Forum : Concours infirmiers

Nous sommes le 23 Avr 2014 11:33

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Yama88 » 24 Oct 2012 22:46

val12 a écrit:Bonjour tout le monde!!!

Un nouveau cas:

Mme A, 76 ans , veuve, est hospitalisée en EHPAD pour maladie d'Alzheimer.
Elle pése 52kg pour 1m50.Elle est coquette, prend soin de son apparence malgré la maladie.
Elle n'a presque plus de dents, elle marche à petits pas, rapidement.
Elle utilise des protections car elle est incontinente partielle diurne et nocturne.
A ce jour, elle présente un épisode diarrhéique.
Mme A s'exprime peu, elle est désorientée dans le temps et dans l'espace, elle déambule dans les couloirs et a fait plusieurs tentatives de fugues.
Mme A aime qu'on s'occupe d'elle et participe aux activités du service.
Sa chambre est fermée à clé la journée, car elle passerait son temps au lit.
Elle aide à la réfection du lit, prend tous ses repas en salle à manger (repas hachés pris avec une petite cuillére, car elle avale avidement et parfois s'étouffe).
Elle ne mange pas proprement et ses vêtements sont souvent souillés.
Elle prend une douche et un bain une fois par semaine, qu'elle apprécie beaucoup.
Elle a besoin d'une aide pour la toilette, car ne se lave pas si elle n'est pas guidée.
Elle se lave seule les dents et se coiffe, mais n'arrive pas à mettre ses chaussures.
Elle a des moments de tristesse et pleure parfois.

QUESTION: Proposez les actions à mettre en place en regard des besoins perturbés.




Plusieurs actions peuvent être mise en place après de Madame A qui présente plusieurs besoins perturbés :

Pour commencer, il surveiller autant que possible les déplacements. A cause de la déambulation de Madame il y a un fort risque de chute qui pourrai être grave ainsi qu'un risque de fugue.

Madame A n'a plus de dents, il faut donc veiller a ce qu'elle est un régime haché et a lui donner avec une petite cuillère pour éviter les risques de fausses routes.

A cause de son incontinence Madame A doit avoir des protections, ces derniers jours une surveillance plus particulière doit être exiger à cause de ses diarrhées; il faut aussi faire attention aux risques de déshydratation et à sa température corporelle.

Madame A a besoin de stimulation pour sa toilette sinon elle ne fera rien, elle prend également une douche par semaine.
Il faut également faire attention lors dès repas car elle a tendance a se salir.

Madame s'exprime peu, il faut la stimuler a participer aux activités du service et ne pas la laisser s'isole; elle a des moments de tristesses et elle pleure.

Pour moi le besoin de se mouvoir ne rentre pas dans la catégorie des besoins perturbés, elle marche très bien sans aide mais il y a risque donc "éviter les dangers" : quel est votre avis?? Merci
DEAS en 2008
Belfort => résultats le 21 juin
Colmar => loupé :'(
Selestat => résultats le 24 mai
Avatar de l’utilisateur
Yama88
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 160
Inscription: 24 Aoû 2012 12:01

Messagepar Yama88 » 24 Oct 2012 22:50

Argh un oubli

Madame A pèse 52kg pour 1m50, il faut surveiller son poids pour éviter une dénutrition (du a son régime et au fait quelle mange rapidement)

Merci à tous ceux qui vont me lire et me corriger

:coucouc:
DEAS en 2008
Belfort => résultats le 21 juin
Colmar => loupé :'(
Selestat => résultats le 24 mai
Avatar de l’utilisateur
Yama88
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 160
Inscription: 24 Aoû 2012 12:01

Messagepar djo9311 » 25 Oct 2012 07:21

Yama88 a écrit:
val12 a écrit:Bonjour tout le monde!!!

Un nouveau cas:

Mme A, 76 ans , veuve, est hospitalisée en EHPAD pour maladie d'Alzheimer.
Elle pése 52kg pour 1m50.Elle est coquette, prend soin de son apparence malgré la maladie.
Elle n'a presque plus de dents, elle marche à petits pas, rapidement.
Elle utilise des protections car elle est incontinente partielle diurne et nocturne.
A ce jour, elle présente un épisode diarrhéique.
Mme A s'exprime peu, elle est désorientée dans le temps et dans l'espace, elle déambule dans les couloirs et a fait plusieurs tentatives de fugues.
Mme A aime qu'on s'occupe d'elle et participe aux activités du service.
Sa chambre est fermée à clé la journée, car elle passerait son temps au lit.
Elle aide à la réfection du lit, prend tous ses repas en salle à manger (repas hachés pris avec une petite cuillére, car elle avale avidement et parfois s'étouffe).
Elle ne mange pas proprement et ses vêtements sont souvent souillés.
Elle prend une douche et un bain une fois par semaine, qu'elle apprécie beaucoup.
Elle a besoin d'une aide pour la toilette, car ne se lave pas si elle n'est pas guidée.
Elle se lave seule les dents et se coiffe, mais n'arrive pas à mettre ses chaussures.
Elle a des moments de tristesse et pleure parfois.

QUESTION: Proposez les actions à mettre en place en regard des besoins perturbés.




Plusieurs actions peuvent être mise en place après de Madame A qui présente plusieurs besoins perturbés :

Pour commencer, il surveiller autant que possible les déplacements. A cause de la déambulation de Madame il y a un fort risque de chute qui pourrai être grave ainsi qu'un risque de fugue.

Madame A n'a plus de dents, il faut donc veiller a ce qu'elle est un régime haché et a lui donner avec une petite cuillère pour éviter les risques de fausses routes.

A cause de son incontinence Madame A doit avoir des protections, ces derniers jours une surveillance plus particulière doit être exiger à cause de ses diarrhées; il faut aussi faire attention aux risques de déshydratation et à sa température corporelle.

Madame A a besoin de stimulation pour sa toilette sinon elle ne fera rien, elle prend également une douche par semaine.
Il faut également faire attention lors dès repas car elle a tendance a se salir.

Madame s'exprime peu, il faut la stimuler a participer aux activités du service et ne pas la laisser s'isole; elle a des moments de tristesses et elle pleure.

Pour moi le besoin de se mouvoir ne rentre pas dans la catégorie des besoins perturbés, elle marche très bien sans aide mais il y a risque donc "éviter les dangers" : quel est votre avis?? Merci



coucou yama merci pour ta reponse

je ne c pas du tout coment on procede mais je v essayer de rajouter quelque detail sur ton exemple

Pour la dehambulation, proposer de la mettre dans une unite alzheimer (unite proteger par des porte ou ascenseur a code),

pour son regime hacher surveillance ++ pour ses risque de fausse route, lui proposer un bavoir comme elle se sali bcp. proposer de faire un appareil dentaire car elle é quand meme en hacher!!! voir meme changement de regme

pour sa diahree lui porposer un regime anti diahree, surveillance de poid

laide a lhabillage (chaussure)

proposer de voir la psychologue pour ses moment de tristesse
djo9311
Régulier
Régulier
 
Messages: 41
Inscription: 24 Sep 2012 09:21

Messagepar Yama88 » 25 Oct 2012 08:50

djo9311 a écrit:
Yama88 a écrit:
val12 a écrit:Bonjour tout le monde!!!

Un nouveau cas:

Mme A, 76 ans , veuve, est hospitalisée en EHPAD pour maladie d'Alzheimer.
Elle pése 52kg pour 1m50.Elle est coquette, prend soin de son apparence malgré la maladie.
Elle n'a presque plus de dents, elle marche à petits pas, rapidement.
Elle utilise des protections car elle est incontinente partielle diurne et nocturne.
A ce jour, elle présente un épisode diarrhéique.
Mme A s'exprime peu, elle est désorientée dans le temps et dans l'espace, elle déambule dans les couloirs et a fait plusieurs tentatives de fugues.
Mme A aime qu'on s'occupe d'elle et participe aux activités du service.
Sa chambre est fermée à clé la journée, car elle passerait son temps au lit.
Elle aide à la réfection du lit, prend tous ses repas en salle à manger (repas hachés pris avec une petite cuillére, car elle avale avidement et parfois s'étouffe).
Elle ne mange pas proprement et ses vêtements sont souvent souillés.
Elle prend une douche et un bain une fois par semaine, qu'elle apprécie beaucoup.
Elle a besoin d'une aide pour la toilette, car ne se lave pas si elle n'est pas guidée.
Elle se lave seule les dents et se coiffe, mais n'arrive pas à mettre ses chaussures.
Elle a des moments de tristesse et pleure parfois.

QUESTION: Proposez les actions à mettre en place en regard des besoins perturbés.




Plusieurs actions peuvent être mise en place après de Madame A qui présente plusieurs besoins perturbés :

Pour commencer, il surveiller autant que possible les déplacements. A cause de la déambulation de Madame il y a un fort risque de chute qui pourrai être grave ainsi qu'un risque de fugue.

Madame A n'a plus de dents, il faut donc veiller a ce qu'elle est un régime haché et a lui donner avec une petite cuillère pour éviter les risques de fausses routes.

A cause de son incontinence Madame A doit avoir des protections, ces derniers jours une surveillance plus particulière doit être exiger à cause de ses diarrhées; il faut aussi faire attention aux risques de déshydratation et à sa température corporelle.

Madame A a besoin de stimulation pour sa toilette sinon elle ne fera rien, elle prend également une douche par semaine.
Il faut également faire attention lors dès repas car elle a tendance a se salir.

Madame s'exprime peu, il faut la stimuler a participer aux activités du service et ne pas la laisser s'isole; elle a des moments de tristesses et elle pleure.

Pour moi le besoin de se mouvoir ne rentre pas dans la catégorie des besoins perturbés, elle marche très bien sans aide mais il y a risque donc "éviter les dangers" : quel est votre avis?? Merci



coucou yama merci pour ta reponse

je ne c pas du tout coment on procede mais je v essayer de rajouter quelque detail sur ton exemple

Pour la dehambulation, proposer de la mettre dans une unite alzheimer (unite proteger par des porte ou ascenseur a code),

pour son regime hacher surveillance ++ pour ses risque de fausse route, lui proposer un bavoir comme elle se sali bcp. proposer de faire un appareil dentaire car elle é quand meme en hacher!!! voir meme changement de regme

pour sa diahree lui porposer un regime anti diahree, surveillance de poid

laide a lhabillage (chaussure)

proposer de voir la psychologue pour ses moment de tristesse




Merci beaucoup pour tes précisions !!!!
DEAS en 2008
Belfort => résultats le 21 juin
Colmar => loupé :'(
Selestat => résultats le 24 mai
Avatar de l’utilisateur
Yama88
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 160
Inscription: 24 Aoû 2012 12:01

Messagepar pautiti » 25 Oct 2012 10:09

bonjour tout le monde voici un sujet de 2009 :capucine agee de 4 mois,arrive a ce jour dans le service de pediatrie apres un passage aux urgences pour bronchiolite.elle est accompagnee de sa maman.elle a le nez qui coule,elle pleure et parait fatiguee.capucine ne finit plus ses biberons.elle a presente une periode de dyspnee ce qui a motive une hospitalisation.a l'arrivee la petite a une temperature de 38.8,une polypnee a 55 mouvements par minutes,une saturation a oxygene a 95%
le medecin prescrit:
une surveillance toutes les 2 h;cardiaque,respiratoire,saturation en o2
desobstruction rhinopharyngee
fractionnement des repas
kine 2 fois par jour
traitement bronchodilatateur
un traitement antipyretique toutes les 4 h00 si fievre superieure a 38.5
oxygenotherapie au masque a 3 l/minutes

vous etes ap dans le service et vous prenez en charge capucine des son arrivee

citez les soins et les actions de surveillance que vous mettez en oeuvre en collaboration avec la puericultrice,des l'arrivee de capucine et sa maman


reponse:il faut developperles tout ce qui est accueil et communication envers la mere et l'enfant
developper la surveillance respiratoire,alimentation de l'enfant,la temperature,evaluer la douleur,
soins de l'enfant,nursing,sommeil,isolement de l'enfant contagieux,desinfecter les objets et surfaces,respecter regles d'hygiene,faire le menage en fin de circuit,activite d'eveil pour l'enfant voila de quoi bucher si quelqu'un veut la reponse en entier car c'est tres long qu'il me le demande sur mon mail pautiti47@orange.fr je le scannerai, christelle
pautiti
 
Messages: 6
Inscription: 12 Oct 2012 22:25

Messagepar laeti47 » 25 Oct 2012 17:52

Pautiti

Pas evident ton sujet sur le service pediatrique.... voila un des module que je dois revoir.. et un de plus

Je te note ce que j ai fait mais je me rend compte que je nai pas vraiment développé.....


Dès leurs arrivées, je prend en charge capucine et sa maman après avoir pris toutes les informations prises auprès de l equipe et du dossier de soin.

Dans un premier tps je les rassure toutes les 2 et les mets en confiance.

Je les installe dans la chambre . Capucine est installé confortablement dans un lit adapté après avoir surélevé la tête de manière qu elle ne soit pas allongée en lien avec sa dyspnee.

Je prépare le materiel necessaire a l installation de l oxygene. Pdt que l ide lui pose l oxygene , je lui prendles constantes , tension,sa frequence respiratoire et sa saturation que j aurai noté sur la feuille de surveillance sans oublier de le transmettre à l ide.je reprendrai les constantes toutes les 2h.
en avec ses difficultes alimentaires, je lui donnerai a manger a plusieurs momentsdelajournee sans oublier de la faireboire bcp. La fievre provoque svt une deshydratation. Je surveillerai la quantitede liquide absorbé.ainsi que les signes d une deshydratationaumoment notamment au moment des soins dhygiene et de confort.

De plus je surveille sa temperature. Si la fievre persiste le signaler à l idepour qu ellelui administre le ttt antiperitique prescrit parle medecin.je m assure qu elle ne soit pastrop couverte etque la piecenesoit passurchauffe. Je recontrolerai sa temperature quelque tps aprespour m assurer de l efficacite du ttt.
Pour tous les soins prodigués à lenfant ,jexplique à la maman tous les soins effectues auprès de son enfant pour la rassurer. De meme avec l enfant, je lui parle doucement en realisant des soins avec douceur.



Quand pensez vous de la maniere quej ai traiter le sujet?
laeti47
 
Messages: 10
Inscription: 17 Oct 2011 12:11

Messagepar laeti47 » 25 Oct 2012 18:10

Désolé mais jai ecrit tres vite et ne me suis pas relu. Je m en excuse

Pour les revisions, j ai acheté un livre sur les fiches de soin en fonction des besoins.et jai ressorti mes cours. Ma principale difficulté que je pense rencontrer il s agit du francais jai parfois du mal a structurer mes idees et a formuler correctement

Je vous laiise je vais m occuper de mon fils

Bonne soiree à toutes
laeti47
 
Messages: 10
Inscription: 17 Oct 2011 12:11

Messagepar pautiti » 25 Oct 2012 20:11

pour le sujet de la petite capucine,tu as bien repondu laeti47,au niveau des soins il est juste noter de nettoyer regulierement le nez de l'enfant,peser l'enfant a son arrivee,surveiller la coloration de la peau,le tout evidemment sous la directive de l'ide et dans la limite de nos competences et transmettre par oral et ecrit pour les transmissions. moi aussi il faut que je revoie le domaine des petits. christelle :clin:
pautiti
 
Messages: 6
Inscription: 12 Oct 2012 22:25

Messagepar val12 » 25 Oct 2012 20:30

pautiti a écrit:bonjour tout le monde voici un sujet de 2009 :capucine agee de 4 mois,arrive a ce jour dans le service de pediatrie apres un passage aux urgences pour bronchiolite.elle est accompagnee de sa maman.elle a le nez qui coule,elle pleure et parait fatiguee.capucine ne finit plus ses biberons.elle a presente une periode de dyspnee ce qui a motive une hospitalisation.a l'arrivee la petite a une temperature de 38.8,une polypnee a 55 mouvements par minutes,une saturation a oxygene a 95%
le medecin prescrit:
une surveillance toutes les 2 h;cardiaque,respiratoire,saturation en o2
desobstruction rhinopharyngee
fractionnement des repas
kine 2 fois par jour
traitement bronchodilatateur
un traitement antipyretique toutes les 4 h00 si fievre superieure a 38.5


pautiti a écrit:bonjour tout le monde voici un sujet de 2009 :capucine agee de 4 mois,arrive a ce jour dans le service de pediatrie apres un passage aux urgences pour bronchiolite.elle est accompagnee de sa maman.elle a le nez qui coule,elle pleure et parait fatiguee.capucine ne finit plus ses biberons.elle a presente une periode de dyspnee ce qui a motive une hospitalisation.a l'arrivee la petite a une temperature de 38.8,une polypnee a 55 mouvements par minutes,une saturation a oxygene a 95%
le medecin prescrit:
une surveillance toutes les 2 h;cardiaque,respiratoire,saturation en o2
desobstruction rhinopharyngee
fractionnement des repas
kine 2 fois par jour
traitement bronchodilatateur
un traitement antipyretique toutes les 4 h00 si fievre superieure a 38.5
oxygenotherapie au masque a 3 l/minutes

vous etes ap dans le service et vous prenez en charge capucine des son arrivee

citez les soins et les actions de surveillance que vous mettez en oeuvre en collaboration avec la puericultrice,des l'arrivee de capucine et sa maman

Dans un premier temps à mon arriver je me présente et effectue la check liste concernant la chambre ( sonnette, lumière, salle de bain et toilette mettrai à disposition un lit ou un fauteuil si elle souhaite rester.
J’explique la prise en charge de capucine à la maman selon les prescriptions du médecin dans un langage clair et audible dans la limite de mes compétences je m’assure que celle ci à bien compris.
Peser et mesurer le nourrisson.
Prévoir également un objet de transition ( doudou) pour apaiser bébé.
Prévoir des couches et le nécessaire pour la toilette.
Vérifier que les fenêtres sont fermées pour les courant d’air.
Vérifier la température de la pièce.

Dans un second temps au regard de la bronchiolite il sera important d’insister sur le lavage des mains mettre à disposition une solution hydro alcoolique effectuer 2 pressions ou effectuer un lavage des mains avant et après avoir moucher bébé et avoir utiliser les objets en contact avec les muqueuses. Les objets seront désinfecter plusieurs fois par jour ( prévoir des jouets en plastique plus facile d’entretiens)
Limité la visite des proches et des enfants en bas âge. :?

La surveillance des paramètres vitaux se fera toutes les deux heures et les résultats seront transmis sur une feuille de surveillance.
Le médecin à prévu des scéances avec le kiné pour aider capucines à extérioriser les sécrétions bronchiques pour l’aider à mieux respirer.
Le médecin à prévu des lavages de nez à capucine il sera important d’expliquer le soin à la maman si elle se sent le réaliser.
Mettre l’enfant en body ne pas couvrir.
La participation de la maman sera privilégié prévoir un thermoscan adapté au bébé ou un thermomètre rectal à bout flexible pour éviter les perforations.

La surveillance au niveau alimentaire
Prévoir du lait 1er âge adaptés capucine
Prévoir de l’eau en bouteille
Faire une fiche de surveillance des apports hydriques.

La surveillance au niveau du sommeil
Fréquence, durée. Faire une fiche de surveillance
Ne pas faire de bruit pour respecter les moments de poses et de sommeils de l’enfant qui est fatigué
Regrouper les soins afin de ne pas déranger la maman et l’enfant.

La surveillance au niveau de la prise du traitement participation de la maman le plus possible
Surveillance au niveau éliminatoire le nourrisson boit peu ( risque de déshydratation – fontanelle déprimé, anurie, de constipation )
Faire une fiche de surveillance urinaire et fécale ( quantifier surveiller la couleur, l’aspect, odeur)

Au niveau de la prescription du bronchodilatateur
Explication à la maman et préparation du matériel ( masque pour nourrisson , aqua pack date, manomètre)
Participation de la maman pour que le nourrisson garde le masque pendant la durée précise pour que le soin soit le plus efficace possible.

Au niveau du l’oxygénothérapie au masque à 3 l
Explication à la maman et préparation du matériel ( masque adapter à la taille du nourrisson) pour les deux disposifs ils seront nettoyés après usage.

Pour conclure
Tous soins sera transmis sur le dossier par écrit nom fonction date et heure et signer.
Tous soins sera transmis oralement pendant la relève pour le suivit du nourrisson et le côté psychologique de la maman ( la rassurer), signaler tout problématique et le ciblé si récurant ( Hyperthermie, respiratoire, alimentation, élimination, fatigue.)
Tous soin sera effectuer sous la collaboration de l’infirmière et la puéricultrice.





reponse:il faut developperles tout ce qui est accueil et communication envers la mere et l'enfant
developper la surveillance respiratoire,alimentation de l'enfant,la temperature,evaluer la douleur,
soins de l'enfant,nursing,sommeil,isolement de l'enfant contagieux,desinfecter les objets et surfaces,respecter regles d'hygiene,faire le menage en fin de circuit,activite d'eveil pour l'enfant voila de quoi bucher si quelqu'un veut la reponse en entier car c'est tres long qu'il me le demande sur mon mail pautiti47@orange.fr je le scannerai, christelle
Avatar de l’utilisateur
val12
VIP
VIP
 
Messages: 2291
Inscription: 16 Mai 2008 14:07
Localisation: rodez

Messagepar lilibenjy » 05 Nov 2012 16:59

bonjour,je suis nouvelle sur le site.voici les deux études de cas que j'ai eu : Me S est hospitalisée,son état général est en baisse.elle présente une plaie suintante au talon gauche.Me S est une personne malvoyante.l'as discute avec cette patiente,lorsque l'infirmière entre dans la chambre afin de faire le pansement.Me S s'énerve,refuse que l'Ide fasse le soin.l'As dit alors Me je vais vous faire le pansement et l'infirmière regardera.Me S accepte alors.L'as masse le pied droit et l'infirmière fait le pansement.une fois terminée,les deux soignantes sortent de la chambre contente du soin qu'elles ont réalisé.qu'en pensez-vous?
lilibenjy
 
Messages: 3
Inscription: 28 Oct 2012 19:22

Messagepar lilibenjy » 05 Nov 2012 17:10

l'autre sujet: une nouvelle cadre de sante Me G est arrivée dans le service de médecine il y a 3 semaines,au cours de la réunion,elle souhaite un nouveau mode de fonctionnement au niveau des binomes 1 ide et 1 as et non 2 as.2 pauses de 15 min le matin par binome et par roulement au lieu des 30 min pour l'ensemble de l'équipe.des transmissions + longues et + ciblées pour une meilleure continuité des soins entre les équipes.Me G aborde également des soins non conformes chez une personne atteinte d'un cancer de la sphère orl.Mr P 78 ans présente des plaies infectées,malodorantes.celui ci refuse les soins,ne participe pas.les soignants se dépêchent pour réaliser les soins d'hygiène.ses propres enfants viennent de - en-moins lui rendre visite.l'ide argumente que nous devons et sommes obligés de faire les soins.une as s'intérroge sur la qualité de notre accompagnement?
1re) faire une synthèse puis argumenter sur la question?
lilibenjy
 
Messages: 3
Inscription: 28 Oct 2012 19:22

Messagepar val12 » 05 Nov 2012 17:52

bonjour, je suis nouvelle sur le site. voici les deux études de cas que j'ai eu :

Me S est hospitalisée, son état général est en baisse. elle présente une plaie suintante au talon gauche. Me S est une personne mal voyante. l'as discute avec cette patiente, lorsque l'infirmière entre dans la chambre afin de faire le pansement. Me S s'énerve, refuse que l'Ide fasse le soin. l'As dit alors Me je vais vous faire le pansement et l'infirmière regardera. Me S accepte alors. L'as masse le pied droit et l'infirmière fait le pansement. une fois terminée, les deux soignantes sortent de la chambre contente du soin qu'elles ont réalisé. qu'en pensez-vous?


Au regarde de cette situation il y à des principes que nous devons tenir compte
Il est important de tenir compte que Me S est une personne mal voyante ce qui n’est pas simple car elle ne sait pas à qui elle à a faire, dans un second temps son talon gauche à besoin d’être soigné il est peut être douloureux ?.
Me S à ce comportement car le soin précédant pour son talon lui à peut être fait très mal et n’a pas été expliqué, elle appréhende ce soin.
L’as fait diversion pour la réalisation du soin ce qui n’est pas sérieux dans la prise en charge du patient et c’est un manque de considération.
Une fois le soin terminé les deux soignantes sortent et son contente du soin qu’elles ont réalisé, il est important de rajuster la situation et de mettre chaque personne à sa place.

Dans le droit du patient du 4 mars 2002 il est spécifié que tout actes doit être proposer et non imposer que tout actes doit être expliquer dans un langage clair et compris.
Qu’une prise en charge doit être de qualité donc une satisfaction pour le patient et non pour le personnel.
Un soin effectuer sur des personnes à capacité limité doit être expliquer pour que la confiance s’installe, il faut veiller au bien être physique et moral à la sécurité et son installation avant pendant et après le soin.
Se présenter, demander si cela lui fait mal, évaluer la douleur ce qui n’est pas le cas dans cette situation.
Avatar de l’utilisateur
val12
VIP
VIP
 
Messages: 2291
Inscription: 16 Mai 2008 14:07
Localisation: rodez

Messagepar lilibenjy » 05 Nov 2012 21:09

sur le sujet de la personne malvoyante... je l'ai passée en mars,je n'ai pas écrit tout ça sur la copie,merci d'y répondre car je me rassassais ce sujet(j'ai demandé à mes collègues).plus j'y pense j'aurais peut-être écrit : une grande complicité entre l'as et la patiente,les barrières professionnelles sont-elles posées?l'as aurait dû peut-être expliqué à la patiente qui avait une grande confiance en elle le soin de l'ide?le gros soucis également quand cette as est en vacance ou en repos?l'as n'aurait-elle pas dû laisser l'ide seule avec la patiente?est-ce qu'il n'y a pas abus de confiance?dire à la patiente qu'elle fait le pansement? ou alors dire à la fin du soin ce qui s'est passé réellement? voila les questions que je me pose.
lilibenjy
 
Messages: 3
Inscription: 28 Oct 2012 19:22

Messagepar val12 » 05 Nov 2012 21:23

l'autre sujet:
une nouvelle cadre de santé Me G est arrivée dans le service de médecine il y a 3 semaines, au cours de la réunion, elle souhaite un nouveau mode de fonctionnement au niveau des binômes 1 ide et 1 as et non 2 as. 2 pauses de 15 min le matin par binôme et par roulement au lieu des 30 min pour l'ensemble de l'équipe. des transmissions + longues et + ciblées pour une meilleure continuité des soins entre les équipes.
Me G aborde également des soins non conformes chez une personne atteinte d'un cancer de la sphère orl.
Mr P 78 ans présente des plaies infectées, malodorantes. celui ci refuse les soins, ne participe pas. les soignants se dépêchent pour réaliser les soins d'hygiène. ses propres enfants viennent de - en moins lui rendre visite. l'ide argumente que nous devons et sommes obligés de faire les soins. une as s'interroge sur la qualité de notre accompagnement ?

1re) faire une synthèse puis argumenter sur la question?
Dans un premier temps il est question sur une réorganisation tant sur le personnel que sur le temps de travail et la qualité des relèves, des problématiques abordés et des transmissions pour une prise en charge de qualité du personnel.
Dans un second temps le Cas de Mr P 78 ans atteint d’un cancer de la sphère ORL, refusant tous les soins proposés du côté entourage ses enfants viennent de moins en moins. Les soins sont réaliser malgré le refus de celui – ci dans un temps assez rapide du fait des plaies malodorantes.

Au regard de la situation et de la question il est important de se poser les bonnes questions et de prendre les priorités les unes après les autres.
Dans un premier temps il est important de maintenir un lien concernant ses proches pour son bien être psychologique et se poser les bonnes questions si cela est du au odeur afin de prévoir du matériel pour assainir la pièce. Car il est lui même en contact avec ses odeurs désagrables.
Dans un second temps le fait de refuser tout les soins et de ne pas participer fait partie du droit du patient un acte imposer est considéré comme de la maltraitance.
Le fait que les as se dépêche de faire des soins dans la contrainte est également de la maltraitance, il serait bien de communiquer avec le patient, gagner sa confiance pour trouver un terrain d’entente pour des soins de qualités.
La prise en charge de ce patient tant physique que psychologique est notre priorité au regard de sa situation et de son devenir, il est important d’avoir une attitude professionnel et de réajuster nos propos et nos gestes.
Avatar de l’utilisateur
val12
VIP
VIP
 
Messages: 2291
Inscription: 16 Mai 2008 14:07
Localisation: rodez

Messagepar val12 » 06 Nov 2012 11:10

val12 a écrit:bonjour, je suis nouvelle sur le site. voici les deux études de cas que j'ai eu :

Me S est hospitalisée, son état général est en baisse. elle présente une plaie suintante au talon gauche. Me S est une personne mal voyante. l'as discute avec cette patiente, lorsque l'infirmière entre dans la chambre afin de faire le pansement. Me S s'énerve, refuse que l'Ide fasse le soin. l'As dit alors Me je vais vous faire le pansement et l'infirmière regardera. Me S accepte alors. L'as masse le pied droit et l'infirmière fait le pansement. une fois terminée, les deux soignantes sortent de la chambre contente du soin qu'elles ont réalisé. qu'en pensez-vous?


Au regarde de cette situation il y à des principes que nous devons tenir compte
Il est important de tenir compte que Me S est une personne mal voyante ce qui n’est pas simple car elle ne sait pas à qui elle à a faire, dans un second temps son talon gauche à besoin d’être soigné il est peut être douloureux ?.
Me S à ce comportement car le soin précédant pour son talon lui à peut être fait très mal et n’a pas été expliqué, elle appréhende ce soin.
L’as fait diversion pour la réalisation du soin ce qui n’est pas sérieux dans la prise en charge du patient et c’est un manque de considération.
Une fois le soin terminé les deux soignantes sortent et son contente du soin qu’elles ont réalisé, il est important de rajuster la situation et de mettre chaque personne à sa place.

Dans le droit du patient du 4 mars 2002 il est spécifié que tout actes doit être proposer et non imposer que tout actes doit être expliquer dans un langage clair et compris.
Qu’une prise en charge doit être de qualité donc une satisfaction pour le patient et non pour le personnel.
Un soin effectuer sur des personnes à capacité limité doit être expliquer pour que la confiance s’installe, il faut veiller au bien être physique et moral à la sécurité et son installation avant pendant et après le soin.
Se présenter, demander si cela lui fait mal, évaluer la douleur ce qui n’est pas le cas dans cette situation.


oups un oubli que la réfection d'un pansement est du rôle de l'ide uniquement qui ne peut être délégué à l'as ( décrêt de compétence janvier 2004 ) l'as aide l'infirmière dans l'installation de la patiente, tenir le membre à soigné, tout en ayant un accompagnement avec la personne à soigné afin de diminuer la peur, l'angoisse.
Avatar de l’utilisateur
val12
VIP
VIP
 
Messages: 2291
Inscription: 16 Mai 2008 14:07
Localisation: rodez

PrécédenteSuivante

Retourner vers Concours infirmiers