Foire aux questions

La foire aux questions (FAQ) vous permet d'obtenir des réponses aux questions les plus fréquemment posées.

1. Concours IFSI

  • 1.1 Quelles sont les dates du concours d'admission en Institut de Formation en Soins Infirmiers ?
  • 1.2 Que faire si je suis sur liste d'attente ?
  • 1.3 Je suis aide soignante depuis 4 ans, mais je n'ai pas le BAC. Comment accéder au concours d'admission en IFSI ?
  • 1.4 Je recherche un organisme pour préparer le concours à distance.
  • 1.5 Comment devient-on infirmière ?
  • 1.6 Quel est le programme de la première année ?
  • 1.7 Les études en IFSI sont elles rémunérées ?
  • 1.8 Quel est le coût de la formation en IFSI ?
  • 1.9 Comment obtenir des aides afin de financer ma formation ?
  • 1.10 J'ai un CAP de préparatrice en pharmacie depuis plusieurs années, puis-je présenter le concours ?
  • 1.11 Je suis le père d’une jeune fille qui est actuellement sur liste d’attente dans un IFSI. Où peut-on obtenir la répartition des places sur les établissements dans une région ?

1.1 Quelles sont les dates du concours d'admission en Institut de Formation en Soins Infirmiers ?

Les dates sont mises en ligne sur cette adresse

Si les dates ne sont pas en ligne, c'est que nous n'en avons pas connaissance. Deux principales sessions sont organisées chaque année : la première en avril / mai pour une rentrée en septembre et la deuxième en septembre / octobre pour une rentrée en février.

Haut de page

1.2 Que faire si je suis sur liste d'attente ?

Être sur liste d’attente signifie que vous êtes admis au concours d’entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers. Reste à trouver une place. Selon votre classement en liste complémentaire vous pouvez être appelé en fonction des désistements de la liste principale. Vous pouvez également faire valoir votre admission dans un autre Institut de Formation en Soins Infirmiers. Pour cela transmettez un courrier simple précisant votre souhait d’intégrer l’Institut de Formation en Soins Infirmiers en joignant une copie de vos notes et de votre admission. Vous serez inscrit sur une liste complémentaire dans l’ordre d’arrivée de votre demande écrite. Les candidats de la même région que l’Institut de Formation en Soins Infirmiers restent prioritaires. Si l’Institut de Formation en Soins Infirmiers épuise sa liste principale et sa liste complémentaire, il peut vous appeler pour le rejoindre à la rentrée. Pensez à rester joignable.

1.3 Je suis aide soignante depuis 4 ans, mais je n'ai pas le BAC. Comment accéder au concours d'admission en IFSI ?

Si vous êtes AS ou AP et que vous justifiez de 3 ans d’équivalent temps plein d’exercice professionnel vous êtes concerné par le titre II de l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au DE infirmier (articles 24, 25 et 26). Un concours spécifique est prévu : une seule épreuve d’admission composée de l’analyse écrite de trois situations professionnelles. Attention, 20% des places offertes au concours sont disponibles. En cas de réussite vous intégrez l’Institut de Formation en Soins Infirmiers comme les autres étudiants avec une dispense de certaines unités d’enseignement et du premier stage du premier semestre, et de l’acquisition de la compétence 3.

1.4 Je recherche un organisme pour préparer le concours à distance.

Nous vous conseillons la plateforme de formation Mediformation. Des tuteurs vous accompagnent tout au long de votre préparation. http://www.mediformation.com

1.5 Comment devient-on infirmière ?

Il faut se présenter au concours d'admission dans les Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), si vous réussissez, vous intégrerez alors une école et vous suivrez une formation de 3 ans . Vous trouverez des renseignements sur cette page :

http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/la-formation-en-ifsi/presentation-de-la-formation-en-ifsi.html

1.6 Quel est le programme de la première année ?

A partir de septembre 2009 :

- arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'État d'infirmier, annexe 3 le référentiel de formation et annexe 4 la maquette de formation.

A partir de septembre 2009 les textes suivants sont abrogés par l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme d'Etat Infirmier mais conservés pour les promotions entrées en Institut de Formation en Soins Infirmiers en première année avant septembre 2009 (articles 66 et 67).

- Arrêté du 17 août 2000 modifiant l'arrêté du 23 mars 1992 modifié relatif au programme des études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier

- Arrêté du 28 septembre 2001 modifiant l'arrêté relatif au programme des études conduisant au diplôme d'état

1.7 Les études en IFSI sont elles rémunérées ?

Non, sauf si vous trouvez un établissement proposant une Allocation d'études en contrepartie d'un engagement de servir dans celui-ci après l'obtention du diplôme d'Etat. A savoir, Une indemnité de stage est versée aux étudiants en soins infirmiers pendant la durée des stages. Cette indemnité est fixée par semaine de stage à : 23 Euro en première année ; 30 Euro en deuxième année ; 40 Euro en troisième année.

Plus d'informations sur cette adresse : aides financières

1.8 Quel est le coût de la formation en IFSI ?

Les frais d'inscriptions en Institut de formation en soins infirmiers sont fixés par un arrêté ministériel, c'est-à-dire les mêmes pour la FRANCE : 168 Euros d'inscription en 2009.

Les frais de tenues : variables en fonction des Institut de formation en soins infirmiers Les achats de livres : variables en fonction des Institut de formation en soins infirmiers

1.9 Comment obtenir des aides afin de financer ma formation ?

Il existe plusieurs possibilités de financement. Vous pouvez ainsi faire financer votre formation par un établissement de santé (public ou privée) en contre partie d'un certain nombre d'années à travailler pour le compte de cet établissement après l'obtention du diplôme. Il n'existe pas de liste de ces établissements, c'est à vous d’effectuer les démarches directement afin d'obtenir un entretien puis signer un contrat.

Allez voir notre document complet sur les aides financière

1.10 J'ai un CAP de préparatrice en pharmacie depuis plusieurs années, puis-je présenter le concours ?

L’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme Etat Infirmier, article 4, précise les catégories de personnels pouvant accéder au concours d’entrée. Un diplôme homologué de niveau IV est le minimum requis. Votre CAP est homologué au niveau V. Mais l’alinéa 7 de cet article 4 peut vous concerner :

« 7° Les candidats justifiant à la date du début des épreuves, d'une activité professionnelle, ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale :

- d'une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique,

- d’une durée de cinq ans pour les autres candidats.

Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection dans les conditions définies aux articles 5 à 10. »

La procédure de présélection comporte : en épreuve sur dossier et une épreuve de français (résumé de texte).

1.11 Je suis le père d’une jeune fille qui est actuellement sur liste d’attente dans un IFSI. Où peut-on obtenir la répartition des places sur les établissements dans une région ?

Le Ministère de la santé et des sports fixe chaque année par arrêté le nombre de places ouvertes en Ifsi en première année. La répartition est donnée par région en fonction des capacités de formations et des besoins exprimés. Le financement des formations est à la charge des régions.

Ce sont ensuite les Conseils Régionaux qui sont chargés de répartir le nombre global de places ouvertes par le Ministère dans les différents établissements de formation de la région.

Concernant votre situation, liste d'attente, votre fille peut par simple courrier (avec copie des notes obtenues) demander à intégrer un autre Ifsi. Elle ne recevra de réponses positives que dans les Ifsi qui auront épuisé leurs propres listes principale et complémentaire. Il ne faut pas hésiter à envoyer ces courriers, y compris dans des Ifsi d'autres régions (sous réserve d’une faisabilité logistique pour vous : hébergement, transport). Il est difficile pour ne pas dire impossible de prévoir comment et dans quel délai les listes complémentaires sont appelées.

2. Étudiants en Institut de Formations en soins infirmiers

  • 2.1 J'ai arrêté mes études en cours de formation suite à des problèmes personnels et je souhaite réintégrer maintenant un IFSI.
  • 2.2 A partir de quand, une étudiante infirmière a t'elle la reconnaissance d'aide soignante ?
  • 2.3 Je suis en première année et je n'ai pas d'idée pour mon sujet de mémoire, j'angoisse, je stresse, je …. ….Que faire ?
  • 2.4 Je suis actuellement étudiante infirmière, je voudrais savoir s'il est possible de changer d'IFSI en cours de formation ?
  • 2.5 Quelles peuvent être les conséquences d'une grossesse lors de la formation ?
  • 2.6 Est il vrai que les études en IFSI vont être modifiées ?
  • 2.7 Pouvez-vous m'aider pour la réalisation de mon TFE ?
  • 2.8 Pourriez-vous me dire où je peux trouver en détail (plan de chaque matière avec titre, parties, sous parties, etc. ...) le programme de formation de 1ère, 2ème, et 3ème année d'infirmier ?
  • 2.9 Je n'ai pas obtenu mon DE et je dois repasser les épreuves dans 6 mois. Est il possible de travailler en tant que faisant fonction infirmière pendant ce temps ?
  • 2.10 Je conteste la note obtenue aux épreuves du diplôme d'État d'infirmier. Que puis-je faire ?
  • 2.11 Le jury de TFE a t-il le droit de mettre un 0/60 à un travail de fin d'études ?
  • 2.12 Est-il possible d'obtenir l'arrêté (composition nominative) qui a constitué un conseil technique d'école d'AS compétent en juillet 2010 compte tenu de la création des ARS ?

    Un élève concerné par ce conseil est-il obligatoirement convoqué ? A-t-il communication du rapport motivé d’exclusion et du compte rendu et vote du conseil ?

    Est-ce vrai que pour entrer dans un autre institut, son dossier est soumis au conseil technique du nouvel institut avec comme membre la même conseillère pédagogique ?

2.1 J'ai arrêté mes études en cours de formation suite à des problèmes personnels et je souhaite réintégrer maintenant un IFSI.

Vous devez prévenir l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de votre décision de reprendre la scolarité six mois avant la date de rentrée.

Ces situations sont gérées au cas par cas. Vous devez contacter la direction de l' Institut de formation en soins infirmiers où vous souhaitez reprendre vos études. Seule la direction, via un conseil pédagogique ou la commission d’attribution des crédits de formation, pourra prendre la décision de vous réintégrer dans le cursus,

2.2 A partir de quand, une étudiante infirmière a t'elle la reconnaissance d'aide soignante ?

Le diplôme d’Etat d’aide soignant peut être délivré par la DRASS aux étudiants infirmiers qui ont validé leur première année Institut de Formation en Soins Infirmiers et qui arrêtent leur formation infirmière.

2.3 Je suis en première année et je n'ai pas d'idée pour mon sujet de mémoire, j'angoisse, je stresse, je …. ….Que faire ?

Dans un premier temps prenez une camomille, respirez un grand coup et restez cool !

Ensuite dites-vous que tout le monde est passé par la et honnêtement personne n'est jamais arrivé le jour de la soutenance sans mémoire !

Laissez vous guider par vos formateurs, ce sont eux qui ont l'habitude du timing nécessaire.

Vous pouvez déjà vous faire des idées en consultant cette page : http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/tfe/travail-de-fin-detude-tfe-memoire-infirmier.html

2.4 Je suis actuellement étudiante infirmière, je voudrais savoir s'il est possible de changer d'IFSI en cours de formation ?

Oui cette option est envisageable mais souvent compliquée à réaliser. Le conseil pédagogique et la commission d’attribution des crédits de formation de l'établissement receveur doit procéder à un examen de votre cursus afin de vous accueillir dans les meilleures conditions.

En premier lieu, vous devez contacter la directrice de votre Institut de formation en soins infirmiers.

2.5 Quelles peuvent être les conséquences d'une grossesse lors de la formation ?

Les congés sont obligatoires avant et après la grossesse selon les règles du droit du travail. Les éventuels congés pour maladie s’ajoutent aux absences.

La direction de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers peut décider l’attribution d’un report de scolarité ou un aménagement, via le conseil pédagogique de la formation (les cours obligatoires, les stages, les validations devront être rattrapées pour être validés).

2.6 Est-il vrai que les études en IFSI vont être modifiées ?

L’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme Etat Infirmiers et ses annexes mettent en place le nouveau programme de formation des infirmiers..

2.7 Pouvez-vous m'aider pour la réalisation de mon TFE ?

Nous ne fournissons pas d'aide pour réaliser votre TFE car c'est un travail personnel. Par contre nous mettons a votre disposition une page spéciale "TFE" où vous trouverez de nombreuses informations et liens utiles : http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/tfe/travail-de-fin-detude-tfe-memoire-infirmier.html

2.8 Pourriez-vous me dire où je peux trouver en détail (plan de chaque matière avec titre, parties, sous parties, etc. ...) le programme de formation de 1ère, 2ème, et 3ème année d'infirmier ?

L’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'État d'infirmier fixe les différents contenus de la formation. Mais chaque Institut de Formation en Soins Infirmiers et chaque équipe pédagogique sont libres de proposer les enseignements unitaires permettant de couvrir toute la formation.

2.9 Je n'ai pas obtenu mon DE et je dois repasser les épreuves dans 6 mois. Est il possible de travailler en tant que faisant fonction infirmière pendant ce temps ?

Si vous êtes bien étudiant en soins infirmiers en France et que vous ayez validé votre deuxième année, vous avez le droit d'exercer comme aide soignant. Si non vous faites de l'exercice illégal de la profession d'infirmier

Rappel : le Code de la santé publique précise que les étudiants en soins infirmiers exercent la profession infirmière par dérogation sous réserve d’être placés dans le cadre de leur formation dans un établissement agréé et présentant un encadrement professionnel adapté.

2.10 Je conteste la note obtenue aux épreuves du diplôme d'État d'infirmier. Que puis-je faire ?

Jusqu’en novembre 2011, le Diplôme d’Etat d’infirmier est délivré en fonction des résultats obtenus au Travaux de Fin d’Etudes et à la Mise en Situation Professionnelle du Diplôme d’état.

Dans un premier temps vous devez prendre connaissance des résultats. Seule la liste des admis établie en séance plénière par le jury désigné par le préfet de région a une valeur légale. Cette liste est affichée à la DRASS. L'affichage de listings "faits maison" dans les ifsi est susceptible de comporter des erreurs (rarissime). Les notes obtenues sont ou affichées ou communiquées par le directeur de l'Ifsi. Il est bon de recompter ses points et de calculer la moyenne sur 120 points. Les notes éliminatoires sont : <60/120 pour la totalité des épreuves, <12/30 pour les soins ou <21/60 pour la MSP. Vous pouvez demander audience à la direction de l'Ifsi pour prendre connaissance des faits éventuellement reprochés lors de l'épreuve. Toute note éliminatoire a fait l'objet d'un rapport circonstancié et d'une décision motivée du jury. Il est donc très difficile de contester les faits. Hormis les erreurs de calcul les recours ont peu de chance d'aboutir. Rappel : une deuxième session d'examen est prévue. Un recours devant le tribunal administratif est toujours possible mais c'est une procédure longue, coûteuse et au succès non garanti.

2.11 Le jury de TFE a t-il le droit de mettre un 0/60 à un travail de fin d'études ?

Si la question est réduite à "est ce que le jury à le droit ?", la réponse est oui bien entendu. Le jury est réputé souverain dans sa décision. Il n'y a pas de note éliminatoire pour le TFE. Mettre un zéro ne signifie pas obligatoirement que le jury vous élimine du DEI. Certes il faudrait un 60/60 à la MSP du DE pour obtenir le DE, mais ce n'est pas impossible. Il s'agit de confronter un TFE réalisé par un étudiant selon des modalités définies par l'établissement de formation. Si le TFE ne répond pas à la commande, le jury est en droit de le dire en attribuant la note de son choix, dont le 0/60.Parmi les exemples de 0/60 attribués on trouve : le plagiat, le hors sujet, les jugements de valeur, les propos diffamatoires, les propos injurieux, les mensonges, ... bref diverses raisons qui justifient la note portée. Votre guidant ou tuteur doit pouvoir vous indiquer ce qui n'allait pas dans votre production, pour obtenir une telle note. Vous pourrez ainsi réajuster votre travail pour la session DE suivante.

2.12 Est-il possible d'obtenir l'arrêté (composition nominative) qui a constitué un conseil technique d'école d'AS compétent en juillet 2010 compte tenu de la création des ARS ?

Un élève concerné par ce conseil est-il obligatoirement convoqué ? A-t-il communication du rapport motivé d’exclusion et du compte rendu et vote du conseil ?

Est-ce vrai que pour entrer dans un autre institut, son dossier est soumis au conseil technique du nouvel institut avec comme membre la même conseillère pédagogique ?

Le conseil technique de l'école de formation AS est défini dans l'arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation au DE AS (article 35).

Ce conseil est constitué par arrêté du directeur général de l'agence régionale de santé. Il est présidé par le directeur de l'ARS et comprend outre le directeur de l'institut de formation :

  • un représentant de l'organisme gestionnaire ;
  • un infirmier, formateur permanent de l'institut de formation, élu chaque année par ses pairs ;
  • un aide-soignant d'un établissement accueillant des élèves en stage, désigné pour trois ans par le directeur de l'institut de formation ;
  • le conseiller technique régional en soins infirmiers ou le conseiller pédagogique dans les régions où il existe ;
  • deux représentants des élèves élus chaque année par leurs pairs ;
  • le cas échéant, le coordonnateur général des soins de l'établissement dont dépend l'institut ou son représentant.

Attention durant la période de transition et de mise en place des ARS, l'ancien mode de fonctionnement était en vigueur en attente de la mise en place organisationnelle des ARS (certains conseils techniques se sont tenus début juillet).

Les deux tiers des personnes convoquées sont requises, sinon le conseil est reconvoqué la semaine suivante sans notion de quorum requis.

La procédure du conseil technique est la suivante :

  • étudiant en difficultés pédagogiques : formateur référent constatant le ou les difficultés
  • généralement prise en compte du dossier par la direction pour évaluer le niveau de difficulté
  • si les difficultés sont présumées insurmontables le directeur propose l'exclusion de l'élève
  • le directeur saisit les membres du conseil technique au moins quinze jours avant la réunion de celui-ci en communiquant à chaque membre un rapport motivé et le dossier scolaire de l'élève
  • le conseil donne un avis : de l'exclusion à la mise en place d'un soutien spécifique.

Si l'étudiant souhaite changer d'établissement dans ces conditions, c'est possible sous réserve d'obtenir l'accord des deux directeurs concernés (le conseil technique perdant est alors informé au plus vite (le conseil gagnant le sera également)).

Cette mutation peut avoir un effet psychologique intéressant pour certains étudiants et leur redonne une chance éventuelle.

Concernant vos questions précises :

  • non l'élève (on parle d'élève en formation AS et d'étudiant en formation infirmière) n'est pas obligatoirement convoqué devant le conseil technique. Il est informé par la direction de l'établissement de sa présentation devant le conseil technique.
  • il n'a connaissance que de la décision du conseil technique (le vote est à bulletin secret)
  • la mutation est soumise à l'accord des directeurs et non du conseil technique. En pratique si un élève pose de graves problèmes pédagogiques ou d'intégration dans un établissement, il y a fort à parier que ce ne sera pas mieux dans un autre établissement. Parfois les problèmes pédagogiques sont induits par des soucis relationnels ou logistiques et la mutation peut avoir des effets bénéfiques.
  • la conseillère pédagogique régionale est bien la même pour tous les conseils techniques dans sa région. Elle garanti l'application des directives de la DGOS (Ministère) sur le terrain. Elle est garante de la qualité de la formation dispensée et de l'obtention du diplôme d'État dans les conditions requises.

3. Professionnels Infirmiers

  • 3.1 Je suis étranger et je souhaite travailler en tant qu'infirmier en France comment faire ?
  • 3.2 Quelles sont les équivalences entre les différents diplômes français paramédicaux et médicaux ?
  • 3.3 Je souhaite obtenir la convention collective de mon établissement, où puis-je l'obtenir ?
  • 3.4 Je souhaite connaitre les différentes formations que je peux effectuer en complément de mon DE ?
  • 3.5 Je recherche un emploi d'IDE, comment faire ?
  • 3.6 Je suis originaire d'un pays de la CEE et titulaire d'un diplôme européen, comment faire pour travailler en France ?
  • 3.7 Je travaille dans la fonction publique, puis je effectuer une mission humanitaire ?
  • 3.8 Rachat de contrat
  • 3.9 Je souhaite connaitre le nombre d'infirmiers par patient dans un service de réanimation
  • 3.10 Je suis diplômée depuis juin 2000. Je souhaiterais connaître les conditions requises pour pouvoir être formatrice ?
  • 3.11 Je souhaiterais connaitre le salaire d'une cadre de santé, dans un établissement relevant de la FEHAP ?
  • 3.12 Je souhaite avoir des informations sur l'infirmière expert auprès des tribunaux.
  • 3.13 Je suis IDE dans la fonction publique. Est il possible d'effectuer en plus des gardes dans le privé ?
  • 3.14 Une infirmière peut elle porter des bijoux lors des soins ?
  • 3.15 Quelles sont les démarches pour faire du rapatriement sanitaire ?
  • 3.16 Quel est la législation sur les heures supplémentaires ?
  • 3.17 Un infirmier, peut il déléguer à un aide soignant l'utilisation d'une pommade prescrite par le médecin ?
  • 3.18 Je suis IADE, je travaille en clinique privée pour une SCM. Mon employeur cotise sur la caisse des personnels de cabinets médicaux. Est ce normal ? Quid de la catégorie A dans le privé, doit on cotiser sur une caisse de cadre ?
  • 3.19 Je suis nouvelle IDE, j'étais avant AS, mon hôpital me paye en tant qu'AS, il me dise que je dois passer un concours sur titre pour recevoir un salaire d'IDE. Est-ce normal ?
  • 3.20 Je suis actuellement IADE, pouvant prétendre à ma retraite. J'envisageais éventuellement de travailler pour la fonction publique territoriale. Dans ce cas précis est il envisageable de cumuler ma retraite et ce nouvel emploi ? Existe t'il une passerelle entre ces deux fonctions publiques ? Dernière question, puis je travailler dans le privé en touchant ma retraite ?

3.1 Je suis étranger et je souhaite travailler en tant qu'infirmière en France comment faire ?

Si vous disposez d'un diplôme d'etat délivré par un pays de la CEE, Suisse et Andorre et que vous parlez français, cela ne pose pas de problème. Par contre si venez d'un autre pays extra communautaire, vous ne pouvez exercer comme infirmier Diplômé d'Etat en France.

Par contre les articles 27 et suivants de l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme d’Etat d’infirmier précisent la conduite à tenir pour les titulaires d’un DE infirmier étranger. Trois épreuves (une épreuve écrite d’admissibilité et deux épreuves orales et pratiques d’admission) permettent à un jury de déterminer les dispenses de scolarité dont vous pouvez bénéficier. Le directeur de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers, après avis du conseil pédagogique détermine les unités d’enseignements ou les stages acquis.

3.2 Quelles sont les équivalences entre les différents diplômes français paramédicaux et médicaux ?

Consultez cette page, vous trouverez toutes les informations nécessaires :équivalance entre les diplomes en France

3.3 Je souhaite obtenir la convention collective de mon établissement, où puis-je l'obtenir ?

Nous avons essayé de mettre en ligne les conventions collectives, seulement, nous n'en avons pas obtenu l'autorisation !
Votre établissement ne peut pas vous refuser de vous la donner, dans de nombreux établissements elle se trouve en consultation au bureau du personnel voire dans les antennes syndicales.
Pour obtenir le texte intégral d'une convention collective : http://www.journal-officiel.gouv.fr/

3.4 Je souhaite connaitre les différentes formations que je peux effectuer en complément de mon DE ?

Vous pouvez effectuer après votre DE des DU et DIU ainsi que certaines licences. De nombreuses formations continues sont aussi accèssibles. Vous trouverez sur cette page de nombreux liens vers des formations

http://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/formations/les-formations-pour-les-infirmieres.html

3.5 Je recherche un emploi d'IDE, comment faire ?

Actuellement la France connait une importante pénurie d'infirmières. Plusieurs milliers de postes sont vacants surtout dans la région Ile de France. Pour trouver un emploi qui correspond à vos attentes, vous pouvez consulter les annonces d'offre d'emploi sur le site emploi des soignants : www.emploisoignant.com,

Vous pourrez également y déposer gratuitement votre CV. Les recruteurs abonnés qui sont intéressés par votre candidature rentreront en contact directement avec vous.

3.6 Je suis originaire d'un pays membre de l'union européenne et titulaire d'un diplôme européen, comment faire pour venir travailler en France ?

Si vous êtes titulaire d'un diplôme en soins généraux, votre diplôme est équivalent au diplôme d'état français. Il vous suffit donc d'inscrire votre diplôme auprès de la DDASS du département dans lequel vous désirez travailler. Certaines catégories de diplôme ne sont pas complètement équivalentes, le candidat aura alors à effectuer un stage de mise à niveau afin de pouvoir exercer. Les renseignements sur ces catégories de diplôme sont disponibles auprès des DDASS : http://www.social.gouv.fr/htm/minister/dd-dr/listedddr.htm.

A noter que les diplômes obtenus en Suisse sont équivalents et nécessite donc uniquement une validation par la DDASS.

Vous trouverez d'autres informations sur cette page : http://www.infirmiers.com/votre-carriere/exercice-international/infirmieres-etrangeres-souhaitant-venir-travailler-en-france.html

3.7 Je travaille dans la fonction publique, puis-je effectuer une mission humanitaire ?

Titulaire de la fonction publique, vous pouvez effectuer des missions humanitaires. Néanmoins, ces dernières doivent être validées par votre établissement via la Direction des Ressources Humaines. Des conditions spécifiques doivent être remplies (en fonction du type de la mission, attentats etc...). La direction de votre établissement peut vous renseigner. Bien souvent des appels à candidature sont effectués dans les hôpitaux. Attention aux organismes humanitaires, partir en mission nécessite une mise en disponibilité (6 mois, 1 an) et vous ne pouvez prétendre à un détachement. Voir Décret n°88-976 du 13 oct 1988 et circulaire ministérielle n° 93-8 du 01 février 1993 . Ces missions sont autorisées en fonction des
nécessités de service, dans tous les cas une convention est passée entre l'hôpital et l'organisme participant à la mission humanitaire.

3.8 Rachat de contrat

Je suis infirmière diplômée. J'ai fait mes études dans le cadre de la promotion professionnelle. J'ai un contrat de servir pendant 5 ans avec mon employeur qui a payé mes études. A ce jour il me reste 2 ans pour honorer mon contrat. J'aimerais quitter mon travail. J'habite à une heure de route de mon travail. Mon souhait est de trouver un poste ou je suis domiciliée actuellement. Y a-t-il une possibilité (autre que le rachat de contrat qui est très important financièrement) pour pouvoir partir ?

La question du rachat d'un contrat n'est pas facile. Vous avez trois possibilités :

  • soit vous le remboursez vous-même « prorata temporis », c'est-à-dire en fonction du temps du contrat non effectué. Vous pouvez demander à connaître le montant exact et bénéficier d'un délai de remboursement en demandant l'étalement de votre dette. C'est malheureusement pour vous la seule « vrai » réponse…
  • Soit vous êtes recrutée par mutation, l'établissement recruteur rembourse le solde du contrat à l'établissement quitté. Mais compte tenu des contraintes budgétaires des établissements, ceux-ci ne sont pas du tout enclin à racheter un contrat…
  • Soit vous bénéficiez, malheureusement, de conditions familiales particulières (enfant ou conjoint handicapé nécessitant un rapprochement de domicile) et dans ce cas le solde du contrat sera remboursé par la Caisse des Dépôts. Mais c'est rare et examiné au cas par cas.

Vous pouvez bien sûr demander à bénéficier d'une mise en disponibilité pour « convenances personnelles » mais cela ne fait que retarder les échéances de remboursement. Il ne faut trop compter sur un miracle en pensant que votre établissement peut avoir oublié que vous avez signé un contrat avec lui. Il peut se le rappeler après votre départ et vous demander alors le remboursement. Pour en savoir plus sur les disponibilités

3.9 Je souhaite connaitre le nombre d'infirmiers par patient dans un service de réanimation

Selon le décret n° 2002-465 du 5 avril 2002 relatif aux établissements de santé publics et privés partiquant la réanimation (JO du 7 avril 2002), le personnel infirmier est composé :

  • Service de réanimation : 1 IDE jour + 1 IDE nuit pour 2,5 patient
  • Service de soins intensifs : 1 IDE jour + 1 IDE nuit pour 4 patients

pour en savoir plus : http://www.infirmiers.com/carr/cadre/quota-ratio-personnel.php

Haut de page

3.10 Je suis diplômée depuis juin 2000. Je souhaiterais connaître les conditions requises pour pouvoir être formatrice ?

Pour être formatrice en IFSI, il faut que vous fassiez l'Ecole de cadres de santé ,donc pour cela vous devez préparer un concours (Institut de formation des cadres de santé: voir sur le site) . La durée de la formation est de 10 mois , elle peut être financée dans le cadre de la promotion professionnelle si vous êtes en secteur hospitalier. Vous pouvez éventuellement exercer comme formatrice, de façon temporaire en IFSI à condition de préparer le concours IFCS .Par contre vous pouvez exercer en école d'AS sans être cadre de santé, il faut dans ce cas là, déposer votre candidature dans un IFAS (Institut de formation aide-soignant) où l'on étudiera vos compétences.Vous pouvez aussi en attendant consolider votre expérience pédagogique en faisant des interventions en IFSI ou IFAS comme intervenante. Dans ce cas là,vous devez déposer votre CV et lettre de motivation dans l'IFSI ou l'IFAS de votre choix.

Pascale Meyer, Conseillère pédagogique, Comité de rédaction, Infirmiers.com

3.11 Je souhaiterais connaitre le salaire d'une cadre de santé, dans un établissement relevant de la FEHAP ?

  • Sachez tout d'abord qu'il n'y a aucune correspondance entre les grilles de la FPH et celles du privé. Tout repose sur une négociation qui consiste généralement à la reprise de la totalité des annuités dans la fonction.
  • Soyez extrêmement vigilante sur l'appellation "cadre". Dans le privé les surveillants de services, surtout en début de carrière et/ou sans éxperience de cadre, sont "agent de maîtrise". Le statut est en généralement cadre A ou cadre B, cela aussi est à négocier.
  • L'appellation "cadre" correspond à la fonction d'une surveillante expérimentée ou d'une surveillante diplômée IFCS ou autre niveau universitaire. Le statut n'est pas obligatoirement supérieur aux autres surveillants mais il est, lui aussi, négociable en cadre B ou plus rarement cadre C
  • Les conventions collectives et la valeur du point dans le privé est dans tous les cas inférieur au public.
  • La convention collective de la FEHAP comparativement à la convention collective unifiée ( fédération de l'hospitalisation privée et Synerpa) est la moins intéressante de toutes même si le point augmente tous les ans de 0.5 à 0.8%

Comme vous pouvez le constater dans cette réponse, de nombreux points reposent sur la négociation. En effet le privé a cela de bon qu'il ne s'enferme pas dans des grilles et des procédures trop contraignantes. Cela signifie aussi que le salaire que l'on peut vous proposer peut être assez facilement relevé à partir du moment où l'établissement a besoin de vous ou si vous présentez pour lui des compétences qui lui semblent intéressantes: à vous de vous vendre !

J-M. Pélaprat, Président de l'ANCISSP

3.12 Je souhaite avoir des informations sur l'infirmière expert auprès des tribunaux.

Il existe plusieurs formations dites d'expert ou d'expertise (par ex. expertise clinique). A ce jour un seul diplôme est "reconnu" pas les autorités judiciaires, il s'agit du diplôme délivré par l'IFROSS (faculté de droit de Lyon). Ce diplôme intitulé "droit, expertise et soin" est une formation relativement complète à l'expertise. Sachez que pour être expert mandaté par un tribunal il ne suffit pas d'être diplômé par une faculté. En effet, pour être mandaté par le juge, l'expert doit faire parti obligatoirement de la compagnie des experts d'un tribunal. Intégrer une compagnie des experts est soumis à un certains nombre d'obligations comme par exemple de pouvoir justifier d'un certains nombre de travaux d'expertises dans le milieu civil. Si vous avez le diplôme et que vous puissiez justifier de ces travaux il faut ensuite poser sa candidature auprès du procureur de la république qui la transmettra au juge des expertises. Si votre candidature est acceptée, et après quelques formations en interne, vous devrez être parrainé par un expert senior pendant 2 ans avant de pouvoir être vous même mandaté par le juge. Comme vous le voyez il s'agit là d'un parcours du combatant qui explique qu'à ce jour, bien qu'environ 80 personnes soient diplomées experts en soins une seule fasse partie d'une compagnie d'expert (Mme Frering, Lyon) A cela une explication très simple: les affaires civiles ou pénales conduisant une infirmière devant les tribunaux sont extrêmement rares. Les juges ne voient donc pas l'intérêt d'ajouter des experts aux compagnies.On peut donc dire qu'il n'y a à ce jour aucun IDE expert judiciaire auprès d'une cour d'appel en france, Mme Frering n'ayant jamais été mandatée. Attention cependant: la dénomination "expert judiciaire" est exclusivement dévolue à l'expert mandaté par un juge et cette appelation est juridiquement protégée. Méfiez vous des formations qui pourraient vous être proposées... Je vous invite à vous rapprocher de l'IFROSS de Lyon pour plus d'explications, IFROSS, 18 rue chevreul, 69007 Lyon. Tel: 04 78 78 75 81

J-M. Pélaprat, Président de l'ANCISSP

3.13 Je suis IDE dans la fonction publique. Est-il possible d'effectuer en plus des gardes dans le privé ?

Selon la Loi du 13/07/83 art.25 et décret-loi du 29/10/36, le fonctionnaire ne peut exercer à titre professionnel une activité privée lucrative de quelque nature que ce soit. Cette interdiction générale de cumul s'applique à l'ensemble des agents, fonctionnaires et agents non titulaires, exerçant leur activité à temps complet ou à temps non complet. Le fonctionnaire ne peut donc pas exercer d'activité commerciale (par exemple PDG ou administrateur d'une société à but lucratif) ni avoir d'activité au sein d'une société (même non rémunérée). En revanche, il peut détenir une participation en capital dans une société, si celle-ci n'est pas liée à son administration.

Les seules dérogations à l'interdiction de cumul entre un emploi public et une activité sont :

  • la production d'œuvres scientifiques, littéraires ou artistiques ;
  • la réalisation d'expertises, de consultations ou d'enseignements dans le champ des compétences professionnelles de l'agent, si autorisation de l'autorité compétente ;
  • pour certains personnels enseignants : exercice d'une profession libérale découlant de leur enseignement (ex : professeur de droit - avocat).

3.14 Une infirmière peut elle porter des bijoux lors des soins ?

Le port des bijoux pose deux problèmes :

  • un de « sécurité » pour les patients (afin qu'ils ne soient pas blessés lors de soins)
  • un d'hygiène.

Le CCLIN Sud Ouest est clair : « pas de bijoux » : http://www.cclin-sudouest.com/recopdf/tenuesop.pdf

Vous pouvez prendre contact avec le CLIN de votre établissement

Haut de page

3.15 Quelles sont les démarches pour faire du rapatriement sanitaire ?

Il n'existe pas de spécialité à proprement parler. Aucun texte ne précise qu'il faille suivre de formation spécifique à ce sujet. Donc, en théorie n'importe quel IDE pourrait exercer cette activité. Cependant ce sont les entreprises qui organisent ces missions qui vont faire leur choix de recrutement. En tout état de cause il y a des critères quasi incontournables :

  • Etre polyglotte et parler au moins l'anglais.
  • Habiter sur la région Parisienne / sa proche banlieue (il existe des possibilités en dehors de la RP, mais elles sont très rares)
  • Avoir un minimum d'expérience dans le domaine des soins d'urgence (gestion d'une victime sur un brancard et de son transport, principes physio-pathologiques des transports terrestres aériens, maritimes)
  • Etre flexible et adaptable
  • Un plus serait de posséder le DU de rapatriement et d'évacuation sanitaire

Je vous encourage à utiliser les forums d'infirmiers.com afin de prendre contact avec des IDE/IADE qui auraient déjà effectué des missions.

Haut de page

3.16 Quel est la législation sur les heures supplémentaires ?

Les textes précisent :

1- Temps de travail :

35 heures hebdomadaires (Décret 2002-8 du 4 janvier 2002) ou 1600 heures annuelles maximum.

32,30 heures hebdomadaires pour le personnel de jour effectuant au moins 90 % de temps de travail de nuit (circulaire DHOS/P1/2003-295 du 24 juin 2003.

Organisation du travail (décret 2002-8 du 4 janvier 2002) selon des cycles de travail non inférieurs à la semaine non supérieurs à douze semaines.

Heures ou jours supplémentaires de repos au titre de la Réduction du Temps de Travail ramenant la durée moyenne à 35 heures hebdomadaires : 20 jours maximum.

2- Heures supplémentaires et repos compensateurs :

Heures supplémentaires:

  • Possible dans la limite de 180 heures par an et par agent.
  • 120 heures par an et par agent à compter du 1er janvier 2006.
  • 10 heures par mois et par agent à compter du 1er janvier 2006.

Compensations:

Heures supplémentaires payées aux seuls agents dont l’indice majoré est inférieur ou égal à 533 (décret du 25 avril 2002) sauf en cas de permanences ou astreintes : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MESH0220700D

C’est tout…. Après c’est chaque établissement qui s’organise….

Dans le cadre de la mise en place des 35 h puis 32 H 30, généralement les organisations syndicales ont signés avec la direction, un « protocole d’accord » pour cette mise en place ; Renseignez vous auprès soit de votre cadre, soit auprès des organisations syndicales ou auprès de la Direction des Ressources Humaines.

L’important pour l'employé est de bien garder le document indiquant les heures dues en particulier si le planning n’est pas informatisé….

Les établissements peuvent :

  • Soit payer les heures sup
  • Soit les faire récupérer
  • Soit demander (mais l’agent n’est pas obligé d’accepter) de les mettre dans un compte épargne temps.

3.17 Un infirmier, peut-il déléguer à un aide soignant l'utilisation d'une pommade prescrite par le médecin ?

Complément sur la question : En milieu hospitalier, l'aide soignant peut faire de la prévention d'escarre. La pommade est ici considérée comme un médicament car prescrite par le médecin, de plus elle est appliquée dans le cadre d'un protocole. Cette même pommade médicamenteuse peut être achetée en ville sans prescription en pharmacie. En cas de problème qui est responsable? Les protocoles médicaux couvrent-ils les paramédicaux ?

Réponse :L'Aide Soignant peut réaliser des gestes en collaboration avec l'IDE c'est à dire à la demande de l'IDE et sous sa responsabilité pour des actes qui relèvent du rôle propre de l'IDE. Dans ces conditions, dès lors qu'une prescription médicale est nécessaire pour la réalisation du geste celui-ci ne peut pas être réalisé par l'Aide Soignant. Le fait que la pommade soit distribuée en pharmacie sans prescription ne change rien. Il en est de même de l'existence d'un protocole. Un protocole ne peut pas valider des gestes qui ne relèvent pas de la compétence de l'AS. En milieu hospitalier, on n'applique pas la notion de geste de la vie courante. La mission d'un établissement de santé est de prodiguer des soins alors que dans les résidences pour personnes âgées c'est l'activité d'hébergement qui prime et c'est pour cette raison que de nombreuses dérogations sont acceptées.

Nathalie LELIEVRE. Juriste spécialisée en droit de la santé

3.18 Je suis IADE, je travaille en clinique privée pour une SCM. Mon employeur cotise sur la caisse des personnels de cabinets médicaux. Est ce normal ? Quid de la catégorie A dans le privé, doit on cotiser sur une caisse de cadre ?

Les IADE salariées de SCM ne relèvent pas du privé. Elles sont employées de professionnels libéraux et à ce titre il est normal qu'elles cotisent à la caisse des personnels de cabinets médicaux pour la retraite. Concernant la catégorie A, il s'agit de la catégorie des cadres supérieurs ou de direction. Les IADE salariées du privé sont en catégorie B. C'est l'employeur qui cotise. Il convient de ne pas confondre les cotisations de l'assurance maladie avec celles de l'assurance vieillesse.

Jean-Michel Pélaprat. Rédacteur infirmiers.com

3.19 Je suis nouvelle IDE, j'étais avant AS, mon hôpital me paye en tant qu'AS, il me dise que je dois passer un concours sur titre pour recevoir un salaire d'IDE. Est-ce normal ?

L'essentiel est de savoir si dans votre établissement il existe des postes vacants d'infirmières.

Si c'est le cas, il est obligé de vous embaucher comme infirmière. Un concours sur titre est une formule administrative. L'établissement doit s'assurer que vous êtes bien infirmière (inscrite en particulier sur le fichier ADELI

Si vous etes payé comme aide soignante, vous pouvez refuser d'exécuter les soins infirmiers ... Relisez aussi attentivement votre contrat avec les différentes closes !!

Le mieux ensuite est de rencontrer vos organisations syndicales pour qu'elle vous aide dans votre situation.

3.20 Je suis actuellement IADE, pouvant prétendre à ma retraite. J'envisageais éventuellement de travailler pour la fonction publique territoriale. Dans ce cas précis est il envisageable de cumuler ma retraite et ce nouvel emploi ? Existe t'il une passerelle entre ces deux fonctions publiques ? Dernière question, puis je travailler dans le privé en touchant ma retraite ?

Je vous invite à allez voir ce qu'en dit la CNRACL elle-même. Vous y trouverez les possibilités et les impossibilités de cumul.

4. Technique

4.1 Je n'arrive pas à me connecter sur le forum ou à mettre un commentaire comment faire ?

Quelques explications pour ceux qui n'arrivent pas à se connecter

Si vous avez surfé sur l'ancienne version du forum, un cookie a été enregistré sur votre ordinateur. 

Depuis la mise en ligne de la nouvelle version, vous ne pouvez pas vous connecter au forum si cet ancien cookie est toujours sur votre PC. La connexion sur le site (en haut à droite) fonctionne mais pas sur le forum.

La solution 100% efficace est donc de supprimer vos cookies en nettoyant votre disque avec un logiciel type CCleaner (voir lien dans l'article)

4.2 Ma question n'est pas dans cette FAQ, comment faire ?

Posez la dans le forum de discussion, vous aurez très certainement des réponses des autres internautes : http://www.infirmiers.com/forum/

Ainsi que dans la liste de diffusion ou vous pouvez vous inscrire ici : Listes de diffusions

En dernier recours envoyez-nous un mail, à la personne concernée : Nous contacter - Qui sommes nous ?

Rédacteur en chef Infirmiers.com  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Creative Commons License

Coordinateur pédagogiquewww.mediformation.com   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité