AU COEUR DU METIER

Ordre infirmier - Resilience passe à l'attaque!

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Dans un communiqué publié ce jour, Resilience, le syndicat infirmier contre l'ordre, explique les recours qu'il entend mener avec le concours de son avocat Gilles Devers. Extraits choisis.

Contre Ordre des Infirmiers - Syndicat contre l'ordre des infirmiers Resilience« Aujourd'hui l'ordre infirmier est ruiné moralement, surendetté financièrement à hauteur de presque 11 millions (...), discrédité auprès des politiques, et ses principaux acteurs nationaux passent leur temps à se chamailler, triste spectacle d'une mort annoncée et douloureuse.Le dernier épisode de cette série de catégorie D est le maintien à son poste de la présidente Le Boeuf, pourtant décriée et critiquée (…) De surcroît, pour des raisons jamais avouées, l'ordre infirmier se retranche aujourd'hui derrière la décision du ministre de la Santé de ne pas avoir publié au Journal Officiel un décret dérogatoire, qui aurait permis d'organiser des élections devant procéder au renouvellement de la moitié des conseillers ordinaux élus le 24 avril 2008 – devenus eux aussi illégaux dans l'exercice de leur mandat - avant le 24 avril 2011.»

Resilience passe donc aujourd'hui à l'offensive. « En effet, pendant que le ministre tergiverse, pendant que la banque de l'ONI continue à l'appauvrir en lui renouvelant sa confiance régulièrement, pendant que l'ONI est dans une course effrénée contre la montre visant à annoncer le cap des 100 000 inscrits au fichier avant le 30 juin 2011 (chiffres jamais prouvés) – qui dit inscrit ne dit pas cotisant – les infirmières, notamment à exercice libéral, sont soumises au déconventionnement par les CPAM à la demande de l'ordre infirmier. Les jeunes diplômées sont, ni plus ni moins, contraintes avec des méthodes parfois douteuses, poursuivies jusque dans les Ifsi pour obtenir leurs diplômes en échange d'un chèque de cotisation à l'ONI. » (…)

Resilience, avec le concours de son avocat Gilles Devers, intente donc plusieurs actions : « il  intime à la BRED, banque de l'ONI, de cesser tout financement au seul motif qu'elle se prête, depuis le début, à des facilités (…) sans lesquelles l'ONI n'aurait jamais pu continuer à fonctionner (…) dépouillant ainsi les CDOI (conseils départementaux) de leurs prérogatives (...) ». Resilience réclame également à l'ONI « de lui verser la somme de 100 000 euros à titre de dommages et intérêts, au titre du préjudice subi par la profession infirmière et demande aux CDOI (…) d'assumer leurs missions pour lesquelles ils ont été mis en place le 24 avril 2008 », en versant chacune, « la somme de 50 000 euros au titre du préjudice subi par la profession infirmière ». Enfin, le syndicat « demande aux agences régionales de santé (ARS) de constater l'impossibilité dans laquelle se sont mis les CDOI de fonctionner normalement, ainsi que l'absence d'organisation des élections visant à renouveler les conseils par moitié ».(...) De fait, Resilience requiert des ARS « de mettre ces CDOI sous tutelle en attendant qu'une décision soit prise par les pouvoirs publics sur ce dossier ».

D'après le communiqué de presse du syndicat infirmier contre l'ordre Resilience du 14 juin 2011 - PDF


Syndicat des infirmiers contre l'ordre
http://syndico.exprimetoi.net/

Publicité

Commentaires (34)

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#34

L'ORDRE

L'ORDRE..........................................................................................................................................................c'est beau la nuit dans un couloir sombre, sous la pluie et le brouillard......combien de temps allons nous subir cette nauséeuse information...à force, ça lasse grave la connerie.

infirmiermasqué

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#33

Tout fini par arriver !

Eh oui, tout fini par arriver à qui bon sait attendre.
Et bientôt nous pourrons fêter la mort de cet ordre que nous n'avons jamais demandé.
Reste à savoir qui paiera les 11 millions et plus ?

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#32

MON DIEU

infirmiers.com qui passe un communiqué de resilience j'aurais au moins vecu jusque la!!!

Fox

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#31

@Benjy80

Pour les conditions de travail, comme l'à déjà dit Desourcesure (qui défend l'ONI depuis le début)
"Les conditions de travail et les salaires sont des sujets oh combien important, mais sont de la prérogative syndicale. Pourquoi ne créez vous pas un syndicat qui auraient ces missions là ? A voir comme vous êtes actifs vous pourriez faire de belles choses !"
http://www.infirmiers.com/forum/l-oni-de-source-sure-t110210-30.html#p2258626

onialapoubelle

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#30

A Desourcesure

Ce n'est plus de la mauvaise foi mais carrément la dénégation de 4 années de vie ordinale que vous rejettez d'un simple revers de main comme si l'OI venait de retrouver sa virginité.
Avez vous pensé à consulter ?

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#29

@ benj message #18

Benjy80
beaucoup d'infirmier(e)s se plaigent de leurs conditions de travail, de la qualité des soins apportée aux patients, etc, ... pour autant rien ne change et la politique de Santé publique ne s'améliore pas... faut-il rester sans voix face à cela ?

_________________________________________________________

Mon pauvre Benj, l'ordre n'a pas cessé de répeter que les conditions de travail ne sont pas de son ressort !

Quand comprendras tu que l'ordre n'a rien compris : il ne veut pas s'occuper des préocupations des infirmiers.

ordre = aux antipodes de nos demandes .....

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#28

insensé

il est insensé de demander à une collègue d'être d’accord avec elle sur le seul motif d'une loi .. jamais je ne demanderai à ma collègue de banquer pour mes idées .. même si je pense qu'elles sont géniales pour notre métier ..
c'est la que le bas blesse ..
les tenants de l'oni ne respectent pas leurs collègues ....
une vraie infirmière ne forcera JAMAIS une autre infirmière à être d'accord avec elle , même si des députés , ignorants de la vie infirmière , ont voté une loi instituant l'oni .. JAMAIS !!!!!
l'oni a été le rêve de certaines .. mais l'immense majorité des infirmières ne le partagent pas ...
alors , enfin , laissez donc , il n’est pas trop tard , les infirmières décider de leurs choix , sans les forcer à adhérer à une structure qu'elles n'aiment pas !

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

272 commentaires

#27

Mauvaise foi ?

Ce n'est pas de la mauvaise foi, c'est du foutage de gueule : le grand rassemblement de la profession par la force et le mensonge pour avoir la loi avec soi, c'est une trahison. Et maintenant que la fin approche, on les voit minauder avec des sanglots dans les yeux : pas de pitié pour nos tortionnaires !

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#26

à desourcesure

attendez un peu de lire les arguements juidiques rédigés par l'avocat et vous verrez que tous les articles de Loi dont vous nous ressassez les oreilles pour justifier votre maintien sont caduques ...

en l'espèce les sommes demandées sont élevées car - c'est votre crédo - seul l'aspect financier du problème vous intéresse dans cette histoire ... alors après avoir rançonné les infirmières qui ont cotisé sous la contrainte ... c'est à l'oni de passer à la caisse et nous verrons bien comment nous rendrons - d'une manière ou d'une autre - ces cotisations aux infirmières que vous avez obligé à banquer ...

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#25

ben voyons...

@ Desourcesure

il est trop tard pour blablater (dans le vide de surcroît)
comme le dit cedr1c, l'ordre ne peut rien contre les problèmes qui pourrissent la vie des IDE au quotidien : il n'a comme pouvoir que celui de gérer le tableau...et d'attaquer les IDE

comment pouvez-vous dire qu'il n'y a pas eu de déconventionnement ?????
si c'est vraiment le cas, je ne comprends pas que vous puissiez parler au nom de l'ordre si vous n'êtes pas au fait de ses actions !!

au nom de qui parlez-vous ???? (je ne m'attends pas à une réponse, rassurez-vous, vous allez encore biaiser....)

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#24

mauvaise foi

Effectivement, entre Benjy qui nous dit que l'ordre permet de se faire entendre face au ministère (alors qu'en saluant le rapport Hénart et en applaudissant la loi HPST, on voit bien que l'ordre fait de la lèche au ministère en allant contre le souhait des infirmiers), et desourcesure qui refuse toujours de dire quel poste apparait sur sa fiche de paie (en gros, quel est son métier), ou même de dire si un cdoi a le quorum ou non pour fonctionner, tout en jurant ne rien connaitre concernant les déconventionnement, on frise la mauvaise foi.

Si vous n'avez pas d'autre argument que de jouer les victimes ("pourquoi vous acharnez vous?" et autres pleurs) ou de sortir un slogan d'ordre super-syndicat relayant les souhaits des infirmiers (il suffit de lire ses missions pour voir qu'un ordre n'a pas pour but de relayer les souhaits des professionnels, et qu'il n'est décisionnel que pour une chose: la gestion démographique), vous allez avoir du mal à convaincre d'ici le 30 Juin quelques dizaines de milliers d'infirmiers...

On connaissait l'ordre endetté, l'ordre rejeté comme interlocuteur, l'ordre avec peu de cotisants, l'ordre avec ses histoires de logo et de luttes internes, l'ordre qui oublie les élections, on a maintenant l'ordre poursuivi...quelle réussite, bravo à ceux qui y croient encore. desourcesure, c'est normal, elle y joue sa place, mais d'autres?

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#23

à l'évidence ....

à l'évidence vous ne comprenez toujours pas qu'il est impossible en démocratie de fédérer par la force .... et la contrainte ... et les méthodes plus que louches depuis le début ...
l'oni n'est pas la solution à leur condition de travail ,que les infirmières de France demandent .. sinon nous serions toutes adhérentes , sans aucunes discussions ... arrêtez de nous prendre pour des cruches et des idiotes !!!!
nous ne voulons pas de l'oni car c'est une structure coercitive de plus sur nous ...et qui de plus ne nous représente pas , car la quasi totalité de celles et ceux qui sont au sommet de ne sont pas des infirmières ... (ou ne le sont plus depuis longtemps ..)
l'idée d'être obligée de payer un truc privé pour avoir le droit de soigner les malades est insupportable .. ..
Que les médecins et autres , aient un ordre .. on s'en fout ... c'est leur problème .. nous ne voulons pas d'ordre .... c'est notre droit !!!
Oui , vraiment .. avec l'oni , nous avons été trahies par nos supposées pairs ...

Desourcesure

Avatar de l'utilisateur

6 commentaires

#22

@Seringuelectrique

C'est bien ce que je dis, ce n'est pas idéologique et je sais bien qu'il ne s'agit pas d'histoire d'argent ... Enfin, jusqu'à maintenant, c'est ce que je croyais.

Quant à l'ordre, il ne s'agit pas une seule seconde d'aliéner la profession !! Il s'agit au contraire qu'elle se structure ensemble pour être plus forte pour se préparer
à l'avenir, à son avenir.

Ne voyez-vous pas que la profession est importante et qu'elle a son mot à dire ?
Se ne sont pas les syndicats et les employeurs qui le font, c'est la profession qui doit le faire pour elle !!

Et ça, c'est le rôle d'un ordre.

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#21

à desourcesure

des IDEL déconventionnées on en a des listes entières ...

certaines d'entre elles se sont laissé faire, d'autres ont engagé des recours devant les tribunaux - comme celui de l'oni du 29 mars en chambrenationale disciplinaire - alors ne dites pas que vous ne connaissez pas de cas, vous avez été amenée à les traiter !!!

d'autres encore ont choisi d'aller devant les tribunaux du peuple, là où vos amis ordinaux auront des comptes à rendre ...

qu'elle mauvaise foi ...

Desourcesure

Avatar de l'utilisateur

6 commentaires

#20

@.cerd1c.

Je ne pense pas qu'une seule IDEL ait été déconventionné ... mais je peux me tromper.
Par ailleurs, comment dire, expliquer aux infirmiers qu'ils ont un ordre, sans faire référence à la loi qui l'a créé ? De plus, comme pour tous les autres ordres, l'inscription et la cotisation est obligatoire, sinon, ce n'est pas un ordre. Comment le dire sans que cela ne soit pris comme une menace ?

Enfin, je ne savais pas que l'ordre s'était pris pour une élite ...

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#19

à desourcesure

feignez, une fois de plus, de ne pas savoir que notre combat contre l'ordre est idéologique et n'a rien à voir avec la cotisation puisque dès le début notre slogan qui n'a pas changé reste : avec ou sans cotisation l'ordre infirmier c'est NON !


votre seul vecteur pour aliéner la profession infirmière est de l'obliger à cotiser à un truc dont pas une fois vous n'avez expliqué le pourquoi du comment de la chose ...

étonnez vous - ensuite - que plus de 85% de la profession continue à refuser de s'inscrire et de cotiser ...

reconnaissez votre erreur et n'oubliez pas de passer à la caisse : il reste - au bas mot - 11 millions d'euros à payer à la bred ...

Benjy80

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#18

.cedr1c.

Je vais changer de mot, puisque que le mot "ordre" te fais frissonner... je parle d'un organisme chargé de nous représenter... beaucoup d'infirmier(e)s se plaigent de leurs conditions de travail, de la qualité des soins apportée aux patients, etc, ... pour autant rien ne change et la politique de Santé publique ne s'améliore pas... faut-il rester sans voix face à cela ?

Dans tous les cas, la communication anti-ordre est bien rodée... chapeau bas ;-)

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#17

desourcesure

Vous ne comprenez pas la colère de personnes qui reçoivent une menace de déconventionnement, celle d'un jeune infirmier qui se fait refuser illégalement d'avoir un numéro adeli, celle de ceux qui reçoivent un courrier avec des textes de loi leur stipulant qu'ils sont en exercice illégal.
L'ordre menace les soignants, c'est un fait, et cela provoque de la colère.

Maintenant, vos jérémiades ne regardent que vous. d'ailleurs, vous ne voulez même pas dire si il est marqué que vous êtes infirmière sur votre fiche de paie...c'est dire votre transparence.
Autre question ou vous ne répondez pas: quelle est la société du mandataire ad hoc nommé par le tribunal de Paris pour l'ordre?

Bref, vous vous complaisez à vous prendre pour une élite, sauf que le constat est là: tout le monde vous a rejeté, vous êtes endetté, incapables de respecter un calendrier électoral, incapables de dire si le cdoi78 a le quorum lui permettant de fonctionner...l'heure n'est plus à tenter de convaincre, ou à pleurnicher contre ces infirmiers qui n'ont rien compris, l'heure est au bilan. Et celui de l'ordre est catastrophique.

Desourcesure

Avatar de l'utilisateur

6 commentaires

#16

@Benjy80

Effectivement, Benjy80, je ne comprends pas cet acharnement contre une structure qui devrait rassembler la profession.

Pourquoi les pharmaciens, les sages-femmes et les médecins en auraient un et pas nous ? Pourquoi, ne s'en passeraient-ils pas ?

Imaginons nous que se soient les syndicats ou les employeurs qui fassent évoluer notre profession ?

Pourquoi ne nous saisissons nous pas de cet outil sur la formation, l'évolution du métier ?

Si d'aventure l'Ordre n'existait plus, qui pleurerait des évolutions à venir et de l'impossibilité du plus grand corps professionnel en santé de ne pas pouvoir agir sur SA profession ?

Encore se serait un combat idéologique, je comprendrais, mais ce n'est pas le cas.

J'ai beaucoup de mal à comprendre ce combat, sincèrement. Je ne comprends pas la colère qui les anime. Il faut la transformer cette colère pour construire, plutôt que pour détruire. et je vous rejoins bien là Benjy80.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#15

Benjy

plusieurs choses:

- vous vous rendez compte que personne ne veut de cet ordre? C'est dommage pour vous car vous aimiez être aux ordres, mais 85% des infirmiers ne s'est pas inscrit, et 40% des inscrits n'ont pas renouvelé leur cotisation. C'est un fait, et il faut savoir se plier à ce que souhaite la majorité.

- l'ordre a promis à la banque 300 000 cotisants pour cette année, cf son budget prévisionnel. Malgré cela, il serait encore déficitaire (vu le montant de la cotisation). A l'heure actuelle, il dit ne pas avoir 100 000 inscrits (a différencier des cotisants, cf les phrases ci dessus). Ce sont les anti ordre qui se foutent de la banque ou l'ordre?

- pour la communication de l'ordre, il y a communication, dans le sens de cet ordre. deux personnes sont payées bien plus que moi pour cela; et il y a eu un petit kit de communication mis à disposition des cdoi...au final, ce sont des menaces sur les infirmiers. Il y a communication de l'ordre, même si elle vous déplait, c'est juste qu'elle est axée sur ce qu'est l'ordre: une usine à gaz obligée d'être dépendante des banques et du ministère tout en faisant pression pour obtenir ses cotisations.

Bref, je ne sais pas ce que vous vouliez, mais l'ordre est juste ce qu'il devait être. Et ça, personne n'en veut, à part vous.

Benjy80

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#14

Re : corbillard

Effectivement, vous vous êtes réunis mais quel est l'intérêt ? Il ne serait pas plus utile d'avoir un organisme officiel, reconnu par l'état, pour faire évoluer notre profession et ne pas subir les décisions politiques absurdes...

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#13

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!INTOXICATION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Grace a l'intelligence de Dominique Leboeuf, le baisse de la cotisation, nous sommes en mesure d'affirmer qu'un raz de marée d'inscriptions et de cotisations inondent les CDOI, nous pouvons affirmer que plus de 205 000 infirmiers se sont inscrits dans une joie et allégresse indescriptible qui traduit de facto un enthousiasme debordant, qui ancre l'ONI dans le paysage INFIRMIER pour la nuit des temps! Nous enregistrons des millions d'euros, d'ailleurs nous proposons d'aider l 'etat Grecque dés demain. Les force néo-progressives ont donc triomphé des rats infirmiers manipulés par des états extra-communautaire (dont nous tairons le nom actuellement pour des raisons evidentes de stabilité politique mondiale). Les marionnettes anti-ordristes fruit de la tentacule internationale syndicalo-ump-gaucho-etrangére aura donc été vaincu grâce à la perpicacité et le travail considérable de nos valeureux conseillers...VIVE LA DLB

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

272 commentaires

#12

corbillard

Non, l'oni n'était pas une ambulance mais le corbillard de la profession !
Le seul mérite qu'on peut lui trouver, c'est d'avoir fait se rencontrer des personnes partageant les mêmes idées humanistes, progressistes, désintéressées et surtout refusant la dictature ordinale.

Benjy80

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#11

re

Je remarque que les contre-ordre sont biens présents sur le Web... le principal défaut de l'ONI est un manque de communication...

@ Migraine : Quand je parle de "construire", il manque à notre profession une "instance ou organisme" qui représente notre profession, l'ordre peut être être cet organisme.

@ eusèbe : le sens de mon propos est de dire qu'il est facile de tirer sur une ambulance en panne, il serait plus simple de la réparer plutôt que de la mettre à la casse... et désolé, il faut bien un premier commentaire, je suis navré de ne pas aller dans ton sens !

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

272 commentaires

#10

Toujours pas convaincu

@ Benjy80 :
franchement comme premier commentaire, on peut faire mieux : bon, d'abord Resilience n'a rien détruit car il n'y avait pas grand chose de construit ; et puis aussi, les conseillers nationaux, dans leur art poussé à l'extrême de se bouffer entre eux, n'ont fait que précipiter la chute de la monstruosité.
La grande majorité des infirmiers a réagi devant une agression et ce, chacun à leur manière : la résistance a pris de multiples formes, Resilience était juste un peu plus offensif, et puis c'est tout.
Ne pleurez pas, on vous débarrasse d'une erreur de la nature, la vie sera belle sans ordre !

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#9

non mais !

.. ce n'est parce que nous ne voulons accepter de rentrer de force dans votre ordre , que nous devons être coupable de qq chose !!!!! NOUS NE VOUS AVIONS RIEN DEMANDé !!!! RIEN !!!!!
Il est légitime de la part des infirmières de France de se défendre contre les attaques de l'oni !!! ultra légitime !!!!
C'est notre droit le plus strict de ne pas vouloir avoir ce truc sur le dos !!!!

Vous êtes responsables de VOTRE FIASCO !!!! ne renversez pas les rôles !!!!
NOUS NE FAISONS QUE NOUS DÉFENDRE !!!!!
Non à l'ordre infirmier !!!!

ecureuils21

Avatar de l'utilisateur

93 commentaires

#8

POURQUOI TANT DE HAINE....

POURQUOI TANT DE HAINE A NOTRE SAINTETE SERRENISSIME SON ALTESSE SON INTELLIGENSSIME DOMINIQUE LEBOEUF......NON ELLE NE HAIT PAS LES INFIRMIERS. ELLE VEUT VOTRE ARGENT POUR MIEUX LE DISTRIBUER....A LA MASCF PAR LE BIAIS D UNE ASSURANCE OBLIGATOIRE DANS LES CARTONS...... A SON FRERE,PAR L INTERMEDIAIRE DE LA SOCIETE DE LOGO....OUI ELLE VOUS AIME ...A VOUS METTRE AU TRIBUNAL......VOUS REGRETTEREZ LE JOUR DU JUGEMENT DERNIER VOS ERREMENTS DE PAIENS DIABOLIQUE...UN JOUR VOTRE PERCEVEREZ LA BLANCHEUR IMMACULE DE NOTRE GRAND GOUROU....

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#7

Communiqué du CODI

Comme le dit leur communiqué, Resilience attaque l'ONI, avec l'aide de son avocat Me Devers.
Cette action représente pas mal de courriers en recommandé qui ont déjà été envoyés, et d'autres frais. Le but étant la mort de cet ordre, bien sûr, à moins que la bred ne cesse d'approvisionner au 30 Juin un ONI qui fonctionne de manière illégale.


Suite à ces événements, le CODI a déjà défini sa ligne de conduite:

- le CODI soutient cette démarche de Resilience, et se félicite de pouvoir, via ses démarches antérieures qui semblent précieuses, y contribuer.

- le CODI propose à ses membres et ceux qui le veulent de soutenir financièrement Resilience dans cette démarche, sans pour autant s'engager avec ce syndicat d'adresser un chèque (une somme modique peut suffire, 5-10€ semble déjà très correct, si nous sommes nombreux) à RESILIENCE - 13 rue de Molsheim - 67000 Strasbourg. Les "sympathisants" recevront - au titre de leur don - un reçu fiscal leur donnant droit à une réduction pour leur prochaine déclaration.

- le CODI appelle les infirmiers à continuer d'écrire aux députés ( http://codi.xooit.fr/t1292-liste-deputes-a-utiliser-sans-moderation.htm ), et à la bred ( economie-locale@bred.fr ; webmaster@bred.fr ) pour obtenir la fin de cet ordre.

- le CODI continue de jouer son rôle de rassembleur en conviant l'intersyndicale à soutenir l'initiative de Resilience.


Le CODI répète sa volonté d'en finir avec les ordres. Il réclame une réflexion plus globale et nécessaire sur la création d’un véritable conseil des professions de santé médicale ET paramédicale qui sans esprit de corporatisme, ou de volonté d’emprise d’une profession sur une autre serait le SEUL organisme à même de travailler sur tous les problèmes de santé, en une véritable synergie interdisciplinaire et au service exclusif de nos concitoyens.

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#6

construire....

@ Benjy80 :

construire quoi ???
une phénoménale supercherie ???

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#5

précisions bis :

le communiqué de deux pages reprend - en partie - les nombreux arguments documentés par notre avocat dans cinq lettres types qui sont envoyées à plusieurs centaines d'exemplaires à nos divers interlocuteurs ...
pour des raisons évidentes de confidentialité et d'efficacité, nous ne publierons pas ces courriers dans l'immédiat ...

seringuelectrique

Avatar de l'utilisateur

122 commentaires

#4

précisions :

pour que les choses soient bien claires, les fortes sommes demandées par RESILIENCE aux cdoi et à l'oni (via les initiatives de son avocat) n'ont pas pour but de nous enrichir mais bien de contraindre l'ordre infirmier à cesser ses activités nuisibles pour la profession en démontrant notre détermination à les ruiner un peu plus encore s'ils ne stoppent pas rapidement leurs actes contre les professionnels infirmiers et notamment les IDEL ...
nous n'oublierons pas de mettre la BRED à très forte contribution dans un second temps ...
si d'aventures nous devions recevoir des fonds importants suite à nos envois, nous ferions des dons à des oeuvres caritatives et/ou humanitaires, une fois les frais déduits ...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

272 commentaires

#3

Bon sens

Ce n'est pas de la haine, c'est du bon sens : les infirmiers n'ont pas demandé d'ordre, la logique veut qu'ils s'en débarrassent ; et puis question acharnement, l'ordre a quelques longueurs d'avance.

onialapoubelle

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#2

Dont acte

La Résiliente que je suis prend acte de l'article publié sur Infirmiers.com.

Benjy80

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#1

:-(

C'est facile de détruire, plus difficile de construire... Résilience s'acharne contre l'ordre, pourquoi tant de haine ?