GRANDS DOSSIERS

Santé et dépendance : les propositions du candidat Sarkozy

Suite à la publication hier des propositions de François Hollande dans le domaine de la santé et de la dépendance, voici aujourd'hui la synthèse des propositions de Nicolas Sarkozy président de la République sortant candidat UMP à sa succession, arrivé en seconde position avec plus de 27% des voix à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle du 22 avril 2012, dans le domaine de la santé, de la dépendance et du handicap.

nicolas sarkozy 2012 hopital © Présidence de la République - P. SegretteHôpital et ARS

  • désengorger les services d'urgence hospitaliers en développant des maisons médicales de garde (MMG) ;
  • développer la chirurgie ambulatoire et diminuer parallèlement le nombre de lits d'hospitalisation complète ;
  • améliorer le modèle de la tarification à l'activité (T2A) pour qu'il tienne davantage compte de critères de pertinence des actes et qu'il soit plus représentatif et incitatif; maintenir la convergence tarifaire public/privé ;
  • mettre en place des mécanismes collectifs d'intéressement ;
  • poursuivre les gains de productivité dans les établissements hospitaliers (même montant que sur 2008-12).

Assurance maladie et complémentaires

  • maintenir la progression de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) à +2,5% par an sur 2013-16 en réalisant 13 milliards d'euros d'économies sur la période, retourner à un équilibre des comptes en 2016 ;
  • intensifier la lutte contre les fraudes avec un objectif de 1 milliard d'euros d'économies sur 2013-16, notamment grâce à la création d'une carte Vitale biométrique ;
  • réaliser 1,5 milliard d'euros d'économies sur l'amélioration des prescriptions d'arrêt de travail et de transports sanitaires, "en particulier par le développement des référentiels auprès des professionnels de santé" ;
  • instaurer une participation financière des complémentaires santé à l'éducation thérapeutique des patients.

Soins de ville

  • développer la rémunération au forfait et à la performance pour les médecins libéraux ;
  • créer 750 maisons de santé pluridisciplinaires supplémentaires, pour passer à 1.500 structures libérales d'ici 2017, afin de lutter contre les déserts médicaux ;
  • développer les maisons médicales de garde (MMG) ;
  • relever le numerus clausus des médecins et poursuivre la logique incitative en apportant des aides à l'investissement et en fonctionnement ;
  • lutter contre les dépassements d'honoraires avec le dispositif de l'option conventionnelle
  • réduire les tâches administratives et favoriser les stages en médecine de ville.

Médicament

  • parvenir à 1,5 milliard d'euros d'économies sur 2013-16 sur les volumes de médicaments par la poursuite des actions engagées avec les professionnels de santé depuis 2007 ;
  • parvenir à 3 milliards d'euros d'économies sur 2013-16 par une baisse des prix des médicaments et 1 milliard sur le prix des autres produits de santé et des actes ;
  • parvenir à 0,5 milliard d'euros d'économies par la suppression du tiers payant pour les patients qui refusent le générique lorsqu'il est disponible ;
  • parvenir à une remontée du taux de recours aux génériques ;
  • faire l'avance du crédit impôt recherche (CIR) aux petites et moyennes entreprises (PME) qui n'ont pas la trésorerie, pour qu'elles puissent investir dans l'innovation.

Santé publique

  • lancer un Plan de prévention du suicide des jeunes ;
  • reconduire le Plan cancer et le Plan Alzheimer ;
  • lancer un programme de lutte contre les addictions chez les jeunes (alcoolisme, cannabis et cocaïne) ;
  • poursuivre la politique de maîtrise de la consommation du tabac par une politique de hausses des prix.

Dépendance et handicap

  • engager la réforme de la dépendance à partir de 2013 quand la dette publique sera revenue à moins de 3% du PIB, pour un coût estimé à 700 millions d'euros sur 2013-16 ;
  • augmenter les plafonds d'aide à l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et baisse du reste à charge acquitté par les familles pour l'hébergement en établissement ;
  • renouveler le plan Alzheimer en cours, expérimenter un ou plusieurs établissements-pilotes "entièrement dédiés aux malades d'Alzheimer" ;
  • soutenir les aidants par l'assouplissement du congé de soutien familial et de l'organisation du travail des salariés-aidants familiaux, poursuivre la création de structures de répit ;
  • poursuivre de l'indexation favorable de l'allocation adulte handicapé (AAH).

Bioéthique

  • maintenir en l'état la loi Leonetti de 2005 sur la fin de vie ;
  • maintenir le principe d'une interdiction de recherche sur les cellules souches embryonnaires avec octroi de dérogations sur des protocoles précis de recherche.

Publicité

Commentaires (4)

loulic

Avatar de l'utilisateur

187 commentaires

#4

Magie, voua avez dit magie ?

Non, Hollande ne changera pas tout "comme par magie".

Parce qu'il n'en a pas la prétention comme l'autre énervé. Mais on peut espérer qu'Hollande mette un terme à la casse du service public, à la privatisation de la santé et de l'assurance maladie.

Sarko a menti tout au long de son mandat, et a pris des mesures qui visent essentiellement à favoriser ses potes, tout ça sur le compte des classes moyennes.

Je n'aspire pas à ce que le PS m'amène dans un monde merveilleux et magique, mais je sais que si le nain repasse notre situation va largement continuer se dégrader.

PRATINHO

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Trop facile

Et vous pensez qu'avec Hollande tout va changer comme par magie?! Je n'ai pas vu de mesures nous concernant du côté du candidat socialiste non-plus, c'est tellement facile de critiquer ceux qui prennent les décisions. La santé est délaissée dans cette campagne d'un côté comme de l'autre alors pourquoi n'être "consternés" que par Sarkozy?

elvis

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#2

entalqués

comment faire la pub d' un type qui a eu 5 années pour se pencher sur l'hopital et ses personnels, et qui du jour au lendemain propose des tours de magie qu'il ne pourra éxecuter ..comment celébrer un ignare qui ne veut rien entendre sur l'euthanasie et la souffrance sous pretexte de nous protéger des abus possibles...comment des personnels se sont abaissé(es) à lui serrer la main lors de visites sans interêt alors qu'il s' éssuit les weston sur nos blouses depuis son arrivée ...consternant.

Aourell

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Désabusés

Encore une fois, aucune proposition concernant l'ensemble des professionnels de santé... Je commence à me demander si Mr sarkosy ne nous considérait pas comme de "faux" travailleurs, puisqu'il met un point d'honneur à défiler le 1er mai pour les "vrais" travailleurs... A mais j'y pense, avec la catégorie A, nous avons gagné en sédentarité; ceci explique celà.
Et on attend toujours le "soutien" de l'ordre infirmier??!