AU COEUR DU METIER

Ordre des infirmiers – Vers la révocation de la Présidente...

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Le feuilleton ordinal continue : après un Conseil national houleux, le 28 juin, un Conseil extraordinaire est annoncé pour le 8 juillet...

Dominique Leboeuf presidente ordre des infirmiersComme prévu, le Conseil National de l’Ordre des Infirmiers (CNOI) s’est réuni le 28 juin autour d'une question urgente : le plan de restructuration de l'institution, aujourd'hui indispensable, pour mettre enfin en adéquation les besoins et les moyens et sortir de son déficit financier abyssal.

Encore une fois, les débats ont été houleux, d'autant qu'à la demande de sept conseillers nationaux, la révocation de Dominique Le Boeuf, la Présidente, pour « manquements graves à ses obligations » a été ajoutée à l’ordre du jour de l’après-midi...

Selon un communiqué de l'Ordre Infirmier Conseil de Paris publié dans la foulée, « lorsque la Présidente a refusé de soumettre au vote sa révocation, la majorité des élus du CNOI a préféré partir : seuls une quinzaine d’élus sont restés dans la salle. Du coup, les deux postes du Bureau National demeurent vacants, suite à la démission de la Secrétaire Générale et de son adjointe le mois dernier, du fait des dysfonctionnements de la présidence. »

Rappelons qu'élue en janvier 2009 avec 85% des voix, Dominique Le Boeuf avait frôlé la sortie lors du vote de confiance du Conseil National du 31 mai 2011 (21 voix pour, 20 contre).

Ce feuilleton ordinal, pathétique, il faut bien le reconnaître, continue et un « Conseil extraordinaire » aura lieu le 8 juillet prochain pour « révoquer la Présidente » et repartir « sur de nouvelles bases, avec une nouvelle organisation, et une nouvelle gouvernance, pour répondre au mieux aux attentes des infirmières de terrain, dans un climat apaisé », souligne le communiqué de l'Ordre Infirmier Conseil de Paris.

Il faut espérer que le CNOI sera en capacité de relever la tête et de mener dignement ses missions à l'heure où le divorce entre les professionnels de terrain et l'institution semble consommé.

Creative Commons License
Rédactrice en chef IZEOS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (12)

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#12

abracadabrantesque ...

le cdoi 75 est le seul cdoi à maintenir un site ordinal en ligne de manière à contrecarrer/lutter médiatiquement (contre) le cnoi ...

l'ordre infirmier est en quasi faillite/cessation de paiement suite à l'épuisement de la ligne de crédit (10 500 000 euros) depuis des semaines, chaque euro qui rentre sert à payer les dépenses courantes, les autres factures plus élevées sont mises de côté en attendant d'en savoir plus sur l'avenir de l'oni ...

que ce soit la présidente Leboeuf ou une autre personne à sa tête, nous ne changerons pas de position et continuerons à exiger l'abrogation de cet ordre inifrmier qui nous est imposé et que nous n'avons jamais demandé ...

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#11

pas de soumission !!!

on s'en fiche de savoir si c'est DLB ou TA à la tête de ce maudit ordre infirmier !!!!!! : L'IMMENSE MAJORITé D'ENTRE NOUS NE VEUT PAS DE VOTRE ORDRE !!!!!!! est-ce clair ????????????
si vous passez en force , vous serez la honte de notre profession !

frondupepagiline

Avatar de l'utilisateur

16 commentaires

#10

attention au piège !!!!!!

!!!!!!! pas de cotisation pour les hospitalières ... mais inscription obligatoire .....
ne croyez pas un instant que les tenants de l'oni vont s'en arrêter là ....
il faut déjà rembourser la colossale dette et surtout assouvir la soif de pouvoir et d'indemnités de ces messieurs dames ....
une fois inscrites , hop ! un petit décret , et vous voila enchainées à vie , à devoir payer pour un truc qui ne vous sert à RIEN , qui vous menace et qui vous coutera de plus en plus cher tout les ans !!!!!
Il faut plus que jamais étouffer cette sangsue dans l’œuf !

NE CROYEZ PAS EN LA GRATUITE DE L'ONI !
RESTONS VIGILANTES ET PLUS QUE JAMAIS CONTRE CETTE STRUCTURE INUTILE ET CONTRAIGNANTE !, DIRIGÉE PAR DES EX-EX-EX-EX-EX INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS , QUI SE FICHENT DE NOUS COMME DE LEUR PREMIÈRE BLOUSE BLANCHE !!!!!!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#9

LA COTISATION N EST PAS LA SEULE RAISON

IL Y A TROP DE CADRES SUP ET DE DIRECTEURS DES SOINS A L ONI? CETTE INSTANCE EST CENSE REPRESENTER LES INFIRMIERS ET PAS DES MANAGERS HOSPITALIERS,CHEZ LES AVOCATS ,LES MEDECINS IL N Y A PAS DANS LEURS ORDRES DE DECLINAISON HIERARCHIQUE QUI PIPE LA UNE REPRESENTATIVITE SAINE ET LEGITIME !

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

48 commentaires

#8

ca ne change RIEN

la cotisation n a jamais ete pour moi la principale raison de s opposer a cet ordre .
alors avec ou sans cotisation , l ordre ca reste NON .
qu une structure emerge sur les decombres de cette funeste tentative oligarchique , se preoccupant de nos salaires , de nos conditions de travail , de notre representativite , et elle suscitera probablement l adhesion . voila les attentes de beaucoup d entre nous , qui n ont jamais ete la priorite des syndicats (l oeuf ou la poule ? les ide ne sont pas syndiquees mais pourquoi adherer a un syndicat qui ne se soucie pas de toi ?) , et qui etaient aux antipodes des "missions" que s etaient attribues les "tetes pensantes" de l ordre .
autant dire qu une telle structure ne pourra se construire que si elle est representative de la base . de facto , beaucoup de pingouins arrivistes de l oni MAIS AUSSI de syndiques au double langage se sont disqualifies dans l aventure oniesque . il me semble egalement que les IDE ont globalement manifeste leur desir d etre represente(e)s par des gens de terrain , pas par des cadres , cadres sup et autres consultants et administratifs de tous poils...
je ne suis pas encarte ou que ce soit (meme pas a resilience qui a toute ma sympathie) , mais je tiens a dire a tous ceux qui se sont mobilises pour lutter contre l ordre MAIS SURTOUT pour aider et soutenir les collegues qui ont ete victimes de pressions de toutes sortes , qu ils seront les seuls a sortir la tete haute de cette triste aventure ordinale . qu ils en soient remercies , ils le meritent .

onialapoubelle

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#6

Fossoyeur.

Et voilà je m'absente quelques jours et j'apprends que monsieur IZNOGOUD qui est quand même président de l'ordre infirmier de Paris et secrétaire général du snpi vient encore de faire un gros caca nerveux. Ainsi il décide de virer la présidente de l'ordre après avoir raté cette tentative à plusieurs reprises. Madame Leboeuf est aussi légitime que lui à vouloir rester sur son siège puisqu'élue et réelue et encore réelue.

A QUAND UN COMMUNIQUE DE MONSIEUR AMOUROUX POUR DEMANDER LA REVOCATION DE DAME LEBOEUF AU TITRE CETTE FOIS CI DE SON MANDAT A LA MNH ET AU SOU MEDICAL ?

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#5

A VOMIR

MONSIEUR AMOUROUX , REPRESENTANT DU SNPI-CFE-CGC A L ORDRE NATIONAL DES INFIRMIERS A UNE ATTITUDE QUI FROLE LA NAUSEE ET LA GASTRO-ENTERITE, JE m EXPLIQUE.....CE MONSIEUR N A JAMAIS EMIS UNE QUELQUONQUE RESERVE QUANT A UNE COTISATION A UNE COTISATION A 75 EUROS PENDANT LES PREMIERS CONSEILS, ET LA IL JOUE LES ZORROS, MONSIEUR AMOUROUX PERMET MOI DE VOUS DIRE QUE VOTERE ATTITUDE N4EST PAS CELLE D UN SYNDICALISTE RESPECTABLE MAIS PLUTIOT D UN ARRIVISTE ENVIEUX EN QUETE D ARGENT. SALUTATION SYNDICALE

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#4

mdr !

c'est mieux que Dallas (357 épisodes sur 13 ans )....

ils n'ont vraiment pas honte de l'image qu'ils renvoient

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#3

iznougoud j'ai 2 3 questions

Le 8 juillet l'oni ne devrait pas etre en cessation de paiment?
comment des ordistes demissionaires peuvent encore votés ou meme se presenter?
combien d'adherent à jour de cotisation à l'oni?

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#2

et les élections??

Tout ces élus qui se battent pour la présidence oublient tout simplement que des élections doivent avoir lieu. Les conseillers sont renouvelés par moitié tout les trois ans, et nous sommes dans la quatrième année pour les cdoi, et les trois ans du national se terminent en Octobre.

Bref, tout le monde marche main dans la main lorsqu'il faut contourner les lois. Tout simplement parce qu'une nouvelle élection ferait diminuer largement le nombre d'élus. En voilà une idée d'économie!

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#1

la men table

qu'elle image de la profession donnent ces incapables qui, une fois de plus - la fois de trop, démontrent ainsi que seuls les enjeux de pouvoirs et autres rivalités ...

qu'elle consistance, qu'elle persistance dans la connerie !