Forum : TFE, travaux de recherche...

Nous sommes le 26 Oct 2014 02:04

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar SARAH 2 » 17 Jan 2011 11:54

Bonjour,

Je suis étudiante infirmière de 2e année sur Paris et je suis dans le flou concernant ma question de départ; mon thème est le suivant: "la prise en charge d'un patient agressif en psychiatrie"

j'ai décidé de cibler un population : les schizophrènes ( ou psychotiques plus largement, je ne sais pas trop), et j'ai pensé à peut être aussi resserrer ma recherche sur le secteur fermé, ou bien rester plus général pou traiter le secteur ouvert et le secteur fermé...

Je suis un peu perdue, je ne sais pas comment formuler ma question de départ ni quoi traiter dans celle-ci

Si quelqu'un peut m'aider..

Merci d'avance
Dernière édition par Juju5544 le 18 Déc 2011 19:32, édité 3 fois.
Raison: titre édité pour plus de précision.
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29

Messagepar lilarosa » 17 Jan 2011 23:50

Salut, je pense que ton sujet est déjà trop général, il faut que tu l'oriente soit sur un type d'agressivité (physique ou verbale) puis sur les circonstances de cette agressivité :mal:
lilarosa
 
Messages: 2
Inscription: 17 Jan 2011 23:41

Messagepar SARAH 2 » 18 Jan 2011 13:37

Oui je sais bien, je m'en suis d'autant plus rendue compte lorsque j'ai posté ce message, j'avais finalement l'impression de rien avoir à demander de concret!

Je souhaiterai en fait parler de la relation soignant-soigné et de la contenance psychique du patient psychotique afin de tenter de désamorcer un situation d'agressivité pour éviter d'aller jusqu'à la violence physique

Mais c'est vrai que ce ne sont que des pistes, après un plus grand nombre de lectures je m'y retrouverai peut être un peu plus :-) !
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29

Messagepar Gengis » 18 Jan 2011 18:36

Ce qui aiderait aussi c'est ta situation interpellante :clin:
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14692
Inscription: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar SARAH 2 » 20 Jan 2011 11:10

Je n'ai pas de situation d'appel, ce n'est pas obligatoire; j'ai tout de même vu en secteur ouvert un patient toxicomane qui a eu un comportement agressif envers l'IDE et moi même car il refusait de prendre un de ces traitements, il s'agissait de Tercian et comme c'était en gouttes il disait ne pas savoir la dose qu'on lui donnait. l'IDE s'est donc entretenue avec lui en restant calme et rassurante et a réussi a le calmer en lui disant qu'elle ne le forcerai pas à le prendre maintenant mais qu'elle allait devoir le noter dans le dossier et qu'il pourrait s'entretenir avec le médecin dès son arrivée.. mais ce n'est pas suite à cela que j'ai choisi ce sujet, je n'y ai repensé qu'après
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29

Messagepar SARAH 2 » 30 Mai 2011 18:46

Bonjour,

voici ma situation de départ et mes questions de départ et de recherche concernant mon sujet de mémoire, qui n'ont pas encore été validées par ma formatrice, j'aimerai savoir ce que vous en pensez et si en tant que professionnel le sujet vous semble pertinent, merci d'avance!

SITUATION VECUE EN STAGE

Lors de mon 4e stage de 1ère année, en unité psychiatrique en secteur ouvert, un matin, alors que je distribue les médicaments aux patients se trouvant en salle commune, je me retrouve confrontée à l'un d'eux, Mr T, âgé d'une trentaine d'années, toxicomane et souffrant d'hallucinations, admis il y a 4 jours.
Il se tient debout devant moi, refusant de prendre une partie de son traitement; en effet il veut bien prendre ses deux comprimés de vitamines B1 B6 mais refuse de boire son verre contenant des gouttes de Tercian car "cela le rend trop somnolent".
Ne sachant pas comme faire face à la situation, je préviens l'infirmière qui intervient auprès de Mr T en lui tendant son verre et en insistant pour qu'il le boive.
Ce dernier élève la voix et repousse le verre violemment, en reversant la moitié sur le sol; l'infirmière lui demande alors de se calmer et d'aller s'asseoir avec elle, dans un coin de la salle à manger, pour discuter.
Elle lui explique que la somnolence est l'un des effets indésirables de ce médicament, surtout en début de traitement et que s'il refuse de le prendre et ne l'y forcerait pas mais serait obligée de le notifier dans le dossier de soins.
Mr T acquièce et demande à parler au médecin; l'infirmière lui explique qu'il n'est pas encore là mais que dès son arrivée elle lui fera part de la situation et lui demandera de passer le voir.
Mr T la remercie, s'excuse auprès de nous pour son comportement, et retourne prendre son petit déjeuner.
Plus tard dans la matinée Mr T est vu en entretien avec le médecin psychiatre et l'infirmière afin de reparler de la situation; le médecin réexplique à Mr T les effets indésirables de ce traitement et le fait qu'ils devraient s'attenuer avec le temps, mais également qu'il devrait lui permettre d'aller mieux.
Après cet entretien, pour lequel je n'étais pas présente, Mr T accepte de prendre ses gouttes de Tercian et de poursuivre son traitement.


Suite à cette situation, plusieurs réflexions et questionnements me sont venus:

Questions générales:

Quelle attitude adopter face à un patient se montrant agressif ?
Quels sont les facteurs déclenchants de l'agressivité des patients ?
Quels sont les moyens à disposition, utilisés par l'IDE pour gérer une situation d'agressivité ?
Quel est le rôle de l'IDE dans la contenance psychique d'un patient agressif ?
Quelle est l'importance de l'entretien infirmier dans la prise en charge d'un patient agressif ? Place de la parole, de l'écoute, de l'attention et de la discussion avant toute intervention physique avec le patient ? Comment s'exprimer dans ce genre de situation ? Y a-t-il un endroit, un moment adéquat pour discuter avec un patient agité, enervé ? Quelle est l'importance de la relation de confiance dans la prise en charge d'un patient agressif ?

Questionnement directement en rapport avec la situation vécue:

Quelle attitude aurais-je du adopter face à ce patient en refus de traitement ?
Le patient se serait-il moins énervé si je lui avais donné les explications moi-même plutôt que d'avoir fait intervenir l'infirmière ?
L'infirmière a-t-elle choisi le bon endroit pour discuter avec Mr T sachant que ce n'était pas très loin des autres patients ?
Quelle est l'importance que le médecin tienne le même discours que l'infirmière pour la prise en charge et la confiance du patient ?


Toutes ces reflexions m'ont amené à cette question de départ:

"Par quels moyens l'infirmière peut-elle pallier à l'agressivité d'un patient psychotique afin d'éviter un passage à l'acte, en service de psychiatrie adulte ?"



Quels sont les outils et moyens à disposition des équipes soignantes pour répondre à des situations de crise ?


Question de recherche:

"En quoi, lors d'une prise en charge relationnelle, l'entretien infirmier peut-il s'avérer être un outil adapté dans la prévention du passage à l'acte violent chez un patient schizophrène ?"


MERCI D'AVOIR LU JUSQU'AU BOUT !
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29

Messagepar SARAH 2 » 14 Déc 2011 19:05

Bonjour,

Je recherche un ou plusieurs infirmiers à qui je pourrais envoyer mon mémoire afin de me dire ce qu'il en pense et ce qui serait à modifier ou à rajouter en vue de ma soutenance.... toute critique est la bienvenue..

Merci d'avance,
Cordialement.
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29

Messagepar Benji30 » 14 Déc 2011 20:55

Pourquoi pas tout dépend de ton sujet et du délai...
Infirmier Diplômé d'Etat
"On ne répond pas à une demande, on la traite"
Avatar de l’utilisateur
Benji30
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1783
Inscription: 19 Nov 2005 18:37

Messagepar SARAH 2 » 14 Déc 2011 21:28

Bonsoir,
merci pour votre réponse, mon thème est la prise en charge relationnelle d'un patient agressif en unité psychiatrique. je connaitrai ma date de soutenance demain...
SARAH 2
 
Messages: 14
Inscription: 17 Fév 2009 21:29


Retourner vers TFE, travaux de recherche...