AU COEUR DU METIER

Ordre infirmier – Confiance renouvelée à la présidente

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Lors d'une réunion extraordinaire, le 31 mai dernier, le Conseil national de l'Ordre des infirmiers a renouvelé sa confiance à Dominique Le Boeuf, sa présidente, à une voix près...

Ordre infirmier – Confiance renouvelée à la présidenteLe Conseil national de l'Ordre des infirmiers vit une tourmente interne sans précédent. Sa présidente, Dominique Le Boeuf, est fortement contestée, en cause notamment sa gestion calamiteuse responsable d'un déficit financier abyssal (10 millions d'euros...). 13 conseillers nationaux avaient donc demandé, conformément aux statuts ordinaux, une réunion extraordinaire, afin de lui renouveler, ou non, leur confiance.

Quelques jours seulement après la démission du bureau national de la secrétaire nationale Myriam Petit et de son adjointe Kine Veyer pour désaccord, le vote a été plus que serré et la confiance renouvelée à Dominique Le Boeuf s'est jouée à une voix près : 21 voix contre 20 sur 43 élus présents.

Pour les conseillers nationaux, une chose est sûre, sans remettre en question les trois niveaux d'instance ordinale (national, régional et départemental), un plan de restructuration s'avère indispensable sur trois à cinq ans afin de mettre en adéquation les besoins et les moyens et sortir du déficit financier. Cette reconfiguration sera votée le 28 juin prochain à l'occasion de leur prochaine réunion.

Il semble cependant que la réduction de la cotisation à l'Ordre (30 euros pour les infirmiers au lieu de 75 euros et 75 euros maintenus pour les infirmiers libéraux) soit un argument favorable à de nouvelles adhésions. L'Ordre national des infirmiers compte aujourd'hui quelques 96 000 inscrits.

A terme, dès le 1er janvier 2013, la donne risque de changer puisque le guichet unique (fichier ADELI/inscription ordinale) sera effectif avec le RPPS (Répertoire Partagé des Professions de Santé) géré par chaque Ordre pour sa profession. Il l'est déjà pour les sages-femmes et les pharmaciens et prochainement pour les dentistes et les medecins. Impossible en effet d'exercer sans cet enregistrement au RPPS...

Creative Commons License
rédactrice en chef IZEOS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (19)

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#19

INFIRMIERS.COM

LA VOIX DE SA MAITRESSE...............en terme d'indépendance et d'objectivité journalistique on peut mieux faire....mais qui couche avec DLB à la rédaction.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#18

elombre

je ne pense pas qu'il s'agisse d'une volonté de pencher d'un côté, juste qu'il n'y a pas d'investigation, au nom d'une neutralité.
Sauf que cette neutralité peut avoir difficilement lieu lorsque c'est une reprise comme souvent de communiqués ordinaux. L'idéal serait alors de faire comme pas mal de quotidiens qui couvrent l'actualité des hôpitaux, c'est à dire mettre un encart en bas avec le droit de réponse de la partie opposée. Infirmiers.com mettant ses articles en ligne bien plus tard que d'autres médias, j'attends donc un peu plus de leur part.

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

44 commentaires

#17

edito engage ou presentation neutre...

edito engage ou presentation neutre ?
au vu de la matiere tres orientee presentee ici , il n y a plus lieu d en douter , malgre les regulieres denegations d une redaction qui se voudrait "objective" ... seringue,nico , norma , shanara , cedric posent encore des questions de fond qui font cruellement defaut a la propagande ordinale relayee ici...et bien sur ces questions de fond sont superbement ignorees par l auteur de ce billet qui ne se donnera pas la peine de tenter de repondre a leurs questions et arguments...
un superbe exemple de manipulation de la verite par l omission , qui donne beaucoup a reflechir sur la deontologie journalistique . alors , infirmier.com , "la voix de son maitre" ? la question se pose de moins en moins .

rhazgultraka

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#15

ben ! et la question de l'étudiant ?

pourquoi personne ne répond à la question de l'étudiant sur les arguments anti-ordre, ne serait-ce que pour lui dire de se renseigner, non mais sans blague !

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

271 commentaires

#14

Ah bon ?

Bien sûr que c'est vrai ; vous avez oublié de dire aussi que le chômage était vaincu, que la France allait envoyer des hommes sur la lune, que tous les travailleurs vont avoir une augmentation de 1000 euros mensuelle et que les martiens vont débarquer...

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#13

MENSONGE

LA BAISSE DE COTISATION A ENGENDRE 2180527 INSCRIPTIONS DONT 203 658 COTISANTS ( source infirmier.com )au 4 juin 2011. Arretez vos propos anti-ordriste primaires. MERCI

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#12

C EST COMMENT QU ON FREINE LA MACHINE A C...

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!BON VOILA JE SUIS INFIRMIER PLUTOT FAVORABLE A L ORDRE. CEPENDANT MAINTENANT LA PLAINSENTERIE A ASSEZ DURE, C EST UN FIASCO FINANCIER, MORAL, PROFESSIONNEL,POLITIQUE, ORDINAL, IL FAUT PARFOIS RECONNAITRE SES ERREURS, SES DEFAITES, L ORDRE DOIT MAINTENANT DISPARAITRE DE PLUS
ON N APPREND QUE DES MENBRES DU BUREAU ONT DEMISSIONE MAIS IL SIEGENT EN FAITE TOUJOURS,DIFFICILE DE FAIRE DES CHOIX D ADULTE ET RESPONSABLE, on sait jamais vaut mieux pas partir si l oni devait encore exister.....y aurait du fric a gratté....c'est beau un conseiller ordinale......va t'on cesser toutes cette VULGARITE qui souillent notre profession.....je le souhaiterai....BONNE VACANCES A TOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#11

OH LA LA

quelle est pas belle !

etudinfirmier

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#10

Une petite question ???

Voila je suis étudiant infirmier.
J'aimerais comprendre quelles sont les arguments des anti-ordre-infirmiers ?
Ainsi je pourrais me faire mon idée...

syndicat RESILIENCE

Avatar de l'utilisateur

50 commentaires

#9

rpps pas obligaotoire ...

l'ordre n'est pas un passage obligé pour exercer via le rpps ...

comme pour adeli, on est pas obligé de passer par l'oni pour y être inscrit ...

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#8

magnifique

l'exemple parfait de l'article pro ordre,y'aurait pas un petit parti pris?
Et l'article finissant par "laisser tomber les antis oni en janvier vous n'aurez plus le choix"
ridicule!!!!!!!!!!!!!!!!

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#7

aucune confiance en l'oni !

depuis le début ces gens nous trompent , nous mentent , nous menacent !
jamais nous ne pourrons avoir confiance en eux !

et de toute façon cette ordre veut s'imposer à nous ! nous ne l'avons jamais souhaité!

Nous avons été trahies par nos pairs !

les infirmières ne feront jamais confiance à l'oni ! JAMAIS !

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#6

Article creux

Il est bête que la rédaction n'ait pas envie de faire un travail journalistique lorsque l'on parle de l'ordre. Il ne s'agit que d'une reprise du message ordinal, sans recul sur ce qui est dit.

96 000 inscrits, cela veut dire très peu de nouveaux inscrits, et on peut s'interroger sur le renouvellement de cotisations, qui était déjà que de 60% l'an passé. La banque de l'ordre regardera les cotisations, et pourra bien voir aussi que l'ordre leur a promis 300 000 inscrits, base de son calcul, tout cela pour aboutir à un exercice déficitaire.

Aussi, il est dommage que la rédaction d'infirmiers.com ne mentionne pas l'ambiance lors de cette journée, avec les tensions en interne. Il est aussi dommage que la rédaction ne nomme pas les frondeurs, tout en rappelant bien que ceux-ci font partie de la commission qui doit rendre son travail sur les économies à faire le 28/6.

Il est aussi dommage de ne pas évoquer l'avocat mis en place par Ernst pour tenter de solutionner les choses, comme le mandataire ad hoc mis en place sur jugement, tout ceci étant bien sûr des dépenses massives non budgétisées.

Il est aussi dommage de ne pas évoquer cette histoire d'élus qui ont dépassé leur mandat, et des élections futures non budgétisées.

Bref, faute de toutes ces informations, la rédaction fait le choix une fois de plus de dire amen à tout ce qui lui est présenté par l'ordre. Un joli partenariat.

shanara13

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

Comme disait Montaigne..

"Il est impossible de faire concevoir à un homme naturellement aveugle qu'il ne voit pas."

Parler de "confiance renouvelée" à une voix...Je trouve le propos excessivement subjectif. Pour ne pas dire profondément exagéré. De plus, 43 présents sur un conseil censé être composé de 52..(ou 50 si l'on tient compte de démissions)...Un détail.

Oublier de préciser que les nouvelles inscriptions sont dus en très grande partie, au forcing, aux menaces de déconventionnement émanant de courriers ordinaux très virulents auprès des cpam et "kit ordinal de recrutement" est là encore, quelque peu déplacé.

Vous parlez d'un plan de restructuration sur 3 à 5 ans, mais ne précisez pas la présence d'un mandataire ad hoc pour 4 mois (renouvelable si besoin), ni autres juristes dont le rôle est de renégocier avec les créanciers ce "fumeux" plan.
Vous ne précisez pas non plus, que si plan il y a, il se mettra en place au détriment des professionnel(le)s car il y aura une majoration inévitable des cotisations.

Et il est impensable que vous ne sachiez pas que cette majoration interviendra dans de très brefs délais, si délai il y a, bien-sur.

Lorsque vous parlez du montant des cotisations, n'oubliez pas de mentionner que les bénévoles et retraité(e)s sont aussi mis à contribution...
Et les cabinets libéraux constitués en société paient 150€ + 75€ par idel y exerçant.

Mais, je ne doute pas que tout ceci ne soit que détail..
Du moment que la confiance soit renouvelée...

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#4

source des chiffres

""L'Ordre national des infirmiers compte aujourd'hui quelques 96 000 inscrits.""

Infirmiers.com a-t-il directement accès aux fichiers d'inscription? La transparence des chiffres est-elle réservée à infirmiers.com et non pas à l'ensemble des IDE via le CNOI? Donc puisque vous êtes si bien informés,pourriez-vous SVP nous communiquer le nombre de cotisants ....par secteur public,privé et IDEL ....?Quant aux nombre d'IDE ayant cotisé sous la menace de leurs cons-frères et cons-soeurs ordinés , ceci restera probablement secret défense?!

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

271 commentaires

#3

18 mois...

1er janvier 2013 : l'oni espère tenir 18 mois à ce rythme ? A cette date, cela fera longtemps qu'il aura disparu pour le bien-être de toute une profession.

nico1

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#2

l'Avenir

il est intéressant de voir, sans se poser pour ou contre l'Ordre, que les élus du conseil national, dans une situation de déficit massif, avec un déficit d'inscription, une menace politique sont capables d'envisager une restructuration sur cinq ans......
très intéressant aussi le passage sur l'inscription au RPPS ? On fait quoi ? on explique à chaque citoyen payant des impôts q'il va devoir remettre la main à la poche ? Ou alors on ferme tous les hôpitaux publics, les centres de soins, les cabinets libéraux, les cliniques privées, etc, etc, ?? Ca fait trop peur et ça parait tellement vraisemblable........

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#1

la voix de son maître ...

une fois de plus, votre rédaction prend le parti de se faire le porte parole de l'oni, tant il est vrai que les informations contenues dans cette article sont incomplètes, par omission ?

vous annoncez 96 000 inscrits, nous n'en doutons plus car ces chiffres donnés par l'oni demeurent jusqu'à présent invérifiable, nous pouvons le prouver ...

êtes vous en mesure - en tant que journaliste - de prouver vos arguments ???

enfin, 96 000 inscrits ne font pas 96 000 cotisants ...