MODES D'EXERCICE

AIFPT : association des infirmières de la Fonction publique territoriale

8 à 9.000 infirmières exercent en Fonction Publique Territoriale, associées à leurs collègues puéricultrices, elles représentent un total de 18.000 professionnels soit moins de 2 % de l’ensemble des agents territoriaux. Cet article présentant cette spécificité du métier infirmier a été publié le 27 mars 2012 par la Coordination nationale infirmière que nous remercions de cet échange productif.

AIFPT : association des infirmières de la Fonction publique territorialeDifficiles à repérer ces infirmières, elles assurent de très nombreuses missions dans des filières médico-sociales, voire médico-techniques. Leur exercice prend place dans des services spécifiques (Conseils Généraux, mairies, EHPAD publiques) qui prennent en charge des publics depuis la petite enfance jusqu’à la personne âgée ou présentant des handicaps, sans oublier les services de santé scolaire de treize villes de France. Elles s’inscrivent dans une démarche de Promotion de la santé, c'est-à-dire une prise en compte des déterminants de la santé de manière individuelle ou collective et en travaillant avec les publics sur le développement des capacités et des compétences. L’approche partenariale est indispensable pour toutes les actions menées qui tiennent compte de l’environnement (transports, urbanisme, infrastructures d’hébergements,…).

L’accompagnement tout au long de la vie se fait avec de solides compétences cliniques enrichies de connaissances d’éducation, d’animation et d’attitudes professionnelles d’empathie à l’écoute active développée. L’expérience professionnelle au long de leur carrière et la formation continue, enrichissent leur formation initiale et font des infirmières territoriales des interlocuteurs privilégiés de la santé, dans le respect des directives ministérielles.

Devant ce large éventail de fonctions et face à l’éclatement sur le territoire, en 1994, des infirmières territoriales se sont regroupées en association (loi 1901). L’objectif était de pouvoir se repérer, d’échanger sur les pratiques et surtout d’être une force de propositions pour défendre le statut des infirmières territoriales. Il a fallu, en effet, attendre le décret du 23 Juillet 2003 pour voir les statuts et les grilles indiciaires être enfin alignés sur ceux des infirmières de la Fonction Publique Hospitalière.

Suite à la réforme de la formation initiale et la reconnaissance du grade de Licence par l’enseignement supérieur, une proposition de reclassement en catégorie A est faite aux infirmiers exerçant en Fonction Publique Hospitalière. Leur droit d’option s’est exercé au cours du premier trimestre 2011.

À ce jour, l’obtention de la catégorie A n’est toujours pas d’actualité pour les infirmières territoriales, ce qui pose d’ores et déjà des difficultés de recrutement. Les détachements de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) à la Territoriale, sont actuellement et statutairement impossibles alors que nous sommes en tension compte tenu de la moyenne d’âge de notre catégorie.

L’Association des Infirmiers de la Fonction Publique Territoriale (AIFPT) s’appuie sur le syndicat Coordination Nationale Infirmière (CNI) pour pouvoir faire passer ses revendications au niveau du ministère de la Santé. Nous partageons actuellement la demande d’un reclassement en catégorie A des infirmiers des trois fonctions publiques et ce, sans contrepartie.
Le partenariat avec la CNI a déjà fait ses preuves par le passé. Je citerai pour mémoire le combat pour faire reconnaître le reclassement dans le grade de cadre de santé en catégorie A des personnels retraités par la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) au regard du décret du 23/07/2003, qui fut un succès.

L’AIFPT organise également tous les deux ans un colloque sur deux journées avec un thème central. Le 9ème et dernier en date s’est déroulé à Angers les 17 et 18 Mars 2011 avec comme thème « L’accompagnement à tous les âges de la vie ». Ces colloques sont l’occasion d’acquisition de savoir et d’échanges fructueux. Nos prochains rendez-vous seront le Salon Infirmier en octobre 2012 et le colloque 2013 que l’équipe territoriale d’Albi pourrait organiser.

Pour que l’action de l’association puisse perdurer, prospérer et permettre plus de rencontres, il est nécessaire d’être nombreux et de développer une communication efficace. Dans cet objectif, rejoignez l’association et venez participer au prochain colloque, prévu à Albi en 2013. Le bureau (coordonnées ci-dessous) est à la disposition et à l’écoute des suggestions des personnes intéressées. L’affiliation à l’AIFPT est naturellement ouverte aux infirmières-puéricultrices.

Le bureau de l’AIFPT

  • Marie-Thérèse Salmi, Présidente, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Brigitte Meslet, Vice-Présidente, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Claude Adam, Trésorière, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Jeannine Hounieu, Trésorière adjointe, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Françoise Labadens, Secrétaire, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Lydia Clairo, Secrétaire adjointe, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Creative Commons License
Présidente AIFPT
Cadre de Santé
Conseil Général Gironde (33)

Mode d’exercice/fonction publique
H1 AIFPT : association des infirmières de la Fonction publique
territoriale
title : La parole de la présidente de l’association des infirmières de
la Fonction publique territoriale

illus dessin humoristique dans pièce jointe

chapô : 8 à 9 000 infirmières exercent en Fonction Publique Territoriale, associées à leurs collègues puéricultrices, elles représentent un total de 18 000 professionnels soit moins de 2 % de l’ensemble des agents territoriaux. Cet article présentant cette spécificité du métier infirmier a été publié le 27 mars 2012 par la Coordination nationale infirmière que nous remercions de cet échange productif.

Difficiles à repérer ces infirmières, elles assurent de très nombreuses missions dans des filières médico-sociales, voire médico-techniques.
Leur exercice prend place dans des services spécifiques (Conseils Généraux, mairies, EHPAD publiques) qui prennent en charge des publics depuis la petite enfance jusqu’à la personne âgée ou présentant des handicaps, sans oublier les services de santé scolaire de treize villes de France. Elles s’inscrivent dans une démarche de Promotion de la santé, c'est-à-dire une prise en compte des déterminants de la santé de manière individuelle ou collective et en travaillant avec les publics sur le développement des capacités et des compétences. L’approche partenariale est indispensable pour toutes les actions menées qui tiennent compte de l’environnement (transports, urbanisme, infrastructures d’hébergements,…).
L’accompagnement tout au long de la vie se fait avec de solides compétences cliniques enrichies de connaissances d’éducation, d’animation et d’attitudes professionnelles d’empathie à l’écoute active développée. L’expérience professionnelle au long de leur carrière et la formation continue, enrichissent leur formation initiale et font des infirmières territoriales des interlocuteurs privilégiés de la santé, dans le respect des directives ministérielles.
Devant ce large éventail de fonctions et face à l’éclatement sur le territoire, en 1994, des infirmières territoriales se sont regroupées en association (loi 1901). L’objectif était de pouvoir se repérer, d’échanger sur les pratiques et surtout d’être une force de propositions pour défendre le statut des infirmières territoriales. Il a fallu, en effet, attendre le décret du 23 Juillet 2003 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000229588&dateTexte= pour voir les statuts et les grilles indiciaires être enfin alignés sur ceux des infirmières de la Fonction Publique Hospitalière.
Suite à la réforme de la formation initiale et la reconnaissance du grade de Licence par l’enseignement supérieur, une proposition de reclassement en catégorie A est faite aux infirmiers exerçant en Fonction Publique Hospitalière. Leur droit d’option s’est exercé au cours du premier trimestre 2011 http://www.infirmiers.com/les-grands-dossiers/statut-infirmier/droit-d-option-categories-grades-lmd-infirmier.html
À ce jour, l’obtention de la catégorie A n’est toujours pas d’actualité pour les infirmières territoriales, ce qui pose d’ores et déjà des difficultés de recrutement. Les détachements de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) à la Territoriale, sont actuellement et statutairement impossibles alors que nous sommes en tension compte tenu de la moyenne d’âge de notre catégorie.
L’Association des Infirmiers de la Fonction Publique Territoriale (AIFPT) s’appuie sur le syndicat Coordination Nationale Infirmière (CNI) http://www.coordination-nationale-infirmiere.org pour pouvoir faire passer ses revendications au niveau du ministère de la Santé. Nous partageons actuellement la demande d’un reclassement en catégorie A des infirmiers des trois fonctions publiques et ce, sans contrepartie.
Le partenariat avec la CNI a déjà fait ses preuves par le passé. Je citerai pour mémoire le combat pour faire reconnaître le reclassement dans le grade de cadre de santé en catégorie A des personnels retraités par la Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) au regard du décret du 23/07/2003, qui fut un succès.

L’AIFPT organise également tous les deux ans un colloque sur deux journées avec un thème central. Le 9ème et dernier en date s’est déroulé à Angers les 17 et 18 Mars 2011 avec comme thème « L’accompagnement à tous les âges de la vie ». Ces colloques sont l’occasion d’acquisition de savoir et d’échanges fructueux. Nos prochains rendez-vous seront le Salon Infirmier en octobre 2012 et le colloque 2013 que l’équipe territoriale d’Albi pourrait organiser.
Pour que l’action de l’association puisse perdurer, prospérer et permettre plus de rencontres, il est nécessaire d’être nombreux et de développer une communication efficace. Dans cet objectif, rejoignez l’association et venez participer au prochain colloque, prévu à Albi en 2013. Le bureau (coordonnées ci-dessous) est à la disposition et à l’écoute des suggestions des personnes intéressées. L’affiliation à l’AIFPT est naturellement ouverte aux infirmières-puéricultrices.

encadré
Le bureau de l’AIFPT
• Marie-Thérèse Salmi, Présidente, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• Brigitte Meslet, Vice-Présidente, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• Claude Adam, Trésorière, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• Jeannine Hounieu, Trésorière adjointe, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• Françoise Labadens, Secrétaire, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
• Lydia Clairo, Secrétaire adjointe, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marie-Thérèse SALMI
Présidente AIFPT
Cadre de Santé, Conseil Général Gironde (33).

mots clés : Fonction publique territoriale, infirmières, AIFPT, Marie-Thérèse Salmi, promotion de la santé, statut, territoire, missions, association des infirmières de la fonction publique territoriale, Coordination nationale infirmière, CNI

Publicité

Commentaires (0)