TFE

TFE – L'hypnose lors d'un soin douloureux

Cet article fait partie du dossier :

Douleur

En 2016, Ornella Carro, alors étudiante en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du centre hospitalier de Haguenau (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « L'hypnose lors d'un soin douloureux ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

main drap douleur

Lorsqu'un soin est douloureux, l'hypnose peut améliorer la prise en charge.

Ornella débute ainsi son travail de recherche : « Dès ma première approche avec le milieu médical, d’abord en tant qu’aide-soignante (AS) et plus particulièrement pendant ces trois années de formation, le bien-être et le confort du patient ont toujours été une priorité à mes yeux. La douleur, et plus spécifiquement la réalisation de nombreux soins douloureux, m’amène inévitablement à une réflexion où il me faut trouver, pour le patient, les moyens adaptés et existants afin d’améliorer la qualité du soin et ma pratique professionnelle.

Mes recherches concernant l’hypnose médicale ont débuté suite à une expérience déterminante que j’ai vécue au début de ma formation. J’ai découvert un outil fascinant qui a fait ses preuves scientifiques dans la prise en charge de la douleur aiguë et chronique. L’objectif de l’hypnose est d’amener le patient à utiliser ses compétences, notamment à travers l’inconscient, qui gère un très fort pourcentage de notre cerveau et donc de notre comportement. C’est dans l’inconscient que se trouvent toutes les ressources qui peuvent amener au changement.

Le but de cette recherche est d’étayer ma réflexion quant à l’amélioration de la prise en charge d’un patient lors d’un soin douloureux, notamment grâce à l’hypnose médicale. Pour construire ce mémoire, j’ai d’abord analysé une situation de soin vécue au cours d’un stage. Suite à cela, j’ai effectué des recherches bibliographiques sur plusieurs thèmes et réalisé des entretiens exploratoires me permettant de formuler une question de départ définitive. De nouvelles recherches m’ont aidée à énoncé une hypothèse que j’ai vérifiée sur le terrain en réalisant des entretiens semi directifs auprès d'infirmier(e) diplômé(e) d’État. Une conclusion ponctue la fin de ce travail de recherche.

A travers ce mémoire, je souhaite également susciter l’intérêt des professionnels de santé concernant les bénéfices de l’hypnose médicale et les nombreux pouvoirs du cerveau humain.

Les nombreuses recherches documentaires effectuées et particulièrement les échanges avec les professionnels m’ont permis d’arriver à la conclusion suivante : l’hypnose est efficace pour les douleurs aiguës et chroniques, elle peut être utilisée au sein de nombreux services d’un établissement hospitalier. Associée à des moyens médicamenteux, elle permet d’améliorer le confort et le bien-être du patient et ainsi de prévenir ou de soulager les douleurs induites par les soins. L’expérience positive de l’hypnose favorise la suite de la prise en charge du patient car les soins sont mieux vécus. Il devient acteur de la situation et sa motivation favorise le traitement ou aide à supporter la maladie. »

Lire le TFE - L'hypnose lors d'un soin douloureux

Creative Commons License

Rédaction Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Douleur

Publicité

Commentaires (0)