Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 21 Oct 2014 14:34

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 12:13

Merci déjà pour ton début de réponse!
Moi qui faisait confiance en wikipédia, je prendrais cette source avec des pincettes dorénavant! :clin:

Même si j'accepte toujours volontiers des réponses à mes questions précédentes, par ta réponse, d'autres questions sont encore venues...
Désolée pour mon côté enquiquineuse, mais comme tu l'auras déjà remarqué LA lol, je suis têtue et déterminée à comprendre...

Je vais poser des questions, tout en essayant d'y répondre (enfin, quand j'aurais été posé les enfants à l'école :oops: ), mais auxquelles j'aimerais vraiment des réponses car je suis malheureusement convaincue que mes réponses seront incomplètes, voir fausses... :?

1) définition du coma
2) définition du sommeil
3) différence entre coma et sommeil
4) coma artificiel
5) sommeil artificiel?
6) ??? différence en coma artificiel et sommeil artificiel


Reprendre les bases pour mieux comprendre la suite....
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 12:22

Oups, je viens de voir que tu avais répondu à toutes mes questions!!!
Merci!!!! :D
On oublie donc mon précédent message, dont les réponses se trouvent dans la dernière intervention de Léopold Anasthase... :clin:


Pour le chlorale, je ne sais pas si fiston était réveillable ou non... Il était en fait si épuisé (physiquement et psychologiquement), que chaque minute de repos (coma ou sommeil?) était pour lui si importante que personne (en tout cas pas nous ses parents) n'a essayé de le réveiller.
Par contre, le chlorale n'a l'air de s'utiliser qu'en réa (év. en soins intensifs) et uniquement sous moniteur multiparamétrique....
Dernière édition par gadinette le 05 Juin 2008 13:16, édité 1 fois.
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar puer75 » 05 Juin 2008 13:03

gadinette a écrit:Par contre, le chlorale n'a l'air de s'utilise qu'en réa (év en néonat) et uniquement sous moniteur multiparamétrique....


+1, je l'ai déjà utilisé dans mon service lors d'examens nécessitant que l'enfant soit le plus calme possible ;)
Infirmière puéricultrice
puer75
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14414
Inscription: 10 Juil 2004 14:41

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 13:20

Et sous chlorale, l'enfant est-il réveillable? :?: Mon expérience personnelle est trop brève pour avoir la réponse...
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar puer75 » 05 Juin 2008 13:24

Je pense que cela dépend des doses et de l'indication ;)
Pour la situation que j'ai vécue, il dormait profondément mais était réveillable malgré tout ;)
Infirmière puéricultrice
puer75
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14414
Inscription: 10 Juil 2004 14:41

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 13:27

Merci! :D
Donc on partirait plutôt sur un "sommeil artificiel". :clin: Mais est-ce vraiment le terme médical adapté?
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar Leopold Anasthase » 05 Juin 2008 14:35

gadinette a écrit:Donc on partirait plutôt sur un "sommeil artificiel".
Mais est-ce vraiment le terme médical adapté?

Prenez n'importe quel individu fatigué, épuisé, ou inquiet. Il n'arrive pas à dormir pour X raisons. Vous lui donnez un médicament qui va faciliter son endormissement, c'est-à-dire qu'il va reproduire chimiquement les modifications qui conduisent de l'état de veille vigilante à l'état de sommeil.

Ensuite, même si le produit n'agit plus, une fois que le sommeil est lancé, le patient continue sur sa lancée et dort. Est-ce du sommeil artificiel ? Je pense que c'est plus une question de terminologie que de physiopathologie. Comme beaucoup de phénomènes, il n'existe pas de barrière tranchée et visible entre le sommeil artificiellement induit et le sommeil naturel.

Prenez le même individu, donnez lui son chloral mais placez le dans une ambiance bruyante, ou stimulez-le en permanence (secousses, douleur...). il ne dormira pas.

Ce qu'il est important de comprendre, c'est que le coma est différent du sommeil. Si vous dormez, même profondément, vous n'accepterez pas qu'on vous fende le ventre.

Regardez quelqu'un dormir : il bouge, il a un tonus musculaire qui fait qu'il ne s'enfonce pas lourdement dans le matelas, il peut avoir une réaction d'évitement si on le pince ou si on le chatouille.

Le coma peut se définir par une abolition des fonctions de relation avec le monde extérieur. Dans l'état de conscience, nous avons une perception continue de notre environnement. Dans le coma, cette perception est abolie.

Ensuite, il peut exister des états intermédiaires, où une forte stimulation pourrait déclencher une réaction adaptée, ou bien donner lieu à une mémorisation (totale, partielle, voire semi-consciente, qu'on pourrait retrouver par hypnose par exemple). On peut d'ailleurs disserter des heures sur le sujet : s'i y a mémorisation partielle (on se souvient d'un événement désagréable, sans pouvoir le préciser), est-ce un coma ?
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10509
Inscription: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 14:55

Merci!

Hier, on m'aurait posé la question est j'aurais probablement répondu que sommeil artificiel et coma artificiel, c'était la même chose...
Et pourtant, la différence est bien là, et bien importante... :choque:

De coup, pour répondre à la 2ème question de Vanessa, concernant les conséquences possibles, la réponse va varier selon que l'on parle de sommeil artificiel ou de coma artificiel, de la durée de la sédation, de la raison pour laquelle la sédation fut demandée...
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar puer75 » 05 Juin 2008 15:34

Merci Leo pour ces éclaircissements ;)
C'est vrai que je parle plus souvent de sédation en temps normal ;)
Mais la différence entre les termes est intéressante ;)
Infirmière puéricultrice
puer75
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14414
Inscription: 10 Juil 2004 14:41

Messagepar gadinette » 05 Juin 2008 15:36

zut, plus le temps de poser de questions... l'école vient de m'appeler, fiston (le plus grand) vient de faire une chute de 3mètres et se plaint du thorax......
A priori rien de grave, mais on va devoir surveiller.....


HAAAA, ces enfants!!!! :x


Fin du HS et du coup de gueule....
gad, suissesse ex-étudiante jeunette, future vieille étudiante. Maman de 4 loulous, dont 2 atteints de mucoviscidose...
gadinette
Forcené
Forcené
 
Messages: 351
Inscription: 15 Oct 2007 12:13
Localisation: suisse

Messagepar peniflo » 06 Juin 2008 07:31

Il ya forcément une nuance sinon on sombrerait dans le coma tous les soirs....
Quand deux verbes se suivent le 2eme se met à l'infinitif.
Après les auxiliaires être et avoir, on met un participe passé.
Après être : il s'accorde, après avoir : non, sauf si le COD est placé devant....
Avatar de l’utilisateur
peniflo
Accro
Accro
 
Messages: 865
Inscription: 30 Aoû 2004 19:56
Localisation: Aubagne/La Ciotat

Précédente

Retourner vers Etudiants infirmiers (ESI)