Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 19 Déc 2014 14:43

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Newt1930 » 02 Fév 2013 01:40

Bonsoir, je suis en 2éme année et je viens ici pour avoir des conseils. Je suis au bout du rouleau. J'ai envie d'arrêter car je suis vraiment déçue par cette profession, pas au niveau du métier mais plutôt par rapport à la mentalité. Je sors d'un stage qui s'est mal passé. Je me sens vraiment mal, je n'arrête pas de me remettre en question, j'ai essayé de faire de mon mieux mais elles ont fait une liste (rapport) de toutes mes erreurs. Et, entre autres, quelque chose m'a interpelé. Je m'explique, j'avais un patient en charge, tout allait bien et un jour, une nana d'un autre service est venue faire un remplacement. Tout ce que je savais de cette personne c'est qu'elle avait eut une stagiaire de 3ème année et elle répétait souvent que ça n'allait pas du tout. A la fin de mon stage, soit 2 ou 3 semaines après cette fameuse journée, on m'annonce qu'un patient s'est plaint de moi mais on refuse de me dire qui, quoi et quand. J'explique que je veux savoir cela afin de me souvenir de ce qui aurait pu provoquer cette réaction de la part du patient et je me sentais mal, est-ce que j'ai été maladroite à un moment ? On m'a dit "secret professionnel". J'ai insisté, on a changé de sujet, je suis revenue que ce problème. J'ai réussis à avoir des informations, du coup, je savais de quel patient il s'agissait par rapport au soin, à l'IDE qui était présente, le jour... Voilà, j'y voyais plus clair. On me dit que j'ai donné une "fausse information médicale" au patient, sur un ton grave. Je prends cette histoire très au sérieux. Je m'étonne, je demande quoi ? Qu'est-ce que j'ai dit (comme connerie) ? On me dit que j'aurais dit au patient "qu'on passait son drain de redon en aspiratif en siphonnage car il avait été mal placé au bloc". Au début, je ne comprenais même pas ce qu'on me reprochait car je ne comprenais même pas le sens de la phrase et je ne me reconnaissais même pas dans ce genre de propos pour plusieurs raisons. La première est que la seule chose que je savais en allant voir ce patient était qu'il fallait passer son drain en siphonnage, s'il s'agit bien du patient en question car je ne suis même pas sûre que ce soit celui-là... Ensuite, je suis en mesure de dire si oui ou non un drain a été bien posé au bloc car je ne suis ni chirurgien, ni devin !!! J'explique cela à la fin du stage mais rien à faire, elles insistent sur ce fait. Mais j'étais absolument sûre de moi, à aucun moment je n'ai dit cela à aucun patient. Je demande des précisions.

Au départ, on me dit que c'est le patient qui s'est plaint, paniqué par ce que je lui avais dit. Ensuite, j'insiste sur ce problème, on change de sujet, on revient sur ce sujet et là, on me dit :"Non mais, l'infirmière t'a entendu." Je réponds "Ah, donc elle était dans la chambre ?", on change de sujet mais têtue comme je suis (je ne lâche pas l'affaire aussi facilement), je reviens sur le sujet, et là, on me donne une autre version :"Non mais, elle n'était pas dans la chambre, le patient lui a dit et elle t'a entendu !". Je m'étonne, elle m'a entendue sans être dans la chambre ? Ecoutait-elle aux portes ? J'ai poussé un peu plus le bouchon, et à la fin, avant de partir, on m'a dit "Ah, mais, si tu veux tout savoir, en fait, le patient n'a rien dit, c'est l'infirmière qui nous l'a dit, elle t'a entendu, peu importe, secret professionnel, etc."

Donc, je me retrouve face à un truc qui me dépasse d'un point de vue "éthique", je ne sais pas comment faire car je suis sûre de moi à 200%, on me donne plusieurs versions différentes, on me parle de faute grave, de faute professionnelle, ce qui met en jeu mes 2 années d'études (pour rien), pour une histoire de "on nous a dit que un patient a dit que mais, en fait, non, il n'a rien dit, c'est un tel qui a entendu que..." Je suis paumée, je me retrouve avec cette histoire bidon sur mon rapport de stage, avec d'autres trucs que j'ai montré à mes amies étudiantes qui ont complètement halluciné en voyant mon rapport, écrit d'une manière très limitée (pour un rapport de stage).

Je ne sais pas quoi faire, j'ai juste besoin de conseils ! Merci
Newt1930
 
Messages: 5
Inscription: 02 Fév 2013 01:11

Messagepar sniper76800 » 02 Fév 2013 02:24

Pourquoi arrêter une formation qui te plait pour une faute que tu n'as pas commise et quelques infirmières adeptes des ragots et autres rumeurs sans fondements ?

La parole d'un ESI ne vaut rien contre celle de plusieurs IDE sans preuves. C'est la fin du stage. Si il n'est que raté, tu va devoir le rattraper.
ESI 2011-2015
S1 : Urgences psy
S2 : Médecine interne - Crèche
S3 : NeuroChirurgie
S4 : Cardiologie

(\__/)
(_'.'_) Voici Lapin. Copiez et collez Lapin
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Avatar de l’utilisateur
sniper76800
Forcené
Forcené
 
Messages: 349
Inscription: 13 Mai 2011 00:01

Messagepar augusta » 02 Fév 2013 09:55

Et le cadre dans tout ça? Comment s'est-il positionné?

Sinon informe ton IFSI.
Si ton IFSI décide de ne pas valider ce stage, alors prends du recul. Tu es tombé sur un nid de sa....., et sur un nid de non professionnelles. C'est con....mais ça arrive.
Tu rattrapes ton stage et puis voilà.

Faudrait quand même pas arrêter et leur donner ce qu'elles attendent!
Tu t'accroches, tu zappes et tu continues parce que la profession a besoin de gens intelligents et sensés.
Bon courage à toi.
IDE en médecine de la subjectivité (donc en psy!) . Formateur occasionnel

"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 9073
Inscription: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar biboux69 » 02 Fév 2013 15:16

oui, je trouve dommage de te remettre en question pour une minorité de personne qui ne sont même pas honte avec leur propos. par à ton IFSI, ils servent à ca aussi. prend du recul sur tout ca. je trouve bizarre qu'une IDE entende une information grave et qu'elle ne cherche pas à te corriger de suite (en privée) et donne la bonne info au patient rapidement. car ca induit qu'elle est gardé l'info durant quelque jours voir semaine, te laisses prendre en charge des soins alors que tu serais un "danger".

courage, c'est pas tous les jours facile, et parfois les collègues sont mauvais, mais y a aussi des services super qui améliore le quotidien pas toujours simple de la profession.
ESI 2012/2015
En route pour la grande section => 3ème année plus qu'un an hihi

Maman de 2 amours
Avatar de l’utilisateur
biboux69
Accro
Accro
 
Messages: 1143
Inscription: 30 Déc 2011 14:41

Messagepar MSL » 02 Fév 2013 17:58

Les infirmières qui décident de se dechainer contre les élèves c'est malheureusement courant et debile, pour moi elles meritent même pas d'exercer notre profession clairement. J'ai eu un stage dans le même genre, on m'a reproché de pas avoir de relationnel avec mes patients, qu'ils s'étaient plains de ma facon de parler (hahaha très drole le seul point positif que je me sois jamais reconnu c'est mon sens du relationnel). Du coup je demande, ah bon ? alors ca m'étonnerait on va vérifier maintenant ? oh pas non on a pas le temps qu'elles m'ont dit ><. Elles m'ont massacré mon bilan, mes compétences, mon moral en passant. Bref heureusement que c'était juste avant les vacances d'été sinon j'aurai été me balancer quelque part. Il faut pas s'arreter à cause de ce genre de personne sans conscience professionnelle, c'est juste des grandes malades souvent très prétensieuse et qui ne supporte pas avoir des filles face à elle (ah le complexe d'infériorité qu'est ce qu'on le croise en service). Va voir tes formateurs explique toi, perso je n'ai meme pas rattraper mon stage tellement mon bilan est passé pour une connerie pure ^^'. Courage courage tous les stages ne sont pas comme ca forte heureusement :lol:
Ancienne ESI CRF Paris 2011/2014
Infirmière psychiatrique ! )
Avatar de l’utilisateur
MSL
Forcené
Forcené
 
Messages: 320
Inscription: 01 Juil 2011 13:36

Messagepar Newt1930 » 03 Fév 2013 21:36

Merci pour votre soutien, je commence à mieux cerner l'esprit "infirmière" et honnêtement, je n'ai rien contre les patients (qui sont des personnes comme vous et moi avant d'être des patients, ça aussi, ça me gonfle de toujours voir des personnes leur parler comme s'ils étaient à moitié débiles, enfin bref...) mais par contre, les infirmières, je n'arrive plus à les supporter sauf quelques unes, bien sûr. Je ne supporte plus ce côté vicieux, faux-cul, fouille-merde, à porter des jugements de valeurs toutes les 2 minutes tout en disant "Ah, mais non ! Je ne porte aucun jugement même si je trouve que ce patient me regarde d'un air bizarre et que j'ai hâte qu'ils s'en aille, d'ailleurs, il a mal mais il part demain, youpi !"et moi, personnellement, en tant que stagiaire, j'ai tout essayé, rien à faire, quoi que je dise, quoi que je fasse, on me reprend sur tout. Par exemple, on m' a dit de ne plus parler de moi, je n'ai plus parlé de moi, alors on m'a reproché d'être une "énigme", qu'on ne savait rien de moi, que je n'étais pas "naturelle"... Je suis restée naturelle et là, on m'a dit, non, ce n'est pas possible, tu ne peux pas être naturelle, il faut avoir une posture professionnelle... Oui, vous pouvez rire, c'est tellement pathétique ! J'ai essayé de contacter maître Yoda mais ça sonnait occupé.
Newt1930
 
Messages: 5
Inscription: 02 Fév 2013 01:11

Messagepar MSL » 03 Fév 2013 22:00

Je comprend oui ^^ une fois on m'a reproché d'être trop familière j'ai rétorqué que je parlais comme on me parle :lol: je vois pas pourquoi j'aurai un grand respect pour une personne qui me parle comme si j'étais une moins que rien, on reste humain alors des fois stagiaire ou pas faut savoir repondre et se defendre aussi ^^. Autre chose drole on m'a reproché de trop sourire et qu'en tant que futur professionnel c'est une faiblesse, qu'il faut savoir se positionner. Allons bon alors toi t'es conne en fait :?
Ancienne ESI CRF Paris 2011/2014
Infirmière psychiatrique ! )
Avatar de l’utilisateur
MSL
Forcené
Forcené
 
Messages: 320
Inscription: 01 Juil 2011 13:36

Messagepar Newt1930 » 04 Fév 2013 20:55

Oui, oui je suis "conne"... :D Je l'assume ;-) Non, mais... En plus, elles ont écrit cela sur mon rapport (enfin, d'une manière + subtile, bien sûr) en faisant une énorme faute de grammaire du style auxiliaire être à la place de avoir.......... J'ai eut envie de brûler/jeter la feuille + grosse montée d'adrénaline. Mais bon, la vie continue !!! Dans tous les cas, je ne peux pas tolérer les fausses accusations. J'ai fait des erreurs, des erreurs de stagiaire mais elles ont écrit n'importe quoi. Pour moi, la seule solution c'est de faire une formation en parallèle (communication, relationnel...) car je ne vais pas pouvoir m'en sortir sans une aide extérieure, donc si quelqu'un a des adresses, ça m'intéresse. Je ne veux plus jamais vivre un cauchemar de stage simplement parce que ma tronche ne revient pas ! :lol:
Newt1930
 
Messages: 5
Inscription: 02 Fév 2013 01:11

Messagepar sniper76800 » 05 Fév 2013 00:08

Newt1930 a écrit:Je ne veux plus jamais vivre un cauchemar de stage simplement parce que ma tronche ne revient pas !


C'est comme jouer à la roulette. On ne sait jamais sur quoi on va tomber.

MSL a écrit:on m'a reproché de trop sourire et qu'en tant que futur professionnel c'est une faiblesse


En gros on te reproche des trucs pour te reprocher des trucs :D .
En voilà une qui a peut-être fait ce job un peu trop longtemps pour reprocher un point positif ou bien parce qu'elle n'en ait plus capable :( .
ESI 2011-2015
S1 : Urgences psy
S2 : Médecine interne - Crèche
S3 : NeuroChirurgie
S4 : Cardiologie

(\__/)
(_'.'_) Voici Lapin. Copiez et collez Lapin
(")_(") pour l'aider à dominer le monde.
Avatar de l’utilisateur
sniper76800
Forcené
Forcené
 
Messages: 349
Inscription: 13 Mai 2011 00:01

Messagepar titerodeuse » 05 Fév 2013 09:20

on a presque tous un stage "pourri" durant la formation. Perso en début de 3ième année, j'étais en stage dans un EHPAD. tous les jours je faisais des toilettes en technique (avec le chariot et tout et tout!). Pareil pour les prises de sang (mon IDE référente m'avait montré comment faire car c'était le premier stage où je pouvais en faire). Elle m'avait regardé en faire et m'avait dit oralement que pour elle je savais faire une prise de sang.
mais lors du rapport de stage, elle ne voulait pas valider la compétence 3 car elle ne m'avait jamais observé faire des toilettes. elle voulais mettre "à améliorer"! Je lui ais dit que ça faisait 10 semaines que je faisais les toilettes seule, et que si elle trouve que ce n'est pas acquis, cela signifie qu'elle m'a laisser faire seule des choses que je ne savais pas bien faire. Et que sa responsabilité était engagée.
Si pour elle c'est à améliorer, elle n'aurait jamais dû me laisser faire ces soins seules. J'ai même dit que c'était une faute professionnelle.
Pareil pour la prise de sang. Elle m'avait dit oralement que c'était bon, elle me laissait les faire seule. Il n'y avait que ma signature sur les bons de labo. Je lui ais dit que si elle mettait "à améliorer", cela signifiait qu'elle avait fait une faute professionnelle en me laissant faire ces soins seule alors qu'elle juge que ce n'est pas acquis!!

Le bilan de stage à duré au moins 3 heures, il y avait le cadre. A chaque item, je demandais pourquoi elle ne voulait pas mettre acquis.
Ce fût mon plus mauvais stage. Toute l'équipe (surtout les AS) m'avait dit que cette IDE était une vraie garce au moment des rapports de stage.

Tout cela pour te dire qu'il ne faut pas te laisser impressionner. Il y aura toujours des personnes qui voudront te faire plonger. Il n'y a pas forcément de raisons professionnelle, des fois c'est ton caractère ou ta tête qui passe pas.
n'abandonne pas ^^
Avatar de l’utilisateur
titerodeuse
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 151
Inscription: 03 Juil 2008 17:45
Localisation: ici

Messagepar Anouh' » 05 Fév 2013 10:33

Newt1930 a écrit:Oui, oui je suis "conne"... :D Je l'assume ;-) Non, mais... En plus, elles ont écrit cela sur mon rapport (enfin, d'une manière + subtile, bien sûr) en faisant une énorme faute de grammaire du style auxiliaire être à la place de avoir.......... J'ai eut envie de brûler/jeter la feuille + grosse montée d'adrénaline. Mais bon, la vie continue !!! Dans tous les cas, je ne peux pas tolérer les fausses accusations. J'ai fait des erreurs, des erreurs de stagiaire mais elles ont écrit n'importe quoi. Pour moi, la seule solution c'est de faire une formation en parallèle (communication, relationnel...) car je ne vais pas pouvoir m'en sortir sans une aide extérieure, donc si quelqu'un a des adresses, ça m'intéresse. Je ne veux plus jamais vivre un cauchemar de stage simplement parce que ma tronche ne revient pas ! :lol:


Rien que les fautes de grammaire et d'orthographe juge de la crédibilité de l'IDE, c'est mon avis, mais bon faire des fautes comme celles-là c'est assez énorme quoi.
Et puis je croyais (je ne suis QUE en première année) que c'était au cadre de remplir ce "rapport" avec les IDE, AS et toi ? :oops:
ESI Sainte Anne à Paris
2012-2015

S1 : Maison de retraite LDV
S2 : PSY

S3 : Maladies infectieuses et tropicales
S4 : Bloc op/SSPI
Avatar de l’utilisateur
Anouh'
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 213
Inscription: 06 Déc 2011 15:24

Messagepar Anouh' » 05 Fév 2013 10:35

Anouh' a écrit:
Newt1930 a écrit:Oui, oui je suis "conne"... :D Je l'assume ;-) Non, mais... En plus, elles ont écrit cela sur mon rapport (enfin, d'une manière + subtile, bien sûr) en faisant une énorme faute de grammaire du style auxiliaire être à la place de avoir.......... J'ai eut envie de brûler/jeter la feuille + grosse montée d'adrénaline. Mais bon, la vie continue !!! Dans tous les cas, je ne peux pas tolérer les fausses accusations. J'ai fait des erreurs, des erreurs de stagiaire mais elles ont écrit n'importe quoi. Pour moi, la seule solution c'est de faire une formation en parallèle (communication, relationnel...) car je ne vais pas pouvoir m'en sortir sans une aide extérieure, donc si quelqu'un a des adresses, ça m'intéresse. Je ne veux plus jamais vivre un cauchemar de stage simplement parce que ma tronche ne revient pas ! :lol:


Rien que les fautes de grammaire et d'orthographe juge de la crédibilité de l'IDE, c'est mon avis, mais bon faire des fautes comme celles-là c'est assez énorme quoi.
Et puis je croyais (je ne suis QUE en première année) que c'était au cadre de remplir ce "rapport" avec les IDE, AS et toi ? :oops:


Mille excuses je critique et je fais moi même des fautes ! :lol:
*jugent*
ESI Sainte Anne à Paris
2012-2015

S1 : Maison de retraite LDV
S2 : PSY

S3 : Maladies infectieuses et tropicales
S4 : Bloc op/SSPI
Avatar de l’utilisateur
Anouh'
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 213
Inscription: 06 Déc 2011 15:24

Messagepar Lenalan » 05 Fév 2013 15:55

Tout ça me fait "rire" (ou plutôt pleurer) parce que quand je suis entrée en formation infirmière il y a 10 ans, sans jamais avoir mis les pieds dans ce milieu, je me croyais encore dans le monde des bisounours. Là où pour être infirmière il faut être humaine et juste avec son prochain. ça ne m'effleurait même pas l'esprit qu'une personne dont le métier est de soigner les gens pouvait être méchante, de mauvaise foi, injuste, hautaine, insultante..... même sans connaître la personne. Je ne pensais pas qu'un jour je pourrais être malmenée comme ça juste parce que ma tête ne revient pas, ou juste parce qu'on me reproche d'être ce qu'elles ne sont pas (ESI, alors qu'elles sont ASH ou AS). Mon Dieu qu'est-ce que j'en ai pris dans le tête parfois :lol: La plupart du temps ça se passait bien, j'ai rencontré des équipes super où vraiment c'était un régal. Par contre parfois.............. Mon stage de la mort a été en crèche en 1ère année, où tous mes faits et gestes, paroles et attitudes étaient interprêtées. Par exemple on me demande si j'ai une MSP (à l'époque) à ce stage, je réponds "non pas cette fois", sur ma feuille de stage je lis "sous prétexte de ne pas être notée sur une MSP, n'a fourni aucun travail". Ou alors "n'a pas compris le principe de la collectivité" parce que je demandais pourquoi tous les enfants étaient couchés à la sieste en même temps même si certaines refusaient et hurlaient pendant 2h (on m'avait interdit d'aller chercher celui qui pleurait depuis 1h, j'avais proposé de le sortir, le faire jouer un peu et essayer de le recoucher plus tard quand il serait fatigué, comme je fais avec mes enfants quoi....). Et aussi "juge le travail de l'équipe" alors que je refusais de "bercer" (c'est à dire secouer comme un prunier) les bébés dans leur berceaux (même pas dans les bras) pour les endormir. On m'a donné comme explication "parce que c'est comme ça" (réponse qu'on faisait à à peu près toutes mes questions :lol: "pourquoi j'ai pas le droit de faire un change avant la 3ème semaine de stage?" "parce que c'est comme ça" "pourquoi vous remuez les bébés comme ça?" "parce que c'est comme ça" :lol: ). Bref, elles ont refusé que j'assiste au remplissage de ma note, et la directrice m'a fait venir chercher ma feuille après la fermeture, pour qu'elle me soit remise par une femme de ménage (un courage à toute épreuve!). Du négatif partout, sauf sur la ponctualité et l'assiduité "seule qualité qu'on doit lui reconnaître". Conclusion: "n'a aucune qualité pour persévérer dans cette profession, et surtout pas auprès d'enfants" (rappelons que je n'avais fait aucun soin infirmier, puisqu'il n'y a pas d'infirmière dans la structure), un truc du genre.... Juste envie de déchirer la feuille ou de venir leur démonter la tronche (j'ai jamais revu aucune d'elles), parce que derrière j'ai eu la convocation de mes formatrices pour un "entretien de recadrage" et là j'en ai pris pour mon grade. Franchement je comprends qu'en sortant de là certains un peu fragilisés ne pensent qu'à se foutre en l'air :?

On a tous droit à au moins un stage de la mort, c'est obligé! A nous de nous blinder contre ces indiotes, mais c'est pas facile... j'en ai versé des litres de larmes!
Modératrice "concours IFSI" et "ESI"
AS 2004
┣▇▇▇═─ ESI Moyenne Section 2013-2016
S1 + S2: 60 ECTS/60

39 ans, 4 enfants entre 18 et 3 ans
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7485
Inscription: 14 Juin 2012 14:29
Localisation: Languedoc-Roussillon

Messagepar MSL » 05 Fév 2013 16:09

Tu resumes bien en effet on passe tous par des stages pourris à cause d'équipe qui en peuvent plus du boulot et qui le font payer à des élves qui justement représentent ce travail et surtout l'envie d'apprendre un boulot qu'elles ne supportent plus. En plus Ob est aussi les "ambassadeurs" de la nouvelle réforme ! Malheur à nous vu que cette réforme est très mal vu la plupart du temps ^^'. On accumule les défauts donc moi je tiens mes convictions déjà j'arrêterai pas de sourire faut pas abuser hein ^^ et la prochaine équipe qui me cherche je me laisserai plus faire ^^. Déjà on est plus au temps de l'esclavage et ensuite si elles ont décidé de vous pourrir se sera jusqu'au bout ^^ alors autant pas se laisser démolir le moral, ça en vaut pas le coup ^^
Ancienne ESI CRF Paris 2011/2014
Infirmière psychiatrique ! )
Avatar de l’utilisateur
MSL
Forcené
Forcené
 
Messages: 320
Inscription: 01 Juil 2011 13:36

Messagepar Newt1930 » 05 Fév 2013 20:33

Ahahah, en tous cas, j'ai bien rit en lisant vos témoignages de "stage de la mort" !!! Ils s'en foutent des compétences, on regarde si tu es "sympa" (à leurs yeux), ou pas. C'est clair et net ! C'est pas le fond, c'est la forme. J'ai entendu les commentaires de plusieurs tutrices sur leurs stagiaires (les murs ont des oreilles :clin: ) et je suis tombée des nues, c'était juste sur l'apparence physique de la personne ou une autre fois, c'était l'IDE qui mettait sa stagiaire en situation d'échec, volontairement... Je lis vos commentaires, notamment sur le "sourire", ahah, ton sourire était peut-être trop large de 10 degrès, bouche semi-ouverte, ou trop gingival, et si tu ne souris pas, on va te dire que tu es froide, fermée, psycho-rigide ou autre. C'est juste une question d'aimer ou pas, si on t'aime bien, on passera l'éponge sur tout même des trucs graves. J'ai posé des questions à d'autres étudiants qui ont fait des erreurs incroyables et personne ne leur a dit que c'était grave, au contraire, on a passé l'éponge et sur le rapport ? Que des éloges... Je veux juste dire que certains ont validé leur compétence 3 en faisant 3 aides à la douche (je pense que j'ai raté ma vocation de flic, je pose trop de questions aux gens :lol: :lol: :lol:, je fais ma petite enquête). Moi, pour la valider, j'ai tout essayé. J'ai du faire 50 toilettes dans tous les sens... A la fin du stage, une IDE ne voulait pas me valider cette compétence car je n'avais pas fait d'aide à la douche (j'en avais fait mais elle ne m'avait pas vu...). Pourtant, ma tutrice lui a dit qu'il lui semblait que si mais que dans tous les cas, même sans, elle pouvait valider. Mais il y a eut un gros débat; l'autre IDE commençait à dire qu'à l'époque, il fallait tout faire, que la réforme était nulle... Je n'ai rien dit, je suis sortie de la salle parce que je sentais que j'allais intervenir :lol: :lol: Du coup, j'ai refait plein de toilettes jusqu'à ce que, ENFIN, je trouve une aide à la douche et là, je l'ai BIEN signalé à cette IDE. Mais, bon, ce stage s'était bien passé... Waouh, ça craint, quand même ces études, ça va trop loin !!! Quand je me relis... :choque:
Newt1930
 
Messages: 5
Inscription: 02 Fév 2013 01:11

Suivante

Retourner vers Etudiants infirmiers (ESI)