Forum : TFE, travaux de recherche...

Nous sommes le 01 Sep 2014 08:30

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar PIC » 08 Sep 2005 19:25

Bonjour à tous!!!

J'aimerais faire mon tfe sur le thème des émotions du soignants, car je trouve que dans la formation d'infirmiers, on n'aborde que très peu ce sujet.

En effet, j'ai été confrontée à des situations difficiles, et pour lesquels j'ai ressenti des émotions très fortes mais que je ne savais pas exprimer.

Faut-il montrer ses émotions au patient, ou ne rien lui montrer ?

Mais ce qui caractérise un être humain, c'est justement le fait qu'il ressente des émotions.

Alors, si on n'exprime pas nos émotions, ne risquent-on pas de les refouler et finir par ne plus rien ressentir ?

Et si l'on décide de les montrer, où est la limite à ne pas dépasser ? La distance thérapeutique est-elle toujours conservée ?

Toutes ces questions que je me pose font que j'ai choisi ce thème. Mais il est encore trop général, et je ne sais pas encore vers quoi me diriger...

Pourriez vous me donner votre avis sur le sujet ? Merci d'avance
IDE : le plus beau métier du monde
Avatar de l’utilisateur
PIC
 
Messages: 1
Inscription: 29 Avr 2005 22:08

Messagepar utopia » 08 Sep 2005 19:31

salut moi je pense que c'est une bonne question car je pense que parfois une personne peut de par son histoire nous toucher d'un autre côté la neutralité s'impose et en effet nous sommes des êtres humains...
cela fait donc une équation à trois inconnues....
Moi je pense qu'il ne faut pas trop montrer ses émotions mais parfois cela doit être difficile !!!!
Avatar de l’utilisateur
utopia
Accro
Accro
 
Messages: 981
Inscription: 25 Juin 2005 18:44
Localisation: loin du monde

Messagepar Lili-69 » 08 Sep 2005 19:45

Kikou ! Comme tu dis, ce qui caractérise un être humain ce sont ses sentiments qui font toute sa personnalité. Mais comme tu le sais sûrement, en tant que soignant tu dois savoir te positionner face à la situation, trouver la limite de ce que tu peux montrer au patient.

Si un patient pleure et que son histoire te touche, tu ne peux pas pleurer avec lui ... Je pense qu'il faut savoir être la personne "forte" sur qui il peut compter et cela le rassurera sûrement. (Tu peux pleurer oui c'est humain, mais pas devant lui ...)

Bon après j'ai pas beaucoup d'expérience alors ... :roll:

Mais je trouve que c'est un bon sujet ! Bon courage !!
Etudiante en 3ème année a Esquirol !
Avatar de l’utilisateur
Lili-69
Habitué
Habitué
 
Messages: 60
Inscription: 24 Fév 2004 19:37
Localisation: Lyon

Messagepar Aly » 08 Sep 2005 22:06

EHHHHHHHH!!!!!!
Piqueur d'avatar!!!!!
C'est MOI qui l'avais avant!!!!! :mal:

Lol.. bon.. j'veux bien partager... mais juste pour toi, hein! :clin:


PS: je trouve ton sujet de TFE très intéressant.. PDT_016
IDE en questionnement perpétuel... il parait que c'est rassurant?
Avatar de l’utilisateur
Aly
Accro
Accro
 
Messages: 885
Inscription: 15 Mai 2004 13:52

Messagepar tRanXeNe`EjEctaBlE » 08 Sep 2005 22:23

C'est un sujet super interessant... Dans quel secteur d'activité tu vas aller creuser PIC?
IDE en psy à l'ombre, en conditionnelle pour un long moment...
Avatar de l’utilisateur
tRanXeNe`EjEctaBlE
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 220
Inscription: 28 Mar 2005 23:02
Localisation: 0n The CanAp' AgAin

Messagepar Argrath le Troll » 08 Sep 2005 22:58

Salut
Je trouve aussi que c'est interessant mais c'est parce que je suis obsédé par la psy sans doute :lol: . Cela touche au transfert/contre transfert avec le patient . En fait comment le soignant arrive t'il 1) à gérer ses émotions (pour ne pas être débordé) 2)Qu'en fait il? 3) Est ce qu'on progresse réellement dans la gestion de ses affects 4) Un travail sur soi , çà aide, pour soi et les patients 5) Toujours se poser la question: pourquoi cela m'affecte t'il de cette façon
T'as de quoi creuser en tout cas. :clap:
Bye
"A force de contempler l'abyme, l'abyme te contemple"-Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
Argrath le Troll
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10822
Inscription: 08 Sep 2005 21:02
Localisation: Le VAR (Vol Assassinat Racket)

Messagepar PIC2908 » 14 Sep 2005 11:57

Merci tout le monde pour vos conseils, mais j'ai du changer de sujet, car les profs m'ont dit que mon enquête ne serait pas possible -( trop personnel les émotions ) Donc je me suis rabattue sur : Quelle est la distance thérapeutique adaptée face à un patient hospitalisé en long séjour ?
IDE, le plus beau métier du monde
PIC2908
 
Messages: 2
Inscription: 31 Mai 2005 12:57
Localisation: Paris

Messagepar Argrath le Troll » 14 Sep 2005 19:48

Re :clap: :clap: :clap:
Bravo pour le rattrapage en vol parce que en fait tu peux toujours utiliser tes premières recherches de ton précédent sujet. Les conseils donnés précedemment sont toujours valable. J'y ajouterais la problématique de "l'hopital lieu de soin, lieu de vie" ou que faire de ses affects qd le soignant est "confronté" au patient pour une très longue durée.
"A force de contempler l'abyme, l'abyme te contemple"-Nietzsche
Avatar de l’utilisateur
Argrath le Troll
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10822
Inscription: 08 Sep 2005 21:02
Localisation: Le VAR (Vol Assassinat Racket)


Retourner vers TFE, travaux de recherche...