Forum : Concours infirmiers

Nous sommes le 28 Juil 2014 15:23

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar lolo_82 » 20 Déc 2012 19:33

Coucou,
je vous mettrez mon résumé de mercredi demain car petit imprévu!
Gros bisoux a tous
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar fishy72 » 20 Déc 2012 19:39

aucun problème ;)
ESI 2013/2016 :D
Avatar de l’utilisateur
fishy72
VIP
VIP
 
Messages: 2297
Inscription: 24 Oct 2010 15:57

Messagepar cristal74270 » 21 Déc 2012 01:19

Coucou les enfants, voici le mag de jeudi et j'en connais une qui va être ravie à propos de la loi léonetti :D bonne lecture !

MAGAZINE DE LA SANTE DU JEUDI 19 DECEMBRE



- LE BRACELET ELECTRONIQUE sur les bébés dans quelques maternités afin d’éviter l’enlèvement de ces bébés comme on n’a pu constater ce jour à Nancy.

- LA PSYCHIATRE CONDAMNÉE :
Elle a été condamné mercredi 18 décembre à 1 an de prison avec sursis pour homicide involontaire après le meurtre commis par un de ses patient schizophrène.
Le tribunal correctionnel de Marseille dénonce des multiples manquements consécutifs de fautes caractérisées dans le cas de Daniel CANARELLI, dans le suivi de son patient , de son hospitalisation en 2000 jusqu’à sa fugue en 2007, 20 jours avant qu’il tue la compagnon de sa grand-mère.
Le Dr Thierry TREMINE cite : «  un psychiatre est tout d’abord responsable d‘exercer son métier, et il essaie d’avoir une relation de confiance avec ses patients et de ne pas être lui-même sous le coup de condamnation si jamais il arrivait quelque chose à ce patient. Cette première risquerait de faire jurisprudence , provoquant une lourde conséquence car déjà le dr CANARELLI, se trouve lui-même devant une peine lourde et aussi parce que la profession elle-même est inquiète.
Nous ne voulons pas en revenir à une situation hospitalière c’est-à-dire d’hospitaliser des patients peur que leurs patients commettent un délit et que cela leur retombe dessus.
La priorité des psy est de rendre l’autonomie à ces personnes malades et leur permettrent d’évoluer dans la société avec une certaine tolérance et d’assurer un suivi régulier, de leur traitement et de leur maladie.
Comment la justice peut évaluer le travail des psy ? - apparemment le patient avait une relation de confiance avec le Dr CANARELLI, il était venu de lui-même à cette dernière consultation mais avant la fin de celle-ci il est parti car le Dr lui avait proposé une hospitalisation , et le dr avait demandé une réintégration en hospitalisation car elle le jugeait très perturbé, ensuite 20 jours plus tard alors qu’il n’était pas réintégré, un acte meurtrier a eu lieu.
Est-ce que la justice a eu vraiment une confrontation d’expert ? Elle s’est entourée de tous les avis, je pense que certainement la cour d’appel aura un avis plus raisonnable car en effet le Dr a fait appel.
[color=#0000FF]
[/color]

- LA GREFFE DE REINS :
*1ère greffe de reins en France : en décembre 1952 à Necker à Paris.
*70 000 Personnes en France aujourd’hui sont traités pour « insuffisance rénale » et seulement la moitié ont bénéficié d’une greffe du rein.
* Aujourd’hui la greffe de reins fêtent ses 60 ans. 60 ans déjà que Marius Renard en danger de mort reçoit un rein de sa mère vivante, la greffe échoue et Marius meurt. Cette histoire ouvre la voie aux transplantations d’organes.
* Aujourd’hui, techniques avancées, précises, et les traitements anti-rejets efficaces et il est possible de donner un rein à un proche c’est même la meilleure solution. Professeur LEGENDRE cite : « pour influer sur le devenir d’une transplantation c’est la qualité du rein qui est bonne lorsque c’est un donneur vivant car cela permet de faire des examens approfondis pour être certain qu’il soit parfais, d’abord parce que ce rein va au malade et qu’il doit durer tout au long de sa vie, et ce rein pourra faire face à toutes les complications suite à une greffe. »
*Du côté des donneurs, les dons d’organes restent nombreux, et les complications sont rares, la majorité d’entre eux gardent une qualité de vie aussi bonne qu’avant l’opération, à part la greffe, le seul traitement pour l’insuffisance rénale est la « dialyse » ou le « nettoyage du sang » et c’est un traitement très cher , lourd et contraignant pour le patient.
Professeur LEGENDRE cite : « pour encourager, il faut sans doute en parler et il faut en parler au public mais aussi plus aux médecins et obtenir que les médecins particulièrement à la communauté néphrologique informent davantage les patients dans l’évolution de leur maladie et de la greffe. »
*En 2011 : 12 000 patients étaient en attente d’un rein, 3 000 ont été transplantés dont seulement 10% grâce au don d’un proche.

http://www.dondorganes.fr

- LES ECRANS ET LA MYOPIE
* un écran tactile ou d’ordinateur est différent d’un tube cathodique car la lumière est différente, la vision de près et une attention permanente(ex : tablettes)
REPORTAGE :
*Les plus jeunes sont attirés par cette technologie.
* Qui dit nouveau écran = nouveau usage: Désormais nomade, sur le lit ou sur le bureau, ces écrans se placent très près des yeux à moins de 50cm des pupilles. Un champ de vision réduit qui aurait des conséquences sur la vue.
* Le Dr LALOUM ophtalmologue cite:« De nos jours, il y a une épidémie de myopie, plus dans les pays asiatiques qu’en Europe, les enfants sont de plus en plus souvent myopes et plus myopes qu’auparavant. On pense que ce n’est pas un facteur génétique mais plutôt un facteur environnemental très important .
Avec ces écrans, on doit non seulement faire la mise au point d’accommodation et de convergence fortement en permanence .
Pour stopper la croissance du globe oculaire qui est la myopisation de l’œil, il faut faire intervenir la lumière du jour car elle a un plus grand éclat que la lumière d’intérieure , à cet effet on se demande si les enfants jouent beaucoup sur leurs écrans et qu’ils deviennent myopes c’est qu’ils sont plus souvent sur leur écran dans leur maison que dehors plutôt que l’écran lui-même. »

* Les spécialistes en ignorent encore les mécanismes exactes mais le travail d’accommodation et de convergence aurait un impact direct sur la taille du globe oculaire qui est une des caractéristiques de la myopie.
* En principe, le cristallin fait converger le spectre lumineux se convergeant sur la rétine, l’œil produit alors une image nette mais inversée que le cerveau va remettre à l’endroit.
* L’Œil myope, lui, est trop grand , et donc la mise au point se fait avant la rétine, conséquence : l’image est floue.
* Damien LéGER (spécialiste), son problème c’est le retard à l’endormissement,  il travaille avec une chambre du sommeil par luminothérapie pour rééquilibrer l’horloge biologique de ses patients, il cite : « La plupart des écrans avec l’éclairage nouveau , décoratif sont composés de LED(diode électroluminescente), et dedans il y a une lumière bleue qui est très excitante et donc joue sur l’horloge biologique, car elle interfère avec l’hormone du sommeil la « mélatonine » qui elle favorise l’endormissement. Plus la lumière bleue descend plus la mélatonine monte et atteint son maximum entre 2 et 5 h du matin, là où le sommeil est le plus récupérateur. Si dans la soirée, vous vous exposez à de la lumière un peu vive des écrans, et bien à ce moment vous allez obtenir un décalage de cette horloge.
Résultat : les enfants s’endorment plus tard et accumulent de la fatigue, pour éviter un impact important sur les yeux, la première chose est de baisser la luminosité de l’écran mais le mieux est d’éteindre son écran ½ heure avant de s’endormir.


- Un sapin de noël réalisé par des chirurgiens, voir photo sur ce lien, très original.
http://www.facebook.com/doctissimo


- LES SOINS PALLIATIFS / Jean LEONETTI
* Si 86 % des Français se disent favorables à l’euthanasie, les questions compliquées autour de la fin vie, de la mort volontaire sont toujours nombreuses au cœur des débats.
* Le professeur Didier SICARD, après avoir fait de nombreuses consultations, il a terminé son rapport sur la fin de vie et l’a remis au président de la république soit François Hollande,

Jean LEONETTI (député de alpes maritimes, auteur en 2005 de la loi sur les droits des malades et à la fin de vie) qui règlemente le droit de mourir pour les malades arrivant en fin de vie et pour qui la médecine ne peut plus rien. Une loi qui présente de nombreuses avancées mais qui a peut être des limites et qui n’est pas bien comprise ou appliquée par des médecins. Certaines familles doivent se battrent pour leur proche pour que la loi soit correctement appliquée.
REPORTAGE :
* Monsieur et Madame PIERRA : parents d’ « Hervé », décédé suite à sa pendaison, son père l’ayant trouvé effectue appelle les pompiers qui font repartir son coeur, il pense l’avoir sauvé mais Hervé a d’importantes lésions cérébrales qu’il ne soupçonnait pas.
La mère cite : son agonie a été abominable, cauchemardesque, nous avons été traumatisés comme ses sœurs qui le sont encore.
Le père cite: c’est 15/20 jours après que l’infirmière en chef nous a reçu et nous a dit qu’il fallait trouver une autre structure pour Hervé car il est dans un état tel qu’on ne peut plus rien faire pour lui.
La mère cite : ce n’était pas du tout un coma que l’on peut imaginer c’est-à-dire avec un jeune homme tranquille et qui a l’air de dormir dans son lit, mon fils était plié en deux, rouge, il s’étouffait , son squelette prenait des positions viciées (synonyme : impur), tout recroquevillé sur lui-même et je pense que la médecine n’avait plus les moyens de garder le corps de notre fils et l’institution nous refusait le droit qu’il puisse partir!
* Hervé restera 8 ans et demi dans cet état végétatif irréversible, et toutes ces années , aucun médecin n’entend la requête des parents.
* Quand la loi Léonetti est votée en 2005, les parents d’Hervé espèrent enfin trouver une issue mais là encore, ils se heurtent à un mur.
* Après 1 an de bataille, en novembre 2006, les médecins cessent d’alimenter et de d’hydrater Hervé mais rejètent la demande de sédation pourtant prévue par la loi.
La mère cite: Donc il s’en est suivi des troubles électrolytiques insupportables, Hervé faisait des bons de 50 cm dans son lit, il était cyanosé et brûlant, il a eu 6 jours d’agonie absolument cauchemardesque. La frontière est trop ténue (impalpable) entre ce que permet la loi Léonetti et l’euthanasie et c’est cette frontière qui est à l’origine de tout les drames, « le patient part trop vite alors peut-être il a été euthanasie ! », donc il faut faire durer l’ agonie et c’est inacceptable !
Le père cite: [i]j’étais prêt à filmer Hervé pour prouver au monde entier qu’il était dans cet état là mais on a fait tellement de bruit , on a hurlé dans cet hôpital ce jour là pour nous dire 1 heure après qu’Hervé est décédé, je me pose beaucoup de questions !
La mère cite: Pendant 8 ans et demi, j’allais voir mon fils tous les jours, et l’instant où il est décédé je n’étais pas là ! [/i]

* Patrick COFFEL, Vincent HUMBERT, Chantal SéBIRE : Directement ou par la voie de leur proche tous ce sont battus pour avoir le droit de mourir.
*Si la loi Léonetti permet aujourd’hui à plus de la moitié des malades de partir en paix, d’après les associations elles restent insuffisantes.
Jean-Luc ROMERO, président Association Pour le Droit de Mourir dans la Dignité, cite: On a plein de situation où cela s’est mal passé, des gens qui mettent trois semaines pour mourir. Au final on se rend compte que c’est une loi qui a été faite par des médecins pour des médecins, et qui remet le médecin au centre notamment quand la personne n’est plus consciente, au final c’est le médecin qui décide, et donc pour nous c’est pas acceptable car on défend le fait que c’est la personne qui meurt, qui doit décider si elle le souhaite et en est capable et que c’est mieux pour elle.
Que n’ a-t-on fait pendant 7 ans pour expliquer aux gens que quand on est en pleine forme de pouvoir écrire, d’anticiper son testament, et voilà c’est aussi cela le rôle des pouvoirs publics, c’est d’expliquer qu’il faut réfléchir à ce qu’il pourrait arriver de pire, par exemple un accident et qu’il faut prévoir cela en un mont.

* La loi sur l’euthanasie, le professeur Louis PUYBASSET qui s’efforcent chaque jour de sortir ses patients du coma, ne veut pas en entendre parler ! Pour lui c’est tout le système de soins qui doit être repensé à un mont.
Il cite: Dire qu’on va l’euthanasier parce qu’il souffre, ça n’a tout simplement pas de sens, il faut d’abord traiter sa souffrance et sa douleur et le laisser tranquille et généralement il n’y a plus de demande d’euthanasie. Il faut absolument lutter contre l’acharnement thérapeutique, les dérives liées au système de soin lui-même car c’Est-ce système tel qu’il est organisé aujourd’hui qui pousse à l’acharnement thérapeutique par le biais des remboursements à l’acte et transformer des médecins en acte fait qu’ils font des actes !
* En Belgique et aux Pays-bas, l’euthanasie est légale et concerne près de 3% des décès.

Jean LEONETTI cite : La loi dit qu’on peut arrêter les traitements quand ils paraissent inutiles ou sont disproportionnés et qui n’ont que le but d’être le seul moyen artificiel du maintien de la vie et évidemment Hervé PIERRAT était maintenu artificiellement en vie donc on ne pouvait arrêter ses traitements, malheureusement la loi était peut être trop récente, les directeurs d’hôpital même les juges ne connaissaient pas la loi, et donc on aurait dû arrêter les traitements et en même temps l’endormir profondément c’est-à-dire une « sédation profonde terminale » et faire en sorte qu’on offre à cette famille une fin de vie apaisée, sereine, ce qui n’a pas été le cas !
Après l’affaire Pierrat, à la demande du 1er ministre François FILLON, j’ai modifié la loi sur l’article 37 du code de déontologie, quand on arrête un traitement qui maintient en vie, on a l’obligation de mettre en place des sédatifs et des antalgiques pour faire en sorte que cette vie finissante soit sans douleur, sans souffrance, et pour respecter la famille.
Cela ne dure pas très longtemps, effectivement on peut dire que c’est une forme frontière parce qu’à la fois on arrête un traitement qui maintient en vie et en même temps on met un traitement avec des doses importantes pour être sûre qu’il ne souffre pas et en même temps c’est un double effet qu’on sait qui va accélérer la mort. Et bien il faut l’assumer et la loi l’assume, malheureusement ces choses là passent difficilement dans le public alors qu’elles me paraissent assez légitimes, normales.
Aujourd’hui des affaires Pierrat existent encore alors qu’elles ne devraient plus exister. Des médecins refusent d’appliquer cette loi car pour eux c’est donner la mort, je dis que selon le code de déontologie ce n’est pas tuer c’est soulager le patient, l’aider à ne plus souffrir.
Sur le rapport de SICARD, il y a une chose où je suis d’accord c’est là où il dit qu’il faut faire appliquer la loi actuelle plutôt que de faire une nouvelles loi ! Et puis en même temps, SICARD explore 2 pistes : l’euthanasie telle qu’elle est appliquée en Belgique et aux Pays-bas et il l’écarte en raison des dérives que l’on connaît dans ces pays et puis SICARD s’intéresse au suicide assisté à la mode Américaine, l’état de l’Oregon. En France, des associations aident les gens à se suicider avec des critères larges et flous qui fait que 30% des gens qui en Suisse bénéficient d’un suicide assisté sont en réalité des gens qui n’ont pas de maladies graves , ils sont simplement las de vivre, ils sont arrivés à un certain âge de la vie et décident qu’il est temps de partir et donc on les aide à se suicider !
Dans l’Oregon, les choses sont mieux organisées : d’abord c’est un collège de médecin qui juge s’il ne reste au patient que quelques mois à vivre, ensuite on lui met à disposition les médicaments que le patient prend quand il veut et si il veut, et près d’une fois sur 2 il ne le prend pas, comme si le fait de l’avoir en secours permet de mieux assumer la fin de vie en se disant « Si c’est vraiment trop dur, j’ai la possibilité de mourir » mais il ne l’utilise pas !
6 pour 1000 décès dans l’Oregon, ça veut dire que on est à 30 ou 40 fois plus d’euthanasies dans les pays européens qui l’on permit que dans l’Oregon.
Je continue à être contre le suicide assisté car la société qui le fait perd la solidarité élémentaire qui fait qu’on doit soulager la souffrance et non pas donner la mort, mais en même temps je considère que là dans ce contexte on est arrivé quand même que l’autonomie se détache de l’accompagnement et du soin. Ce n’est pas la mort médicalisée, ce n’est pas non plus un suicide proposé et donné , c’est une liberté ouverte et le dernier problème c’est le taux de suicide dans tous les pays qui est marqueur de souffrances d’une société et dans nos urgences, on continue à réanimer les gens qui se sont suicidés et on en sauve quelques uns et donc il y aura un paradoxe qui est de se retrouver dans l’assistance au suicide d’un côté et sauver les suicider d’un autre côté.
SICARD dit bien dans son rapport que quand on fait une loi permissive, transgressive qui fait tomber un interdit, immédiatement on vous demande faire tomber un autre interdit et donc si vous faites une loi sur le suicide pour les personnes qui sont en fin de vie et celui qui n’est pas enfin de vie comme Vincent Humbert, et qui lui reste 4 ans de vie devant lui, alors pourquoi on lui refuse, au nom de quoi on lui refuse?
En Belgique, ça fait 25 fois qu’on modifie les critères, une fois on dit qu’on va le donner aux enfants, aux malades mentaux, aux déments, aux Alzheimer, pourquoi pas eux s’ils souffrent? Et SICARD le dit très bien « abandonnons l’utopie ( projet imaginaire)» d’une loi qui pourrait régler tous nos problèmes, de toutes nos morts, car comme la vie, la mort est personnelle, elle est individuelle, sans complexe et vouloir tout régler dans une loi serait une loi totalitaire si elle existait.


* cette loi énonce l’interdiction de l’obstination des raisonnables qui prône le respect de la volonté des patients, qui interdit de donner délibérément la mort à autrui, et loi qui adopte pour principe la préservation de la dignité des patients et l’obligation de dispenser des soins palliatifs.
* le rapport SICARD préconise d’appliquer cette loi Léonetti en ce qui concerne la « sédation profonde » ou encore les directives anticipés et pour cela, il faut une meilleure information des professionnelles de santé sur la loi qui existe aujourd’hui, le professeur SICARD le recommande vivement !

- LES ADDICTIONS
Dr LOWENSTEIN cite : usage, abus et dépendance mais l’addiction est de savoir pourquoi on abuse et pourquoi cela entraîne la dépendance.
Alors l’abus qu’Est-ce que c’est ? Une personne peut penser après avoir consommé une substance qui par exemple parle plus facilement ou perdre sa timidité sexuelle, avec le cannabis il va mieux dormir, avec Internet il va se changer les idées peut-être anxieuses, et notre cerveau malheureusement repère ces bénéfices initiaux et a tendance à nous le faire répéter et au fil de ces abus , les circuits cérébraux vont se transformer, les cellules qui reçoivent des informations ou des substances et donc malgré nous on va passer de l’abus à la dépendance !
Est-ce que nous sommes tous égaux aux addictions : cette maladie fonctionnelle cérébrale installée est multifactorielle ( environnement, anxiété, dépression , génétique, deuils, différents échecs, stress…) tout cela nous concerne ! On est tous des addictes potentielles. Par contre les plus fragiles vont apaiser leur souffrance avec telle ou telle substance.
C’est une maladie de l’excessif et non pas du « pas assez »
L’adolescent change physiquement, commence à avoir des responsabilités etc. on ne leur parle pas encore assez, voilà pourquoi après un passage de leur vie fragile ils goûtent à ces substances bénéfiques soulageant dans l’immédiat mais bien entendu s’aggravant au fil des années.


bisous à tous :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Inscription: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar fishy72 » 21 Déc 2012 09:43

merci cristal ;)
ESI 2013/2016 :D
Avatar de l’utilisateur
fishy72
VIP
VIP
 
Messages: 2297
Inscription: 24 Oct 2010 15:57

Messagepar lolo_82 » 21 Déc 2012 10:03

:love: Merci cristal pour ce résumé passionnant! Bon moi j'ai commencé lon résumé et là pafff! mon ordi ne veux plus se connecté à internet!!! :mal:
Je crois que si ça continu comme ça il va falloir que je change d'ordi! :(
Mais ne vous inquiétez pas je mettrai mon résumé comme promis

Pff ça me soule vous allez finir par croire que je ne veux pas travaillé! :lol:

Bibises à tous
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar williamm20 » 21 Déc 2012 10:17

xD.
Ca peut être dû à la connexion, c du wifi ou tu as un câble?
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Inscription: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar lolo_82 » 21 Déc 2012 11:13

Non car je fais avec l'internet de ma voisine par wifi, et j'arrive a me connecté sur l'ordi de mon homme sans problème, sauf qu'avec son ordi à lui je ne peux pas tout faire car c'est un micro ordi et il a que très peu de logiciel et je ne peux pas lire le replay

Par contre cristal je crois que tu t'ais trompé car le 19 c'était mercredi et non jeudi, en le lisant ton résumé il me semblais bien similaire à celui que j'ai fais!
j'espère que je me trompe car déjà que j'ai eu du mal a trouvé le temps pour le faire! :pleure:
J'étais telement contente de faire le résumé de cette émission qui m'avais passionné! et au final je l'ai fais pour rien je le craint!
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar cristal74270 » 21 Déc 2012 11:22

coucou
de rien ça était un plaisir :D
j'espère que ton ordi va se rétablir lolo :clin:
sur ce bonne journée
Cristal :clin:
Présélection (jva) pour 2015.
Concours 2015 en Rhône-Alpes
Avatar de l’utilisateur
cristal74270
Accro
Accro
 
Messages: 1183
Inscription: 26 Juil 2011 14:49

Messagepar lolo_82 » 21 Déc 2012 11:34

En fait ça y est j'ai trouvé la technique mais il déconne quand même, en fait au début il me dit qu'il répond, je diagnostique les problèmes j'envois le rapport a microsoft et a partir de la je peux me connecté! Je met juste 30min pour ouvrir une page! j'y comprend rien!

Cristal j'ai bien vérifié et c'est bien mon résumé que tu as fait! Je suis dégouté, il me resté plus qu'à le coller et l'envoyer! :pleure:

Bonne journée a toi
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar williamm20 » 21 Déc 2012 11:37

lolo_82 a écrit:Non car je fais avec l'internet de ma voisine par wifi, et j'arrive a me connecté sur l'ordi de mon homme sans problème, sauf qu'avec son ordi à lui je ne peux pas tout faire car c'est un micro ordi et il a que très peu de logiciel et je ne peux pas lire le replay

Par contre cristal je crois que tu t'ais trompé car le 19 c'était mercredi et non jeudi, en le lisant ton résumé il me semblais bien similaire à celui que j'ai fais!
j'espère que je me trompe car déjà que j'ai eu du mal a trouvé le temps pour le faire! :pleure:
J'étais telement contente de faire le résumé de cette émission qui m'avais passionné! et au final je l'ai fais pour rien je le craint!



Du tout, tu t'es entraînée à l'épreuve du résumé, ça te sera très utile. :clin: :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Inscription: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar lolo_82 » 21 Déc 2012 12:00

Oui certes ça m'a entrainé mais du coup je ne peux pas contribué au topic et c'est ça qui me gène, j'aurais bien fait celui de jeudi pour le coup mais je l'ai regardé et je ne l'ai pas trouvé passionnant et vu que je travaille tout ce week end je n'aurais pas le temps de le faire!

Allez dès janvier promis je me rattraperai!
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar williamm20 » 21 Déc 2012 12:28

Tu n'as rien à te reprocher. Et nous on ne t'en veut pas. :bisous: :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Inscription: 01 Sep 2012 15:07

Messagepar fishy72 » 21 Déc 2012 12:39

nan on t'en veux pas :love:
ESI 2013/2016 :D
Avatar de l’utilisateur
fishy72
VIP
VIP
 
Messages: 2297
Inscription: 24 Oct 2010 15:57

Messagepar lolo_82 » 21 Déc 2012 13:01

Oui mais moi ça me gène quand même vu que je n'ai pas le temps d'en faire un autre à cause du boulot! Mais bon le coeur y est! Et je me rattrapperai!
Bisou a vous tous vous etes cro mimi :love:
ESI 2013/2016 à Auch
S1: SSR, S2: Maternité
lolo_82
VIP
VIP
 
Messages: 2555
Inscription: 18 Aoû 2012 20:36

Messagepar williamm20 » 21 Déc 2012 13:03

Ne t'accables pas tant.
C celui de quel jour, je le fais et pis c bon on en parle plus? :D
williamm20
Accro
Accro
 
Messages: 1427
Inscription: 01 Sep 2012 15:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Concours infirmiers