Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 03 Sep 2014 00:42

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar argiop » 09 Mar 2009 23:25

bonjour tout le monde
c'est clair qu'on peut toujours discuter le fait de faire les soins en "propres" ou en "stérile", par contre c'est clair que le serum phy est plus adapté que l'eau stérile ( plus proche de la composition de la lymphe. a l'heure actuelle je suis étonné qu'on utilise encore un antiseptique sur des plaies chroniques!!!
par contre je n'ai vu personne parler des pansements spécifiques pour ce genre de plaies hydrocellulaires, hydrocolloïdes, alginates !!! qui pourtant sont super efficaces, et qui sont tout autant remboursés par la sécurité sociale, donc ne parlé pas de cout.
a mon avis cette question devrait etre d'avantage abordée et discutée que de savoir si on se met en stérile ou en propre pour faire un soin de plaies chronique, car cela a un impact beaucoup plus important sur la cicatrisation.

voila mon avis
la connaissance n'a de valeur que si elle est partagée
Avatar de l’utilisateur
argiop
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 246
Inscription: 15 Juil 2008 20:09
Localisation: BRETAGNE

Messagepar erick » 10 Mar 2009 07:19

Mais bonjour,


Pour moi, ulcère et escarre sont des plaies que l'on soigne en propre, et non en stérile, donc sérum phy et savon doux.

Si doute sur infection, je fais un écouvillonnage en vue d'une étude bactériologique, mais bon, je suis IDE hospitalier avec tout ce qu'il faut sous la main.

Le plus important pour moi, c'est la détersion de la fibrine qui favorisera la cicatrisation.

La détersion se fait chimiquement avec élase, hydrogel; Ou manuellement avec bistouri. Puis tulle gras genre Jelonet, cuticell, afin que la plaie "n'accroche pas aux compresses.

Aprés, oui, comme Argiop, si la plaie est saine, j'applique des pansements hydrcolloïdes que je laisse en place de 48h minimum!!!à 5 jours en fonction de l'état de saturation de la plaque.


Première erreur vue chez moi, la Flammazine utilisée à tout va, croyant que son action permet de déterger la plaie, alors que c'est un antiseptique d'appoint des brûlures.

Et vous vous faites comment?
Force et courage
Y FO LIRE
Pour la santé de mon budget personnel, je ne compte pas avec l'argent que je n'ai pas, première leçon de déontologie à avoir.
Avatar de l’utilisateur
erick
Accro
Accro
 
Messages: 1060
Inscription: 21 Avr 2008 06:37
Localisation: Lyon

Messagepar argiop » 10 Mar 2009 14:03

erick a écrit:Mais bonjour,


Pour moi, ulcère et escarre sont des plaies que l'on soigne en propre, et non en stérile, donc sérum phy et savon doux.

Si doute sur infection, je fais un écouvillonnage en vue d'une étude bactériologique, mais bon, je suis IDE hospitalier avec tout ce qu'il faut sous la main.

Le plus important pour moi, c'est la détersion de la fibrine qui favorisera la cicatrisation.

La détersion se fait chimiquement avec élase, hydrogel; Ou manuellement avec bistouri. Puis tulle gras genre Jelonet, cuticell, afin que la plaie "n'accroche pas aux compresses.

Aprés, oui, comme Argiop, si la plaie est saine, j'applique des pansements hydrcolloïdes que je laisse en place de 48h minimum!!!à 5 jours en fonction de l'état de saturation de la plaque.


Première erreur vue chez moi, la Flammazine utilisée à tout va, croyant que son action permet de déterger la plaie, alors que c'est un antiseptique d'appoint des brûlures.

Et vous vous faites comment?


je suis d'accord, on n'est pas forcment obligé de faire les pansements en steriles.
la detersion peut tres bien se faire avec des produits beaucoup plus efficace que l'elase, je ne citerai pas de nom car chaque labo a ses nom commerciaux, il y a meme certains pansements a base d'ibuprofen qui diminue tres largement la douleur. et pour eviter que les pansements ne collent a la plaie, certains pansements primaires sont a base de silicone.
et en ce qui concerne le tulle gras, il s'utilise que dans certaines conditions,par exemple il ne s'utilise pas quand la plaie est exudative et fibrineuse.

l'IDE a tout à fait sa place dans ce genre de soins ( puisqu'il (ou elle) permet de gérer le patient dans son environnement par exemple on peut voir avec le patient quelle est son alimentation) , mais il ne faut pas négliger les pansements qu'il existe pour les plaies chroniques. plusieurs labo ont développer de très bons produits, et pour en avoir testé certains, ce n'est pas du vent ce qu'ils nous vendent
et la flammazine est un produit tres efficace quand il est bien utilisé, mais attention ce produit contient un antibiotique. il faut faire attention a la pression de selection.

voila MON petit point de vue sur la prise en soins des plaies chroniques
la connaissance n'a de valeur que si elle est partagée
Avatar de l’utilisateur
argiop
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 246
Inscription: 15 Juil 2008 20:09
Localisation: BRETAGNE

Messagepar richto » 10 Mar 2009 14:09

patin couffin a écrit::hum: Pourquoi pansement non stérile ?!!! :hum:

J'ai toujours fait et vu faire en stérile quel que soit le stade de l'ulcère !


Ah !!! Je me sentais un peu seule sur ce coup-là !!!

Pour moi, tout pansement, et même à domicile, se fait en stérile. D'autant plus si la personne a des animaux de partout : pas la peine de risquer la surinfection... A moins que se sente rassuré de pouvoir penser que l'infection puisse être liée à autre chose qu'à nous...

De plus, depuis la possibilité de prescrire, il est fort aisé de prescrire des sets à pansement stériles, qui seront remboursés au patient. Et ce, sachant que la caisse préfère rembourser ce type de matériel plutôt que de payer les suites infectieuses d'une plaie...

Encore faut-il, en effet, que l'on accepte de se documenter un peu sur la question... Sinon, je ne vois pas trop à quoi cela sert de nous donner plus de pouvoir...
richto
 
Messages: 10
Inscription: 09 Mar 2009 20:53

Messagepar petite-pauline » 10 Mar 2009 16:21

richto: et avec ton set à pansement stérile tu utilises du savon neutre??? car si c'est cela ça n'est pas logique
petite-pauline
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Inscription: 27 Juin 2008 15:33

Messagepar richto » 10 Mar 2009 20:54

Et bien non, pas de savon neutre... Uniquement un nettoyage au sérum physiologique en dosette. C'est le protocole qui nous est donné par la quasi-totalité des médecins de mon secteur.

C'est vrai que sinon, pas de quoi avoir des sets à usage unique.

Par contre, je trouve vraiment dommage que les IDEL ne profitent pas des possibilités d'avoir du matériel stérile...
richto
 
Messages: 10
Inscription: 09 Mar 2009 20:53

Messagepar argiop » 10 Mar 2009 21:00

richto a écrit:Et bien non, pas de savon neutre... Uniquement un nettoyage au sérum physiologique en dosette. C'est le protocole qui nous est donné par la quasi-totalité des médecins de mon secteur.

C'est vrai que sinon, pas de quoi avoir des sets à usage unique.

Par contre, je trouve vraiment dommage que les IDEL ne profitent pas des possibilités d'avoir du matériel stérile...



+1
la connaissance n'a de valeur que si elle est partagée
Avatar de l’utilisateur
argiop
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 246
Inscription: 15 Juil 2008 20:09
Localisation: BRETAGNE

Messagepar elodie-la-chipie » 04 Jan 2011 17:53

Bonjour,

J'ai entendu dire que l'utilisation du cycle béta n'était pas recommandé pour faire un pansement d'ulcère variqueux.

Savez-vous pourquoi ? Quelqu'un peut me renseigner ?

Merci d'avance :D
elodie-la-chipie
 
Messages: 12
Inscription: 25 Déc 2010 17:52

Messagepar zeb24 » 04 Jan 2011 18:27

Vous l'avez entendu dire ? Je trouve affligeant que vous en soyez encore à vous poser de telles questions.

Mais d'où venez vous ? N'avez vous pas appris les bases à l'école ? Et la formation continue ? Jamais vous ne réfléchissez à ce que vous faîtes ?

Je trouve dramatique qu'on donne un droit de prescription limitée aux IDE pour ce qui devrait être notre spécialité et entendre encore des questions comme ça ...
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 959
Inscription: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar zeb24 » 04 Jan 2011 18:36

Désolé pour le ton, mais c'est dramatique d'en être encore là ...
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 959
Inscription: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar gisou64 » 04 Jan 2011 19:07

Au lieu de t'offusquer autant Zeb, sois gentil de répondre à la question d'Elodie...
Il n'est effectivement pas recommandé d'utiliser des antiseptiques quels qu'ils soient sur une plaie chronique comme un ulcère variqueux par ex. pourquoi? parce qu'ils sont trop agressifs pour la plaie et détruisent la flore commensale (non pathogène) présente sur toute plaie chronique. Les sociétés savantes en cicat comme la SFFCP préconisent l'utilisation de sérum physiologique, mais quoiqu'en dise Zeb, nous dépendons encore de la prescription médicale qui prévaut la notre, donc tu croiseras sans doute de médecins au dessus des recommandations qui prescrivent encore moulte antiseptiques, quand ce ne sont pas des antibio (qui en + créent des résistances!)...
Je te rappelle Elodie que le processus de cicatrisation est à la base un processus inflammatoire , que les soins de plaies chroniques ne sont pas des soins stériles mais de soins propres. Lors de mon DU cicatrisation, j'ai fait un stage en service de soins externe où l'on traitait en ambulatoire des patients porteurs d'ulcères en tout genre. Le premier sin après le retrait du pst étaiot passage au pédiluve, genre de bac dans lequel on douchait les plaies avec l'eau tiède du robinet et la douchette. puis temps d'antalgie locale (Emla recommandée) puis épluchage cad bien retirer peaux mortes, croutes etc (curettte de Stiefel), sans faire saigner puis application du protocole de pst sans oublier d'hydrater tout le membre hors plaie avec Dexeryl par ex. enfin contention sur prescription s'il n'y a pas de pathologie artéritique. si le sujet de la cicat t'interesse je te conseille de te rendre à la conférence plaie et cicatrisation à paris en janvier (tu peux demander la prise en charge par ton établissement ou par certains labo avec lesquels vous bossez). sinon, cherche sur Internet les articles de Sylvie Meaumes ou Luc Théo qui sont les maîtres en France sur le sujet!
Pour finir, il faut avoir une qualité en cicat, c'est la modestie! Nul ne teins la science infuse...j'ai connu dans ma longue carrière qui est plus derrière moi que devant, toutes les modes...Sucre, miel, Biafine, aérosols locaux d'O2...et nous avons eu parfois de surprenants résultats!! On ne maitrise donc pas tout....
gisou64
Habitué
Habitué
 
Messages: 81
Inscription: 28 Déc 2010 22:01

Messagepar erick » 05 Jan 2011 08:06

zeb24 a écrit:
Mais d'où venez vous ? N'avez vous pas appris les bases à l'école ? Et la formation continue ? Jamais vous ne réfléchissez à ce que vous faîtes ?

Je trouve dramatique qu'on donne un droit de prescription limitée aux IDE pour ce qui devrait être notre spécialité et entendre encore des questions comme ça ...

Bien le bonjour,

Mais il est là le blème M'sieur, pourquoi la formation initiale n'insiste pas sur ce point alors que les écrits que l'on peut trouver sur le net au sujet de la cica des plaies chroniques ont tellement évolués, ou alors est ce que les cours de soins infirmiers sont t'ils bien percutants pour que l'on retienne l'essentiel du message.

Quant à la richesse des plans de formations dans les étab.....euh bref!

Quant à une éxpertise purement infirmière sur le sujet, pas d'accord, on aura toujours besoin du médical, une IDE préscrivant de son coté et le médecin de l'autre sans se parler, c'est pire qu'une IDE postant sur inf.com qu'elle aurait entendue parler que.....

En lisant gisou64 ou en écoutant actuelement I. Fromentin, on peut tout à fait glaner des connaissances afin de faire changer d'avis un toubi au dessus des bonnes pratiques, mais c'est un autre problème.
bonne journée
Force et courage
Y FO LIRE
Pour la santé de mon budget personnel, je ne compte pas avec l'argent que je n'ai pas, première leçon de déontologie à avoir.
Avatar de l’utilisateur
erick
Accro
Accro
 
Messages: 1060
Inscription: 21 Avr 2008 06:37
Localisation: Lyon

Messagepar moutarde » 05 Jan 2011 09:40

La question initiale n'est pas posée par 1 ESI.
[..."Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles !"...]
Avatar de l’utilisateur
moutarde
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6133
Inscription: 27 Sep 2007 21:40

Messagepar erick » 05 Jan 2011 10:37

moutarde a écrit:La question initiale n'est pas posée par 1 ESI.

Heureusement ou pas, Moutarde,
Mais quand on voit le post "toilette au lit" du forum ESI, cela fait peur ou comment se triturer les méninges avec des gants de toilettes en survolant d'autres notions qui amène à "on m' a dit que" lorsqu'on à le DE, sans aucune animosité auprés d'élodie :peur:

Maintenant, et avec cette fameuse nouvelle réforme, quelle est la valeur de la parole d'un professionnel que nous sommes face à celle d'une mono dans la tête d'un ESI. Allons nous avoir moins de " oui mais à l'école, on nous dis que" maintenant que l'on est tuteur? :peur:

Et là je rejoints seringue, parce que nouvelle réforme ou pas c'est toujours le même tralala :roll:
Force et courage
Y FO LIRE
Pour la santé de mon budget personnel, je ne compte pas avec l'argent que je n'ai pas, première leçon de déontologie à avoir.
Avatar de l’utilisateur
erick
Accro
Accro
 
Messages: 1060
Inscription: 21 Avr 2008 06:37
Localisation: Lyon

Messagepar elodie-la-chipie » 05 Jan 2011 13:37

Merci à Erick, Seringueelectrique et surtout à Gisou64 pour vos lumières... et votre soutien !!

J'ai eu une scolarité difficile. J'étais plus axée sur la psychiatrie ( même très axée ) et en plus, j'étais une élève qui posait peu de questions ( c'était un de mes gros défauts ). D'où le fait que je me questionne encore, même sur des choses simples.

Mais je préfère me poser des questions, même si elles sont stupides, plutôt que de ne pas m'en poser du tout... Je ne veux pas être qu'une infirmière exécutante, qui fait les choses sans rien comprendre à ce qu'elle fait. Ce n'est pas parce qu'on a le DE que l'on sait tout sur tout, que l'on sait tout faire, etc... :?

Je suis la seule IDE dans la structure où j'exerce ( j'ai des collègues libérales mais je m'entend moyen-moyen avec ).

J'ai déjà vu bien pire, comme par exemple une collègue de promo confondre Primpéran et Préviscan ! ( celle-là, faut le faire )

Je rejoins un peu les propos de Gisou64 en disant que oui, j'ai déjà vu un cycle béta sur un ulcère, et que oui j'ai déjà vu l'application d'antibio, l'un comme l'autre n'ayant absolument pas empêcher la cicatrisation complète de l'ulcère, et évidemment sur prescription médicale.

Je préfère me poser des questions afin de me réajuster, de réajuster mes techniques et les réaliser le plus correctement possible, plutôt que de continuer en faisant des erreurs.

Donc, désormais, je sais exactement pourquoi ce n'est pas recommandé. Merci !!
elodie-la-chipie
 
Messages: 12
Inscription: 25 Déc 2010 17:52

PrécédenteSuivante

Retourner vers Profession infirmière (IDE)