FORMATION EN IFSI

Projet humanitaire au Sénégal par des étudiants infirmiers

 Logo

Projet Sénégal

En tant que futurs soignants, nous nous sentons impliqués dans les problèmes socio-médicaux actuels (exclus des soins, pauvreté, manque d'hygiène, SIDA …).C'est pourquoi nous voulons nous aussi agir à notre échelle.

Ce projet se déroulera dans un dispensaire rural au Sénégal du 24 juin au 26 juillet 2002.

Il sera réalisé par 7 étudiants de 2ème année de l'institut de formation en soins infirmiers de Chartres :

  • BENARD Céline
  • BOSQUET Romain
  • DRU Vanessa
  • GUSTIN Julie
  • LEBOUT Stéphanie
  • PIAT Antoine
  • TREMBLAY Mélina  

Notre mission humanitaire consiste à nous déplacer dans un dispensaire rural au Sénégal où nous effectuerons un travail de soins, de formation et de prévention en collaboration étroite avec un infirmier chef de poste.

photo de groupe

Avec des actions basées sur l'échange :

  • des cultures françaises et sénégalaises
  • des conditions sanitaires, des habitudes de vie
  • des différents modes de fonctionnement des systèmes de santé
  • des conceptions du soin
  • de la prise en charge du malade
  • des savoir-faire

En tenant compte de leur culture, de leurs valeurs, de leurs " à priori " et des possiblités du terrain, nous souhaitons mener des actions préventives sur l'hygiène, les risques infectieux, les risques de contamination (par exemple par rapport à la maladie du SIDA)…

Objectifs de stage

Ce projet à l'étranger est motivé par différents objectifs composés de trois thèmes qui sont à la base de notre formation.

SAVOIR : Apprendre à connaître un pays et son système de santé.

Découvrir le pays :

  • Sa culture, son histoire
  • Sa géographie
  • Sa situation socio-économique

Etudier les systèmes de santé :

  • Les différentes notions de santé propres au pays
  • L'organisation de la santé, la couverture sociale
  • Les établissements de santé et techniques de soins
  • Les différents statuts et formations du personnel de santé

Connaître les pathologies principales du pays et l'état d'urgence

SAVOIR FAIRE : La pratique infirmière dans le pays.

Étudier le rôle de l'infirmière

Réaliser des techniques de soins :

  • En utilisant nos connaissances théoriques et pratiques
  • En adaptant nos gestes aux milieux, conditions d'hygiène et d'asepsie, et aux matériels utilisés

Participer à des actions éducatives :

  • En collaboration avec le personnel de santé
  • En collaboration avec le patient et sa famille

Partage réciproque des savoirs

SAVOIR-ÊTRE : S'adapter à l'homme dans son milieu.

  • Se familiariser avec un nouveau cadre de vie
  • Tenter de comprendre l'homme dans son environnement
  • Prendre conscience de nos différences et valeurs respectives
  • Permettre à chacun de s'affirmer personnellement et professionnellement

L'organisation de la santé au Sénégal est similaire à de nombreux pays de l'Afrique, elle se heurte à plusieurs problèmes spécifiques, en particulier le manque de moyens matériels.

C'est pourquoi, grâce à de nombreuses donations de matériel médical tel que :

  • pansements, bandes, compresses
  • antiseptiques
  • aiguilles, seringues…

Nous allons aider le dispensaire à prodiguer des soins de meilleure qualité et compléter leur pharmacie.

De plus, le matériel que dispose le dispensaire est payant pour les patients car ils n'ont pas de couverture sociale, notre don, lui sera gratuit pour les personnes venant se faire soigner.

Le dispositif de santé fonctionne sur un système pyramidal sous la tutelle du ministère de la santé.

  • HOPITAL REGIONAL - (service médico-technique)
  • HOPITAL DE DISTRICT - (moins équipé, surtout médecine)
  • POSTE DE SANTE - (dispensaire)
  • CASE DE SANTE - (bénévoles de village)

C'est dans un dispensaire que nous effectuerons notre stage. Nous serons sous la responsabilité de l'infirmier chef de poste qui lui-même est sous l'autorité du médecin de district.

Cette infirmier chef fait guise de médecin. Il travaille en collaboration avec un aide infirmier qui lui n'est pas diplômé mais qui apprend sur le tas.
Un de nos objectifs sera de participer à sa formation en lui apportant nos connaissances, et nos techniques de soins. Car bien souvent l'infirmier chef n'a pas le temps de le former.

De plus dans le dispensaire, il bénéficie d'un gestionnaire de pharmacie qui donne les médicaments selon l'ordonnance de l'infirmier chef. Nous aurons pour mission de l'aider à utiliser des médicaments génériques, car la plupart ne sont pas utilisés par manque de connaissances.

Au dispensaire, l'hygiène n'est pas vraiment respectée. Nous pourrons donc leur montrer des techniques simples, telles que :

  • la décontamination du matériel
  • le lavage des mains
  • le stockage des déchets
  • le stockage des aiguilles

Tout ceci afin d'amiliorer leurs conditions de travail, et de limiter le risque de contamination entre chaques patients.

D'autres part, l'infirmier doit assurer la réalisation et le suivi des vaccinations dans tout son secteur, qui peut s'étendre à plusieurs milliers d'habitants. Il enregistre toutes les vaccinations sur un cahier. Son action est souvent entravée par le manque de moyens de locomotion, parfois le défaut d'accessibilité des villages (inondation, routes défoncées, etc…), parfois le manque de vaccins au moment opportun. Ces vaccinations sont souvent l'occasion du suivi médical des nouveaux-nés. Nous aiderons l'infirmier dans cette tâche.

Nous avons également pour projet, de former les responsables de case de santé sur les gestes des premiers secours. En effet ce sont eux qui ont le premier contact avec les malades du village et qui les orientent ensuite vers le dispensaire si besoin.

Il connaissent quelques soins de bases pour soigner des maux de tête, des maux de ventre, mais ils ont peu de connaissances sur les gestes qui peuvent sauver une vie.
Ceci se fera grâce à des illustrations, mais surtout avec des démonstrations et des cours théoriques, car les responsables des cases de santé sont des personnes qui savent lire et écrire pour la plupart.

Éducation sur l'hygiène buccale

Nous effectuerons en accord avec l'infirmier chef, une éducation sur l'hygiène buccale.

LE FLUOR

Rôle : renforcement de l'émail

Action antibactérienne

Risque de fluoroses à forte dose

Au Sénégal :

Différents apports possibles :

  • eau
  • aliments (thé, manioc, poissons…)
  • dentifrice (à utiliser en fonction de la fluoration de l'eau

MATÉRIEL DE BROSSAGE

Au Sénégal :

  • doigt + eau
  • doigt + eau + charbon
  • Bâtonnets frotte-dents
  • brosse à dents

ALIMENTATION

Aliments cariogènes :

  • sucreries
  • canne à sucre
  • sodas

Aliments non cariogène.

ACTIONS PREVENTIVES

LIEUX :

  • dispensaire
  • écoles
  • associations de jeunes
  • causerie

MOYENS :

Discussions avec adultes

Pourquoi prendre soins de ses dents ?

  • problèmes d'alimentation
  • problèmes de santé
  • problèmes relationnels (esthétique)…

Comment prendre soin de ses dents ?

  • alimentation : apports ponctuels suivis de brossage (ne pas manger après le brossage du soir)
  • brossage : apprendre la technique soit avec les bâtonnets, soit avec les brosses à dent

Rq : Ne pas conseiller une consultation régulière chez le dentiste s'il n'y en a pas dans les environs, ne pas créer le besoin

planche info brossage1

planche info brossage2

Discussions avec enfants, grâce à des " cours interactifs ", jeux, théâtre, dessins, contes…

Exemples d'activités :

Faire deviner les différrents types de dents :les enfants observent 2 à 2 le contenu de leur bouche .

- Que peut-on voir ?Combien y en a t-il ?
- Quelles différences de formes y a t-il entre les dents et à quoi servent ces différents types ?
- Analogies avec les animaux ? (incisives = lièvre, canines = sanglier- chien, molaires = buffle- zèbre )

Pour découvrir les deux dentitions (lactéales et définitives), les enfants peuvent se classer en trois groupes :

- Moins de 7 ans (ils n'ont pas encore perdu leurs dents de lait)
- De 7 à 11 ans (ceux de 7-8 ans perdent leurs incisives de lait et les remplacent par leurs dents définitives, les dernières dents de lait tombent vers 10-11 ans)
- Ceux de 12 ans et plus ( ils n'ont plus de dents de lait et le nombre de dents augmente avec l'âge ; ils en auront 32 vers 18-20 ans)

Pourquoi prendre soins de ses dents ? (douleur, esthétique, alimentation, élocution…)

Approche de la carie :

En observant l'autre, y a t-il des dents présentant des trous noirs de caries ?des dents soignées avec des " plombages " ?

En expliquant le mécanisme de la carie :

" Le microbe est le seul animal qui ne dort jamais "

Les ennemis des dents sont des petites bêtes (invisibles) qui s'appellent les microbes. Elles font des trous dans les dents quand elles sont très fortes. Pour être fortes et faire pleins d'enfants microbes elles mangent du sucre qu'elles trouvent dans les aliments . Au début elles font des petits trous, les caries, qui grossissent très rapidement et grignotent ta dents . Ca fait mal…. Pour chasser les microbes de ta bouche, il suffit de brosser tes dents après les repas.

Comment éviter ler caries ?

Technique de brossage : démonstration et mise en pratique collective

Nous éduquerons d'autres part les mamans sur le paludisme qui touche de nombreux enfants de 1 à 5 ans. Afin qu'elles soient capables de réagir face au premier symptôme qui est une fièvre persistante. Dans ce cas, la mère doit amener automatiquement l'enfant au dispensaire .La plupart du temps , elles amènent trop tard les enfants au dispensaire et 50% d'entre décèdent.

Règles par rapport au palu :

- Dormir sous moustiquaire imprégnée
- Dès que le soleil se couche mettre des vêtements couvrants le corps afin d'éviter les piqûres de moustiques
- Utiliser des répulsifs anti-moustiques sur les parties découvertes du corps
- Application d'insecticides sur les murs des habitations

Eventuellement si cela est possible, une éducation à l'hygiène dans le village sera effectuée comme par exemple :

- Pas de toilette à proximité des puits ou autres points d'eau
- Regrouper les déchets
- Faire des " marjelles " : entourage des puits afin d'éviter avec les poussières, les animaux,les insectes de contaminer l'eau
- Se laver les mains après avoir été à la selle
- Bien laver les fruits et les légumes avant de les manger…

Le SIDA fait également parti des grands problèmes de santé au Sénégal bien que celui-ci soit peut toucher par rapport à d'autres pays africains. Nous envisageons de faire un exposé simplifié sur les modes de transmission du SIDA et l'évolution de la maladie. Pour cela nous allons utiliser des illustrations imagées réalisées par un anthropologue avec l'aide d'une population africaine résidant en France. Car la majorité de la population Sénégalaise est analphabète mais cependant très ouverte au dialogue. Cet outil pédagogique nous permettra une éducation simple et ludique, mais également d'entamer un dialogue pour répondre à leurs questions et contrôler leurs connaissances. De plus, grâce aux dons de préservatifs nous pourrons les distribuer au sein du dispensaire et proposerons des démonstrations.

illustrations

Finalité du projet

De retour en France, nous avons pour objectif de rencontrer la population Sénégalaise de Chartres avec l'association " Les femmes Sénégalaises " en collaboration avec la mairie de Chartres ainsi que d'inviter les personnes ayant participé financièrement et matériellement à notre projet. Nous pourrons alors échanger un vécu, partager des souvenirs, répondre aux questions sur ce pays. Ils pourront également contempler les différentes photos du séjour.

De plus, nous proposerons aux étudiants de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Chartres un compte-rendu de notre projet que nous laisserons au centre de documentation de l'école, dans le but de faire découvrir l'importance de l'infirmier lors d' une action humanitaire, ainsi que de leur permettre si ils le veulent de poursuivre notre " projet ".

D'autres part, grâce à l'association VISA SANTE avec laquelle nous partons, nous savons que d'autres étudiants retournerons sur le site de notre stage et pourront également apporter une suite à ce que nous aurons pu effectuer.

Budget par personne

Dépenses

  • VISA SANTE: 831 €
  • Nourriture
    (35 jours à 4.57 € ) 160 €
  • Vaccins :
    • Hépatite A 42 €
    • Méningoccoque 27 €
    • Thyphium 27 €
  • Médicaments :
    • Savarine ( Palu ) 60 €
  • Passeport 60 €
  • Diverses :
    • Timbres, photocopies téléphone … 20 €
    • Moustiquaire 60 €
    • Pastilles purificatrices d'eau 20 €

Soit un total de : 1307 €

Recettes

  • Financement personnel
  • Demandes de subventions en cours
  • L'hôpital FONTENOY de Chartres contribue en nous vaccinant contre la fièvre jaune
  • VISA SANTE : Association permettant de partir au Sénégal en toute sécurité comprenant les billets d'avions, l'hébergement, les assurances, les transports sur place imposés par notre mission, les frais de dossier, le séminaire de formation.
    • Siège social de VISA SANTE
    • 3 rue de la poste
    • 60127 MORIENVAL
    • Téléphone : 03 44 88 93 67
    • Télécopie : 03 44 88 93 51


BOSQUET Romain né le 16-09-1976 28300 MAINVILLIERS
DRU Vanessa née le 11-09-1979 28000 CHARTRES
GUSTIN Julie née lé 02-05-1980 28000 CHARTRES
LEBOUT Stéphanie née le 27-08-1980 28000 CHARTRES
PIAT Antoine né le 11-09-1978 28630 Le COUDRAY
TREMBLAY Mélina née le 06-07-1980 28000 CHARTRES
Vous pouvez nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (1)

mimicapellou31310

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

demande d'infos

Bonjour,

Quel super projet.

étudiante infirmière, je suis entrain de monter un projet pour partir en mission humanitaire pendant mon stage de seconde année au sénégal.

Pouvez me dire comment vous vous y êtes pris ?