Forum : Concours infirmiers

Nous sommes le 03 Aoû 2015 05:38

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar skikinoune » 25 Fév 2009 09:08

christel30 a écrit:Dans le travail d'infirmière, il y a une façon de faire ou d'aborder le patient qui est forcément unique. Elle est fonction de la personnalité de l'infirmière.
Si on arrive à aider le patient, faire qu'il se sente accompagné et suivi personnellement, on sait que c'est grâce à nous. Une autre infirmière aurait pu le faire mais là c'est nous qui avons réussi.



En suivant ta logique, je me demande pourquoi pas AS ou kiné?
Par exemple, tu dis que la façon de faire est forcément unique mais quand tu arrives le matin et que tu as 15 prises de sang à envoyer dans l'heure qui suit, comment tu veux mettre en pratique cette individualisation hormis par un petit mot gentil?Alors que l'AS qui va passer 10min ou 1/4 à aider la personne à réaliser sa toilette aura plus le temps de prendre en considération la pudeur, la douleur ou les affects du patient.

Tu dis que ce sera grace à toi et pas une autre mais que fais tu du médecin qui aura éxaminé, de l'AS qui aura aider, de la psy qui aura accompagné et de l'IDE qui prendra ta releve?
Cette derniere question est hors sujet mais je pense sincerement que si tu tiens ce discours lors de l'oral, tu risques de te mettre en porte à faux.

Mis à part ça, je trouve vraiment vos façons d'envisager la profession très honorante pour toutes les IDE qui sont actuellement sur le térrain.C'est vrai qu'on évolue beaucoup dans sa maniere de penser au cours des études parce qu'on est rattrapé par la réalité du térrain mais aussi par ses propres affects, la fatigue, le stress...
D'un autre coté, si on avait pas ces objectifs quand on commence, et bien on ne pourrait pas surmonter tout ça.
On m'a dit c'est impossible...Alors je l'ai fait
Puéricultrice
Avatar de l’utilisateur
skikinoune
VIP
VIP
 
Messages: 2218
Inscription: 31 Mar 2005 19:10
Localisation: Lyon

Messagepar christel12 » 25 Fév 2009 10:11

Donc tu penses que malgré le manque d'éffectifs, de moyens materiels et financier, si l'IDE s'en donne humainement la peine, elle a la possibilité d'individualiser chaque patient?

Oui, l'IDE a moyen d'individualiser chaque patient car cela peut passer par des choses simples: le façon de s'adresser à eux, le regard, le respect, la politesse et le sourire comme tu le dis.

En suivant ta logique, je me demande pourquoi pas AS ou kiné?

Parce que je veux contribuer à soigner en réalisant des actes qui sont propres à l'IDE, quant à kiné, c'est vraiment autre chose et cela ne m'attire pas du tout.

Tu dis que ce sera grace à toi et pas une autre mais que fais tu du médecin qui aura éxaminé, de l'AS qui aura aider, de la psy qui aura accompagné et de l'IDE qui prendra ta releve?

J'avais quand même précisé "une autre infirmière aurait pu le faire, mais là c'est moi".
Quand je dis grâce à moi et pas une autre c'est de l'instant "t" dont je parle.
Par contre, même si je ne l'avais pas précisé, je n'oublie à aucun moment que c'est un travail d'équipe et que chacun à son niveau peut, et doit le faire, avec le plus d'humanité possible. Le médecin, qui a sûrement moins de proximité car plus de patients à suivre, l'IDE et l' AS qui sont plus proches et la psy qui accompagne mais de façon différente.


En tout cas, j'apprécie bcp tes remarques qui me permettent de bien avoir les idées claires (même si elles l'étaient, de l'écrire c'est meiux!)
Christel12
IDE promo2009-2012
Avatar de l’utilisateur
christel12
Accro
Accro
 
Messages: 1471
Inscription: 12 Fév 2009 18:32

Messagepar miminette » 25 Fév 2009 10:15

Coucou tout le monde!!!

Moi je souhaiterai devenir infirmière pour pleins de choses! avant je faisais des etudes en pedicurie podologie mais il me manqué certains aspect que je recherchais dans mon futur métier!

Tout d'abord parce que je trouve que c'est une experience humaine unique très enrichissante, on est confronté à toutes les emotions humaines (douleur, soufrance, joie, soulagement.....) et on doit s'adapter à celles-ci et quel autre métier apporte autant de choses???
de plus la diversité des soins infirmiers, qui se pratique sur toute l'anatomie humaine, chose qui me manqué en pédicurie.
De plus, la relation avec le patient est beaucoup plus intense, on est là pour le soulager et le reconforter psychologiquement et physiquement.
Le travail en équipe, la perspective de travailler seule ne m'enchanté pas, j'aime le contact avec les gens que soit professionellement ou non, j'aime etre entouré et faire des echanges.
Je ne néglige pas non plus l'évolution de carrière ainsi que les spécialisations qui sont nombreuses et diversifiées ainsi que la sécurité de l'emploi.

voilà pourquoi je veux devenir infirmière!!!!!

courage à tous et bonne chance!
Admise à Narbonne, Lyon, Hopital Nord et Croix rouge marseille!!!!!!!
ESI 2009/2012!!!
miminette
Régulier
Régulier
 
Messages: 49
Inscription: 25 Fév 2009 10:02

Messagepar skikinoune » 25 Fév 2009 11:36

christel30 a écrit:Donc tu penses que malgré le manque d'éffectifs, de moyens materiels et financier, si l'IDE s'en donne humainement la peine, elle a la possibilité d'individualiser chaque patient?

Oui, l'IDE a moyen d'individualiser chaque patient car cela peut passer par des choses simples: le façon de s'adresser à eux, le regard, le respect, la politesse et le sourire comme tu le dis.



Si tu m'autorises encore un peu plus à te saouler...

Tu parles de la possibilité d'apporter à tes patients.je sens bien dans ton discours que véritablement, c'est quelque chose qui te tiens à coeur et qu'au delà de ta satisfaction personnelle, c'est surtout ce que tu pourrais faire pour rendre "heureux" l'autre qui te motive.
Est ce que tu t'es déjà intérrogée sur l'éventualité d'être confronté à des patients qui te révulsent?
On pourrait par exemple parler des IDE qui travaillent en prison auprès d'assassin, de pédophile...
Est ce que tu t'en sentirais capable et/ou est ce que tu peux comprendre que certaines infirmières soient attirés par cette orientation professionnelle?

Une nouvelle fois, merci de tes réponses.
On m'a dit c'est impossible...Alors je l'ai fait
Puéricultrice
Avatar de l’utilisateur
skikinoune
VIP
VIP
 
Messages: 2218
Inscription: 31 Mar 2005 19:10
Localisation: Lyon

Messagepar christel12 » 25 Fév 2009 13:20

Est ce que tu t'es déjà intérrogée sur l'éventualité d'être confronté à des patients qui te révulsent?
On pourrait par exemple parler des IDE qui travaillent en prison auprès d'assassin, de pédophile...


Oui je me suis interrogée sur la possibilité d'être face à des patients qui me révulseraient. Je pense notamment aux délinquants sexuels, pédophiles ou non, criminels et autres.
Dans ces cas-là, il doit falloir prendre le patient comme un individu souffrant avec le recul nécessaire pour ne pas songer à lui en tant que délinquant.
L'équipe soignante a pour rôle de soigner et guérir tous les patients sans distinction aucune...


Est ce que tu t'en sentirais capable et/ou est ce que tu peux comprendre que certaines infirmières soient attirés par cette orientation professionnelle?

Les IDE qui travaillent dans le milieu carcéral, je suis admirative de leur choix.
Elles doivent forcément trouver un enrichissement à travailler avec cette population. Elles soulagent, apaisent et essaient de guérir des gens qui souffrent. Seulement elles sont capables de beaucoup de recul et de discernement.
Après quelques années d'expérience, de façon à être déjà aguerrie aux difficultés les plus récurrentes je pense pouvoir en être capable, le désirer est autre chose.
N'ayant jamais été confrontée réellement à ce milieu, les stages sont sûrement les bienvenus pour aider les IDE à faire leur choix et trouver leur voie.


Voili voilou, à ta disposition!! :clin:
Christel12
IDE promo2009-2012
Avatar de l’utilisateur
christel12
Accro
Accro
 
Messages: 1471
Inscription: 12 Fév 2009 18:32

Messagepar Florence21 » 25 Fév 2009 18:57

skikinoune a écrit:
Florence21 a écrit:Le premier mot qui me vient à l'esprit, c'est soigner

Est ce que tu as déjà penser à l'aspect soigner sans guérir?C'est à dire le fait de t'investir en vain avec cette perspective que tu peut etre perçu uniquement comme la personne qui fait mal dans le soin, applicatrice de prescription qui n'ont pas d'effet immédiat et la mort comme finalité?

Faire le bien et ce n'est pas le cas d'une coiffeuse

Pourtant, quand tu sors de chez le coiffeur, tu te sens mieux dans ta peau, elle aura pris elle aussi le temps de t'écouter.

Recevoir un sourire, prendre une main, accompagner jusqu'au bout. Bref, j'aimerais etre celle que tout le monde voudrait au bout de son lit.

Et les patients qui ne sont pas de bonnes humeur, pour qui tu représentes la maladie et ceux qui n'ont pas envie de te sourire ou que tu leurs prennent la main?

Il y a tant de verbe qui me viennent à l'esprit. Apaiser, soigner, guérir, sourire, tenir, accompagner, parler, gronder, conseiller....

Je ne comprends pas pourquoi gronder?
Tu utilises des verbes d'action, ce que tu aimerais faire.Comme si tu allais trouver ton équilibre professionnel dans ce que tu peux apporter.Mais quand on donne, est ce que finalement ce n'est pas parce qu'on attend en retour?


J'ai donc commencé à regarder le métier d'aide-soignante et j'ai lu le forum et j'ai appris qu'avec mon bac, meme nul, je pouvais essayer le concours d'infirmière.

Imaginons maintenant le contraire, il faut le bac pour être AS et pas pour IDE.Est ce que ça aurait également influencé ton choix?

Je tiens tout d'abord à te remercier de ta réponse.Comme mon objectif est de chercher la petite bête, j'aimerai savoir si tu pouvais répondre à ce méssage et si, par la suite tu m'autorisais à m'en servir pour mon mémoire?
Merci


coucou, je vais tacher de te répondre, tu es un vrai ptit diable !!

L'aspect soigner, sans guérir.
Bien sur que j'y ai pensé et lorsque je parle de soigner, je ne parle pas forcément de guérir mais de tout faire pour reculer l'inévitable si la guérison ne se fait pas. On ne peut pas se dire : toi, laisse béton, tu vas mourir, non, ne jamais baisser les bras !

Pff le coiffeur, pas mon truc, je trouve ça futile, voilà.... il y a plus enrichissant et je n'aurais pas trouvé cette richesse avec des bigoudis !

Quant aux patients grincheux, ils sont comme les autres, ils décident. Ils ne veulent pas ma main, je ne leur donne pas. Ils sont grincheux, je peux l'etre aussi mais moi, je n'ai pas le droit de lui dire. Grincheux, méchants et j'en passe, tant pis pour moi, je suis la gentille infirmière qui est au service de cette vilaine madame... dur la vie....

Gronder : alors Mr Durand, on ne veut pas prendre son médicament aujourd'hui, ouhhhhhhhhhhhhhh ça va pas ça, je vais me facher et vous priver de télécommande... éh éh, il est où le fouet ? rhoo je rigole.. Sans blague, vous ne vous etes jamais fait fachée par une infirmière ? moi, euh , si...

Donner et attendre en retour. Ah mon gros défaut, je n'attends rien en fonction de ce que je donne. Je donne, il prend, cool. Il donne rien, tant pis. De toute façon, c'est un patient ou un résident, il n'a rien à me donner, si ce n'est qu'il est content de moi.

Concernant, le bac, peu importe que je l'ai au pas. J'aurais fait le concours pour l'un comme pour l'autre. Je me suis inscrite à celui d'ide en deuxième car je ne savais pas que je pouvais le faire mais pour moi, ce sont deux métiers complémentaires qui ont un meme but, aider les autres et je trouve que coté humain, l'as est bien plus méritante car elle fait un boulot remarquable. Je voulais devenir as en premier , alors meme s'il fallait le bac, je l'aurais fait également. C'est deux chances pour moi d'en réussir au moins un qui m'amènera à mon but.


Mon corps et mon ame sont à toi pour ton mémoire mais je pense que mes écrits te suffiront. Biz. Flo
S1 validé
Avatar de l’utilisateur
Florence21
VIP
VIP
 
Messages: 1830
Inscription: 04 Déc 2008 09:08

Messagepar moithony » 25 Fév 2009 22:00

Pour ma part, j'ai choisi de passer les concours d'infirmier pour plusieurs raisons.

D'abord et surtout pour un rapport avec les autres et un sentiment de compassion (sans compassion, autant quitter le monde médical).
Je voudrais être la personne qui donne les soins au malade, qui lui explique pourquoi il doit subir ça et qu'il comprenne les démarches.
Certains me demandent pourquoi je ne deviens pas médecin mais je leur répond que le médecin est vu comme une personne insensible qui n'a pas de contact direct avec la patient et qui n'a des rapports exclusivement professionnels. D'autres me demandent pourquoi pas AS? Je leur répond que les AS jouent le rôle de soutien moral et de bien être dans un milieu qui peut-être terrifiant.

Dans le milieu médical, je veux être la personne qui humanise la démarche de soin. Le malade doit avoir l'impression de prendre sa maladie en main et non de subir les envies des médecins, je veux être en quelque sorte l'outil de cette démarche.
Je ne chercherai pas à avoir un discours basique de"je veux aider les autres, je veux les soigner"... ça n'a aucun sens si ce n'est la répétition bête et idiote des clichés.

Ensuite et enfin, je voudrais être infirmier pour un développement personnel. Chaque métier développement une facette de notre personnalité et infirmier est celle qui me correspond le plus.
.:. ESI en Cavale, 2ème année.:.
Représentant de promotion 2010/2013
Président de Québ'ESI
Avatar de l’utilisateur
moithony
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 173
Inscription: 25 Fév 2009 21:11
Localisation: Brest

Messagepar Florence21 » 25 Fév 2009 23:12

Je ne chercherai pas à avoir un discours basique de"je veux aider les autres, je veux les soigner"... ça n'a aucun sens si ce n'est la répétition bête et idiote des clichés.

Et je suppose que tu as toujours raison... merci pour les clichés betes et idiots, nous en sommes un paquet ici... :clap:
S1 validé
Avatar de l’utilisateur
Florence21
VIP
VIP
 
Messages: 1830
Inscription: 04 Déc 2008 09:08

Messagepar christel12 » 25 Fév 2009 23:15

:clap: Flo21

j'ai pensé comme toi sur le moment, puis je me suis dit arrête, tu commences à prendre tout pour toi....
C'est des restes de Hijo sûrement....qui me rendent comme ça.... :hum:
Christel12
IDE promo2009-2012
Avatar de l’utilisateur
christel12
Accro
Accro
 
Messages: 1471
Inscription: 12 Fév 2009 18:32

Messagepar Florence21 » 26 Fév 2009 00:00

ah je ne sais pas si c'est des restes de Hijo mais j'aime pas lire des textes du genre : moi je suis pas un cliché. Mais humaniser la démarche de soin c'est soigner aussi meme si il ou elle ne veut pas prendre ce verbe. Donner des soins, c'est soigner l'autre.
Je trouve que c'est surtout un discours très psy.
Allez, je file au lit, il se fait tard ! :bisous:
S1 validé
Avatar de l’utilisateur
Florence21
VIP
VIP
 
Messages: 1830
Inscription: 04 Déc 2008 09:08

Messagepar moithony » 26 Fév 2009 10:44

Salut, Désolé si je vous ai blessé dans ce que j'ai dit, ce n'était vraiment pas le but.

Je ne voulais pas dire que c'était stupide de dire ce genre de choses qui sont la base fondamentale de ce métier.

Dans cette phrase, je m'en prenais surtout aux gens qui n'en n'ont rien à faire de ce concours et qui le passent par dépit ou juste pour faire bien. Je vais paraitre catégorique mais je ne supporte pas les personnes désintéressées, surtout dans le monde médical, on a rien à faire dedans si c'est le cas. Pour ma part, travailler dans un hopital et participer à la guérison ou simplement d'aider les gens dans leur détresse est une passion, je ne me vois pas faire d'autre métier que de me lever le matin en me disant: "je suis utile et des gens comptent sur moi"... Rien que d'en parler, j'en ai des frissons... Vous allez surement me trouve stupide mais c'est ainsi....

De plus, désolé de te dire ça Flo21 mais tu ne me connais pas, je ne te juge pas alors je ne te permet pas de me juger en disant que je pense toujours avoir raison. J'ai donné mon avis et je viens de m'expliquer sur une phrase qui était ambigu, je ne me sens en aucun cas au dessus de quelqu'un et j'en suis même très loin. Je voudrais ajouter aussi que comme vous le savez, le métier d'infirmier repose sur un travail d'équipe... Tu crois sincèrement que j'irai dans un tel métier si je prenais les autres pour des perroquets?

Enfin voilà, c'est dans ma personnalité d'être direct, excusez moi si je vous ai blessé, ce n'était vraiment pas voulu... Pareil pour toi Flo, ce n'est pas contre toi mais comprends que je suis tout aussi stupide qu'un autre mais que j'aime expliquer les choses différemment ...
.:. ESI en Cavale, 2ème année.:.
Représentant de promotion 2010/2013
Président de Québ'ESI
Avatar de l’utilisateur
moithony
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 173
Inscription: 25 Fév 2009 21:11
Localisation: Brest

Messagepar Florence21 » 26 Fév 2009 11:19

Ne t'inquiète pas, aucune blessure dans tes propos me concernant mais ta phrase aurait pu en blesser d'autres ou ils auraient pu se trouver nunuche avec leurs mots souvent répétés.

Aucun jugement , d'ailleurs j'ai mis " je suppose", donc je suppose mal.

Le principal est que nous allions tous dans la meme direction, avec les memes envies et les memes attentes.
S1 validé
Avatar de l’utilisateur
Florence21
VIP
VIP
 
Messages: 1830
Inscription: 04 Déc 2008 09:08

Messagepar moithony » 26 Fév 2009 11:28

Ouf, je suis rassuré que tu ne l'ai pas mal prit... quand je me suis relu, je me suis dit que j'y suis allé un peu fort.
Je suis soulagé ! lol

Désolé de pas rester mais je dois filer.

Bonne journée à tous :D
.:. ESI en Cavale, 2ème année.:.
Représentant de promotion 2010/2013
Président de Québ'ESI
Avatar de l’utilisateur
moithony
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 173
Inscription: 25 Fév 2009 21:11
Localisation: Brest

Messagepar rosalie » 26 Fév 2009 15:14

skikinoune a écrit:
rosalie a écrit:Coucou
Et bien moi c'est pareil, j'ai déjà d'autres expériences professionelles (j'ai 35 ans) et je sais aujourd'hui que je suis faites pour aider mes congénères.
Etre utile surtout savoir pourquoi on part travaillé, etre présente pour les autres au moment ou ils en ont le plus besoin, soulager les souffrances, aider à la guérison et parfois juste etre là jusqu'à la fin.


En fait, l'image que tu as de l'infirmière, c'est une personne avant tout altruiste, un don de soi voir une vocation?

Alors c'est vrai qu'il y a dans ce métier aussi beaucoup de difficultés mais je crois que ça en vaut la chandelle.


Est ce que tu pourrais me dire ce que tu entends par difficultés?

J'sais pas pour vous mais moi je trouve qu'il y a beaucoup d'égoisme sur cette planete et je crois qu'exercer des métiers comme infirmières c'est aussi une manière de refuser de faire partis de cette catégorie là.


Est ce que tu pourrais me donner ton avis sur les IDE qui par exemple ne se présentent pas à leur poste, en prévenant à la derniere minute pour une raison X ou Y ?


Bon courage à toutes car j'sais pas pour vous mais moi plus ça approche et plus je stress.......

Ne t'inquiete pas et réfléchis avec ton coeur le jour de l'écrit, tu verras, ça marche![/quote
tout d'abord merci sikinoune de nous éplucher à la loupe
ça peut nous aider à rebondir sur nos propres mots
Oui je pense dans le métier d'infirmier qu'il faut une bonne dose d'altruisme mais attention je ne sanctifie pas les infirmiers/ères non nous ne sommes que des humains
je crois qu'il y a une nécessité à faire preuves d'empathie aussi mais en gardant pourtant une distance nécessaire
Alors quand je parle de difficulté c'est aussi par exemple savoir se protéger face à beaucoup de souffrance
c'est évidemment les manques d'effectifs, mais c'est aussi se faire engueuler par un toubib qui aurra passer une trop mauvaise journée et se défoulera un peu sur la nouvelle (enfin je crois que ça peut se passer comme ça)
difficultés c'est encore ne plus avoir d'espoir pour un patient et etre capable de lui sourir et le regarder en face, il y a une liste énorme de difficulté par exemple soigner un escare énorme je sais pas si j'en serais capable (enfin il faudra bien)
et difficulté insurmontable pour moi en tout cas je crois soigner un pédophile la aussi je ne sais pas si j'en suis capable
alors la vous allez me dire mais pourquoi tu veux etre infirmière
beh peut etre justement pour surmonter toutes ses diffultés
et toutes les autres raisons évidement mais je préfère ne pas me mentir et oui j'ai des doutes et je me les avoue et vous?

Pour ta dernière remarque sikinoune sur les infirmières qui préviennent à la dernière minute beh c'est ne pas faire preuve d'espris d'équipe quelque soit le lieux de travail d'ailleurs mais encore plus celui là
mais ça peut etre aussi un gros pétage de plomb ou un impératif
enfin comme je le disais plus haut nous ne sommes que des humains.
Bon courage pour ton mémoire
et j'espère etre bien vite à ta place
Pellegrin 28 Mars
Perrens 11 Avril
rosalie
 
Messages: 18
Inscription: 25 Jan 2009 13:00

Messagepar mariedumon » 26 Fév 2009 16:47

bonjour, je trouve ce post très interessant car il nous pousse effectivement dans nos retranchements.

Pour ma part je veux évidemment faire ce métier pour être auprès des gens et les aider pour ce qui est le plus important, la santé, la vie ... ce qui nous éloigne des bigoudis en effet !
Pour ce qui est des délinquants, il serait plus facile de ne pas savoir ce qu'ils ont fait, afin que cela ne perturbe pas les soins !

Mais au fond je me pose 3 questions :

- ne fait on pas ce métier pour régler certains problèmes ? (peur de la mort, de la maladie, vide de l'existence ...)
- ne fait on pas ce métier par égoisme, car même si l'on attend rien en retour, aider, accompagner est quelque chose de valorisant. On se sent utile...
- ne faut il pas être (un peu) idéaliste pour se lancer dans ce métier ?

qu'en pensez vous ? :evil:

Enfin je voudrais juste ajouter que les médecins, sont certes parfois froids et distants (par ex. mon gynéco obtétricien :tire: ) mais d'autres sont très empathiques, par ex. certains medecins généralistes ou même des chirurgiens (par ex. celui de ma belle mère qui va l'opérer pour un cancer du sein, il est trés bien, explique bien les choses et a su la mettre en total confiance ! et grace à lui elle va guérir ! (et aux autres personnes soignantes aussi bien sur ! :clin: ).
Et pour ce qui est des kiné, c'est pourtant un super boulot, pensez à la rééducation de victime d'accidents qui grace à eux pourront remarcher par ex ....

Voilà je fais comme skikinoune je cherche la petite bête ! :evil: mais j'avoue qu'il est très difficile de dire pourquoi ce métier plutôt qu'un autre car on peut toujours trouver une faille dans les réponses !

en tout cas skikinoune, chapeau pour ton sujet de tfe, tu ne recherche pas la facilité et je suis sure qu'il sera très interessant ! bon courage à toi ! :P
ESI 3ème année
mariedumon
Accro
Accro
 
Messages: 1168
Inscription: 25 Nov 2007 15:36
Localisation: Angouleme

PrécédenteSuivante

Retourner vers Concours infirmiers