GRANDS DOSSIERS

14 novembre 2012 - Journée mondiale du diabète

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

Tous les 14 novembre, la Fédération Internationale du Diabète (IDF) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) organisent la Journée Mondiale du Diabète. L'année 2012 ne déroge pas à la règle, la campagne de la 22e JMD étant dédiée à l'Éducation et la Prévention du Diabète, un thème mis en avant depuis 2009.

14 novembre 2012 – Journée mondiale du diabèteDepuis 1991, la Fédération Internationale du Diabète (IDF) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) mettent leurs compétences en commun pour consacrer la date du 14 novembre au diabète. Cette journée a pour but de faire connaître la maladie et son ampleur dans le monde mais aussi les moyens dont on dispose pour l'éviter. En 2007, ce jour devient plus que symbolique puisqu'il devient l'une des Journées Officielles des Nations Unies par l'adoption de la Résolution 61/225. La date de l'événement n'a pas été choisie au hasard. En effet, le 14 novembre est le jour anniversaire de la naissance de Frederick Banting qui, avec l'aide de Charles Brest, a joué un rôle important dans la découverte de l'insuline en 1922.

La campagne de la Journée Mondiale du Diabète 2012 fait le lien entre le besoin urgent d'action et la protection de la santé des générations futures. Pour ce faire, il est important de sensibiliser les professionnels de la santé, les personnes atteintes de diabète et les personnes à risque afin de réduire l'impact de la maladie. L'accent est également mis sur l'accès à l'éducation pour tous. Le grand public doit en effet être informé sur les signes de reconnaissance du diabète à un stade précoce et la façon d'éviter les complications.

Tous en bleu pour le diabète

Le logo de la journée mondiale du diabète a été choisi en 2007 lors de la campagne « Unis pour le diabète » visant la proclamation d'une résolution des Nations Unis. L'objectif a été atteint, mais il reste encore à faire connaître ce symbole par tous. Le cercle bleu représente l'unité de la communauté mondiale du diabète face à la pandémie.

14 novembre 2012 – Journée mondiale du diabète

Pour faire reconnaître ce logo, la Fédération Internationale du Diabète a imaginé une initiative originale. Elle invite le grand public à prendre en photo une personnalité portant le pin's du cercle bleu qui peut faire connaître le symbole à un large public.
L'IDF propose également d'effectuer en ligne le test du Cercle Bleu. Chaque internaute peut ainsi déterminer s'il risque de développer ou non le diabète.

Une pandémie mondiale

14 novembre 2012 – Journée mondiale du diabèteDans le monde en 2012, 347 millions de personnes sont diabétiques (la plus grande majorité d'entre-eux étant diabétique de type 2) et 3,4 millions en sont mortes en 2004, ce qui équivaut à 6 décès toutes les minutes et 8.700 par jour. On estime que plus de 80 % des disparitions liées au diabète se produisent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. D'après l'OMS, le nombre de décès causé par la maladie devrait doubler entre 2005 et 2030 et devenir la septième cause principale de décès. En France, on estime à près de 3 millions le nombre de personnes atteintes de diabète dont 600.000 s'ignorent alors que la maladie survient de plus en plus tôt, y compris chez les jeunes.

Tout le monde n'est pas égal face au diabète. Il existe en effet des disparités liées au sexe, à l'âge, aux conditions sociales et aux disparités géographiques ; les départements d'outre-mer étant particulièrement touchés.

Le diabète peut être de type 1 ou de type 2. Le diabète de type 1 se caractérise par une production insuffisante d'insuline et exige donc une administration quotidienne par injection de cette hormone. Le diabète de type 2 est engendré par une mauvaise utilisation de l'insuline par l'organisme. Les changements culturels, sociaux et diététiques, la réduction de l'activité physique et d'autres comportements malsains ont favorisé le développement de la maladie.

Le diabète a des incidences négatives sur le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. Certaines mesures hygiéno-diététiques peuvent cependant retarder le diabète de type 2 :

  • parvenir à un poids normal et le maintenir ;
  • faire de l'exercice physique à raison d'au moins 30 minutes par jour ;
  • avoir un régime alimentaire sain composé de trois à cinq fruits et légumes par jour et limiter l'apport en sucre et en graisses saturées ;
  • éviter le tabagisme.

Si le diabète est traité correctement, il n'empêche pas de mener une existence saine et bien remplie. Cependant, cette journée rappelle que prévenir vaut mieux que guérir, d'autant que la maladie diabétique, une fois avérée, s'installe de façon chronique.

Visitez l'espace thématique diabète

Creative Commons License
Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)