Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 22 Oct 2014 08:55

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar moutarde » 20 Nov 2012 21:35

doudousan a écrit:Et si la fédération nationale des infirmiers ne s'opposait pas fermement à la libéralisation du métier d'aide-soignant, on en arriverait pas là .......
Tu accordes beaucoup plus de poids à la FNI qu'elle n'en a parce que ce n'est pas le seul syndicat/organisme à s'être opposé au projet.

http://www.syndicat-infirmier.com/AS-li ... elyne.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Front ... tatut.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Aide- ... ction.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Statu ... ignant.htm

Maintenant, cette belle brochette serait bien venue de vérifier les référentiels formation des bac pro à venir entre autre en terme de gestion/observance thérapeutique [...Aide à la prise de médicaments (accompagnement et vérification),prise effective des médicaments selon la prescription médicale...]
doudousan a écrit:Des soins aux rabais, voilà vers quoi on tend à force de confier cela à du personnel insuffisamment qualifié pour assurer un réel suivi (et là je ne parle pas des IDEL bien sur).

C'est ce que l'on dit, en particulier Loulic, Caducee40 et moi depuis 11 pages concernant les glissements de tâches IDE/AS.

Tu dénonces la même chose... AS/AVS ou faisant fonction.
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6312
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar doudousan » 20 Nov 2012 22:15

moutarde a écrit:
doudousan a écrit:Et si la fédération nationale des infirmiers ne s'opposait pas fermement à la libéralisation du métier d'aide-soignant, on en arriverait pas là .......
Tu accordes beaucoup plus de poids à la FNI qu'elle n'en a parce que ce n'est pas le seul syndicat/organisme à s'être opposé au projet.

http://www.syndicat-infirmier.com/AS-li ... elyne.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Front ... tatut.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Aide- ... ction.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Statu ... ignant.htm

Maintenant, cette belle brochette serait bien venue de vérifier les référentiels formation des bac pro à venir entre autre en terme de gestion/observance thérapeutique [...Aide à la prise de médicaments (accompagnement et vérification),prise effective des médicaments selon la prescription médicale...]
doudousan a écrit:Des soins aux rabais, voilà vers quoi on tend à force de confier cela à du personnel insuffisamment qualifié pour assurer un réel suivi (et là je ne parle pas des IDEL bien sur).

C'est ce que l'on dit, en particulier Loulic, Caducee40 et moi depuis 11 pages concernant les glissements de tâches IDE/AS.

Tu dénonces la même chose... AS/AVS ou faisant fonction.


Pour une fois qu'on tombe d'accord, ca fait plaisir.

En ce qui concerne les glissements de tâches, le problème c'est que certains AS ne les pratiqueraient pas pendant que d'autres oui. Au final, il se passe quoi ? L'IDE du service ne sait plus qui le fait ou pas, ne sait plus si le dextro ou la sat du patient a été réalisé ou pas et c'est devenu tellement une habitude qu'on finit par tous le faire (ou presque).
En stage (et notamment dans le dernier) on m'a répondu que je n'étais pas obligé de faire les dextros, la mesure de la sat, etc .... mais on m'a fait comprendre que ca serait bien que je le fasse pour mon évaluation (y compris par les cadres de service !!!).
Maintenant que je suis en poste (en EHPAD), le problème est le même, qui fait ou ne fait pas, l'IDE est perdue, l'IDE référente ne se mouille pas. Sans parler que nous ne sommes pas tous AS mais aussi des AVS et même une personne qui n'a aucun diplôme.
Dans quelques mois, si tout se passe bien, un centre hospitalier, couplé à une clinique doit ouvrir et j'espère y avoir un poste où on abordera ce sujet et où tout sera clair dès le début.
DEAS obtenu en juin 2012 au CHU Purpan après une reconversion pro.
Pôle de Santé d'Arcachon en Médecine Oncologique de nuit.
doudousan
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 444
Inscription: 10 Nov 2012 09:43

Messagepar doudousan » 20 Nov 2012 22:50

doudousan a écrit:Tu accordes beaucoup plus de poids à la FNI qu'elle n'en a parce que ce n'est pas le seul syndicat/organisme à s'être opposé au projet.

http://www.syndicat-infirmier.com/AS-li ... elyne.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Front ... tatut.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Aide- ... ction.html

http://www.syndicat-infirmier.com/Statu ... ignant.htm

Maintenant, cette belle brochette serait bien venue de vérifier les référentiels formation des bac pro à venir entre autre en terme de gestion/observance thérapeutique [...Aide à la prise de médicaments (accompagnement et vérification),prise effective des médicaments selon la prescription médicale...]


Ce qui m'interpelle quand même dans ses liens, c'est qu'à aucun moment on ne parle du fait que des auxiliaires de vie exécutent des toilettes, vérifient la prise des traitements, etc, ce qui apparemment ne pose donc aucun problème à personne.
Quid de l'appréciation de l'état cutané, quid de l'évaluation des effets indésirables des traitements (qui est étudié dorénavant dans les IFAS) ?
A quoi bon former des AS à un coût relativement élevé si dans le même temps on laisse faire le boulot à des BAC pro formé à moindre coût ?
Ne vous est-il jamais arrivé de prendre en charge un patient présentant des escarres par exemple qui auraient pu être évités si il avait été pris en charge par du personnel compétent ?

Je sais, vous allez me dire que tout cela a un coût et comment l'assumer. Mais la (notre) santé et celle de nos ainés ne méritent-elle pas un peu plus de considération ?

Il parait qu'on manque d'AS .... il en manque surtout pour faire tourner les maisons de retraite qui embauchent volontiers des AVS ou font passer des ASH qui sont là depuis un certain temps sur des postes AS (c'est le cas là où je bosse) et qu'ils sont normalement obligé de former mais qui en attendant sont payés à moindre coût .... Là encore cette obligation n'est pas respectée, une collègue (ASH à la base donc) attend depuis un an et demi cette fameuse formation ...... Et c'est le cas dans beaucoup d'EHPAD, j'en veux pour preuve le grand nombre de mes collègues de formation qui venaient d'un EHPAD et qui y bossaient depuis plusieurs mois, voire plusieurs années et qui se sont débrouillés par eux-même pour pouvoir faire cette formation .....
Donc, pas besoin d'être AS pour bosser en EHPAD, pas besoin d'AS à domicile. Il nous reste quoi ? Les CH et les cliniques où les places sont chères.
Et il parait qu'on manque d'AS en France ......
DEAS obtenu en juin 2012 au CHU Purpan après une reconversion pro.
Pôle de Santé d'Arcachon en Médecine Oncologique de nuit.
doudousan
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 444
Inscription: 10 Nov 2012 09:43

Messagepar moutarde » 24 Nov 2012 17:42

La relève...
Des "emplois d'avenir" pour les personnes âgées et les maisons de retraite : La cause des vieux pour réduire le chômage des jeunes

Confronté à une explosion du chômage - presque 3 millions de chômeurs - le gouvernement veut activer ses plans en faveur des jeunes. Il espère la création de 100 000 emplois notamment dans les maisons de retraite, le maintien à domicile et les hôpitaux.

La cible affichée par le ministre du Travail, est précise: "les plus éloignés de l'emploi" parmi les "400.000 jeunes de moins de 26 ans qui n'ont aucune qualification, pas d'emploi, comme on dit, qui galèrent",

Les "emplois d'avenir" seront destinés aux jeunes sans qualification des "quartiers en difficulté" ou des "zones rurales extrêmement éloignées",

Ces emplois seront quasi-exclusivement destinés au secteur dit non marchand: collectivités territoriales, maisons de retraite, hôpitaux et associations, notamment dans l'emploi à domicile et les filières vertes, selon Michel Sapin.
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6312
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar doudousan » 24 Nov 2012 20:53

moutarde a écrit:La relève...
Des "emplois d'avenir" pour les personnes âgées et les maisons de retraite : La cause des vieux pour réduire le chômage des jeunes

Confronté à une explosion du chômage - presque 3 millions de chômeurs - le gouvernement veut activer ses plans en faveur des jeunes. Il espère la création de 100 000 emplois notamment dans les maisons de retraite, le maintien à domicile et les hôpitaux.

La cible affichée par le ministre du Travail, est précise: "les plus éloignés de l'emploi" parmi les "400.000 jeunes de moins de 26 ans qui n'ont aucune qualification, pas d'emploi, comme on dit, qui galèrent",

Les "emplois d'avenir" seront destinés aux jeunes sans qualification des "quartiers en difficulté" ou des "zones rurales extrêmement éloignées",

Ces emplois seront quasi-exclusivement destinés au secteur dit non marchand: collectivités territoriales, maisons de retraite, hôpitaux et associations, notamment dans l'emploi à domicile et les filières vertes, selon Michel Sapin.


Et que veulent dire pour toi ces "extraits" tirés de je ne sais où ?
Que tu cautionnes l'emploi de "jeunes sans qualification" pour occuper des postes qui devraient théoriquement être dévolus à des aide-soignants qualifiés dans des maisons de retraite, pour le maintien à domicile et même les hopitaux, tout ca parce qu'ils coutent moins chers que nous ?
Et ne vient pas me dire que c'est pour des postes d'ASH car là pas besoin de "contrat d'avenir", les EHPAD et les hopitaux n'ont aucun mal à en trouver.
DEAS obtenu en juin 2012 au CHU Purpan après une reconversion pro.
Pôle de Santé d'Arcachon en Médecine Oncologique de nuit.
doudousan
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 444
Inscription: 10 Nov 2012 09:43

Messagepar setou » 24 Nov 2012 23:56

Après avoir tout lu ( à part tout les posts d'abja qui sont d'une longueur....)
Je tient à rajouter une petite couche: abja, tu dit des choses qui sont d'une débilité, mais plus on ne peut pas, tu crois sérieusement que sous prétexte qu'une ide t'as montré certains actes tu es apte à les faire?
C'est justement le fait de dire ça qui démontre que tu es à mille lieux de la profession d'ide et je le dis haut et fort, à mille lieux de celle d'aide soignant!!
Tes propos dévalorisent la profession d'as, tu fais passer les as pour des béni oui oui qui courent après les soins techniques et qui ont tellement peur des ide que si une ide leur dit de sauter d'un toit, ni une ni deux, elles courent et elles sautent!!
Je suis ide en USLD, je suis partie plus d'une fois à pas d'heures du boulot, c'est pas pour ça que j'ai demandé à une as de piquer mes S/C!!!
Pour les dextros elles ne les font qu'en cas d'urgence c'est à dire, chute, patient qui à l'évidence ne se sent pas bien et de leur propre intiatives elles le font et viennent de suite m'en donner les valeurs, bref une AS est loin d'être une ide il faut être clair!

Concernant la liberalisation du métier d'as, franchement y'a pas d'intérêt, si c'est pour avoir une ide+ une as+ une aide ménagère, les personnes agées ne pourront logiquement pas se payer toutes ces prestations!!
vive la vie
setou
Adepte
Adepte
 
Messages: 118
Inscription: 11 Juil 2007 20:40

Messagepar moutarde » 25 Nov 2012 13:19

doudousan a écrit:Et que veulent dire pour toi ces "extraits" tirés de je ne sais où ?

http://www.challenges.fr/economie/20120 ... eunes.html

Il ne s'agit pas de cautionner quoique cela soit et tu peux lire ce à quoi correspondent les emplois avenir dans n'importe quelle presse. Les sujets cibles sont bien ceux sus-cités. Eventuellement, seule la pérennisation et les coûts de la mesure sont sujettes à interprétation.
doudousan a écrit:l'emploi de "jeunes sans qualification"

Ce qui est proprement stupéfiant, c'est que tu t'élèves contre cette déqualification de ton métier mais que tu adhères aux glissements de tâches IDE/AS que tu souhaiterais même voir légalisés.

Pourtant, il s'agit bien du même problème à savoir la dérèglementation, avec les nouveaux métiers dits de la santé, de tout un système de soins qui a fait ses preuves.

Les dérives que l'on constate sont la conséquence d'enjeux économiques, de rentabilité et de profits financiers.

Quand on te disait que le danger ne venait pas des IDE(L)....
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6312
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar doudousan » 25 Nov 2012 18:57



Merci pour ce lien.

moutarde a écrit:Il ne s'agit pas de cautionner quoique cela soit et tu peux lire ce à quoi correspondent les emplois avenir dans n'importe quelle presse. Les sujets cibles sont bien ceux sus-cités. Eventuellement, seule la pérennisation et les coûts de la mesure sont sujettes à interprétation.


Faire faire le travail par des personnes peu ou pas qualifiées, à la place de personnes qualifiées, voilà ce qui me pose soucis. C'est sur que ce ne sont pas elles qui prendront la places des IDE mais par contre des AS c'est fort possible.


moutarde a écrit:Ce qui est proprement stupéfiant, c'est que tu t'élèves contre cette déqualification de ton métier mais que tu adhères aux glissements de tâches IDE/AS que tu souhaiterais même voir légalisés.
Pourtant, il s'agit bien du même problème à savoir la dérèglementation, avec les nouveaux métiers dits de la santé, de tout un système de soins qui a fait ses preuves.


Oui je m'élève contre la déqualification de mon métier et c'est normal je pense.
Par contre, je le dis et je le répète, je souhaite juste que certains glissements de tâches soient "légalisés", comme par exemple la mesure de la sat. Je ne parle en aucun cas de pose ou de retrait de perf, de pansements, de sous-cutanée ou d'intra-musculaire.



moutarde a écrit:Les dérives que l'on constate sont la conséquence d'enjeux économiques, de rentabilité et de profits financiers.


Là dessus, je suis bien d'accord. Mais que notre santé soit prise à la légère sous prétexte de faire des économies, je suis moins d'accord.

moutarde a écrit:Quand on te disait que le danger ne venait pas des IDE(L)....


Là aussi je suis d'accord, à moins que tu ne sous-entendes que le danger vient de nous les AS ......
Pour moi, le danger vient d'un gouvernement qui n'a pas vraiment conscience de ce qu'il est en train de faire sous prétexte de faire des économies.

Pour finir, je dirai que j'ai bien compris (tes) vos réticences à la libéralisation de notre métier.
DEAS obtenu en juin 2012 au CHU Purpan après une reconversion pro.
Pôle de Santé d'Arcachon en Médecine Oncologique de nuit.
doudousan
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 444
Inscription: 10 Nov 2012 09:43

Messagepar moutarde » 25 Nov 2012 19:57

doudousan a écrit:Oui je m'élève contre la déqualification de mon métier et c'est normal je pense.
Par contre, je le dis et je le répète, je souhaite juste que certains glissements de tâches soient "légalisés", comme par exemple la mesure de la sat.

Mais moi (et mes collègues qui sont intervenus ici et ailleurs), nous marquons notre désaccord avec toutes les formes de déqualification/déréglementation, qui touchent toutes les professions de santé, au seul prétexte de faire des (pseudo) économies à court terme.
C'est ce qui fait la différence entre toi et moi.

Les gouvernances, y compris l'actuelle, veulent changer le schéma

formation=>compétences=>diplôme=>métier=>reconnaissance=>rémunération

par

besoin=>n'importe qui fait n'importe quoi = nouveaux métiers de la santé et métiers intermédiaires (sans reconnaissance bien sûr).
moutarde a écrit:Quand on te disait que le danger ne venait pas des IDE(L)....
Comprendre le danger pour ta profession.
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6312
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar caducee33 » 25 Nov 2012 20:15

Faire faire le travail par des personnes peu ou pas qualifiées, à la place de personnes qualifiées, voilà ce qui me pose soucis. C'est sur que ce ne sont pas elles qui prendront la places des IDE mais par contre des AS c'est fort possible.


en fait...c'est ce que je me tue à expliquer depuis le DEBUT...

il a fallu je ne sais pas combien de pages pour que tu entende enfin ...
mieux vaut tard que jamais...

Quant à l'attitude à adopter face aux glissements de tâches...Moutarde a tout dit.

:|
après la Charente-maritime, puis les landes...Gironde me voilà !
Avatar de l’utilisateur
caducee33
VIP
VIP
 
Messages: 3209
Inscription: 19 Jan 2011 14:51

Messagepar doudousan » 25 Nov 2012 22:02

caducee40 a écrit:
Faire faire le travail par des personnes peu ou pas qualifiées, à la place de personnes qualifiées, voilà ce qui me pose soucis. C'est sur que ce ne sont pas elles qui prendront la places des IDE mais par contre des AS c'est fort possible.


en fait...c'est ce que je me tue à expliquer depuis le DEBUT...

il a fallu je ne sais pas combien de pages pour que tu entende enfin ...
mieux vaut tard que jamais...


Mais où as-tu donc vu que je disais le contraire ??????
Depuis le début (moi aussi), ce que je donne comme argument POUR c'est justement pour éviter ce genre de dérapages sur les soins faits par du personnel sous-qualifié voire non qualifié qui peut entraîner une dégradation de l'état de santé des personnes dont elles ont la charge !!!

Ensuite, pour ce qui est du "danger pour notre profession", vous le reconnaissez vous même qu'il existe. Récupérer des soins qui nous sont dévolus (actuellement effectués par du personnel peu ou pas qualifié et à encore plus grande échelle à l'avenir, en dehors des IDEL bien entendu) me paraît normal et justifié.
Conséquences à l'avenir ? actes supplémentaires à effectuer par l'IDEL dûs à une dégradation de l'état de santé, de l'état cutané et j'en passe, en plus de soins déjà effectués sur cette même personne.
Et comme tu l'as dit, 1er acte remboursé, 2ème à 50% et travail pour la gloire pour le(s) suivant(s) ....... --> êtes-vous prêts à travailler de plus en plus à titre gracieux ?
Et tout ca, à cause de quoi ? Parce qu'on préfère laisser faire du personnel non qualifié qui représente une main d'oeuvre moins onéreuse, non seulement parce que la demande sera de plus en plus importante mais aussi pour donner du boulot à des jeunes sans qualifications.
Et cela entraînera quoi ? de plus en plus de personnes à admettre à l'hôpital parce qu'elles n'auront pas été prise en charge suffisamment tôt, entraînant des soins coûteux.
Ah elles sont belles les "économies" réalisées ........

La santé est devenu un business qui fait les choux gras d'une bande de profiteurs sans scrupule qui ne cherche qu'à s'en mettre un maximum dans les poches. Un exemple ? Ca fait 6 semaines qu'on demande l'achat d'un fauteuil adapté pour une résidente hémiplégique et on l'attend toujours .....
DEAS obtenu en juin 2012 au CHU Purpan après une reconversion pro.
Pôle de Santé d'Arcachon en Médecine Oncologique de nuit.
doudousan
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 444
Inscription: 10 Nov 2012 09:43

Messagepar cosmos » 25 Nov 2012 22:49

Dans mon secteur, les IDEL ne font aucun soin de nursing. (toilettes)

Dans un secteur un peu plus loin, les IDEL font des soins de nursing.

J'ai demandé à une IDEL au sujet de la cotation des toilettes, elle m'a répondu que cela dépendait du temps passé.
Pour 30 minutes, une toilette , pour elle , est cotée 3 AIS 3.


A vos comptes.....
Avatar de l’utilisateur
cosmos
Forcené
Forcené
 
Messages: 308
Inscription: 05 Jan 2006 21:33

Messagepar moutarde » 25 Nov 2012 23:07

cosmos a écrit:Pour 30 minutes, une toilette , pour elle , est cotée 3 AIS 3.
A vos comptes.....

On ne peut pas faire les comptes - quels comptes d'abord ? - vu que les données sont fausses. Cette IDEL surcôte volontairement ou non.
Caducee40 à donné la valeur SS/NGAP brut du nursing/toilette pour 30 mn avec ou non des actes médico-délégués associés dont beaucoup sont gratuits dans le cadre d'1 PEC forfaitaire.

Beaucoup d'IDEL choisissent de ne pas effectuer ces PEC à ces conditions là.

Beaucoup de SSIAD choisissent des PA sans soins médico-délégués pour ne pas grèver leur budget journalier ou les réorientent dès qu'ils peuvent puisque c'est sur ce budget que sont rémunéré(e)s les IDEL, et clairement une perte d'argent pour eux.
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6312
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar caducee33 » 26 Nov 2012 06:26

3 AIS3 pour 30 mn de soins d'hygiène ??

c'est clair que véhiculer ce genre d'inepties va immédiatement conduire certains à penser qu'on gagne beaucoup d'argent en faisant les toilettes. Soit cette IDEL se trompe (gros tout de même) soit elle galvaude la cotation, soit...tu as mal compris...
Dans tous les cas c'est archi faux!!
après la Charente-maritime, puis les landes...Gironde me voilà !
Avatar de l’utilisateur
caducee33
VIP
VIP
 
Messages: 3209
Inscription: 19 Jan 2011 14:51

Messagepar execho » 26 Nov 2012 10:04

Quand le médecin dit à une famille et au malade:je vais vous faire une prescription pour que une infirmière fasse la toilette,il est clair qu'il ne dit pas tout.D'ailleurs,l'infirmière va faire une demande d'entente préalable auprès du médecin conseil ou une DSI en disant quand même autre chose.Il s'agit de "scéances de soins infirmiers".Le médecin compte bien,le malades et la famille aussi sur une surveillance assez pointue clinique,et aussi sur ta capacité à manager l'affaire pour que la vie ne soit pas simplement insupportable dans ce domicile.Le médecin,il ne dit pas au malade:mon vieux ça va pas évoluer bien ton affaire,il faut te surveiller comme le lait sur le feu,quand je vois ton coeur et l'état de ton cerveau,tes intestins qui déconnent,ta peau qui suinte sous les plis,et que tu me dit maintenant je ne demande qu'à mourir car la télé en fauteuil roulant et que je suis moche...et que tu ne comprend rien au traitement,ben je vais te confier à une infirmière et c'est comme si tu m'avais chez toi.En fait,c'est vrai qu'il y a une toilette mais c'est parce que le malade est nu puis réenveloppé,et observé dans ses gestes et ses paroles et son souffle et sa toux,et ses douleurs que je disais:le soin infirmier à domicile c'est parce que on ne meurt qu'une fois que l'infirmier met en oeuvre toutes ses connaissances à chaque intervention pour ne pas laisser passer,l'oap,l'infection pulmonaire,l'infection urinaire,l'escare,la dépression.Et j'en passe.Donc,1Ais3,ce n'est pas laver.
execho
Accro
Accro
 
Messages: 1725
Inscription: 29 Mai 2010 22:01

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aides soignants (AS)