FPH : Une infirmière sur trois aurait choisi la catégorie A

Seule une infirmière sur trois aurait choisi la catégorie A, selon des résultats collectés dans plusieurs CHU et centres hospitaliers (CH) de la fonction publique hospitalière par le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI, CFE-CGC).

Dans le cadre de la réforme LMD (licence-master-doctorat), les infirmières pouvaient choisir jusqu'au 31 mars, soit de rester en catégorie B et conserver leurs droits actuels à la retraite dès l'âge de 55 ans, soit de passer en catégorie A moyennant un report de leur droit de départ à la retraite.

Dans sa newsletter datée du 14 avril 2011, le SNPI indique que, selon son enquête, une infirmière sur trois a fait le choix de la catégorie A. Il précise qu'il s'agit "principalement des jeunes diplômées".

Une infirmière sur trois aurait fait le choix de rester en catégorie B, "de manière à partir en retraite entre 55 et 57 ans", signale le SNPI, qui ajoute qu'il s'agit "principalement des plus de 50 ans".

"Une infirmière sur trois n'a même pas jugé utile de faire son choix (...) et donc restera par défaut en catégorie B", ajoute le syndicat.

Contactée le 15 avril par APM, la direction générale de l'offre de soins (DGOS) n'était pas en mesure de communiquer des chiffres, mais a indiqué vouloir en diffuser rapidement.

AP-HP: La moitié des infirmiers aurait choisi la catégorie A

Jointe par APM, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué que selon les résultats disponibles au 13 avril, parmi les 23.442 infirmières (qu'elles soient en activité, en congé parental, en détachement, en disponibilité ou mises à disposition) de l'établissement, 18.191 ont exercé leur droit d'option par écrit.

Celles qui ne l'ont pas exercé restent donc en catégorie B. Parmi les 18.191 qui ont exercé leur droit d'option, 11.752 ont demandé à passer en catégorie A et 6.443 en catégorie B. Au total, environ la moitié des infirmières de l'AP-HP ont donc demandé à passer en catégorie A et l'autre moitié restera donc en catégorie B.

Selon un graphique réalisé par l'AP-HP dont APM a eu copie, plus les infirmières sont jeunes, plus elles auraient choisi la catégorie A et inversement.

En effet, les infirmières nées entre 1984 et 1989 (c'est-à-dire âgées de 22 à 27 ans) seraient moins de 10% à avoir choisi la catégorie B. Les infirmières nées avant 1968, c'est-à-dire âgées de plus de 43 ans, auraient majoritairement choisi la catégorie B avec des pics pour les infirmières nées en 1948 (90% en catégorie B) et pour celles nées en 1953, 1954, 1955, 1956 et 1957 (entre 80% et 90% en catégorie B).

L'AP-HP a signalé en outre que son site internet "www.savoirpourchoisir.aphp.fr", qu'elle a lancé en octobre 2010 pour aider les personnels à faire leur choix, a été visité 51.218 fois. En outre, 29.786 simulations de rémunération ont été réalisées sur le site, se félicite l'AP-HP, qui souligne que l'outil était accessible à tous, y compris aux personnels exerçant ailleurs qu'à l'AP-HP.

Publicité

Commentaires (1)

tchouktchouk

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

et les autres??

l article ne fait pas mention de infirmieres nées apres 1968 et avant 1984!Il est dommageable que les professionnel(le)s inscrit(e)s dans cette tranche d age ne soit pas representé.