Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 26 Nov 2014 10:58

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Counting » 28 Jan 2010 17:55

Bonjour,
J'ai rencontré un petit problème dernièrement au cours de mon poste de 12H.
Après une journée très difficile (trois urgences dans le service), visite des trois médecins en même temps à 18H, j'ai demandé à mon étudiante de deuxième année de distribuer les médicaments des patients du service.
J'avais vérifié tous les médicaments il fallait juste les distribuer.
L'étudiante à distribuer les mauvais médicaments au mauvais patient! Et le médecin a découvert l'erreur trop tard puisque la patiente a avalé les médicaments (deux anxiolytiques et un ttt pour la tension).
Je m'inquiète sur les risques à mon égard...
La patiente est toujours en vie et n'a présenté aucun problème de santé...
Suis-je responsable malgré le fait que mon étudiante ne sait pas différencier un 11 d'un 25 ?
Avatar de l’utilisateur
Counting
 
Messages: 4
Inscription: 05 Juil 2009 22:59

Messagepar Houblon » 28 Jan 2010 18:11

Responsable oui car nous le sommes des étudiants placés sous notre responsabilité. Tu ne dois pas être la seule, j'ai déjà eu des coups de chaud de ce genre où tu pense que l'acte à réaliser est simplissime... C'est sûr qu'après le doute est là même sur des étudiants débrouillards qui passent derrière.
Houblon
Accro
Accro
 
Messages: 785
Inscription: 30 Juin 2009 10:45

Messagepar antochrit » 28 Jan 2010 19:07

Suis-je responsable malgré le fait que mon étudiante ne sait pas différencier un 11 d'un 25


La prescription informatique aurait peut être permis d'éviter cette erreur de lecture?
"Le savoir est un fantasme qui n'est fait que pour la jouissance" J. LACAN

"Voilà la grande erreur de toujours : s'imaginer que les êtres pensent ce qu'ils disent" J. LACAN
Avatar de l’utilisateur
antochrit
Accro
Accro
 
Messages: 827
Inscription: 01 Mai 2005 22:57
Localisation: AUBAGNE

Messagepar Counting » 28 Jan 2010 19:35

Ce qui me perturbe c'est que l'étudiante confonde un 11 et un 25 dans les pilluliers pour distribuer les médicaments!
C'est la première fois que cela m'arrive et je n'arrive toujours pas à me faire à cette erreur comise! Je ne comprends pas comment l'erreur a pu se faire!

Il est vrai que désormais je vais avoir du mal à déléguer de nouveau des actes aux étudiants!
Avatar de l’utilisateur
Counting
 
Messages: 4
Inscription: 05 Juil 2009 22:59

Messagepar Amandine57 » 28 Jan 2010 20:09

Je comprends bien que désormais tu sois réticente ! :?

Sinon qu'est ce que l'étudiante a pensée de son erreur et comment s'est elle justifiée ?

D'un autre côté il faut voir le bon côté des choses : rien de grave n'est arrivé et c'est l'essentiel !
Avatar de l’utilisateur
Amandine57
Adepte
Adepte
 
Messages: 103
Inscription: 03 Aoû 2009 19:26

Messagepar Counting » 28 Jan 2010 21:48

L'étudiante n'a pas justifiée quoi que se soit, étant donné qu'elle n'a pas compris son erreur! Elle n'a pas intégré le fait qu'il fallait vérifier l'identité d'un patient lorsqu'on ne le connait pas et encore moins les actions à mettre en place.
Lors du dernier tour de médicaments, je lui avais expliqué qu'on revérifié l'EVA, les selles, etc... et on distribuait les médicaments.
Pour elle, distribuer les médicaments c'est les poser sur la table de chevet et on part sans parler à la personne!

Son comportement a étonné l'équipe car elle arrive en fin de stage et au final, nous constatons qu'elle n'a pas compris le rôle infirmier dans le service...

Ca me choque, ça me dépasse!
Avatar de l’utilisateur
Counting
 
Messages: 4
Inscription: 05 Juil 2009 22:59

Messagepar Amandine57 » 28 Jan 2010 21:56

Il ne faut pas t'en vouloir, c'est a elle de se remettre en question et de comprendre la gravité de son geste.
Je trouve qu'il est normal que tu lui ai accordé ta confiance après tout c'est le but des stages que d'apprendre et surtout d'appliquer la théorie. Les étudiants et surtout en deuxième année doivent apprendre a se responsabiliser.
Avatar de l’utilisateur
Amandine57
Adepte
Adepte
 
Messages: 103
Inscription: 03 Aoû 2009 19:26

Messagepar Counting » 28 Jan 2010 22:34

Merci pour ta réponse! (et les autres aussi :))

C'est la première fois que cette situation m'arrive et il m'est difficile de l'accepter...
Avatar de l’utilisateur
Counting
 
Messages: 4
Inscription: 05 Juil 2009 22:59

Messagepar Amandine57 » 28 Jan 2010 23:18

Je comprends que ça soit difficile pour toi, mais dis-toi que tu avais donné toutes les explications nécessaires, d'autant plus que son erreur porte sur des choses logiques qui relèvent davantage du bon sens.
En deuxième année il me semble que tout cela doit déjà être assimilé.
Bon courage !
Avatar de l’utilisateur
Amandine57
Adepte
Adepte
 
Messages: 103
Inscription: 03 Aoû 2009 19:26

Messagepar blocop » 29 Jan 2010 09:25

les temps changent :?
quand nous étions étudiantes (y'a 10 ans en arrière), on flippait au moindre soin, à la moindre injection, l'idée de faire une connerie (et pas seulement celle qui mette en danger le patient) pesait sur nous.
depuis,j'ai rencontré des ESI,et effectivement, ils n'ont plus cette crainte (bon pas tous biensur, mais ceux que j'ai vu tourner dans mon service)
le pire, comme dit, c'est que pour eux, rien n'est grave :choque: à croire qu'ils seront mieux défendus au tribunal, ou qu'ils arriveront à affronter le regard de la famille du patient décédé....
y'en a une qui m'a même dit alors qu'elle avait injecté de l'insuline rapide à un patient (même pas diabétique) de ne pas informer le médecin. :roll:
un autre qui a pris une seringue préparée par une autre IDE en salle de soins (comme ça la seringue, du bout des doigts,même pas ds un plateau...)et qui dit "je vais la faire"
je lui ai demandé si ça ne le dérangeait pas d'injecter un truc qu'il n'avait pas préparé, il a haussé les épaules et a dit "non"
sincèrement, j'ai du mal avec les étudiants depuis tous ces comprtements, alors que j'étais la première en stage à ne pas comprendre pourquoi certains IDE étaient si récalcitrants devant les ESI.
Pareil pour le comportement: n'arrivent pas à l'heure, partent en pause clope sans prévenir personne et à des moments où on est à la bourre, à la fin du poste tu te rends compte qu'ils sont plus là, ils n'ont même pas dit au revoir, dit ce qu'ils avaient fait ou fait de transmission. :|
ça m'a choqué, et d'autres collègues de promo pareil.
je ne vous raconte pas les anciennes 8)

bon je ne généralise pas non plus, mais j'ai l'impression que la fonction d'IDE n'est plus ce qu'elle était.
Par contre les élèves sage-femmes, aîe aîe aîe, ça ne rigole pas, c'est de la rigueur dans le travail,elles ne rigolent pas tous les jours.
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2110
Inscription: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar cat-eyes » 29 Jan 2010 17:46

J'ai un peu ce sentiment,...je travaillais en endoscopie le jour ou une esi ( on disait élève à mon "époque"...) ouvre la porte de la salle en plein examen ( coloscopie ) sans se présenter , les bras croisés...tout juste si elle ne se serait pas assise !!!...c'est l'IADE présent qui a du lui demander de décliner son identité....plus tard elle demande à l'AS présente si la colo est terminée et sans va sans autre forme de procès...A-t-elle tout compris ? on ne sait pas...parait qu'elle voulait voir une colo !!! :roll:
"nous voulons tous etre heureux et nous allons tous mourir" la croix et la bannière W. BOYD
Avatar de l’utilisateur
cat-eyes
Forcené
Forcené
 
Messages: 303
Inscription: 28 Aoû 2009 13:45
Localisation: assise à mon bureau,devant l'ordi !

Messagepar augusta » 29 Jan 2010 18:39

Oui Blocop....il ne faut pas généraliser!!!
Moi je suis en mi-2ème année et j'ai tout le temps "peur" de l'erreur!!!!

Je vérifie tjs tout.....le nom du patient+la pm+le numéro de chambre.
idem quand en stage je faisais les insulines toutes à la suite dans le couloir!!!....je vérifiais tjs.

ça ne me pourrit pas la vie (enfin j'ai jamais eu l'occas' de toucher une perf'!!! pour l'instant!!).....mais je vérifie et j'y tiens!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Parfois les ides mettent un peu la pression!!!!!!!!!!.....elles vont très très vite.....mais moi ben désolée j'ai pas leur habitude (normal je suis ESI)....donc parfois j'ai l'impression d'être godiche par rapport à elle....genre l'escargot.....mais peu importe...je reste fidèle à mon ressenti et je vérifie!!!!

L'erreur peut venir d'un moment d'inattention.....ton ESI a du révasser!!!!

Enfin rien ne t'empêche de donner ton avis à l'école.....
Si personne ne bouge.......comment veux-tu que les choses bougent??
:clin:
IDE en médecine de la subjectivité (donc en psy!) . Formateur occasionnel

"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 9029
Inscription: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Jo_bis » 29 Jan 2010 19:29

Counting a écrit: L'étudiante à distribuer les mauvais médicaments au mauvais patient! Et le médecin a découvert l'erreur trop tard puisque la patiente a avalé les médicaments (deux anxiolytiques et un ttt pour la tension).
Je m'inquiète sur les risques à mon égard...
La patiente est toujours en vie et n'a présenté aucun problème de santé...
Suis-je responsable malgré le fait que mon étudiante ne sait pas différencier un 11 d'un 25 ?

Ben...je dirais que vous avez senti "le vent du boulet" ...Vous vous en tirez bien...
Bien sûr que vous êtes responsable, vous êtes encadrant...donc responsable.
Le fait de ne pas savoir differentier un "11" d'un "25" n'a rien à y voir...

Projetez vous dans l'avenir : que faire pour que cela ne se reporduise pas ?
Comment eviter ces "débordements" ?
C'est un travail d'équipe qui concerne IDE, cadre, médecins etc... pensez-y.
La prochaine fois (et je ne le vous souhaite pas) pourrait être dramatique
"La chambre des députés : la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout"
"Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser"
Coluche
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 4931
Inscription: 30 Jan 2004 10:33
Localisation: En rase campagne

Messagepar midori » 29 Jan 2010 23:18

Le soucis c'est que les infirmières ne sont pas omniscientes, l'erreur de chambre était peut être prévisible dans ce cas mais ne l'est pas toujours.
Un étudiant peut faire preuve de rigueur 15 jours d'affilée et le 16ème jour faire une erreur qu'il n'avait pas faite avant c'est difficile de tout contrôler.
Nous on distribue les ttt en pharmacie et quand des étudiants les donnent aux patients dont ils ont la charge je regarde le + discrètement possible pour ne pas être pesante mais je vérifie avec l'étudiant et je regarde jusqu'à ce que le patient ait pris le ttt.
Pour les injections c'est pareil déjà moi je vérifie plusieurs fois quand je suis seule alors quand il y a des étudiants j'ai beaucoup de mal à lâcher prise je reste avec jusqu'à ce que le ttt soit administré...
Je leur dis bien que ce n'est pas que je ne leur fais pas confiance mais qu'on est tous à l'abri de faire des erreurs d'inattention et étant donné notre responsabilité c'est difficile de les laisser travailler de façon autonome.
Quand j'étais étudiante j'aimais qu'on me fasse confiance et qu'on me laisse gérer les patients a charge 1 fois que mon travail avait été validé mais je me rends compte aujourd'hui que ce n'est pas évident, qu'il y a toujours une prise de risque quand on laisse un étudiant aussi doué soit il travailler seul.
IDE en psychiatrie..!
Avatar de l’utilisateur
midori
Régulier
Régulier
 
Messages: 59
Inscription: 20 Oct 2009 08:56

Messagepar taemys » 29 Jan 2010 23:40

midori a écrit:Je leur dis bien que ce n'est pas que je ne leur fais pas confiance mais qu'on est tous à l'abri de faire des erreurs d'inattention et étant donné notre responsabilité c'est difficile de les laisser travailler de façon autonome.



je suis d'accord avec ce que tu dis, mais ce que je déplore, c'est qu'au nom de cette crainte - justifiée bien sûr - des IDE souvent font les soins à la place de l'étudiant et court-circuitent quelquepart la prise en charge que l'élève est censée avoir de "ses" patients. je ne parle pas bien sûr des soins que l'étudiant n'auraient jamais vus ou faits.
les patients qu'on rencontre sont une immense jachère où l'on y cultive de temps en temps des souvenirs
taemys
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 168
Inscription: 15 Oct 2009 14:55

Suivante

Retourner vers Profession infirmière (IDE)