  • Pression artérielle 132 / 70 mmHg
  • pulsations 110/minute
  • température 38°3C

Les loges de la jambe restent ouvertes et nécessitent des pansements quotidiens. Ceux - ci sont effectués dans le service après une injection de Morphine. Les plaies présentent ce jour un écoulement purulent et nauséabond.

Les examens biologiques montrent

  • Numération Formule Sanguine
    • leucocytes      17 700 / mm3
    • hématies        2 060 000 / mm3
    • hémoglobine     8 g /dl
    • hématocrite     19,4 %
    • plaquettes       185 000 /mm3
  • Vitesse de sédimentation 110 mm à la 1 ère heure
  • Groupe sanguin A +

Le médecin prescrit une transfusion de deux culots globulaires iso groupe iso rhésus. Le traitement est poursuivi.

Questions

Q1 (18 points)
En vous appuyant sur les éléments cités dans le texte et sur vos connaissances, dégagez les problèmes réels et / ou potentiels de Monsieur C le 9 novembre 1999. L'argumentation des problèmes est attendue, c'est à dire les signes, les causes et les éventuelles conséquences.
Parmi ces problèmes devra apparaître la formulation de deux hypothèses de diagnostic infirmier sous la forme P.F.S. (Problèmes - Facteurs favorisants - Signes ) ou P.E.S (Problèmes - Etiologies - Signes).

Q2 ( 4 points)
Indiquez l'intérêt des prescriptions soulignés dans le texte et les éléments de surveillance pour M. C.
Consigne : les calculs de dose ne sont pas attendus dans cette question.

Q3 ( 6 points ou zéro)
Représentez le tableau pré-transfusionnel pour le 1er culot globulaire selon la méthode de Beth-Vincent, argumentez les réactions obtenues et précisez si la transfusion est possible.

Q4 (6 points ou zéro)
4.1 Calculez le débit en gouttes par minute de la perfusion de Prodafalgan en ajoutant le volume du solvant.
Vous disposez d'un flacon de solvant d'un volume de 5 ml pour 2 grammes de Prodafalgan.
4.2 Calculez le volume de morphine nécessaire à chaque injection, sachant que vous disposez d'une ampoule de morphine dosé à un cg pour un ml.
Consigne : Le raisonnement mathématique est attendu. Toute erreur ou absence de raisonnement entraîne 0 à la question.

Q5 (3 points)
a) Monsieur C a eu une injection de gammaglobulines antitétanique le 19 octobre. Indiquez l'intérêt de cette prescription (l point).
b) Indiquez l'intérêt du score de Glasgow établi le 19 octobre pour Monsieur C. Citez les éléments de surveillance utilisés pour établir ce score. Qu'évoque pour vous un score de Glasgow à 3 ? (2 points)

Situation n°2 - 23 points

Melle A. Juliette, 16 ans, entre ce jour dans le service de pédopsychiatrie, suite à une tentative d'autolyse pour phlébotomie des membres supérieurs.
Elle vient des urgences de l'hôpital où lui ont été prodigués les soins suivants :

  • Pose de points de suture et pansements des plaies de phlébotomie des deux poignets
  • Injiection de gamma globulines anti-tétaniques.

Juliette se présente comme une adolescente mutique, prostrée, au regard fuyant.

Elle pèse 45 kg pour 1,62m.

A l'arrivée dans le service :

  • Pression artérielle : 105/67 mmHg
  • Pulsations : 84 battements/mn
  • Aspect physique peu soigné.

Un examen clinique ne met pas en évidence de troubles somatiques associés, toutefois des hématomes et indurations aux plis du coude, laissent suspecter l'usage de stupéfiants.

Nous apprenons à l'entretien que Juliette est désocialisée, elle vit dans un "squat".

Elle présente depuis deux ans, des conduites addictives, elle s'enivre à la bière tous les jours, consomme du Haschich en plus de ses deux paquets de cigarettes quotidiens.

Depuis deux mois, elle a cessé toute relation avec ses parents et abandonné ses études.

Sa mère, âgée de 44 ans, exerce la profession de conditionneuse, son beau-père âgé de 45 ans est ouvrier spécialisé.

Selon ses dires, le couple s'alcoolise et les relations familiales sont parfois houleuses.

Elle est la cadette d'une famille de quatre enfants, une sour de 15 ans actuellement au chômage et deux frères, respectivement âgés de 14 et 10 ans, encore scolarisés.

Après de nombreuses hésitations, elle nous confie que sa tentative d'autolyse est liée à la prochaine sortie de prison de l'ami de sa sour aînée. Ce dernier aurait commis des abus sexuels sur Juliette alors qu'elle n'avait que 11 ans.

Depuis, elle dit "ne plus s'aimer", ses rapports sexuels sont nombreux et non protégés avec des partenaires occasionnels.

Elle se sent seule, abandonnée et livrée à elle même depuis toujours. Elle ne parvient pas à lier avec ses amis et ses proches des relations durables et sincères.

Elle est parfois agressive et s'en prend aux personnes et aux objets. Mais le plus souvent elle est apathique. Elle ne sait quel sens donner à sa vie.

Depuis quelques jours, elle souffre de troubles importants du sommeil se manifestant par des difficultés à l'endormissement et des réveils nocturnes accompagnés d'angoisse et de pleurs. Elle s'alimente très peu, et l'idée d'affronter une nouvelle journée lui paraît insupportable.

Au vu des éléments cliniques et biographiques, le médecin pose le diagnostic de dépression majeure avec conduite addictive et risque de passage à l'acte.

Un contrat thérapeutique est mis en place avec Juliette, qui s'engage à respecter les règles de vie institutionnelle pendant son hospitalisation : visites limitées aux parents, contacts téléphoniques interdits pour les deux premières semaines, sorties à l'extérieur accompagnées.

Un traitement est prescrit :
STABLON (Tianephine, antidépresseur) : lcp à 12,5 mg x 3 Jour
XANAX 50 mg (Alprazolam, benzodiazépine) : 1/2 cp matin et midi et 1 cp le soir
HAVLANE 1 mg (Benzodiazépine, hypnotique) : 1 cp le soir
Réfection et surveillance des pansements de plaies de phlébotomie tous les jours
Surveillance : pression artérielle, pulsations, température 1 fois par équipe.

Des examens complémentaires sont demandés :
NFS (Numération formule sanguine)
CRP (C. Réactive protéine)
Ionogramme sanguin
Transaminases hépatiques
Gamma GT
Electrophorèse des protéines
Sérologies : HIV, hépatites B et C.

Questions

Q1 (3 points)

Listez les signes qui mettent en évidence le processus de réactivation de la dépression latente chez Juliette.

Q2 (2 points)

Argumentez l'intérêt de la mise en place d'un contrat thérapeutique avec Juliette, au cours de son hospitalisation.

Q3 (3 points)

En regard des prescriptions médicales soulignées, expliquez l'intérêt et développez la mise en oeuvre et la surveillance de chacune d'entre elles.

Q4 (9 points)

Vous êtes l'infirmier(e) référent(e) de Juliette.
a) Décrivez en quelques lignes la relation de soins instaurée avec cette adolescente (3 points)
b) Indiquez les autres actions infirmières mises en place au quotidien (6 points)

Q5 (2 points)

a) Expliquez l'intérêt des examens biologiques suivant :
- Sérologie HIV
- Sérologie hépatites B et C
b) Quelles conditions doivent être réunies pour être autorisé à pratiquer un prélèvement de sérologie HIV ?

Q6 (4 points)

Une réunion de synthèse étant prévue dans quinze jours énoncez les orientations du projet de soins tenant compte des dimensions bio-psycho- sociales.

Publicité

Commentaires (1)

loulou-réveuse

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

réponse

bonjour
Serait il possible d'avoir les réponses aux éval et aux cas concrets.
Merci par avance