FORMATION EN IFSI

« Journaliste d'un jour ! » Les étudiants en soins infirmiers de 3ème année au festival international du film psychiatrique de Lorquin

Depuis plusieurs années, les étudiants de l’IFSI de SAVERNE participent au Festival du Film psychiatrique de LORQUIN. La psychiatrie est une discipline qui articule santé mentale, santé physique et santé sociale. Les professionnels s’interrogent actuellement sur leurs rôles et sur la place de la psychiatrie dans la société et leurs regards sur la santé mentale changent et évoluent. Le festival du film psychiatrique est une opportunité pour percevoir cette évolution et être le témoin de celle-ci. En offrant un palmarès avec remise de Trophées par un jury aux auteurs et aux réalisateurs, le festival propose un certain nombre de films , de tables rondes, d’animations et d’expositions sur diverses problématiques de santé mentale. Cette année, le jury constitué de professionnels de l’audiovisuel et de la santé a remis des Trophées réalisés par les élèves de la formation « Arts du Feu » du Lycée Professionnel Régional Dominique Labroise de Sarrebourg. Le public est constitué de professionnels de la santé mais il s’est élargi depuis plusieurs années à d’autres professionnels confrontés dans leur activité à ces mêmes problématiques.

En participant cette année au festival, les étudiants en soins infirmiers de 3ème année avaient pour objectif de rédiger un article professionnel. Le projet d’écriture journalistique initié dans le module de soins infirmiers aux personnes atteintes d’affections de troubles psychiatriques , devait permettre à l’étudiant d’affirmer son identité professionnelle en transmettant à ses pairs et aux autres professionnels des messages destinés à enrichir la culture infirmière grâce à :

  • Un regard sur l’actualité professionnelle
  • Des échanges avec les auteurs et les réalisateurs de films
  • Des rencontres avec les festivaliers
  • Une réflexion sur les concepts de soins
  • Une implication et une participation active

L’étude conjointe du plan de santé mentale 2005-2008 et du programme du festival a permis de mesurer les orientations actuelles et d’effectuer un choix préalable parmi ce qui était proposé par le Festival. Par ailleurs les étudiants ont rédigés un questionnaire d’interview validé par le formateur référent du projet. Cet interview servait de support à la relation entre les étudiants, les festivaliers, les réalisateurs ou les auteurs afin de pouvoir ensuite rédiger l’article final. Au total 11 articles ont été effectués. Je vous propose, en illustration de ce projet, de lire un article réalisé par un des groupes d’étudiants qui présente le concept de Résilience initié par Boris Cyrulnik.

Les étudiants enthousiastes et motivés par ce projet et par ce qu’ils ont découvert au cours de cette journée riche en échanges et en rencontres, souhaitent reconduire l’expérience de rédaction journalistique au cours d’autres manifestations de type journées congrès ou expositions. Le Festival leur a permis de cerner des problématiques de soins mais surtout d’identifier et/ou d’approfondir des concepts de soins sur lesquels ils pourront s’appuyer au cours de la réalisation de leur travail de fin d’études. L’ensemble des techniques et des animations proposées au cours de ce Festival, en particulier l’approche par l’audiovisuel et le spectacle, offre aux étudiants une autre vision et une ouverture pour la conception et la réalisation de présentations professionnelles futures. A ce titre ce Festival mériterait d’être encore plus connu et reconnu.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Rédactrice Infirmiers.com
16 octobre 2008


RESILIENCE…

UN ART DE « PANSER » ET DE « PENSER » SA SOUFFRANCE…

Trois étudiants en soins infirmiers embarqués dans la « folie » du Festival de Lorquin… Une journée, des films, une identité professionnelle à construire…

Année après année, le festival de Lorquin, évènement culturel spécialisé dans les problèmes de psychiatrie, de santé mentale et de santé publique, reste fidèle à sa tradition de rencontres, de spectacles et de convivialité.

Parmi les nombreux films proposés, nous orientons notre choix vers « Tricotages » un film de Gabriel GONNET, que nous mettons en lien avec le programme spécifique « Périnatalité, enfants et adolescents » du plan de santé mentale 2005 – 2008 ; ceci afin d’identifier la prise en charge de sujets en souffrance, dans notre future pratique.

A partir de deux destins, le psychiatre Boris CYRULNIK met en évidence le « tricotage de la résilience » qui permet la reconstruction psychique de l’individu après un traumatisme majeur.

Freud parlait du point faible du cristal. Un vase cassé peut être reconstitué en collant les morceaux mais la fêlure demeure, et si un évènement vient toucher la fêlure, le vase se cassera à nouveau.

Pour Boris CYRULNIK, la résilience se tricote tous les jours et jamais seul. Dans un contexte grave de déchirure, toutes les mailles vont se tricoter avec l’entourage, la famille, les soignants, grâce un accompagnement.

Un enfant éteint, assassiné psychiquement , peut revenir à la vie même s’il reste prisonnier de son passé. S’en échapper se fait à un prix élevé, et implique parfois de couper avec ses racines, de modifier la représentation de soi, pour pouvoir aller de l’avant.

Les traces causées par le traumatisme sont autant des blessures indélébiles qu’effaçables.

Un être humain blessé et laissé seul livré à lui-même, souffre et se dégrade. Ce n’est pas la blessure qui dégrade la personne mais le fait de laisser l’être humain  seul, de l’abandonner. Ainsi, Marianne, enfant abusée sexuellement, dit lors d’une séance : « Quand on trouve de l’aide, on a envie de sortir de sa prison, de revenir à la vie. »

A travers l’expression artistique comme les ateliers de peinture, le blessé « panse » et « pense » sa souffrance et pose un regard différent sur ce qu’il vit. Sa souffrance par le biais de la création ajoute autre chose à son œuvre et son œuvre transforme sa souffrance.

Ce film constitue pour nous une des clés de notre savoir-être, qui nous permettra d’entrer dans la profession infirmière et d’y développer notre propre identité professionnelle.

Comme nous le confiait Gabriel GONNET (réalisateur) à l’issue du film, chacun fait de la résilience, chez soi, à l’hôpital, à l’école, en prison… souvent sans le savoir.

La clé du savoir être

Clé du savoir-être

Bibliographie

Sites Internet

Livres

  • Cyrulnik Boris, Un merveilleux malheur, 2002 Ed Odile Jacob 256 pages
  • Cyrulnik Boris, Les vilains petits canards, 2001, Ed Odile Jacob, 279 pages
  • Cyrulnik Boris, Le murmure des fantômes, 2002, Ed. Odile Jacob, 259 pages

Film

  • « Tricotages » - Réalisateur Gabriel Gonnet – 2008 - Thème : La résilience – Durée 52 mn
Creative Commons License

Etudiants en Soins infirmiers de 3ème année – IFSI de Saverne - Alsace

Publicité

Commentaires (0)