COOPERATION

Des transferts de tâches efficaces mais plus coûteux...

La prise en charge de lésions mineures des tissus mous aux services d'accueil des urgences par des infirmiers et des kinésithérapeutes formés est aussi efficace que les soins réalisés par les médecins mais semble plus coûteuse pour le système de santé, montre une étude britannique publiée dans British Medical Journal (BMJ) Open le 3 janvier 2013.

Des transferts de tâches efficaces mais plus coûteux...Au Royaume-Uni, de nouvelle tâches sont confiées aux paramédicaux pour étendre leurs compétences et libérer du temps pour les médecins. Au sein des services d'accueil des urgences, des infirmières seniors spécialisées ont été formées pour évaluer et prendre en charge de manière autonome des pathologies mineures. Plus récemment, des kinésithérapeutes aux compétences étendues ont également émergé, rappellent le Dr Carey Middleton McClellan de l'University Hospitals Bristol (Royaume-Uni) et ses collègues.

Dans une précédente publication, en novembre 2012 dans BMJ Open, ils avaient démontré que l'évolution clinique des lésions des tissus mous pris en charge aux urgences par de tels infirmiers ou kinésithérapeutes était équivalente à celle après des soins effectués en routine par des médecins. Cette fois, ils rapportent l'évaluation économique de cette approche.

Cette étude monocentrique a porté sur 372 patients de plus de 16 ans se présentant aux urgences avec des lésions des tissus mous, c'est-à-dire une lésion traumatique périphérique musculosquelettique de moins de 72 heures, sans fracture osseuse ou dislocation articulaire en particulier. Ils ont été randomisés entre une prise en charge par des infirmiers spécialisés des urgences, des kinésithérapeutes aux compétences étendues ou des médecins.

Pour le calcul des coûts directs, ont été pris notamment en compte les béquilles, les bandages et les médicaments utilisés aux urgences, les consultations suivantes en orthopédie, en kinésithérapie ou en médecine générale et pour les coûts indirects, les consultations non programmées, les transports ainsi que les antalgiques et les bandages utilisés après le passage aux urgences.

Il apparaît que le coût par heure de prise en charge d'un patient pour le système de santé est en moyenne de 80,9 livres sterling (98,3 euros) avec un médecin, contre 89,7 livres (109 euros) avec un kinésithérapeute et 109,8 livres (133,4 euros) avec une infirmière.
Ces résultats indiquent que la prise en charge par les paramédicaux n'apparaît pas moins chère que les soins en routine par les médecins. Elle est au mieux équivalente et possiblement plus coûteuse, commentent les auteurs.
Les calculs du coût par heure et par patient donnent des résultats similaires.
Il semble que la délégation de cette tâche en particulier aux infirmiers et/ou kinésithérapeutes entraîne des coûts indirects plus importants.

Ces résultats remettent en question le rapport coût/efficacité souvent favorable des délégations de tâches aux paramédicaux, concluent les chercheurs. Mais étant issus d'une étude monocentrique, ils ne sont cependant pas généralisables et d'autres travaux sont nécessaires.

Publicité

Commentaires (0)