Forum : Scolaire

Nous sommes le 19 Jan 2022 20:50

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar L0ngimanus » 15 Déc 2014 15:28

Bonjour,
Voilà ma problématique j'ai une élève dont la mère est psychotique (suivi psychiatrique, gros traitement neuroleptique) et qui a eu pleins d'autres problèmes( viol, alcoolisme, femme battue...)
L'élève a demandé son émancipation( elle a 13 ans vit seule avec sa mère).
Elle est partagée entre l'amour qu'elle lui porte (la mère dit se tuer si on lui enlève sa fille) et sa propre souffrance face à cette situation (la maman vient la chercher à l'école en pyjama, ne veut pas que sa fille aille à l'école certains jours sous peine de mourir de chagrin..)
Bref face à cette situation je ne sais pas très bien quoi faire!!! Une IP?? l'AS n'est pas là jusqu'à mercredi et moi je pars mercredi et ensuite il y a les vacances!
J'ai envie de protéger cette enfant de sa mère en même temps je me demande comment la situation a pu en arriver là et que n'est été fait avant!
Avez vous rencontré des situations avec des ressemblances qui peuvent m'aider? Pouvez vous m'aiguiller?
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 465
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51

Messagepar pilepoil » 15 Déc 2014 15:47

Cette situation demande le temps d'étre analyser plus en détails.

première question à se poser : est elle en danger immédiat?
il y a t il aujourd'hui un élément nouveau qui fasse que la situation soit urgente ??
(genre décompensation psy de la maman)

si le danger n'est pas immédiat, il est probablement bien réel, mais tu as un peu plus de temps pour faire le point.
1) j’appellerai l'AS pour avoir son avis,mème si elle n'est pas là elle peut peut étre commencer son investigation (AS de secteur pour voir si il y a un suivit,des personnes ressources// cette famille, et peut étre le psychiatre de cette maman.
2)que dit l'éléve,elle demande de l'aide? elle risque de fuguer?
3)que dit la mère,quelle relation entretient elle avec le collège?
Avatar de l’utilisateur
pilepoil
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 215
Enregistré le: 26 Oct 2009 14:39

Messagepar L0ngimanus » 15 Déc 2014 16:28

La mère appelle le collège environ 10 fois par jour (je n'ai eu connaissance de tout çà qu'aujourd'hui), il n'y a pas de danger imminent mais à long terme surement! c'est pour çà que je parle d'IP!
L'élève demande son émancipation, mais je pense pas qu’elle fuguera ou autre...
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 465
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51

Messagepar augusta » 15 Déc 2014 18:04

J'interviens dans votre discussion.
Cette jeune fille a-t-elle un endroit où parler? (psychologue, psychiatre?).
L'internat peut-il être proposé?
Et qu'est-ce qu'un IP?
Montre-t-elle des signes de souffrance? (résultat scolaire?, ce qu'elle dit?).
A-t-elle des camarades?
Où est le père?
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar myloma » 15 Déc 2014 18:13

@ augusta ,c'est une information préoccupante, un signalement aux services sociaux

je ne suis pas très calée en psy, mais je trouve que c'est le profil type

@ longimanus, à l'adolescence, on veut tout sauf se faire remarquer , alors quand la maman vient la chercher en pyjama, cela ne doit pas être évident à vivre face aux regards et possibles ricanements des autres, ça, plus l'adolescence...
je pense qu'il y a urgence pour la jeune fille, et aussi sa maman qui a besoin d'être aidée et accompagnée dans l'éducation de sa fille

et maintenant les vacances arrivent
myloma
 

Messagepar augusta » 15 Déc 2014 18:31

Merci Myloma!!

Le mieux je pense serait de la rencontrer....de créer du lien pour savoir si elle a envie d'être aidée et comment.
Sujet intéressant, j'espère que l'auteur du post viendra donner des nouvelles.
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar lulunatik » 15 Déc 2014 18:35

Attention, on ne fait pas une IP sans avoir d'abord pris contact avec les parents et les avoir informé de la démarche envisagée. Informer également l'élève et lui expliquer ce qu'une IP implique comme conséquence (enquête sociale principalement)
Il faut des éléments tangibles dans une IP, pas seulement des éléments entendus ici et là. Des faits et pas des ressentis ou de l'affect ou des jugements.
Se renseigner auprès des services sociaux de la commune afin de savoir si la situation leur est connue.
Peut-être la famille est-elle suivie sans que cela se sache au collège ?
Pas d'urgence non plus à alerter l'AS avant les vacances, (la mère ne semble être un danger pour sa fille), , éventuellement lui décrire la situation par email (l'AS doit bien avoir un email académique...). Elle pourra elle-même se renseigner auprès des services sociaux.
Puis reparler de tout ça à la rentrée.
Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
(J. Prévert)
Avatar de l’utilisateur
lulunatik
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4637
Enregistré le: 04 Juil 2010 15:26
Localisation: Sud Ouest

Messagepar myloma » 15 Déc 2014 18:40

@ augusta ,
oui, c'est sûr, commencer par cela
cependant, à l'adolescence, quand on dit non, cela veut parfois dire oui, crois en mon expérience :clin:
je pense que longimanus ne doit pas traîner pour contacter une assistante sociale

pas obligatoirement placer la jeune fille, mais mettre en place un système d'accompagnement à domicile avec un éduc spécialisé, entretien avec un psychologue, je suppose qu'elle a aussi une souffrance / au regard des autres en plus de ce qu'elle vit au quotidien

@ lulunatik
ah ok, je en savais pas comment cela se passe, il vaut mieux faire les choses dans les règles, mais si la maman refuse l'aide?
comment aider cette jeune fille dans ce cas?
myloma
 

Messagepar villard » 15 Déc 2014 18:52

myloma a écrit :@ augusta ,
oui, c'est sûr, commencer par cela
cependant, à l'adolescence, quand on dit non, cela veut parfois dire oui, crois en mon expérience :clin:
je pense que longimanus ne doit pas traîner pour contacter une assistante sociale

pas obligatoirement placer la jeune fille, mais mettre en place un système d'accompagnement à domicile avec un éduc spécialisé, entretien avec un psychologue, je suppose qu'elle a aussi une souffrance / au regard des autres en plus de ce qu'elle vit au quotidien

@ lulunatik
ah ok, je en savais pas comment cela se passe, il vaut mieux faire les choses dans les règles, mais si la maman refuse l'aide?
comment aider cette jeune fille dans ce cas?

A mon avis, la premiere chose à faire est de prendre contact avec l'équipe qui suit la maman, recueillir les souhaits et difficultés de l'enfant .
Pour les vacances, lui faire repérer les personnes ressources eventuelles si elle se sent en danger.
Prévenir l'AS;
une IP, pourquoi? parce que la maman vient la chercher en pyjama???
Ne pas se précipiter, parce qu'effectivement, il y peut-etre des choses déjà mises en place et dont personne au collège n'est au courant.
Plutot rentrer dans la collabortaion que l'affrontement
une émancipation à 13 ans, cela veut dire quoi pour une élève de cet age..
Sna scompter que c'est impossible
villard
Accro
Accro
 
Messages: 1600
Enregistré le: 02 Déc 2009 18:08

Messagepar myloma » 15 Déc 2014 18:58

elle demande son émancipation à 13 ans, pour faire cette demande cela doit signifier que la vie à la maison ne doit pas être facile ^^
elle préfère vivre seule qu'avec sa maman, je l'interprète comme un appel à l'aide
alors, oui, il faut savoir comment elle est entourée ou pas par sa famille proche et si une mesure éducative est déjà mise en place
myloma
 

Messagepar lulunatik » 15 Déc 2014 19:07

myloma a écrit :@ augusta ,
oui, c'est sûr, commencer par cela
cependant, à l'adolescence, quand on dit non, cela veut parfois dire oui, crois en mon expérience :clin:
Il ne s"agit pas de demander l'adhesion de l'élève mais de l'informer de ce qu'on va faire en relation avec la situation :clin:
je pense que longimanus ne doit pas traîner pour contacter une assistante sociale
Ne pas trainer ne veut pas dire se précipiter....Il n'y a pas de danger immédiat

pas obligatoirement placer la jeune fille, mais mettre en place un système d'accompagnement à domicile avec un éduc spécialisé, entretien avec un psychologue, je suppose qu'elle a aussi une souffrance / au regard des autres en plus de ce qu'elle vit au quotidien
C'est pas l'ide qui décide du placement ou quoi que ce soit.
L'IP va déclencher une enquête, sachant qu'il faudra plusieurs mois avant qu'une AS commence cette enquête. Puis les services sociaux prendront une décision. Tout cela peut prendre 6 mois à 1 an.


@ lulunatik
ah ok, je en savais pas comment cela se passe, il vaut mieux faire les choses dans les règles, mais si la maman refuse l'aide? Comme dis + haut, on la met au courant de l'IP en essayant de la faire adhérer, mais si elle n'est pas d'accord et que l'on pense que l'IP est la meilleure chose à faire, on la fait. Ce sont les services sociaux qui verront avec elle lors de l'enquête

comment aider cette jeune fille dans ce cas?
L'aide viendra quand vous aurez bien fait le tour du problème avec l'AS de l'étab, que vous connaitrez bien la situation et que vous prendrez une décision adaptée. La jeune fille se sentira alors entendue et c'est parfois déjà un grand pas.
Mais, au fait, quelle est la demande perso de la jeune fille ? qu'a t elle sollicité en venant te voir ?
L'émancipation c'est à 16 ans et doit être demandée par un adulte (père, mère ou conseil de famille) ! La jeune ne peut pas faire sa demande elle-même, d'où l'importance de ne pas se précipiter et bien étudier le problème car elle ne partira pas de chez elle demain !!!!!
Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
(J. Prévert)
Avatar de l’utilisateur
lulunatik
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4637
Enregistré le: 04 Juil 2010 15:26
Localisation: Sud Ouest

Messagepar brrruno » 15 Déc 2014 19:16

Bonsoir,
Si je peux me permettre, la situation n'est pas nouvelle et il n'y a pas d'éléments particulièrement nouveaux qui inquiéteraient pour les vacances.
Voyez avec vos collègues pourquoi aucun signalement n'a été fait. Si vous n'apprenez la situation que récemment peut être y a t il des antécédents que vous n'avez pas encore.
Concernant le fait d'appeler le psychiatre de la mère, attention de ne pas le faire sans l'accord de cette maman. D'autant plus si la mère a un bon contact avec le collège. Avant l'IP peut être qu'il est possible de travailler une demande d'AED avec la mère.
Selon les départements il y a différentes ressources possibles : Maison des adolescents, équipes mobiles spécifiques pour les adolescents ...
Si vous le souhaitez on peut échanger en MP.
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58

Messagepar L0ngimanus » 16 Déc 2014 08:23

Je suis en effet moi aussi étonnée qu'il n'y ait rien de fait auparavant (ou bien ne suis je pas au courant). Cette élève était dans le privé donc ceci explique peut être cela... Mais au niveau du psychiatre de la maman, il sait qu'elle a une fille... donc je me dis qu'il a bien du la protéger à un moment ou à un autre.
Pour l'IP c'était une éventualité, je sais que nous devons en informer la famille. En l’occurrence la maman vit seule avec la fille (unique) et est séparée du père de l'enfant qui la battait ( la mère).
Pas d’élément inquiétant pour faire un signalement j'en ai conscience (ce que j'ai bien dit aux profs qui veulent en faire un eux!) mais çà me "dérange" de partir en vacances comme çà... Appeler le psychiatre de ville de la maman je ne pense pas qu'il me dira beaucoup de chose!!
Elle a déjà eu une éducatrice...donc je pense que des choses ont déjà été mises en place mais aujourd'hui plus rien.
La jeune fille n'est pas venue me voir d'elle même mais j'ai préféré accueillir sa maman en pyjama devant l'école dans mon bureau plutôt que de laisser la jeune fille partir avec elle comme çà. l'équipe éducative me parlait de phobie scolaire pour elle, qui en fait s'avère être l'angoisse de sa maman qu'elle s'approprie.
J'ai déjà expliqué à la jeune fille qu'elle devra peut être se séparer quelques temps de sa maman pour que les choses aillent mieux...J'essaie de la préparer doucement
Je vais en effet lui donner des contacts de personnes ressources pour les vacances c'est une bonne idée!
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 465
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51

Messagepar myloma » 16 Déc 2014 08:59

et que dit-elle lorsque tu lui parles de séparation temporaire avec sa maman?
myloma
 

Messagepar L0ngimanus » 16 Déc 2014 10:37

On rencontre l'élève demain matin avec l'AS
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 465
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51


Retourner vers « Scolaire »



Publicité