Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 03 Sep 2014 07:59

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Alice17 » 20 Avr 2011 22:05

Bonsoir à tous,

Voilà je suis actuellement élève de Première S et depuis quelques temps je m'intéresse de près au métier d'infirmière. Ce métier me plait énormément du fait qu'il n'y ai pas de routine qu'on aide son prochain et qu'on travail en équipe et dans différentes structures et la sécurité de l'emploi ! Ce qui m'intéresse aussi est le fait qu'on ai la possibilité de travailler dans une multitude de services et qu'on puisse éventuellement se spécialiser ! C'est cette diversité professionnelle qui m'attire dans le métier d'infirmière. Mais j'ai appris qu'une infimière doit procéder à la toilette du patient, ce qui franchement m'éffraie (nettoyer les parties intimes d'une personnes âgée ou d'un autre type de patient m'horrifie au plus haut point vraiment !!) je croyais que c'était l'aide soignant qui s'occupait de ce type de tâches.Malheureusement ce point pourrait me faire reculer dans mon projet qui me tenait tant à cœur.. Je voulais donc savoir si procéder à ce genre d'action était fréquent dans le métier d'inf ? Peut on y échapper ?

Merci beaucoup
Une future (j'espère) infimière
Alice17
 
Messages: 4
Inscription: 20 Avr 2011 21:28

Messagepar Indis » 21 Avr 2011 00:07

Alice17 a écrit:[...]




Tu peux y "échapper" oui... est-ce que c'est la bonne attitude à adopter, et est-ce que partir du principe que "non ça me rebute je peux pas" est une bonne manière de procéder, sans doute pas.
Reste que si tu entames la formation tu devras passer par là, le boulot c'est aussi de savoir faire le boulot des autres, des aides-soignant inclus.

Et puis, tu es encore jeune... plus tard... peut-être... 8)
Avatar de l’utilisateur
Indis
VIP
VIP
 
Messages: 3741
Inscription: 20 Juil 2006 17:16

Messagepar caducee33 » 21 Avr 2011 05:53

durant ta formation tu n'y échapperas pas, c'est certain...

ça ma parait un point suffisamment important pour t'amener à réflechir sur ce qui te rebute tant à l'idée de prodiguer une toilette à une personne âgée parce que suivant les réponses que tu trouvera cela peut t'amener à une réflexion plus globale sur ta "compatibilité" avec le métier ou pas...

tu sembles très motivée, très enthousiaste, alors je pense que tu pourras certainement dépasser ton appréhension mais il est important tout de même de bien y réflechir.
Dans certains services tu pourras y échapper, mais dans d'autres ce sera impossible (et puis...il y a des tas d'autres soins tout aussi ...comment dire....pas facile à appréhender).
:D
après la Charente-maritime, puis les landes...Gironde me voilà !
Avatar de l’utilisateur
caducee33
VIP
VIP
 
Messages: 3098
Inscription: 19 Jan 2011 14:51

Messagepar rubis226 » 21 Avr 2011 07:29

Indis a écrit:
Alice17 a écrit:[...]




Tu peux y "échapper" oui... est-ce que c'est la bonne attitude à adopter, et est-ce que partir du principe que "non ça me rebute je peux pas" est une bonne manière de procéder, sans doute pas.
Reste que si tu entames la formation tu devras passer par là, le boulot c'est aussi de savoir faire le boulot des autres, des aides-soignant inclus.

Et puis, tu es encore jeune... plus tard... peut-être... 8)



bonjour
ce n'est pas uniquement le boulo des autres la toilette relève du rôle propre de l'infirmier :clin:
☆♥ ESI 2011/2014☆♥ :P
180/180 Ects
┣▇▇▇═─ IDE depuis le 25/07/2014
Avatar de l’utilisateur
rubis226
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4528
Inscription: 22 Sep 2010 07:45

Messagepar augusta » 21 Avr 2011 08:37

Je rajoute juste qu'en dehors de la toilette beaucoup de soins confrontent l'infirmière à la nudité et "aux parties intimes":
- pose de sonde vésicale (avec toilette intime avant)
- réfection de pansements dans la région
- préparation du champ opératoire (dépilation des parties intimes selon l'intervention prévue)
- suites de couche en maternité...
- injection (en IM, en sous-cut...)

Bref, il n'y a pas que la toilette.
Ton appréhension me semble assez "classique" mais comme cela t'a été dit chez les esi, quand tu es en stage, tu as le statut de "futur soignant" et puis surtout tu es encadrée/accompagnée par les infirmières.
La formation dure 3 ans, tu as donc un laps de temps suffisant pour apprivoiser tes craintes :clin:
IDE en médecine de la subjectivité (donc en psy!)
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 8863
Inscription: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Indis » 21 Avr 2011 09:35

rubis226 a écrit:bonjour
ce n'est pas uniquement le boulo des autres la toilette relève du rôle propre de l'infirmier :clin:


Hi,
Ben faut pas m'faire dire c'que j'ai pas dis ma p'tite dame :mrgreen:

Mais cela dit, même si ce que vous pointez est vrai, faut pas se voiler la face, 95% du temps infirmier n'est pas dédié aux soins d'hygiène.

Parce que si on va par là et au fait des choses, qu'on écoute formateurs et cadres, il est aussi de notre rôle propre de vérifier et s'assurer que ça a été fait correctement.

Et comme; en tout cas pour ma part; je ne pousse jamais mémé dans les orties.... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Indis
VIP
VIP
 
Messages: 3741
Inscription: 20 Juil 2006 17:16

Messagepar Leopold Anasthase » 21 Avr 2011 13:34

Alice17 a écrit:[...] Voilà je suis actuellement élève de Première S [...](nettoyer les parties intimes d'une personnes âgée ou d'un autre type de patient m'horrifie au plus haut point vraiment !!)

Qu'est-ce qui vous effraie le plus dans le fait de devoir laver la ma, le cul ou la foufoune d'un vieux ou d'une vieille ? Le fait de lui toucher la ma, ou le fait qu'il soit vieux ?

Dans le premier cas, vous êtes jeune, ça devrait s'arranger avec le temps. Dans le deuxième aussi, mais ça prendra plus de temps.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10473
Inscription: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar gumpyevasion » 26 Avr 2011 16:49

Bonjour,

Alice17 a écrit:Bonsoir à tous,

Voilà je suis actuellement élève de Première S et depuis quelques temps je m'intéresse de près au métier d'infirmière. Ce métier me plait énormément du fait qu'il n'y ai pas de routine qu'on aide son prochain et qu'on travail en équipe et dans différentes structures et la sécurité de l'emploi ! Ce qui m'intéresse aussi est le fait qu'on ai la possibilité de travailler dans une multitude de services et qu'on puisse éventuellement se spécialiser ! C'est cette diversité professionnelle qui m'attire dans le métier d'infirmière. Mais j'ai appris qu'une infimière doit procéder à la toilette du patient, ce qui franchement m'éffraie (nettoyer les parties intimes d'une personnes âgée ou d'un autre type de patient m'horrifie au plus haut point vraiment !!) je croyais que c'était l'aide soignant qui s'occupait de ce type de tâches.Malheureusement ce point pourrait me faire reculer dans mon projet qui me tenait tant à cœur.. Je voulais donc savoir si procéder à ce genre d'action était fréquent dans le métier d'inf ? Peut on y échapper ?

Merci beaucoup
Une future (j'espère) infimière

Moi je pense que cette "phobie" passera avec le temps, parce que tu es encore jeune. Apres c'est vrai que c'est plutot les aides soignantes qui s'en occupent en general, mais l'infirmiere peut etre amené à en faire, surtout pendant ses études^^

Moi, je voulais savoir s'il y avait des infirmiers ou des futurs infirmiers, qui ont/avaient "peur" des prises de sang. :oops:
Moi la seule fois où j'en ai vu une, j'ai eu la nausée, des papillons pleins les yeux... alors qu'on ne la faisait pas à moi! :roll:
Ca m'inquiète car je veux vraiment être infirmière, je voulais savoir s'il y a des gens comme moi, et si ce "trouble" avait disparu avec le temps?
Merci^^
Parce que l'on ne peut pas tout vivre, alors l'important est de vivre l'essentiel et chacun de nous a son "essentiel".
Marc Levy

ESI 2011-2014 à l'IFSI du Kremlin Bicêtre.
Avatar de l’utilisateur
gumpyevasion
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 393
Inscription: 09 Déc 2010 13:26

Messagepar Gengis » 26 Avr 2011 16:54

gumpyevasion a écrit:
Moi, je voulais savoir s'il y avait des infirmiers ou des futurs infirmiers, qui ont/avaient "peur" des prises de sang. :oops:


moi oui, d'ailleurs pour me piquer il faut d'abord m'attraper 8)
ça ne m'empêche pas de piquer les patients à tour de bras :clin:
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14692
Inscription: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar gumpyevasion » 26 Avr 2011 17:20

Gengis a écrit:
gumpyevasion a écrit:
Moi, je voulais savoir s'il y avait des infirmiers ou des futurs infirmiers, qui ont/avaient "peur" des prises de sang. :oops:


moi oui, d'ailleurs pour me piquer il faut d'abord m'attraper 8)
ça ne m'empêche pas de piquer les patients à tour de bras :clin:


MDR, moi c'est pareil! Ou qu'on m'assome, mais bon...
Mais en faire à des patients au debut ne te faisait rien? Parce que moi même en voir, c'est la panique ( d'ailleurs l'infirmière n'a pas compris quand c'est moi qui suit aller m'asseoir toute pale,apres la prise de sang de mon amie.)

merci pour ta reponsu ultra rapide! :)
Parce que l'on ne peut pas tout vivre, alors l'important est de vivre l'essentiel et chacun de nous a son "essentiel".
Marc Levy

ESI 2011-2014 à l'IFSI du Kremlin Bicêtre.
Avatar de l’utilisateur
gumpyevasion
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 393
Inscription: 09 Déc 2010 13:26

Messagepar Gengis » 26 Avr 2011 17:44

gumpyevasion a écrit:
Mais en faire à des patients au debut ne te faisait rien?

rien, je ne me souviens pu en revanche il ne m'est jamais arrivé ce que tu relates

gumpyevasion a écrit: Parce que moi même en voir, c'est la panique ( d'ailleurs l'infirmière n'a pas compris quand c'est moi qui suit aller m'asseoir toute pale,apres la prise de sang de mon amie.)


C'est une première approche, il faut relativiser, prends tes marques et surtout un solide ch'ti déj le matin, avoir le ventre plein ça aide
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14692
Inscription: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar gumpyevasion » 26 Avr 2011 18:08

Gengis a écrit:
gumpyevasion a écrit:
Mais en faire à des patients au debut ne te faisait rien?

rien, je ne me souviens pu en revanche il ne m'est jamais arrivé ce que tu relates

gumpyevasion a écrit: Parce que moi même en voir, c'est la panique ( d'ailleurs l'infirmière n'a pas compris quand c'est moi qui suit aller m'asseoir toute pale,apres la prise de sang de mon amie.)


C'est une première approche, il faut relativiser, prends tes marques et surtout un solide ch'ti déj le matin, avoir le ventre plein ça aide


Okay d'ac'! Je pense que t'as raison! La prochaine fois je ferais ca, la j'avais pas beaucoup mangé! Merci pour tes conseils! :D
Parce que l'on ne peut pas tout vivre, alors l'important est de vivre l'essentiel et chacun de nous a son "essentiel".
Marc Levy

ESI 2011-2014 à l'IFSI du Kremlin Bicêtre.
Avatar de l’utilisateur
gumpyevasion
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 393
Inscription: 09 Déc 2010 13:26

Messagepar Samir_du_13 » 27 Avr 2011 17:38

Salut à tous,

J'ai à peu près le même soucis, aujourd'hui j'ai fais une evaluation en milieu de travail (stage) à l'hopital, service chirurgie gastrique, il faut savoir que ma phobie est la sonde vésicale sur homme (pour moi le zizi c'est sacrée lol).

Ce matin il eut un lavage (envoi d'eau via une seringue dans la poche de la sonde, ce qui envoi l'eau dans la vessie et aspire cette même eau pour tirer les saletés situées la vessie) cependant en voyant cela et la souffrance du patient je commençais à avoir la tête qui tourne, ajouté à cela le patient voisin (se situant dans la même chambre) qui avait fais ses besoins sur lui à qui l'on faisait une toilette (ce gentil monsieur ne cessait d'hurler pendant la toilette pour rien et il y avait des odeurs de selles dans toute la chambre) tout cela m'a poussé à sortir dans le balcon dans lequel je suis tombé dans les pommes lol (malaise vagales, à préciser que je n'avais pas le ventre plein ce matin).

Après la pause repas, je ressentais une certaine crainte d'aller dans les chambres et de voir des choses difficiles à voir (je n'avais plus vraiment envie d'y aller sachant que dans certaines des escarres m'attendaient lol). Je me languissais la fin de journée.

Depuis mon retour à ma maison je n'arrête pas de voir les cotés négatifs ce métier. Je me demande si je suis fais pour ce métier, je pense pas avoir la vocation pour, cependant j'aime énormément le travail d'équipe, j'aime les situations "speed" et l'adrénaline que cela comporte, avoir beaucoup de boulot, j'ai vraiment le sens du relationnel, je suis compatissant et très souriant et je ris souvent pour pas grand chose :lol: , mais cela est-ce suffisant pour faire ce métier?

Qu'en pensez-vous?

Merci pour votre aide !!!!
Dernière édition par Samir_du_13 le 27 Avr 2011 17:44, édité 1 fois.
Samir_du_13
 
Messages: 21
Inscription: 19 Déc 2010 17:54

Messagepar augusta » 27 Avr 2011 17:43

Il suffit simplement de trouver l'endroit idéal pour toi pour exercer.
Et comme dit je ne sais plus qui ici "tu te baisses et tu as du travail" :clin:
La chir viscérale n'est peut-être pas ton truc et alors? il y a d'autres choses. C'est comme ça qu'il faut aussi voir les stages: permettre de savoir où on a envie d'aller et là où on n'a pas du tout envie de bosser!
IDE en médecine de la subjectivité (donc en psy!)
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 8863
Inscription: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Samir_du_13 » 27 Avr 2011 19:02

Re salut,

Ouais tu as peut-être raison augusta, au moment où j'écris ces mots, je me sens mieux (plus tellement la sensation de tournis qui me suis depuis mon malaise).

J'ai consulté sur wiki les causes des malaises vagales et je comprend pourquoi ca m'est arrivé (fatigue => depuis 2 semaines je ne dors que 5 heures par nuit, estomac vide, chaleur => il faisait 24° lorsque j'étais au balcon, vision d'émotion forte => souffrance élevée du patient ainsi que les cris de son cher voisin de chambre).

Demain je repars à nouveau pour mon 2nd et dernier jour de stage, et bien que je n'ai absolument aucune expérience et connaissance du monde de la santé (j'attend les résultats des écrits du concours) je vais me défoncer pour avoir une position sur le métier d'infirmier.

Malgrès cela je me dit toujours que faire 12h par jour/3 jours de boulot c'est énorme (c'est ce que fais l'infirmier qui m'a encadrer aujourd'hui), et je me demande toujours si je suis fais pour ce métier par rapport aux qualités que j'ai et la non-vocation que je ressens.

J'attends vos avis ;) et vous remercie par la même occasion :)
Samir_du_13
 
Messages: 21
Inscription: 19 Déc 2010 17:54

Suivante

Retourner vers Profession infirmière (IDE)