GRANDS DOSSIERS

Quelles conséquences des réquisitions pour la formation des étudiants en soins infirmiers ?

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

Stages écourtés, MSP (Mise en Situation Professionnelle) validées d’office, TFE (Travail de Fin d’Etudes) repoussé, évaluations théoriques et cours reportés voire annulés, IFSI fermés, voici quelques conséquences possibles sur la formation des étudiants en soins infirmiers induites par la campagne de vaccination contre la grippe A H1N1 qui devrait durer au moins 4 mois.

Beaucoup d’étudiants ont déjà dénoncé cet état de fait via les médias, sur les différents forums d’étudiants infirmiers ou encore par la voix de la FNESI (Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers) et de l’AESI IDF (Associations des Etudiants en Soins Infirmiers d’Ile de France) qui représentent les étudiants en soins infirmiers.

Ils souhaitent alerter l’opinion publique sur le fait que de la qualité de leur formation dépend également la qualité des soins qu’ils prodigueront une fois diplômés, comme le montre le slogan de l’AESI IDF lors de la manifestation du 17 Décembre à Paris : « Etudiants infirmiers réquisitionnés, notre formation sacrifiée, votre santé en danger ».

Depuis le 12 novembre 2009, des étudiants en soins infirmiers de 3ème année sont réquisitionnés de force et sous peine de sanctions comme de ne pouvoir passer le DE, de passer en conseil de discipline ou encore d’amendes substantielles pour aller vacciner la population en centre de vaccination.

On parle beaucoup dans différents médias et même récemment via l’ordre national infirmier des conditions de vaccination et des dysfonctionnements dans les centres1 mais peu des conséquences tant sur la formation que sur la vie personnelle des étudiants réquisitionnés de façon souvent très arbitraire voire anarchique.
Des cadres formateurs en IFSI étant réquisitionnés au même titre que les étudiants de 3ème année, c’est le cœur même de la formation et de la pédagogie qui est touché allant même jusqu’à la fermeture administrative pendant une semaine des IFSI du 92 (département des Hauts de Seine) début Décembre.

Ces réquisitions de cadres formateurs ont donc un impact important sur la formation de tous les étudiants infirmiers, notamment pour les 3èmes années mais pas seulement. En effet, les 2èmes années, mais aussi et surtout les 1ères années, du fait du nouveau référentiel de formation qui multiplie les activités pédagogiques en petits groupes, sont fortement touchées.

Les conséquences sur la formation sont très variables selon les régions, tout autant que les conditions de réquisitions, leur organisation et leur fréquence dépendent des préfectures et des DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales). A titre d’exemple, certains étudiants de Loire Atlantique n’ont jamais été réquisitionnés, alors que leurs collègues du Loiret le sont à raison de semaines entières en centre de vaccinations.

Dans la plupart des IFSI, les activités pédagogiques sont donc « adaptées » ou fortement allégées : stages empiétés, cours reportés ou annulés, Rendez-vous TFE décalés, évaluations décalées, regroupées ou annulées, MSP déplacées etc...

En région parisienne, devant les réquisitions très importantes de plus de 5.000 étudiants infirmiers de 3ème année2 (7jours/7 de 8h à 22h30), la DRASS (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales) d’Ile de France a décidé d’aménagements beaucoup plus importants de la formation initiale3 :

Pour tous les étudiants de 3ème année (rentrée de Septembre) :

  • Une seule Mise en Situation Professionnelle (avec rattrapage si la note obtenue est inférieure à la moyenne), l'autre MSP étant validée du fait de la participation à la campagne de vaccination.
  • Date de restitution du Travail de Fin d'études reportée de 2 semaines

3è année rentrées de février :

  • Validation du module optionnel de 3è année (en cours à l'APHP et prévu en Décembre dans le 95) quelque soit le nombre de jours d'absence liée à la participation à la vaccination
  • Validation au titre du stage de projet professionnel (prévu en janvier- février) du temps effectué en centre de vaccination

Pour la formation selon le référentiel 2009 (1ère  année rentrée de septembre) :

  • Allègement du nombre de travaux dirigés prévus et remplacement de certains cours et TD (travaux dirigés)  par des temps de travail personnel (recherches effectuées par les Etudiants en Soins Infirmiers  ou travail sur documents); adaptation du contenu des évaluations en regard de  ces dispositions.

En effet certains contenus seront mobilisés lors des unités d'enseignement des semestres suivants, notamment l’UE d'intégration (UE 5)

  • Diminution et / ou reports des activités prévues initialement sur les lieux de stage ou en partenariat avec l'hôpital

Il sera tenu compte lors de l'évaluation de la mise en œuvre de la réforme des études des difficultés rencontrées par les IFSI (et signalées au ministère de la santé)

Pour toutes les promotions en cours, afin de permettre aux formateurs, en dehors de leur temps de participation à la vaccination de préparer le semestre suivant (ou le 1er semestre pour les rentrées de février) :
Remplacer 2 à 3 semaines  de cours et TD en décembre et/ ou janvier par du travail sur documents ou des recherches sur thème pour les étudiants et adapter l'évaluation (contenu, forme)

Ces aménagements ou plutôt amputations très importantes mettent en jeu la qualité de la formation et donc du diplôme final pour les troisièmes années et notamment les rentrées de Février qui sont en fin de parcours et pour qui la situation est difficile à vivre.

Il serait tentant de penser que cette situation satisfasse les étudiants infirmiers, ces annulations ou validations automatiques sont autant d’occasions en moins d’échouer, mais la réalité est toute autre. Ces évaluations, même si difficiles et stressantes, sont là pour donner une évaluation du niveau de l’étudiant à un instant T et donc indiquer le chemin encore à parcourir avant le diplôme et même après…
C’est donc surtout la suppression de la MSP N°2, la dernière évaluation pratique de la formation, qui inquiète les étudiants de la région parisienne à la veille du passage du DE.

En Loire Atlantique, le stage de projet professionnel, point d’ancrage important dans la vie professionnelle très proche, comme son nom l’indique, est raccourci de 2 semaines (sur 8) pour permettre aux étudiants d’assurer leurs réquisitions pour vacciner.

Dans beaucoup de régions pour ne pas dire la plupart, un certain flou artistique sur les conséquences à court et moyen terme de ces réquisitions demeurent et provoquent une certaine angoisse des étudiants concernés.

En plus de toute la polémique autour de cette campagne vaccinale, des dysfonctionnements importants autour des conditions de réquisitions et de vaccinations des étudiants en soins infirmiers, ces conséquences néfastes sur la qualité de la formation et donc du DE sont très mal perçues et fortement contestées.


Paris, 5 janvier 2010

Mickael PERCHOC
Etudiant en Soins Infirmiers - 3ème année - AP-HP
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Notes

1 Communiqué de presse du 22.12.2009 de l’ONI à l’attention de Me Bachelot sur les dysfonctionnements constatés à plusieurs niveaux dans les centres de vaccination.
2 Dossier de presse du 14.09.2009 de la préfecture de région IDF « Grippe A : Anticiper pour mieux agir »
3 Extrait du mail de Mme Monguillon, Conseillère pédagogique régionale, aux directeurs d’IFSI de l’IDF


Glossaire

MSP : Mise en Situation Professionnelle
TFE : Travail de Fin d’Etudes
FNESI : Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers
AESI IDF : Associations des Etudiants en Soins Infirmiers d’Ile de France
DRASS : Direction Régionale des Affaire Sanitaires et Sociales
IFSI : Institut de Formation en Soins Infirmiers
TD : Travaux Dirigés
UE : Unité d’Enseignement
MO : Module Optionnel
AP – HP : Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
DDASS : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales
DE : Diplôme d’état
ESI : Etudiants en Soins Infirmiers

Communiqué de presse du 22.12.2009 de l’ONI à l’attention de Me Bachelot sur les dysfonctionnements constatés à plusieurs niveaux dans les centres de vaccination.

Publicité

Commentaires (1)

bernard goujon

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#1

vacciné de l'ordre

il est bon de le rappeler au ministère, les étudiants ne sont pas des fonctionnaires de l'état ils ne peuvent donc pas être réquisitionnés...Tiens c'est étrange notre nouvel ordre tout neuf ne dit rien là dessus...Et je ne suis pas anti-vaccin primaire étant moi même vacciné,par contre l'ordre je crois être vacciné contre